Trolls, et autres vérités préconçues autour de GNU/Linux; ma réponse #7: Debian stable n’est pas fait pour le bureau ou Un troll parmi tant d’autres

Un troll que l’on entend souvent et qui persiste, Debian n’est pas adaptée pour le bureau, ah bon? On trouve facilement des personnes cassant Debian stable et surtout son utilisation bureau et non serveur sur des sites comme LinuxFR, on peut en voir des exemples dans les commentaires de la 9.

Je vais être de suite direct, je suis en stable pour une utilisation personnelle, je mets dorénavant que du stable autour de moi pour des utilisations standards, j’ai du reste des cobayes de choix pour faire mes essais, mes parents qui sont de véritables Michu, utilisent Debian stable depuis maintenant 2 ans et celle-ci a prit la place d’Ubuntu LTS, elle correspond à tous leurs besoins et tout ce qu’ils faisaient avant avec Windows (il y a plus de dix ans…) est faisable avec cette distribution.

Pour être franc, je ne comprends pas pourquoi certaines personnes racontent de telles conneries, c’est comme dire que Mageia n’est pas destiné à faire autre chose que du serveur… En quoi la version stable de Debian pourrait empêcher de faire autre chose que du serveur? Dite le moi, car là je ne vois pas. Je comprends que c’est un rapport avec les versions qui vieillissent chez stable mais en quoi un Firefox ESR m’empêchera d’aller sur la toile en toute sécurité? En quoi un Gnome 3.22 ne sera pas tout aussi efficace que le futur 3.26 pour une utilisation standard? En quoi LibreOffice 5.2.7 m’empercherait de faire des tableurs et du texte? Rien, voila la vérité, rien n’empêche d’utiliser Debian stable comme OS standard.

La vérité, c’est que les personnes qui balancent de telles inepties ne connaissent simplement pas Debian dans sa version stable, soit ça ou sinon le font exprès de dénigrer. Et puis comment balancer ça alors qu’il y a les backports? Je reprends le LibreOffice, un exemple souvent cité, si c’est si primordial d’avoir une version récente de ce programme, pourquoi ne pas le prendre dans les backports? Il est disponible en version 5.4.1, c’est à dire la même version que Archlinux propose à ce jour, on ne peut pas choisir une distribution plus à cheval sur les mises à jour… Mais bon je ne sais plus le nombre exact de fois où j’en ai parlé!

Qu’est ce que c’est qu’une utilisation bureautique, pour moi c’est pouvoir faire:

  • des jeux,
  • de la bureautique (textes, tableurs, ect…),
  • du multimédia (vidéos, musiques,…),
  • de la photo,
  • de la navigation internet,

Qui pourra me dire ici que Debian dans sa version stable ne permet pas de faire tout ce qui est cité? On en revient toujours à ce combat qui oppose les rollings et les fixeds.

6 pensées sur “Trolls, et autres vérités préconçues autour de GNU/Linux; ma réponse #7: Debian stable n’est pas fait pour le bureau ou Un troll parmi tant d’autres”

  1. Salut Seb,

    Toujours sympa tes posts 😉 avec un avis bien assumé ! 🙂

    Dans le fond je suis d’accord avec toi, rien n’empêche d’utiliser debian stable pour faire de la bureautique, jouer, faire du multimedia ou autres. Dire le contraire se serait mentir.

    Par contre…….. debian demande à être customisé pour devenir + sexy visuellement ou encore pour avoir accès à certains codec dans le cas du multimedia …

    Après je ne sais pas si les gens qui critiquent debian, prennent en compte la version outofthebox de debian ou bien la finalité…

    Car pour un debutant linux ou même quelqu’un qui n’a pas envie de se faire chier… Debian n’est pas souvent la meilleure solution.

    D’où la création de ubuntu, mint et compagnie……

    Idem sur mageia que tu cites, moi je tourne sur mageia, de base l’os est franchement froid et donne pas envie… et pourtant en creusant et en l’adoptant et le pimpant bien à sa sauce sur les thèmes et bien on se rend compte que c’est top.

    Alors que si je regarde, un screenshot de elementary os, deepin, zorin…. et j’en passe… C’est visuellement + sympa de base, y’a rien à faire, mais le fond est bien moins stable qu’une debian ou mageia.

    Pour résumé, mon avis est ça dépend à qui appartient la machine…
    Débutant et/ou j’ai pas envie de me faire chier n’aimera pas debian
    Les autres aimeront debian d’où la bonne popularité 🙂

    Bonne soirée Seb

    1. Vinceff, tu as tout dis ;p
      De mon coté je met debian car je sais que je le fais une fois et puis je met a jour de version en version, donc je perds un peu de temps au démarrage mais par la suite je suis tranquille.

      Sinon c’est sur que quand j’ai pas le temps ou l’envie, je prends de l’ubuntu.

      Bonne fin de soirée et à bientôt.

  2. Bonjour.

    C’est le méchant utilisateur de Rolling depuis début 2009 qui va te répondre ici. Oui, j’ai volontairement commencé ce commentaire avec de l’ironie.

    Je sais que tu es un debianiste convaincu, et je respecte ce point précis. Cependant, il y a un fait qui est indéniable : l’accélération du développement logiciel qui a atteint les limites de l’absurde dans le domaine des navigateurs avec en moyennes 8 versions par an, en dehors des versions dites ESR supportées sur environ un an.

    Tu veux critiquer une caricature et tu y tombes presque aussi. Tu cites les backports. Je suis d’accord, ils existent et c’est pour une simple et bonne raison : certains logiciels vieillissent très vite. Et comme Debian a un cycle de développement assez long, il faut bien compenser pour les logiciels sensibles.

    Tu prends le cas de LibreOffice. D’accord, il a deux versions majeures par an. Ce qui fait que sur le cycle de vie d’une Debian stable classique (en gros 2 ans), il y a quatre versions qui vont se succéder.

    Tu peux toujours faire de la bureautique avec un LibreOffice 4.2 jadis fourni par Jessie. Mais est-ce que tu seras certain de pouvoir importer sans trop de casse des documents du monde Microsoftien ? Du moins, avec moins de casse qu’une version 5.x qui a amélioré le support entre temps ? 🙂

    Vouloir trop courir après la dernière version est une idiotie, c’est certain. Mais avoir une version qui est encore supportée par les développeurs en amont, c’est quand même un gage de sécurité supplémentaire, non ?

    Cependant, dans un domaine plus sensible, comme celui des navigateurs internet, les ESR, ça peut faire très mal. Il suffit de voir le gain de vitesse et de fonctionnalités depuis la version 52.0 de Mozilla Firefox. Étant un cascadeur de première – je n’ai jamais utilisé chez moi de version stable de Mozilla Firefox – je peux te dire que lorsque Mozilla Firefox 57 est arrivé en version alpha, j’ai été surpris par le gain de vitesse.

    La vitesse n’est pas tout, c’est certain. Mais ne pas avoir à attendre que le navigateur daigne se réveiller, c’est mieux.

    Dernier point, c’est le support matériel. Oui, tu pourras toujours utiliser les backports pour certains logiciels, mais cela n’est pas une solution aussi propre que d’avoir directement le paquet qui va bien dans la version qui va bien.

    J’ai quitté le monde des fixed en 2009, par curiosité, puis par besoin. Je n’ai pas besoin de m’interroger sur la compatibilité d’un matériel. Je sais qu’avec ma rolling, ça sera reconnu dans 99,9% des cas 🙂

    Que tu préfères les fixed, je peux le comprendre. Ni les fixed, ni les rollings ne sont parfaites. Il faut prendre conscience de leurs limites dans un monde libre en accélération constante depuis des années.

    Bonne journée !

    1. Coucou Frédéric,
      Commentaire parfait, tu as tout dit et je n’ai rien à ajouter. Merci pour le complément.
      Ravi de t’avoir « vu », bonne journée à toi.

      Cordialement seb.

      1. Désolé pour le délai de réponse. J’ai eu « d’autres félins domestiques à fouetter ».

        Je voulais juste donner mon point de vue, tout en restant dans la courtoisie, dans le but de compléter le tiens.

        Bonne journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *