Les tests des distributions de FRlinux #8 : Debian 5.0 (Lenny)

Dernière mise à jour : 22/04/2009

Debian Lenny est sortie le jour de la saint valentin, le 14 février 2009. Cette nouvelle mouture apporte un très beau lot de nouveautés parmi lesquelles : installateur graphique, KDE 3.5.10, GNOME 2.22.2, Xfce 4.4.2, LXDE 0.3.2.1, GNUstep desktop 7.3, X.Org 7.3, OpenOffice.org 2.4.1, GIMP 2.4.7, Xen 3.2.1, Kvm 7.2 et un noyau 2.6.26. Vu que j’ai mis un peu de temps à écrire cet article, une mise à jour est sortie entre temps corrigeant une trentaine de problèmes de sécurité et 93 correctifs. Debian est disponible sur de nombreuses architectures et en différents formats (CD, DVD, installation réseau, etc …)

J’ai testé quasiment toutes les méthodes d’installation étant donné que j’ai un parc de serveurs (voici un lien en Anglais avec les problemes rencontres lors de la mise a jour par une autre personne :http://www.tchetch.net/wiki/debian/maintenance/upgrade_to_lenny, merci a Etienne Bagnoud) et de stations tournant sous Debian. J’ai aussi installé des serveurs sous Xen (virtualisation semi et complète). La version dont les captures d’écran apparaissent ici est une i386 de type netinst. J’utilise également Lenny sur ma station de travail (dual Xeon avec Nvidia 6800 et dual 24″ Dell avec les pilotes propriétaires). Pensez bien à lire les notes de mise à jour avant de continuer

La star de cette nouvelle version est sans conteste son installateur graphique. Je suis personnellement un pur fan de la version curses, que je pratique depuis beaucoup d’années mais je comprends tout à fait la motivation de faire un installateur graphique.

    Les options disponibles dans l’installateur graphique sont les mêmes que celles disponibles en mode ncurses. Vous pourrez donc configurer votre nouveau système exactement comme vous le feriez en mode texte. Comme je le précisais un peu plus tot, j’utilise Debian pour beaucoup de serveurs, y compris Xen. Xen vient en version 3.2.1 sur le noyau de cette version soit le 2.6.26. Je n’ai rencontré aucun problème et les 5 serveurs de production que je tourne actuellement sous Lenny utilisent les paquets Debian (alors que je tournais précédemment une version compilée maison). J’ai aussi testé Kvm afin de pouvoir comparer avec Xen. Le développement de ce dernier avance à grands pas et je dois dire que l’installation de VMs sur ma machine se sont faites sans aucun problème.

    Lors de l’installation en mode graphique, j’ai rencontré un problème récurrent lors de la sélection en Français (ISO netinst), le paquet dictionnaries-common n’a pas pu se configurer correctement. J’ai utilisé la version netinst qui a priori fonctionne correctement à présent, je ne peux conclure qu’à un paquet mis à jour… J’ai aussi installé Debian Lenny sur mon portable (mon petit dernier est un IBM/Lenovo x61s, dont le test sera bientôt disponible). J’ai choisi d’encrypter /home / et le swap. Toute l’installation a fonction née correctement et le portable se comporte admirablement en mode veille et veille prolongée. Les périphériques sont tous supportés correctement (en particulier la carte graphique, et carte son, plateforme Intel).

    Le problème dont je parlais dans le paragraphe précédent a donc généré la capture ci-dessous. Cela ressemble étrangement à ce bug qui en théorie a été corrigé il y a fort longtemps (fin 2006). J’ai refait une installation en mode texte et tout a fonctionné correctement.

    Le premier démarrage vous présente un bel écran GDM. L’installateur propose aussi à présent des installations alternatives (en appuyant sur plus d’options) qui vous permettront d’installer : KDE, XFCE ou LXDE. En ce qui concerne les paquets multimédia et les codecs supplémentaires non libres, je vous conseille d’ajouter le dépôt Debian Multimédia. Ce dépôt vous permettra d’accéder à beaucoup de codecs supplémentaires, notamment pour la vidéo. Je m’en sers beaucoup sur ma station et mon portable. Ainsi que pour certaines stations utilisateurs chez nous.

    Comme la plupart des distributions récentes, vous aurez la joie de pouvoir installer LXDE, ce gestionnaire ultra léger qui vous permettra de faire tourner une configuration modeste à bonne vitesse. La traduction en Français marche correctement et vous donne un ensemble cohérent. L’apport du noyau 2.6.26 avec les dernières version de udev et hal est considérable. J’ai eu très peu de choses à faire manuellement pour faire marcher mes différents périphériques.

    Gnome 2.22.2 est également fourni dans cette nouvelle version de Debian. C’est le bureau par défaut si vous ne changez rien à votre installation. Debian choisissant la stabilité plutôt que la nouveauté (je vous laisse deviner ce que vous pouvez tester pour remédier à cette situation si elle vous déplaît), Gnome a deux trains de retard mais ce n’est pas très dérangeant. Il en est de même pour Gimp (en 2.4 dans cette version) et OpenOffice.org (2.4 alors que la 3.0 est disponible). SELinux est installé par défaut, mais je n’ai pas eu l’occasion de le tester.

    KDE 3.5.10 est la version présentée sur cette nouvelle révision de Debian. Ceux voulant 4.2 peuvent passer en testing qui a commencée à migrer vers cette version progressivement. Je n’ai pas grand chose à dire sur KDE 3.5.10, c’est stable, épuré et le support est là. Ne pas avoir migré vers KDE 4.x (comme beaucoup de nouvelles distributions) est une bonne idée. Il y eu beaucoup de débats sur iceweasel (la version Debian de Firefox). Je fait partie de ceux pensant que Firefox se comporte mieux avec Flash et Java. Ceci est un choix personnel et j’ai pu le vérifier sur ma station de travail et mon portable. Je ne conteste en rien le travail fait par les développeurs d’Iceweasel, ce n’est juste pas mon truc.

    En conclusion, Lenny est une belle réussite, près de deux ans après Etch (Debian 4.0), cette nouvelle version tient ses promesses et propose une offre logicielle bien complète et supportant beaucoup d’architectures différentes. Je n’ai rencontré presque aucun problème sur les migrations réseau Etch et Lenny (aptitude safe-upgrade est votre ami). Pour le moment, elle est capable de supporter la plupart des machines récemment sorties. Je la recommande les yeux fermés surtout pour ceux voulant une alternative à Ubuntu et voulant un système stable.