Les tests des distributions de FRlinux #6 : Ubuntu 10.04 (Lucid)

Ma premiere fois ou j’ai abandonné mandriva/debian pour ubuntu…

Dernière mise à jour : 27/06/2010

    C »est avec un peu de retard que je vous livre ce nouveau test d’Ubuntu 10.04 sortie le 29 avril dernier. Cette nouvelle version se prénomme Lucid Lynx. Elle est un peu plus importante que les autres car c’est une LTS (Long Term Support), qui sera assurée et maintenue pendant plusieurs années. La dernière stable LTS était Hardy. Vous pouvez donc à présent la mettre à jour depuis Hardy vers Lucid. Je vous conseille un passage par les notes de mises à jour, vous trouverez des informations sur toutes les différentes versions vers la 10.04.

    Le noyau fourni ici est un 2.6.32. GCC 4.4.3, glibc 2.11, Firefox 3.6.3, Gnome 2.30, Alsa 1.0.22, Nvidia 195.36, KDE 4.4.2 et encore beaucoup de bonnes choses. J’ai installé Ubuntu 10.04 i386 à partir du CD d’installation alternative que j’ai copié sur une clé USB à partir de l’outil Ubuntu disponible dans Administration/Créateur de disque de démarrage. J’ai ensuite utilisé mon portable Sony Vaio FZ-11Z contenan un Intel Core 2 Duo T7300, 2Go de RAM et une carte vidéo Nvidia 8400M. L’installation a prise 1h avant que je puisse démarrer sur mon nouveau bureau.

J’ai aussi testé cette nouvelle version en béta depuis début avril ainsi que sur plusieurs postes de bureau au travail et sur différents portables installés récemment pour des amis. L’installation n’a jamais posée aucun problème sur aucune des machines utilisées. Pour fêter la nouvelle LTS, Ubuntu a changée ses couleurs de terre pour passer à quelque chose de plus festif. Le premier démarrage m’a bien sûr accueilli avec les options habituelles de mise à jour ainsi que l’assistant d’installation de pilotes propriétaires.

    Ubuntu a encore bien travaillé pour simplifier au maximum l’utilisation de cette nouvelle version. Ainsi vous pourrez trouver une nouvelle version de la logithèque Ubuntu, vous permettant très simplement de pouvoir gérer vos logiciels. Ubuntu a également embrassé les réseaux sociaux de plein front en proposant une nouvelle application pour blogger : gwibber. Celle-ci vous permettra de connecter vos comptes facebook, twitter ou encore Digg afin de partager l’information encore plus rapidement et sans avoir à utiliser plusieurs sites web en même temps.

    Cela faisait quelques versions qu’Ubuntu parlait du nuage et en effet, plus de services sont encore disponibles. Donc en créant un compte Ubuntu One, vous pouvez à présent bénéficier de 2go de stockage, que vous pouvez étendre moyennant finance. Vous pouvez aussi à présent utiliser Rythmbox pour acheter de la musique sur le Music Store. J’ai fait un test pour voir étant donné que je cherchais le dernier album de Lamb of God (Métal). J’ai été surpris de voir qu’il était disponible pour 9 euros (contre 17 en magasin). La seule raison pour laquelle je l’ai acheté simplement car il était sans aucun verrou numérique (DRM). La qualité est du 256k proposé en mp3, bien mais pas top. Lorsque le paiement est validé, vos mp3s sont sauvegardés localement mais aussi sur votre compte One dans le « nuage ». Votre compte peux également synchroniser vos bookmarks, vos contacts et vos photos.

    J’ai aussi testé KDE par le biais du bureau Kubuntu qui est disponible en version 4.4.2, j’ai noté quelques lenteurs en particulier sur l’indexation. Je ne suis pas sûr si c’étais lié à ma machine (qui n’est pourtant pas encore une antiquité) mais les lenteurs fûrent relativement récurrentes. Je conseille également l’activation du dépôt « partners » qui vous permettra d’installer acrobat ou encore java si vous en avez besoin. Le second dépôt que je conseille est « medibuntu » qui vous permettra d’installer tous les codecs audio et vidéos qui vous manquent pour la lecture de différents médias.

    J’ai aussi testé la lecture de DVDs et en effet, l’ajout du second dépôt était nécessaire, principalement pour le déchiffrage des clés du DVD. J’aime aussi par ailleurs utiliser plus mplayer que les autres lecteurs afin de pouvoir bien contrôler les paramètres. J’aimerais attirer votre attention sur le fait que cette version étant une LTS, le principal objectif était de stabiliser la distribution sans apporter trop de nouvelles versions de logiciels. Lucid ne nous a pas trop donné de fil à retordre et s’est bien comportée sur les nouvelles installations comme les mises à jour par le réseau.

    En définitive je dirais que le contrat est rempli. Cette dernière version apporte suffisement de bonnes choses pour les utilisateurs de la 8.04 LTS qui devraient accueillir cette mise à jour avec joie. Pour les utilisateurs des versions précédentes, les nouveautés seront moins importantes mais je pense quand même que cela vaux le coup. Pour conclure, je pense que cette version devrait mettre pas mal de personnes d’accord sur Ubuntu en général. Je la conseille vivement pour une introduction aux débutants dans le monde fabuleux des petits pingouins.