Bon, me voici sur Calculate linux #2: choses a faire

J’ai été un peu gourmand et j’avais installé tout et n’importe quoi, je me dis donc que je vais tout remettre a plat et réinstaller que l’essentiel puis je verrais sur le coup pour installer ce dont j’ai besoin. Continuer la lecture de « Bon, me voici sur Calculate linux #2: choses a faire »

Bon, me voici sur Calculate linux

Contrairement a ce que je disais sur le billet Calculate linux, la Gentoo pour humain, oui mais pas pour moi!, je n’ai pu rester sur une défaite surtout que le monde Gentoo m’attire de plus en plus.

Alors hier (mardi 22h30) après ma journée de travail et après avoir pris un petit repas du soir, je me suis attelé a réinstaller la distribution sur le PC principale, une installation rapide via une clef USB, en 8 minutes c’était torché.

Au premier démarrage, j’ai lancé une mise a jour pour synchroniser ma distribution aux différents dépôts (si dépôt est le terme qui convient?), cette première mise a jour fut longue pour seulement une quarantaine de paquets mais les installations suivantes fut plus rapide, notamment mes 192 paquets a rajouter qui ont été assez vite en comparaison, toujours pas aussi vite que sur une distribution binaire mais toute de même assez rapide pour me permettre d’aller « seulement » prendre ma douche et pas plus! Oui les 192 paquets, environs bien sur, ont prit un peu moins de 30 minutes, bon c’est sur que sous Opensuse on aurait mis 5 ou 10 minutes a tout casser car le plus long est le téléchargement sur les serveurs de SUSE,  mais la je suis assez content.

Vers 3 heure (mercredi matin), j’avais un système qui ressemble plus ou moins a ce que j’ai habituellement sur une distribution binaire, c’est a dire, tout kde, avec un pare-feu (ufw), mldonkey et amule, soundkonverter, virtualbox (non fonctionnel car non trouvable dans les menu ou dans la console), vlc, mes jeux comme 0ad, minetest, flightgear… et mes émulateurs dgen, gens, scummvm, stella, nestopia, fceux, fusion et arnold via les archives des sites, d’autres choses aussi que je n’ai pas en tête. Continuer la lecture de « Bon, me voici sur Calculate linux »

Mes parents sous openSUSE : semaine 2

Dans le billet précédent, Mes parents sous openSUSE : semaine 1, je racontais un soucis de droits sur les photos venant de l’appareil photo, je disais ceci en l’occurrence:

Il y a aussi un soucis de droits sur certaines photos prissent avec leur appareil photo, je ne sais pas trop pourquoi, peut être un groupe différent, va falloir que je regarde de plus prés.

Continuer la lecture de « Mes parents sous openSUSE : semaine 2 »

Minidlna, un autre serveur multimedia.

Il y a un peu plus de 1 an maintenant, j’écrivais ceci :

Nous avons tous de superbes TV a ecran plat avec des tonnes de fonctions integrées et des ordinateurs a recycler. Du coup ce qui va suivre va certainement vous interesser !

Qui
n’a jamais eu la flemme de se lever pour changer de dvd ? Qui n’a jamais
dit « il n’y a rien ce soir a la télé » ? Et qui n’a jamais dit a quoi bon
payer la redevance télé ? Maintenant imaginez un peu ce qui suit(tiré de
fait réél), vous etes
chez vous, vous venez de raccompagner vos amis, il est tard et il n’y a
rien a la tv mais aucune envie d’aller vous coucher. Vous avez une
collection impressionnante de divx(seulement des copies légale de vos dvd)sur le pc du 1er etage
mais aucune envie d’aller la haut, vous préféré regarder sur votre
canapé devant la belle tv led branché a un ordinateur relié au reseau par wifi. Et si je vous disais que c’est possible et tres simplement ?

Mediatomb est le logiciel qui permet de realiser ce reve.

