Mes raisons pour quitter KDE #1: prologue

Je vais tenter de répondre aux commentaires de ma dernière série de billets et au moins expliquer pourquoi KDE ne me correspond plus pour le moment. On va essayer d’expliquer comment je suis arrivé à cette décision, le passif que j’ai avec ce bureau et d’autres choses. Au départ je voulais faire un gros billet bien indigeste à lire, un pavé à la Cyrille Borne mais pour une raison de clarté, je préfère partir sur plusieurs billets.

Comme je l’ai souvent raconté, j’ai commencé avec une Mandriva 2006 et SUSE Pro 9.3, l’une comme l’autre proposaient différents bureaux que j’ai pu tester notamment GNOME (2.10 de mémoire) et KDE (3.4), c’était la fin de l’année 2005. J’ai commencé par avoir une Debian (Sarge) que je n’ai pas trop gardé me sentant pas à l’époque capable et j’ai donc très vite été sur internet pour me renseigner et une distribution toute jeune faisait parler d’elle c’était déjà la Ubuntu. J’ai essayé GNOME et KDE (Kubuntu), Ubuntu dans sa version GNOME me plaisait bien mais il y avait ce truc qui me disait que c’était pas pour moi, Kubuntu m’a toute de suite plu mais merdait (bugs) déjà pas mal (5.10), j’ai donc écouté un informaticien qui me conseillait SUSE et Mandriva qui m’ont toute de suite intéressé. Les deux distributions achetées dans le commerce, une Mandriva 2006 en version Powerpack et une SUSE 9.3 Pro, de mémoire 70€ pour la Mandriva et 90€ pour la SUSE. C’est ainsi que j’ai mis le pied a l’étrier… Continuer la lecture de « Mes raisons pour quitter KDE #1: prologue »

Comparaison des environnements, maintenant le tour de GNOME.

Je ne voulais pas faire GNOME dans mes petits tests de consommation, en fin de compte, je profite d’avoir chassé jusqu’au dernier paquet et librairie de mon KDE pour changer de bureau. Ce qui m’a un peu décidé c’est ce petit désagréable soucis d’artefacts qui revient régulièrement même si moins présent depuis le changement dans les configurations du rendu de la composition. Ce qui m’aide aussi à faire ce passage, c’est un peu le raz le bol des programmes certes complets mais complexes avec des configurations dans tous les sens, j’aime au contraire ce côté propre de l’interface de GNOME, surtout avec une extension Topicons qui me permet de parer à cette drôle d’idée de trouver pratique d’avoir les icônes des applications ouvertes à l’opposé des icônes du réseau et du son… et déplace les indicateurs (Deluge, Transmission, HexChat, …) du tiroir de messagerie situé en bas à gauche, vers la barre supérieure.

Continuer la lecture de « Comparaison des environnements, maintenant le tour de GNOME. »

Comparaison des environnements Xfce, Cinnamon, Mate et KDE #3: Le cas Xfce

Vite fait ce billet, juste pour confirmer le fait que Xfce une fois retiré toutes les briques de KDE, tombe bien en dessous des 400Mo de RAM. J’ai fait de même avec les autres bureaux comme Cinnamon et Mate, effectivement il y a une baisse significative surtout pour Mate qui bien que un peu plus lourd que Xfce reste dans les 480Mo (sur 4Go c’est très correcte).

Voici l’habituelle capture d’écran:

Comparaison des environnements Xfce, Cinnamon, Mate et KDE #2: Le cas KDE

Dans les commentaires du billet précédent, celui qui porte le même titre à quelques mots près, j’ai eu des avis intéressants et surtout des questions sur pourquoi KDE-full ICI et LÀ, sont notamment intéressant car m’ont dévoilé un souci que je répétais depuis des lustres, à savoir installer KDE avec le méta-paquet kde-full, paquet ultra complet qui installe l’intégralité ou presque de ce bureau! Je tente donc de donner la raison de cette manière de faire, mauvaise du coup pour l’utilisation que j’en fais et aussi les résultats d’un KDE installé avec seulement le « taskel« . Continuer la lecture de « Comparaison des environnements Xfce, Cinnamon, Mate et KDE #2: Le cas KDE »

