Sur Debian, mais quelle version tu prends ?

Sous GNU/Linux, il y a deux écoles, j’en avais parlé dans d’autres billets, notamment L’obsolescence de debian stable ou la course à la montée de version chez d’autres, je disais ceci:

les utilisateurs des distributions à sortie stable, c’est a dire distribution à version (comme debian, mageia, mandriva, ubuntu, fedora, opensuse), et les distributions en sortie continue (comme archlinux). Chacun y allant de ses pics, fausses vérités ou de ses arguments plus foireux les uns que les autres…

Je connais bien les deux écoles, j’ai le cul entre deux chaises avec ma stable qui appartient à la 1re et ma sid qui peut passer dans la seconde, sinon si sid ne vous conviens pas dans cette catégorie, j’ai eu une époque archlinux.

En plus des distributions qui ont une préférence de mise a jour, il y a aussi certaines distributions qui jouent sur plusieurs niveaux, qui sortent des versions dites stable et ont une versions dite rolling généralement pour leurs développements. Les distributions comme Frugalware ou Debian, sont souvent utilisé dans leurs versions de développements, car contrairement a d’autres elle sont très stable.

Il y a pas si longtemps, j’utilisais du Debian Sid, pour son coté toujours a jour, pas de version, mise a jour continuelle, comme Archlinux même si celle la est vraiment une rolling alors que la Sid a une période de freeze tout comme la Frugalware current. C’était bien, moins compliqué a maintenir que la Archlinux puisque Debian a pas mal d’outils qui facilite la vie, comme APT-listbugs et bien d’autres. Malgré tout le confort que les outils debianeux fournissent, ça reste une rolling, donc c’est pas le type de distributions qui permet de garder ses cheveux au dessus de sa tête.

Donc avec le temps, on prend de l’age, c’est le cas de tous et c’est aussi mon cas… Quand on prend de l’age, le plus important c’est d’utiliser notre temps a bon escient et non de le perdre a faire de la maintenance de pc. Dans ce cas, il ne reste qu’un choix pratique, c’est la stable qui permet d’avoir une distribution suivit par une grande communauté, qui comme son nom le dit est stable, avec des paquets éprouvés, solides.

Avec la stable de chez debian on a des mises a jour qui ne vont pas :

  • faire évoluer la logithèque,
  • installer des programmes supplémentaires,
  • retirer des programmes,
  • ajouter des fonctions,
  • retirer des fonctions,

Ce qui va être fait par les mises a jour :

  • corrections de bugs,
  • corrections de sécurité,

Et comme stabilité pour debian signifie :

  • stabilité du logiciel, le moins de bugs possible(comme toute distribution de qualité normalement)
  • stabilité des fonctionnalités, comme dit plus haut, pas d’ajouts ni de pertes de fonctions, tel programme doit être en mesure de faire les mêmes choses au début de la version stable et jusqu’à la fin de cette stable
  • stabilité de l’archive, pas d’ajout ni de perte de programmes, les dépôts debian doivent contenir le même nombre de paquets a la sortie de la stable(etch admettons) et jusqu’à la fin de sa vie.

De ce fait, on n’est pas « surpris » de ne plus trouver tel paquet, de voir tel programme perdre telle fonction… Et surtout une mise a jour debian ne change rien et ne touche a rien, elle corrige seulement…

La dessus on peut aussi se dire que les versions proposées par stable sont un peu vieillottes, alors si comme moi vous avez certains paquets que vous aimez avoir dans sa dernière version, on peut jouer avec les backports. J’en joue un peu surtout pour certains jeux, 0ad ou Minetest, mais il y a bien plus, comme LibreOffice, un kernel bien plus récent, …

Je met du Debian stable partout, chez moi sur mon pc principal puis sur le portable de madame et encore sur le portable Packardbell de 2005. Je le met aussi chez ma famille pour être tranquille, chez mon oncle (avec handylinux), qui depuis est ravi, chez mes parents pour le fixe et le portable… Bref la ou je dois mettre du linux c’est la debian stable qui s’impose.

C’est pas seulement dû a sa qualité, c’est aussi dû a sa tranquillité, peu de mises a jour avec très peu de changements. En gros si je met du stable, je sais que je vais être pénard et non être ennuyé par des mises a jour qui cassent tout. Et puis j’en ai pour au moins deux ans, du coup ça me laisse du temps pour faire autre chose que maintenir ma distribution, en faite encore plus simple, un système Debian stable se fait oublier, il est là présent pour aider si besoin, mais il est pas là ni pour nous castrer ni pour nous guider et encore moins pour nous frustrer… Quoiqu’il arrive, on reste le maître a bord.

Depuis que je suis revenu a du Debian stable, je retrouve du temps que je n’avais plus, du temps que je peux mettre a disposition pour écrire sur le blog, pour jouer a la console, refaire des ballades et surtout me relancer dans le modélisme motorisé.

Ne pas devoir changer de version tous les six mois permet aussi de se faire un environnement de travail stable, bien fignolé pour tout besoin sans risque de régression ou de disparition de certaines fonctionnalités. C’est la raison principale pour laquelle je préfère être sous Debian stable. Par exemple quand je pars en vacances, je sais qu’a mon retour je ne vais pas risquer de casser mon poste de travail avec les milliers de mises a jour qui m’attendent, j’en aurais quelques une, peut être une vingtaines mais rien d’insurmontable. C’est pas non plus sous la stable que je vais être forcer de faire les mises a jour, ils peuvent attendre que je me décide de les appliquer.

J’ai du déjà parler d’un soucis qui m’est arrivé avec Archlinux, un midi pendant ma pause déjeuner, je fus contacté par un hypothétique futur employeur, je cherchais un changement dans ma vie professionnel et celui ci me donnait l’occasion de le faire. Par téléphone, il me donna rendez vous dans sa boite, il me fallait ramener les papiers habituels c’est a dire CV et lettre de motivation. Je suis donc rentré chez moi et rallumer le pc, et c’est là, que le drame se produisit, je n’avais plus rien sur mon écran, c’était un écran noir et rien ne s’affichait, ma souris ne répondait pas et mon clavier non plus… Et c’est là, dans un stresse pas possible, entre le patron qui m’attendait pour un entretient avec les documents que je devais imprimer et ma reprise de travail, que je me suis souvenu que la veille j’avais fait de grosses et longues mises a jour avant d’éteindre la machine. Résultat, j’ai du mettre une galette d’Ubuntu, la lancer en live et imprimer mes fichiers ainsi.

Moralité, si j’avais été sous Debian stable a ce moment, peu importe si j’avais fait des mises a jour, je ne me serais pas retrouver dans un moment encore plus stressant que ne l’est un entretien pour une embauche, je ne serais pas non plus arrivé en retard a cet entretien, ce qui ne m’aurait pas retarder pour retourner bosser dans la boite de l’époque où je travaillais.

C’est là ou je veux en venir, avec la stable, on a la tranquillité d’esprit, chose qu’on a pas forcement avec les autres distributions. Et puis cette course vers la dernière version, cette fuite en avant qui est d’un ridicule mais tout aussi stressant, inutile la plupart du temps puisque les dernières versions incorporent souvent de nouvelles failles et de nouveaux bugs.

Debian permet de faire ce que l’utilisateur veut avec une certaine souplesse. Merci pour ceux qui ont eu le courage de me lire 🙂

9 pensées sur “Sur Debian, mais quelle version tu prends ?”

  1. Bonjour,

    J’utilise moi-même Debian Stable et partage presque à 100% ton ressenti.