Entre temps, les manières de regarder ses fichiers multimédia ont explosé, de la tv relié a la bulle internet, aux boîtiers multimédia comme le WD TV, en passant par les téléphones portables… Et Mediatomb n’a pas eu de nouvelle version depuis des lustres et il est patché a ne plus savoir quoi faire… Donc j’ai fini par le remplacé par rygel et puis par minidlna, c’est celui ci qui nous intéresse pour aujourd’hui.

Minidlna n’est pas aussi complet que mediatomb, il ne fait pas de transcodage par exemple, mais par contre c’est celui qui est le moins gourmand( un peu plus de 6 mo en fonction contre jusqu’à 300mo pour rygel et 60mo pour mediatomb… dû en partie au transcodage…) et qui marche la ou certain ne marche pas, par exemple ushare et rygel (pas testé avec mediatomb…) n’est pas vu sur xbox360 alors que minidlna oui. Ce programme n’a pas non plus d’interface web pour le piloter comme c’est le cas pour mediatomb et ushare ou d’interface graphique comme pour rygel, mais un simple fichier de conf qui est très simple.

Pour l’installer, c’est simple comme bonjour avec pacman sous arch ou frugalware :

pacman-g2 -S minidlna

sous ubuntu ou debian :

apt-get install minidlna

Enfin sous opensuse, avec le dépôt de packman activé :

zypper install minidlna

Pour la configuration suffit d’aller sur ubuntu, mais en gros on change :

wlan0 pour le wifi ou le nom du reseau comme enp4s0 au lieu de eth0.

network_interface=eth0

dossier des fichiers.

media_dir=V,/repertoire/films

le nom qu’on donne au serveur.

friendly_name=My DLNA Server

le port

port=49200

et pour le reste c’est pas trop utile…

Kim4(KDE Image Menu) sous debian

Kim pour (KDE Image Menu) est un plugin pécifique aux images, qui installe un menu accessible par le clic droit pour les gestionnaires de fichiers de kde, Dolphin et Konqueror. Kim est un menu de service KDE qui permet de redimensionner, convertir, tourner, (…) vos images sans utiliser une application graphique comme Gimp ! Ce menu de service peut être considérée comme une interface pratique de imageMagick et de mjpegtools. Continuer la lecture de « Kim4(KDE Image Menu) sous debian »

Mediatomb, un serveur multimedia.

Nous avons tous de superbes TV a ecran plat avec des tonnes de fonctions integrées et des ordinateurs a recycler. Du coup ce qui va suivre va certainement vous interesser !

Qui n’a jamais eu la flemme de se lever pour changer de dvd ? Qui n’a jamais dit « il n’y a rien ce soir a la télé » ? Et qui n’a jamais dit a quoi bon payer la redevance télé ? Maintenant imaginez un peu ce qui suit(tiré de fait réél), vous etes chez vous, vous venez de raccompagner vos amis, il est tard et il n’y a rien a la tv mais aucune envie d’aller vous coucher. Vous avez une collection impressionnante de divx(seulement des copies légale de vos dvd)sur le pc du 1er etage mais aucune envie d’aller la haut, vous préféré regarder sur votre canapé devant la belle tv led branché a un ordinateur relié au reseau par wifi. Et si je vous disais que c’est possible et tres simplement ?

Mediatomb est le logiciel qui permet de realiser ce reve.

Pré-requis

La on va faire avec les moyens du bord, c’est a dire votre pc principale relié au reseau locale et a internet bien entendu et qui va faire office de serveur multimedia et donc heberger mediatomb, d’un deuxieme pc qui peut etre un ordi de récuperation trouvé dans une benne ou simplement le vieu pc qui n’en peut plus de windows ou encore(c’est mon cas) d’une console de jeu comme la PS3 qui permet de lire des medias sur le reseau via dlna. Biensur il faudra de perference des distributions linux, de préférence debian/ubuntu.

Donc si on résume, on a besoin de :

  • d’un pc « serveur » avec mediatomb et votre collection de divx(votre pc principale)
  • d’un pc « client » (le vieu pc fera l’affaire) ou d’une console PS3
  • d’une connexion internet

Installation

Mediatomb est un serveur multimédia UPnP avec une belle interface web. Il vous permet de diffuser des fichiers multimédia sur votre réseau domestique, et de les écouter ou regarder sur différents appareils compatibles UPnP.
Il permet aussi de transcoder a la volée des films pour les rendre
compatible avec votre tv/ps3/pc client(mais on y reviendra plus loin..).

Pour l’installer , c’est tres simple, sous debian un simple

aptitude install mediatomb vlc ffmpeg

suffira pour installer le serveur et les outils nécessaires pour transcoder de la video.

Configuration de la base de données

Mediatomb a besoin d’une bas de données, sqlite3 ou MySQL, beaucoup préféront le second mais moi dans l’optique d’etre le plus simple et le plus rapide, je reste sur du sqlite3, surtout que cette base supporte mes nombreux films. Par defaut c’est de toute façon du sqlite3 qui est choisi. Pour ceux qui veulent du MySQL, il vous faudra vous tourner vers ubuntu-fr 5.3 Usage MySQL.

Configuration du serveur

Mediatomb peut etre lancé comme un service, c’est a dire au demarrage du pc comme le serveur de mail exim, ou un serveur ftp, ou ssh. Ou il peut etre lancé par l’utilisateur au debut de sa session. Dans mon cas j’ai préféré la seconde solution et grace a mon bureau kde je peu lancer des applications au demarrage automatiquement.

Tout les réglages de mediatomb se font dans un seul unique fichier : /home/mon-utilisateur/.mediatomb/config.xml

Activation Interface Mediatomb

Mediatomb possede une interface web plutot sympa et simple, mais par defaut elle n’est pas activé, pour l’avoir il suffit de changer la valeur ligne 7

<ui enabled=« no » show-tooltips=« yes »>

par

<ui enabled=« yes » show-tooltips=« yes »>

Gestion PS3

Pour que la PS3 puisse voir le serveur mediatomb, il faut modifier la ligne 23 ou 26, changez « no » par « yes » :

<protocolInfo extend=« yes »/>

et la ligne 65 ou 77, enlevez les commentaires afin de n’avoir sur cette ligne que ce code :

<map from=« avi » to=« video/divx »/>

on peut aussi ajouter la ligne

<map from=« m2ts » to=« video/mpeg »/>

pour lire les fichiers HD M2TS avec la PS3.

Sécuriser le serveur(directement pompé d’ubuntu-fr 5.4 Sécuriser le serveur)

Le serveur a intégré un gestionnaire de fichier au-travers du navigateur internet.

Configuré par défaut, il permet à n’importe qui de naviguer dans votre système de fichier et ainsi de télécharger n’importe quelle donnée. Dans un environnement non sécurisé, il est nécessaire de désactiver l’interface graphique :

ligne 4, paramétrer l’attribut enabled à no :

<ui enabled=« no » />

Dans le contexte d’un environnement LAN, vous pouvez laisser l’interface graphique activée, tout en paramétrant la gestion de compte :

ligne 4, laissez l’attribut enabled à yes. ligne 5, paramétrer l’attribut enabled à yes :

<accounts enabled=« yes » session-timeout=« 30 »>

ligne 6, paramétrer les attributs user et password

La protection par gestion de compte user/password
n’est pas assez sécurisé pour un environnement non sécurisé. La
documentation officielle précise de ne pas l’utiliser hors du contexte
LAN.