Comparaison des environnements Xfce, Cinnamon, Mate et KDE

Je ne savais pas quoi faire de mon petit temps libre alors j’ai pris ma Debian et j’ai installé les différents bureaux, entre autre Cinnamon, KDE, Mate et Xfce, pour voir le nombre de paquets installé par défaut avec leurs méta-paquets sur une Debian. J’ai lâché les bureaux GNOME et les autres petits pour la simple raison qu’ils ne m’intéressaient pas de les comparer soit parce que je les connais ou que je ne compte pas les utiliser.

Alors le test n’est pas fait proprement, c’était juste pour me donner une idée du nombre de paquets installé et savoir à peu prés l’utilisation des bureaux dont je ne suis pas ou peu habitué à utiliser, savoir aussi la consommation de ressources approximatives des différents bureaux. Pour ce faire, je n’ai pas eu le courage de désinstaller le KDE qui de base accompagne ma Debian donc je ne pourrais pas dire combien de paquets et de places utilisés à l’installation de cet environnement. Pour les autres, pas de soucis, ça a été fait notamment j’ai désinstallé totalement Xfce pour son test, j’ai fait des aperçus de chacun avec toutes mes applications habituelles sauf de kde qui est pris lors d’une compilation(rétro-portage ou rebuild venant de Sid pour Stable) de paquet Deb. Les différents tests sont effectués sur ma machine personnelle et non dans une VM, ainsi je n’ai pas utilisé que les différents moniteurs systèmes des environnements mais Htop en plus pour être sur des chiffres donnés, c’est comme ça que j’ai vu que celui de Xfce était celui qui collait le plus à ce que donnait Htop. Dernière chose, pour tous les environnements, il reste des applications KDE comme Kalarm ou Kaccessible qui restaient ouverte, c’est normal c’était recherché, aussi pour ne pas trop fausser, je redémarre à chaque test le PC, pour éviter de garder des services en tache de fond d’autres bureaux. J’ai donc copié dans un fichier la sortie d’Apt et ensuite fait un rapport des différentes applications type de chaque environnement et de deux ou trois applications que j’ai l’habitude d’utiliser.

Alors pourquoi ce test, c’est simple, pour mon utilisation je suis avec KDE et Xfce, je ne pense pas en changer surtout à la vue des résultats que j’ai eu, ensuite je voulais voir si d’autres bureaux ne pouvaient pas mieux convenir à ceux dont j’installe Debian notamment si Mate était si léger que ce qu’on pouvait entendre par rapport à Xfce. Continuer la lecture de « Comparaison des environnements Xfce, Cinnamon, Mate et KDE »

Xfce ou KDE Plasma 5? #2

Dans le billet précédent, je parlais de mes petits soucis graphiques avec Plasma, alors j’ai trouvé le responsable de mes déboires et je met ici ce qui m’a rendu mon Plasma incassable. En faite par défaut dans Debian et sûrement chez les autres, Plasma arrive avec les effets de bureau activés et paramétrés pour utiliser la méthode mise à l’échelle précise or cette méthode n’est pas prise en charge par tous les matériels et peut provoquer des dégradations de performances et des artefacts de rendu.

Pour changer, il faut se rendre dans « configuration du système » puis descendre dans la rubrique « matériel » et aller sur « affichage et écran », dedans on va sur « compositeur » et on choisi une méthode autre que « précise », dans mon cas j’ai pris « direct ».

Voila, depuis plus aucuns soucis d’artefacts ou de bureau qui s’affichait pas.

Debian 9 « Stretch » est sorti

Vous avez dû le voir un peu partout, parfois en avance comme la vidéo d’Adrien.D, qui au passage est superbe car contrairement à beaucoup de vidéos, la sienne nous montre un saut de version. J’ai été un peu étonné du reste que notre ami avait déjà réussi à trouver une image officiel alors que celle-ci était encore du nom de stretch-release donc la version non finit 🙂

Bref, j’entends déjà certaines personnes crier au loup, cette Stretch est pourrie car ne contient pas Virtualbox, c’est honteux et autre chose… Entre temps je vois aussi le niveau des mecs sur certains commentaires qui volent pas très haut, juste au dessus de la merde en faite, qui pour la plupart ont soit pas compris le concept de Debian Stable soit veulent simplement jouer à celui qui fait le plus gros troll… Notamment un débat inutile sur la version Gcc présente dans Debian, puis un autre toujours lié sur la difficulté d’installer depuis backport  et un autre sur l’absence de virtualbox… Bref ça vole pas très haut surtout venant de gens qui font souvent des retours sur Windows en crachant sur linux au passage et qui reviennent toujours sous linux… Continuer la lecture de « Debian 9 « Stretch » est sorti »

Publication de Debian 9 prévue le 17 juin 2017 et passage du dernier PC sur cette version.

C’est annoncé un peu partout, la Debian 9 sort le 17 juin, Fred nous le dis dans un billet qui pour une fois est en osmose avec ce que je pense, on trouve aussi la date un peu partout sur les sites debianeux en question comme Debian-Facile. Continuer la lecture de « Publication de Debian 9 prévue le 17 juin 2017 et passage du dernier PC sur cette version. »

Pour votre station bureautique libre à domicile, plutôt fixed ou rolling ? Ma réponse.

En matant du coté de chez Fred, je m’aperçois d’un super billet avec parti pris sur les distributions à publication fixe ou continue. Bien sur il y a parti pris comme je le disais, de Fred pour les rollings, allant jusqu’à dire que les « fixed releases pour l’utilisateur particulier sont plus proches du cercueil que du berceau ». Je me permet de mettre en doute, encore une fois le fait que les distributions avec sortie de versions vont mal, c’est pas totalement vrai mais pas forcément faux comme pour certaines rollings, au contraire des distributions comme Debian vont même plutôt pas mal.

Il y a deux sortes d’utilisateurs, les premiers veulent tout et tout de suite, ce sont les fans des « rollings », et les autres veulent surtout que ça soit stable et fiable dans le temps, ce sont les fanatiques des « fixeds ». Dans la première école, on trouve surtout du Archlinux, du gentoo, ou de la Manjaro et dans la seconde, nous avons du Debian, de la Ubuntu, de la slackware… Continuer la lecture de « Pour votre station bureautique libre à domicile, plutôt fixed ou rolling ? Ma réponse. »

Passer sa Debian de la version 8 Jessie à la version 9 Stretch.

Je vais vous parler aujourd’hui de Debian, chose rare sur ce blog, mais surtout de ce qu’on appel un dist-upgrade ou saut de version. On entend souvent comme défauts des distributions de type version fixed release qu’elles sont obsolètes et qu’il faut se taper une réinstallation tous les 6 mois, 2 ans ou plus pour certaines.

Pour le coté obsolète, j’en ai longuement parlé ici même, comme quoi on est pas tous fanatique de la course à la version, cette course à la plus grosse; et que certains préféraient être plus tranquille en étant sur des distributions stables et bougeant peu, c’est le cas de Debian. Aussi car on peu le souligner, Debian a un dépôt backport (rétro-portage) qui est un peu particulier puisque il ne suffit pas de l’activer mais il faut implicitement ordonner à APT d’utiliser la version dans backport pour installer un logiciel, ensuite seulement ce paquet sera mis à jour depuis ce même dépôt et ne suivra plus la version des dépôts classiques. On installera un paquet depuis backport de la façon suivante:

apt-get -t jessie-backports install libreoffice

J’en avais parlé ici. Continuer la lecture de « Passer sa Debian de la version 8 Jessie à la version 9 Stretch. »