Mes parents sous openSUSE : semaine 1

Dans le dernier billet, je parlais de mes parents, du changement un peu brusque de Debian kde4 vers openSUSE Plasma5 et j’avais donné le ressenti au bout de la première journée. Comme vous le savez, 24h est une période trop courte pour donner un ressenti, on ne s’aperçoit pas tout de suite des soucis, des manques et j’étais donc revenu une bonne semaine après pour voir ce qui se passait, en même temps ce n’est pas très gênant, tout d’abord ce sont mes parents et je mange très fréquemment le midi avec eux après ou avant le taf (cela dépend de mon roulement de semaine). Continuer la lecture de « Mes parents sous openSUSE : semaine 1 »

Mes parents sous openSUSE : jour 1

Billet datant du 20/12/16.

Pour commencer, mes parents sont depuis quelques temps sous linux (2006-2007), je les ai fait passé quand ils avaient encore mon vieux PC (un athlonXP avec 256mo de RAM), du reste c’était une Mandriva 2007 que je leur avait installé pour remplacer le XP qui se traînait… Ils avaient uniquement besoin de:

  • accéder au web  avec Firefox (flash requis), aux mails avec Thunderbird et a MSN
  • faire de la bureautique avec Office (Excel, que mon père maîtrisait bien)
  • avoir quelques petits jeux de base dasn XP (jeux de cartes et de plateau)
  • avoir des fonctionnalités multimédia de base (appareil photo, sons, vidéos…)
  • avoir Photoshop
  • pouvoir imprimer des documents sur une Lexmark

Le principal argument pour eux dans le passage à Mandriva linux était de ne plus avoir de virus donc plus d’AntiVirus et d’avoir un PC qui soit plus vivace, et de mon coté, le principal avantage était la maintenance (plus de virus et d’AV à gérer, les mises à jour automatiques pour l’ensemble du système et tous les logiciels installés donc moins d’appel pour venir dépanner). Continuer la lecture de « Mes parents sous openSUSE : jour 1 »

Nouvel an 2017, un jour que je n’aime pas

C’est une longue histoire mais le jour de l’an est pour moi un jour de merde, surtout le réveillon, je suis comme dépressif, triste qu’une année s’achève, qu’une autre démarre, qu’on vieillit toujours chaque jour un peu plus… Bref, c’est pas le jour où il faut me faire chier. Je souhaite quand même la bonne année avec tout ce qui va avec à mes proches mais en vérité je ne suis pas de gaieté…

Alors bonne année a tous, une santé d’enfer, de l’argent a ne plus savoir quoi en faire, des projets qui se concrétise…