    Mais il y a quelques passages qui me surprennent :

    « on peut jouer avec les backports. J’en joue un peu surtout pour certains jeux, 0ad ou Minetest, mais il y a bien plus, comme LibreOffice, un kernel bien plus récent, … »

    Le but de Debian Stable est justement d’être stable, commencer à utiliser les backports pour les jeux et des applications précises me semble acceptable, mais là où je suis plus sceptique, c’est quand tu commences à mélanger des paquets éprouvés avec des paquets plus récents pour ton système (malgré les tests faits pour backporter les paquets, les backports sont plus risqués que les paquets « officiels » et ont un moins bon suivi côté sécurité)

    « C’est pas non plus sous la stable que je vais être forcer de faire les mises a jour, ils peuvent attendre que je me décide de les appliquer. »

    Et pourtant, tu dis toi même que : « Ce qui va être fait par les mises a jour :
    corrections de bugs,
    corrections de sécurité,  »

    Donc si tu n’en as pas l’envie, tu vas attendre plusieurs semaines/mois avant d’appliquer un correctif de sécurité ?!

    J’apprécie Debian pour sa stabilité et sa maintenance simple (pour l’utilisateur, pas simple façon KISS)
    mais il y a quand même des habitudes à avoir peu importe le système utilisé :

    Appliquer les correctifs de sécurité au moins et corrections de bugs gênants.

    Tu as beau utiliser système stable, s’il est compromis par des failles de sécurité que tu n’as pas voulu corriger, ton poste sera autant verrouillé qu’avec un système cassé (comme tu as eu avec Arch)

    Là où Archlinux et d’autres posent problème, c’est qu’ils intègrent dans les mises à jour des nouvelles fonctionnalités qui peuvent avoir un comportement imprévisible de la même façon qu’ils proposent des correctifs mineurs.

  2. Coucou Yoop;

    « Le but de Debian Stable est justement d’être stable, commencer à utiliser les backports pour les jeux et des applications précises me semble acceptable, mais là où je suis plus sceptique, c’est quand tu commences à mélanger des paquets éprouvés avec des paquets plus récents pour ton système (malgré les tests faits pour backporter les paquets, les backports sont plus risqués que les paquets « officiels » et ont un moins bon suivi côté sécurité) »
    -> Oui j’ai souvent entendu cette controverse 😉
    En faite je n’ai pas de soucis car je n’utilise pas énormément de backport, je prend que mes jeux et pas tous seul 0ad et Minetest viennent de la. Après je pense que si Debian met le terme Officiel sur les backports et va jusqu’à en parler très facilement, je me dis que ça doit être du solide. Dans le pire des cas c’est un kernel, mais comme sous Debian il est possible de garder plusieurs kernel très facilement, ça doit pas être si problematique.
    Maintenant mon utilisation est très minime, des fois je rajoute wine de backport, bref c’est trois paquets + leur dépendances qui vienne de la.
    Sur un autre pc j’ai utiliser pas mal de backports, comme pour le kernel, libreoffice, les jeux cités plus haut, wine-dev, et quelque autres, du point de vu stabilité j’ai pas de soucis, par contre je me pose la question sur le suivit de failles, je doute que ça soit moins regardé que le reste…

    « Et pourtant, tu dis toi même que : « Ce qui va être fait par les mises a jour :
    corrections de bugs,
    corrections de sécurité, »

    Donc si tu n’en as pas l’envie, tu vas attendre plusieurs semaines/mois avant d’appliquer un correctif de sécurité ?! »
    -> Oui tu as raison de me le signaler, en faite je pensais plus que je ne suis pas inquiets quand je pars en vacances, a mon retour je sais que je ne vais pas me retrouver avec 1000 mises a jour et que en les faisant je ne casserais rien.
    Normalement étant abonné a la liste des mises a jour, je regarde si une mise a jour est la pour une faille, mais normalement je fais mes mises a jour une fois par semaine, pas plus, après il y a les vacances et la c’est 1 mois sans rien faire du tout, et le premier truc que je fais n’est pas de les faire.
    Ce que je veux dire surtout que contrairement a Sid ou arch, avec qui plus tu attends pour les faire plus ça s’accumule et plus t’es sur d’être dans la mouise, donc t’es souvent pressé a les faire pour pas les accumuler, avec la stable, ça passe tranquille, bien sur tu dois normalement pas attendre mais tu vas pas courir pour les faire dans le but de ne pas les accumuler.

    Je sais pas si je suis claire la dessus?

    « Tu as beau utiliser système stable, s’il est compromis par des failles de sécurité que tu n’as pas voulu corriger, ton poste sera autant verrouillé qu’avec un système cassé (comme tu as eu avec Arch) »
    -> oui par contre tu ne sera pas autant bloqué, et puis il y a aussi des bug qui ne t’atteigne pas, un bug qui arrive que dans certains contexte, par exemple dernièrement il y avait un bug avec icedove, je n’ai pas été touché. Cependant tu as raison, normalement le mieux est d’appliqué au plus vite les mises a jour et je reviens toujours a sous debian on est pas dans l’empressement.

    « Là où Archlinux et d’autres posent problème, c’est qu’ils intègrent dans les mises à jour des nouvelles fonctionnalités qui peuvent avoir un comportement imprévisible de la même façon qu’ils proposent des correctifs mineurs. »
    -> comme Sid, sauf que le soucis avec arch, c’est a toi d’aller sur leur page pour savoir les possibles régressions ou les conditions de mises a jour. Sous debian, tu as apt-listbug qui te fait ça a la place. De plus il vaut mieux laisser un délais de 24-48 heures entre l’apparition des mises a jour et leur application, pour laisser le temps aux régressions ou éventuels failles d’être découvertes, bien sur sous stable car sous sid le but est de participer a monter les bugs/ soucis/ failles…

    Amicalement.

  3. Intéressant ton article (comme tes autres en fait). 😉

    Moi je suis entré dans le libre grâce à Emmabuntus (à base xubuntu à l’époque), qui m’a fait entrer dans le côté des contributeurs en devenant membre du collectif Emmabuntus et en participant à mon échelle.
    Bref là où je voulais en venir c’est que sous ubuntu pareil y’a pas mal de mises à jour, et après quand on est sous une debian stable on est tranquille, il y en à beaucoup moins, personnellement les mises à jour de debian stable me convienne bien (sachant que moi aussi j’ai une utilisation classique de bureau, + virtualbox).

    1. J’aime beaucoup la ubuntu et même la xubuntu pour tout dire, je suis un inconditionnel des versions LTS, et souvent je me demande si une ubuntu me collerait pas mieux a la peau. je dois dire que ça bouge pas mal sous ubuntu et ça donne un sentiment d’avancé technologie, qu’on a pas sous debian. Par contre sous debian on est tranquille, faut bien l’avouer, la actuellement je suis bien moins sur moins sur le pc et pas de soucis, j’ai mis a jour tranquille et suis partis entre temps a hôpital.

      C’est bien d’être comme tu es, membre et donc contributeur, dans un passé pas si loin, je l’étais en payant ma powerpack, mais je ne le ferais pas pour les remplaçantes de mandriva… Faut que je regarde pour debian comment on peut mettre.

      J’ai une utilisation classique, bien que en faite ça ne veut rien dire, classique concerne t’il les jeux et l’émulation? Donc je me sers de ma debian pour jouer, emuler des consoles d’époques (que j’avais), émuler windows par moment juste pour dépanner des personnes dessus, bureautique (compte, courrier, suivis des dépenses…), pas mal de lecture, du web bien sur, teste de distribution via virtualbox (bien que je préfère maintenant la simplicité de gnome-boxes). La façon de mettre a jour est bien plus tranquille que la méthode bancale de mint, je préfère le sérieux de debian que le triage de mint.

  4. Salut,

    Debian est une petite merveille avec Xfce quand c’est bien réglé … Cà tourne réellement bien.
    J’hésite encore avec Mageia et Xubuntu …
    Pour le moment j’ai Mageia… La 6 tranchera.

    1. Coucou Auré, oui Debian est une merveille, mais faut quand même faire pas mal de finition pour avoir un truc clean avec les applications qt. Mageia facilite ça mais elle merde totalement avec le theme oxygene qui apporte beaucoup de bugs graphiques.
      Xubuntu est tres bonne, je m’en sers souvent, j’ai aussi entendu parlé en bien de manjaro xfce, mais la je connais pas car pas fan des « filles de ».
      Sinon il y a handylinux, une debian avec xfce mais avec tous les paquets pour être tranquille niveau look. Plus facile qu’une xubuntu, meilleur finition que debian en pure, bref l’idéale. Elle est maintenue le temps de jessie c’est a dire 2018.
      Amicalement

  5. J’ai pas compris ce que tu voulais dire là : « Faut que je regarde pour debian comment on peut mettre. » ?

    Sinon oui c’est agréable de ne plus être « simple utilisateur », mais d’être contributeur, j’aime bien tenir des stands pour Emma, les gens sont cool et on échange je trouve ça agréable, c’est de l’échange humain c’est bien.
    Et puis maintenant que je suis dans le libre depuis quelques temps et que j’en découvre quasi tout les jours je trouve ça cool de pouvoir rendre de plusieurs manières tout ce que je reçois. 😀

    Intéressant, un pro kde qui aime bien gnome-boxes :p (pas testé encore ce logiciel moi)
    Xub est pas mal, y’a + de mises à jour et elle est + lourde, et avec sa base différence c’est pas la même philosophie.

    Sur linuxmint on est d’accord, avant je la trouvais pas mal, maintenant je la trouve un peu bancale en fait.

    Cool si je me remets à l’émulation je sais vers qui me tourner pour des conseils ! 🙂

    Oh et bloguer c’est aussi contribuer, tu participes à faire connaître le libre.

    1. Oui j’ai pas été clair, je voulais parler des dons, j’ai vu qu’il y avait debian-france, je dois regarder comment on peut contribuer financièrement 🙂
      Je te comprend, on se sent utile et pas simple profiteur ce que je me sent actuellement, j’essaye de contribuer autrement mais je m’aperçois que les forums sont pas pour moi, que les gens continue a profiter tant que tu leur donnes la main et que tu ne les pousses pas a faire par sois même…
      On en apprend tous les jours, je découvre encore chaque jour, des fois de simple utilitaire comme « inxi » installable sous mageia/debian-like soit des commandes que j’ignorais.

      Pour le pro-kde, oui c’est drôle, mais j’ai eu un gros moment sous gnome avec ubuntu 10.04 quand kde4 n’etait qu’un ensemble de truc mal foutu et instable non digne de prendre la suite de kde3. J’aime aussi les bureaux gtk comme XFCE, Unity et gnome-shell. Il y a de tres bonne applications dans gnome, c’est juste que les principales comme Nautilus (fichier) est castré, quand tu compare dolphin et nautilus tu sent qu’il y a une grosse difference.

      Xub est vraiment pas mal, elle marche tres bien, du reste ubuntu, sa base marche tres bien faut l’avouer et c’est stable, mais on sent que la base est plus lourde car xubuntu est bien plus lourde que debian + xfce. Par contre sous xubuntu il ne reste plus rien a faire alors que sous debian tu dois encore regler certaine action.
      LinuxMint est pas qu’un peu bancale, c’est une honte, c’est ni a faire ni a refaire…
      Tu penses emuler quoi? actuellement je m’amuse avec l’amstrad, j’en avais un etant gosse et je regrette le moment ou je m’en suis séparé acr il prenait bien trop de place, je l’ai donné mais punaise quel regret, comme la nes, si j’avais su je ne l’aurais jamais laché. Je m’amuse bien moins avec les consoles d’aujourd hui…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *