Gérer ses logiciels sur Calculate linux #1: Préquel

https://i0.wp.com/www.calculate-linux.org/attachments/77/calculatelinux-142x82.gif?resize=142%2C82

Je n’arrête plus avec cette distribution, me voila que je la met un peu partout, pourtant ça avait plutôt mal commencé mais comme une belle histoire d’amour, il faut accorder une deuxième chance.

Le point faible de la distribution est sa lenteur dans les mises a jour et l’installation des paquets; hériter de Gentoo n’a pas que des avantages, mais comme je l’ai ensuite dis, une fois installé les paquets vont être mis a jour de temps en temps et même si c’est plus long que sur des distributions dite binaires, ça reste dans le supportable par rapport a Gentoo qui peuvent durer des nuits entières!

Le point fort de cette distribution, toujours hérité de Gentoo, c’est son excellent gestionnaire de paquets, certes un peu lent mais tellement flexible et sa communauté a l’écoute de ses utilisateurs. Par exemple, je veux installer un programme qui est dans les dépôts mais dans différentes versions, je peux choisir la version a installer, je peux aussi recompiler le logiciel avec des options différentes, je peux lui dire d’installer toutes versions inférieures a X ou supérieurs… Bref, il n’y a pas vraiment de limites. Nous verrons ensemble tous ses cas en condition réel avec des exemples de manipulations concrètes.

Je dois dire que emerge sans connaissance et utilisé comme un simple APT ou YUM, est très réducteur. Donc pour prendre plaisir et surtout avoir la pleine puissance de cette distribution, il faut apprendre et comprendre emerge, c’est pas aussi simple que mon vieux APT ou mon petit Zypper mais une fois qu’on a un bon tuto c’est que du bon…

Sur Calculate, il y a un nom qui revient toujours, c’est celui d’Adrien.d, le webmestre de MLO (forum pour Mageia) mais aussi le blogueur de Linuxtricks, un site ou il rapporte ses connaissances comme dans un pense bête pour les partager avec tous. C’est donc naturellement là-bas que j’ai cherché un tuto pour emerge et/ou la gestion de paquets, après tout c’était là que j’ai eu le déclic pour installer Calculate. Je suis donc allé naturellement sur ce site et j’ai vu un tuto toujours en brouillon, ce qui est compréhensible vu les possibilités de emerge !

Ce billet étant toujours en cours et donc incomplet, il ne montre que les commandes les plus importantes et surtout ceux qui font office d’APT et de YUM ( ou Zypper, DNF, URPMI…), c’est a dire l’installation simple d’un paquet, la désinstallation de celui-ci, les mises a jour, la recherche de paquets… et puis pas grand chose d’autre qui changerait par rapport a tout autre gestionnaire de paquets. Je dois dire que je me sentais pas a l’aise avec emerge, je me sens toujours pas a la pointe avec ce gestionnaire mais depuis ça va quand même bien mieux grâce a une vidéo que The Phoenix m’a conseillé, une d’Adrien qui m’a simplement échappé:

Excellente vidéo qui explique bien avec des mots compréhensibles sans partir dans du technique a tout va, Adrien sait de quoi il cause et ça se ressent dans sa tranquillité de nous montrer le produit! J’ai compris notamment la raison de certain blocage quand on installe un paquet ayant un « ~ » devant son nom, j’ai pigé le comment on installe une version différente, bref c’est une vidéo qui mériterait d’être directement dans la documentation de Calculate-fr.

Je vais donc dans les billets qui suivent, faire un tuto ou plutôt tenter de continuer ce qu’Adrien.d a commencé a faire avec son tuto écrit, car la vidéo est vraiment top et mérite une version papier.

2 pensées sur “Gérer ses logiciels sur Calculate linux #1: Préquel”

  1. Salut,pour ton tuto Adriend est ouvert a un partage au cas où… peut-être qu’en joignant vos force vous pourrez faire quelque chose de plus complet.
    Je surveille tout cela d’un coin de l’oeil… j’ai téléchargé la dernière Nightly de xfce car il y a eu une grosse m-à-j niveau xfce.Je vais voir si cela règle mes petits soucis.

    Auré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *