Debian Administration et configuration avancée

     Mon 2eme bouquin sur debian, et pas n’importe lequel !Moins facile d’acces, il est un peu plus technique que « le cahier de l’admin » et parle plus du fonctionnement « interieure » de sa debian.
C’est simple c’est mon préféré et malgres sa date de sortie il est toujours d’actualité !
https://i1.wp.com/static.eyrolles.com/img/2/2/1/2/1/1/9/0/9782212119046_h430.jpg?w=840

zoom

Debian

Administration et configuration avancée

  • Nombre de pages : 674 pages Pdf
  • Date de parution : 13/07/2006 
  • EAN13 : 9782212119046
  • Parution : 13/07/2006
  • Edition : 1ère édition
  • Nb de pages : 674 pages
  • Format : 19 x 23
  • Couverture : Broché
  • Poids : 1350 g
  • Intérieur : Noir et Blanc

Destiné aux administrateurs Unix / Linux et aux utilisateurs Debian / Linux, cet ouvrage présente de façon détaillée le système Debian et ses spécificités. Il aborde aussi bien les aspects de Debian qui peuvent faciliter la vie des administrateurs que ceux qui peuvent leur causer quelques moments de rage…

Résumé :

De par sa fiabilité et sa richesse, Debian est la distribution Linux
non commerciale la plus appréciée des administrateurs système et
réseau. Réputée chez les professionnels, elle domine les autres par la
taille de son réseau de développeurs et sa capacité à organiser en un tout cohérent de très nombreux modules et projets.

Dans les coulisses de Debian

Écrit, enrichi et adapté par des développeurs Debian, cet ouvrage s’adresse à des administrateurs Linux.
Il leur explique en profondeur les principes régissant le
fonctionnement de cette distribution, et leur permet ainsi d’optimiser
leurs choix en termes de configuration système, d’exploitation,
d’administration et de sécurisation.

Une bible pour l’administration et la configuration avancées

Cet ouvrage livre à l’administrateur chevronné de quoi comprendre les plus subtiles options de configuration de Debian. Non sans avoir expliqué les aspects organisationnels
du projet, il décrit ce que devrait être une installation minimale peu
risquée, comment manier le serveur X, quelles sont les versions de Debian
et archives et leurs usages respectifs, comment gérer les paquets…
Enfin, il explique en quoi doit consister l’entretien quotidien du
système et ce qu’on entend par sécurité dans Debian.

Traduction de Raphaël Hertzog et Roland Mas, dirigée par Nat Makarévitch.

Sommaire :

  • Introduction
  • Le projet Debian
  • Installer Debian de la bonne façon
  • Les versions de Debian et ses archives
  • Le système de gestion des paquets
  • Administration système sous Debian
  • Sécurité du système Debian
  • Concepts avancées
  • Créer des paquets Debian
  • Documentation et ressources
  • Annexes
    • A. Sous-projets et autres distributions dérivées de Debian
    • B. Quand Debian est-elle le bon choix ?
    • C. Divers
    • D. Le manifeste Debian Linux
    • E. Le contrat social de Debian
    • F. Les principes du logiciel libre selon Debian

Extraits :

Debian Etch(cahier de l’admin)

Voici le livre qui m’a donné envie de me mettre sur une debian, d’excellente qualité, se lit facilement. Celui ci date un peu, mais on trouve dans le commerce des version plus récente pour Lenny, squeeze et qui sait, bientot la version pour debian 7…
 

Couverture Debian Etch

Debian Etch

GNU/Linux

  • Nombre de pages : 428 pages Pdf dvd
  • Date de parution : 29/11/2007 
  • EAN13 : 9782212120622
  • Parution : 29/11/2007
  • Edition : 1ère édition
  • Nb de pages : 428 pages
  • Format : 21 x 24
  • Couverture : Broché
  • Poids : 946 g
  • Intérieur : Noir et Blanc

Destiné à tous ceux qui utilisent ou souhaitent utiliser une distribution Debian ou une de ses dérivées (comme Ubuntu), ce nouveau cahier de l’admin aborde
des sujets encore plus avancés que le précédent, mais de façon très
pratique, conformément à l’esprit de cette collection. Il sera
particulièrement utile aux administrateurs.

Résumé :

Debian GNU/Linux, distribution Linux non commerciale extrêmement populaire, est réputée pour sa fiabilité et sa richesse. Soutenue par un impressionnant réseau de développeurs
dans le monde, elle a pour principes l’engagement vis-à-vis de ses
utilisateurs et la qualité. Ses technologies concernent un nombre
toujours croissant d’administrateurs, notamment par le biais de la
distribution dérivée Ubuntu.

Ce cahier de l’Admin consacré à Debian Etch perpétue
le succès de sa première version : accessible à tous, il fournit un
ensemble suffisant de connaissances pour qui souhaite devenir un
administrateur Debian GNU/Linux efficace et indépendant. Il traite des outils et méthodes qu’un administrateur Linux
compétent maîtrise, depuis l’installation et la mise à jour du système
jusqu’à la création de paquetages et la compilation d’un noyau Linux,
en passant par la supervision, la sauvegarde et les migrations, sans
oublier des techniques avancées telles que la mise en place de SELinux pour sécuriser des services, l’automatisation des installations ou encore la virtualisation avec Xen.

L’amorçage de ce DVD-Rom lance l’installation de Debian GNU/Linux 4.Or1 (Etch) i386/AMD64/PPC. Il contient de nombreux logiciels (2,3 Go) : Gnome et XOrg, Apache, Samba, PostgreSQL, PHP, Bind, Postfix, etc.

Sommaire :

  • Le projet Debian
  • Présentation de l’étude de cas
  • Prise en compte de l’existant et migration
  • Installation
  • Système de paquetage, outils et principes fondamentaux
  • Maintenance et mise à jour : les outils APT
  • Résolution de problèmes et sources d’information
  • Configuration de base : réseau, comptes, impression…
  • Services Unix
  • Infrastructure réseau
  • Services réseau : Postfix, Apache, NFS, Samba, Squid, LDAP
  • Administration avancée
  • Station de travail
  • Sécurité
  • Conception d’un paquet Debian
  • Conclusion : l’avenir de Debian
  • Distributions dérivées
  • Petit cours de rattrapage
  • Glossaire
  • Index

Extraits :

Minidlna, le serveur multimedia.

    En Janvier je parlais déjà de minidlna comme remplaçant du vieux mediatomb : minidlna-un-autre-serveur-multimedia

Depuis Un excellent tuto a été mis en place sur debian-facile

Introduction

L’accès aux contenus multimédias sur un réseau local est relativement simple lorsque le client est compatible avec le protocole Samba, mais depuis l’arrivée des smartphones, tablettes, et autres TV connectées, il serait dommage de se priver d’un autre protocole : l’UPNP

minidlna est un logiciel serveur UPNP vraiment simple d’utilisation entièrement compatible avec les clients DLNA / UPnP.
Le démon minidlna sert des fichiers multimédias (musiques, photos et vidéos) à des clients sur un réseau.

Continuer la lecture de « Minidlna, le serveur multimedia. »

Installation et utilisation d’un serveur SSH

Il peut être utile de prendre le contrôle a distance d’une machine, par exemple, la machine de mes parents, faire leurs mises a jour, ou géré l’installation du programme que mon père réclame, accéder a des fichiers stocké sur celle-ci, ou tout simplement administrer son serveur.

https://i2.wp.com/download.tuxfamily.org/passionlinux/images/png/logo_openssh323b.png?w=840

Le client SSH est installé par défaut sur debian/ubuntu et permet de se connecter a tout serveur SSH et peu importe la plate-forme (Linux, bsd, windows,…, pour windows on se servira du client putty…).

Le serveur/client SSH utilisé sous debian/ubuntu est OpenSSH qui nous vient du monde BSD, pour installer ce couple, il suffit de faire dans un terminal en root :

 # apt-get install openssh-server openssh-client

ou simplement

 # apt-get install ssh

Utilisation

Je prends mon cas comme exemple, j’ai un ordinateur équipé de debian et d’une connexion internet(ça va sans dire…), mes parents ont eux aussi une connexion internet et une machine équipé d’ubuntu(plus exactement ubuntu12.04). Chez moi je reçois un appel de mes parents me disant que telle tache ne peut être fait car il manque telle programme, ou que je dois faire leurs mises a jour(ils n’en sont pas friand) ou tout simplement besoin de transférer des dossiers.

Pour me connecter a cette machine, il faudra que la machine de mes parents réponde a une adresse fixe et du coup configuré la machine avec un serveur dns comme dyndns qui se chargera de me donner un nom de machine connu sur internet et reflétant mon adresse ip du style mesparents.ubuntu.org. Ou que mes parents fasse un whatismyip sur google ce qui pourrait donner 78.55.128.1. Je n’aurais plus qu’a utiliser la commande :

 $ ssh mesparents.ubuntu.org

ou l’adresse ip :

 $ ssh 78.55.128.1

On peut même préciser un port si on a changé le /etc/fail2ban/jail.conf de cette manière :

 $ ssh 78.55.128.1 -p 48888

Dans ce cas le -p veut dire port et 48888 est le numéro du port utilisé au lieu du port 22 par défaut. Dans tout les cas une demande de mot de passe utilisateur suivra, et une fois rentré j’aurais accès au Shell de leur machine. Quand j’en aurais fini, je fermerais la session avec la commande :

 papa@mesparents.ubuntu.org : $ exit

Pour en savoir un peu plus, je vous conseille l’excellent livre Debian Etch cahier de l’admin et surtout sa version plus recente. On pourra aussi se fier a la bonne documentation d’ubuntu.fr dont la partie 3.2 Authentification par un système de clés publique/privée.

Encore une fois je rajouterais une chose, comme tout service activé sur une machine personnel, il faudra sécuriser l’ensemble, des règles de pare-feu et notamment l’installation de Fail2ban.

 

Si vous ouvrez votre serveur SSH sur Internet, par exemple pour y accéder depuis l’ordinateur d’un ami(e) ou lui permettre d’accéder à certains de vos fichiers, n’oubliez JAMAIS qu’Internet est parcouru en permanence par des robots qui scannent et testent en permanence tous les serveurs (SSH et autres) et qu’ils vont faire des tentatives pour trouver vos mots de passe de compte.

L’usage des clés est donc fortement recommandé. Sinon utilisez des mots de passe longs et complexes ou encore utilisez des systèmes de protection comme fail2ban qui permet de bannir des adresses IP.

Handylinux : Debian plus simple qu’Ubuntu ! #3 En vrai, ça donne quoi ?

La première fois que j’ai entendu parlé de cette distribution fut sur le forum de MLO, un habitué annonçait la sortie de sa version 1.X. J’ai aussi entendu parlé d’elle sur les forums de debian (surtout debian-facile). Puis Frederic Bezies en a aussi souvent parlé et enfin sur le blog de Cyrille Borne.

 

Introduction

Je vais parler d’un cas concret, en l’occurrence du miens. Pour la petite histoire, mon oncle avait encore une xubuntu 14.04 sur un vieux Acer Athlon XP avec 1Go de ram, tout allait plus ou moins bien sauf que l’ensemble était diablement lourd par rapport a la wheezy Xfce qui était dessus auparavant. Donc il était prévu de retourner sur debian, la xubuntu permettait de gagner un peu de temps, car soyons franc, debian avec xfce est très dépouillé et beaucoup de travail reste a faire pour rendre l’ensemble totalement opérationnel, comme par exemple les images qui s’ouvrent avec iceweasel ou « photoprint » au lieu de ristretto, les pdf avec gimp ou « aperçu avant impression » et bien d’autre incohérence…

Pour tout dire j’étais pas convaincus de la nécessité de cette distribution mais faut dire que j’ai déjà du bagage sur debian et pour être totalement franc, je m’attendais un énième truc a la lmde, un truc qui se base sur ses propres dépôts et qui en fin de compte s’éloigne de sa base. Mais pas du tout, c’est une pure debian avec quelques paquets plus récent ou non présent dans les dépôts debian, rien de plus.

Continuer la lecture de « Handylinux : Debian plus simple qu’Ubuntu ! #3 En vrai, ça donne quoi ? »

Handylinux : Debian plus simple qu’Ubuntu ! #2 L’installation d’HandyLinux…

Dans le précédent article, je découvrais avec vous une distribution, la Handylinux, qui favorise l’accessibilité pour tous et la liberté pour chacun d’évoluer à son gré. Basée sur Debian GNU/Linux avec XFCE, un environnement de bureau rapide, léger et stable.

Aujourd’hui, nous verrons ensemble son installation. Une grosse partie si ce n’est la totalité est pompé directement dans la documentation de cette distribution.

Continuer la lecture de « Handylinux : Debian plus simple qu’Ubuntu ! #2 L’installation d’HandyLinux… »

Handylinux : Debian plus simple qu’Ubuntu ! #1 A la decouverte d’Handylinux…

La dernière fois que j’ai parlé de Debian fut pour les deux articles consacrés aux débutants et Debian. On peut reprocher beaucoup de chose a cette distribution mais pas sa stabilité qui est un gage de tranquillité.

On peut voir de plus en plus de distributions qui se basaient sur Ubuntu faire des versions sur Debian, comme Mint Linux Debian Edition (LMDE) pour ne citer qu’elle… Celle-ci a raté le coche, d’abord elle a fait une première version de lmde basé sur testing de Debian avec une temporisation des paquets permettant, en théorie, de stabiliser la bête sauf que préoccupé par le succès de sa Mint basé sur Ubuntu, elle l’a délaissé tellement que l’écart entre testing et lmde s’agrandit, qu’il n’était plus possible pour l’équipe de proposer des mises a jour sans casser la distribution, que même les corrections de failles n’étaient pas appliqué et qu ’elle fut abandonné sans un mot par ses développeurs… Elle a essayé de remédier a cette erreur de jeunesse, en faisant pour sa LMDE2, le choix de stable comme base, malheureusement le mal était fait et la priorité donné a sa version Ubuntu a fini par tuer cette version.

Continuer la lecture de « Handylinux : Debian plus simple qu’Ubuntu ! #1 A la decouverte d’Handylinux… »

Distributions pour autonomes, Debian un bon choix ? Quelle distribution pour les autonomes ?

Dans le dernier article Distributions pour novices, Debian un bon choix ? Quelle distribution pour les novices ?, on a parlé des éternels débutants, ceux qui ne veulent pas apprendre et veulent juste se servir de leurs pc, pas faire des mises a jour mais naviguer sur le web, ne pas installer des paquets mais avoir déjà ce qu’ils leur faut.
C’est au tour des débutants autonomes cette fois ci, on va voir quelle distribution leurs convient et pourquoi debian plus particulierement. Ces utilisateurs qui vont installer par eux même la distribution ou par un tier, qui vont être autonome, qui vont chercher les réponses dans les forums et sur irc,

Au dernier billet, j’avais commencé par :

« Dans les deux premiers cas, je serais plutôt tenter de dire qu’une distributions comme Mageia serait idéale, j’ai eu la même approche a mes débuts avec Mandriva et je ne regrette rien, c’est une distribution solide, stable, a jour mais en privilégiant les versions avec support a long terme (firefox esr, kernel lts,…). Elle a notamment un centre de contrôle (du nom de ccm ou mcc) qui permet de faire toutes les choses réserver a l’administrateur et qui se fait normalement en ligne de commande comme l’installation ou suppression de paquets, mise a jour, activation ou désactivation de services, mise en place de serveur(serveur web, mail,…), un pare feu et même une partie sécurité qui permet de gérer au mieux la sécurité de son système avec un nombre de vérification automatique. Ce qui caractérise cette distribution est le sérieux de l’équipe derrière, la plupart de l’équipe sont des anciens de Mandriva, son ccm, ses outils non graphique hérité eux aussi de Mandriva (commençant par drakX) et un installateur simple, compréhensible avec peu de terme « pro linux ».

On peut aussi penser a (?)Ubuntu et openSUSE. Pour les plus courageux on peut penser a Debian mais j’y reviendrais plus tard dans un autre article ! »

Je pense qu’il y aura assez de personnes ou de sites qui parleront des avantages des distributions comme mageia, opensuse, mint ou ubuntu donc on va se recentrer sur debian, pourquoi et comment debian peut être parfait pour les novices.

Continuer la lecture de « Distributions pour autonomes, Debian un bon choix ? Quelle distribution pour les autonomes ? »

Distributions pour novices, Debian un bon choix ? Quelle distribution pour les novices ?

On se pose souvent la même question, mais quelle est donc la meilleure distribution pour les débutants, les fameux madame et monsieur Michu, une distribution qui se veut simple, facile d’accès, une installation claire, simpliste et rapide, accessible, avec installation et désinstallation des logiciels compréhensible, qui dure dans le temps… Je m’en suis fait une idée. J’ai essayé un grand nombre de distribution, en l’occurrence Mandriva, Ubuntu, Archlinux, Frugalware, openSUSE, Debian, Mageia, et quelques autres qui étaient a la mode pendant un temps. Continuer la lecture de « Distributions pour novices, Debian un bon choix ? Quelle distribution pour les novices ? »

L’obsolescence de debian stable ou la course à la montée de version chez d’autres

Cette article fait suite à celui ci

Comme toujours dans le monde du libre, deux écoles se font la « guerre », les utilisateurs des distributions à sortie stable, c’est a dire distribution à version (comme debian, mageia, mandriva, ubuntu, fedora, opensuse), et les distributions en sortie continue (comme archlinux).
Chacun y allant de ses pics, fausses vérités ou de ses arguments plus foireux les uns que les autres…

Je connais bien les deux écoles, j’ai le cul entre deux chaises avec ma stable qui appartient à la 1re et ma sid qui peut passer dans la seconde, sinon si sid ne vous conviens pas dans cette catégorie, j’ai eu une époque archlinux.

Autant je peux comprendre qu’on puisse vouloir jouer a la montée de version autant je ne vois pas en quoi une debian stable peut être obsolète.

Continuer la lecture de « L’obsolescence de debian stable ou la course à la montée de version chez d’autres »