Type de média

Il existe un nombre toujours plus important chaque jour de medias, et seule la méthode d’encodage diffère. Par exemple, entre un divx et un mkv ou entre un mp3 et un ogg, c’est le codec utilisé qui fera le media. Faudra donc le préciser a mediatomb en éditant le fichier config.xml et en modifiant la section <extension-mimetype>. On peut trouver une bonne base dans ubuntu-fr.org 5.2Gestion des TV SAMSUNG

<extension-mimetype ignore-unknown=« no »> <map from=« mp3 » to=« audio/mpeg »/> <map from=« ogg » to=« application/ogg »/> <map from=« asf » to=« video/x-ms-asf »/> <map from=« asx » to=« video/x-ms-asf »/> <map from=« wma » to=« audio/x-ms-wma »/> <map from=« wax » to=« audio/x-ms-wax »/> <map from=« wmv » to=« video/x-ms-wmv »/> <map from=« wvx » to=« video/x-ms-wvx »/> <map from=« wm » to=« video/x-ms-wm »/> <map from=« wmx » to=« video/x-ms-wmx »/> <map from=« m3u » to=« audio/x-mpegurl »/> <map from=« pls » to=« audio/x-scpls »/> <map from=« flv » to=« video/x-flv »/> <map from=« mkv » to=« video/x-matroska »/> <map from=« mka » to=« audio/x-matroska »/> </extension-mimetype> <mimetype-upnpclass> <map from=« audio/* » to=« object.item.audioItem.musicTrack »/> <map from=« video/* » to=« object.item.videoItem »/> <map from=« image/* » to=« object.item.imageItem »/> <map from=« application/ogg » to=« object.item.audioItem.musicTrack »/> </mimetype-upnpclass>

Cette section sert a attribuer un type mime selon l’extension comme &amp;lt;map from="mp3" to="audio/mpeg"/&amp;gt; qui attribue les fichiers ayant comme extension .mp3 dans le type audio/mpeg mais il est possible de traiter un type mime comme une extension connue, c’est la section <mimetype-contenttype>, par exemple &amp;lt;treat mimetype="image/jpeg" as="jpg"/&amp;gt;.

<mimetype-contenttype> <treat mimetype=« audio/mpeg » as=« mp3 »/> <treat mimetype=« application/ogg » as=« ogg »/> <treat mimetype=« audio/x-flac » as=« flac »/> <treat mimetype=« image/jpeg » as=« jpg »/> <treat mimetype=« audio/x-mpegurl » as=« playlist »/> <treat mimetype=« audio/x-scpls » as=« playlist »/> <treat mimetype=« audio/x-wav » as=« pcm »/> <treat mimetype=« audio/L16 » as=« pcm »/> <treat mimetype=« video/x-msvideo » as=« avi »/> <treat mimetype=« video/mp4 » as=« mp4 »/> <treat mimetype=« audio/mp4 » as=« mp4 »/> <treat mimetype=« application/x-iso9660 » as=« dvd »/> <treat mimetype=« application/x-iso9660-image » as=« dvd »/> <treat mimetype=« video/x-matroska » as=« mkv »/> <treat mimetype=« audio/x-matroska » as=« mka »/> </mimetype-contenttype>

Les mime-types sont des formats de données, ce qui permet a mediatomb de trier et pour transcoder.

Transcodage

Le transcodage comme son nom l’indique va permettre de transcoder la video en un format reconnu par le « client » :

Imaginons que comme moi votre tv est relié a votre PS3 qui servira de client pour acceder au pc « serveur »(celui qui fait tourner mediatomb) et vous permettra de lire vos media, mais voila la PS3 a la facheuse tendance a ne pas lire certains formats de vidéo comme par exemplele format .mkv. Mediatomb permet de transcoder à la volée vos contenus vidéo pour les rendre compatible avec votre client(ici la PS3), grace au transcodeur vlcmpeg et a des scripts que nous allons ecrire.

D’abord commençons par activer le transcodage : pour cela on remplace « no » par « yes » a la ligne

 <transcoding enabled=« yes »>

du
fichier config.xml. Nous indiquons maintenant ce qu’il faut
transcoder(pour cela nous utilisons le type mime vu plus haut), on
rajoute si ce n’est deja fait dans la section <mimetype-profile-mappings> les lignes suivantes :

<mimetype-profile-mappings> <transcode mimetype=« video/x-flv » using=« vlcmpeg »/> <transcode mimetype=« application/ogg » using=« vlcmpeg »/> <transcode mimetype=« application/ogg » using=« oggflac2raw »/> <transcode mimetype=« audio/x-flac » using=« oggflac2raw »/> <transcode mimetype=« video/x-matroska » using=« video-common »/> <transcode mimetype=« application/ogg » using=« video-common »/> </mimetype-profile-mappings>

Mediatomb comporte des « profils » de transcodage contenant la commande qui permettra de convertir les videos dans un format connu par le « client ». Toujours dans config.xml, on regarde la section <profils> et on rajoute :

<profile name=« video-common » enabled=« yes » type=« external »> <avi-fourcc-list mode=« ignore »> <fourcc>DX50</fourcc> <fourcc>DM4V</fourcc> <fourcc>M4S2</fourcc> </avi-fourcc-list> <mimetype>video/mpeg</mimetype> <accept-url>yes</accept-url> <first-resource>yes</first-resource> <hide-original-resource>yes</hide-original-resource> <accept-ogg-theora>yes</accept-ogg-theora> <agent command=« /usr/bin/mediatomb-transcode-video » arguments=« %in %out »/> <buffer size=« 1048576 » chunk-size=« 26214 » fill-size=« 52428 »/> </profile>

en plus de ceux qui doivent deja s’y trouver :

<profiles> <profile name=« oggflac2raw » enabled=« yes » type=« external »> <mimetype>audio/L16</mimetype> <accept-url>no</accept-url> <first-resource>yes</first-resource> <accept-ogg-theora>no</accept-ogg-theora> <agent command=« ogg123 » arguments=« -d raw -o byteorder:big -f %out %in »/> <buffer size=« 1048576 » chunk-size=« 131072 » fill-size=« 262144 »/> </profile> <profile name=« vlcmpeg » enabled=« yes » type=« external »> <mimetype>video/mpeg</mimetype> <accept-url>yes</accept-url> <first-resource>yes</first-resource> <accept-ogg-theora>yes</accept-ogg-theora> <agent command=« vlc » arguments=« -I dummy %in —sout #transcodevenc=ffmpeg,vcodec=mp2v,vb=4096,fps=25,aenc=ffmpeg,acodec=mpga,ab=192,samplerate=44100,channels=2:standardaccess=file,mux=ps,dst=%out vlc:quit »/> <buffer size=« 14400000 » chunk-size=« 512000 » fill-size=« 120000 »/> </profile>

C’est bon, nous en avons fini avec la configuration de transcodage, il reste seulement a creer le script mediatomb-transcode-video. On va creer le fichier mediatomb-transcode-video dans /usr/bin/ :

nano /usr/bin/mediatomb-transcode-video

et on le remplie :

# !/bin/bash FFMPEG_PATH=« /usr/bin/ffmpeg » INPUT=« $1 » OUTPUT=« $2 » VIDEO_CODEC=« mpeg2video » VIDEO_BITRATE=« 4096k » VIDEO_FRAMERATE=« 25 » AUDIO_CODEC=« copy » FORMAT=« mpegts » exec « $FFMPEG_PATH » -i « $INPUT » -vcodec $VIDEO_CODEC -b $VIDEO_BITRATE  
- r $VIDEO_FRAMERATE -acodec $AUDIO_CODEC -f $FORMAT - > « $OUTPUT »

Donner les droits d’exécutions au script

chmod +x /usr/bin/mediatomb-transcode-video

Le script fais appel à ffmpeg, d’ou son installation au début de l’article.

On n’a plus qu’a redemarrer mediatomb, de se préparer de quoi manger, une petite biere et de se poser sur son canapé pour profiter de son travail !!!

Parefeu

Une fois mediatomb installé et configuré, on pensera a ouvrir les ports dans le pare feu(chez moi ufw) :

  • 49152 en udp et tcp
  • 1900 en udp

et aussi dans votre box/routeur(livebox, neufbox, freebox…).

Premier usage(pompé d’ubuntu-fr)

Vous pouvez le voir aussi en ouvrant votre navigateur internet favori, et en tapant l’une ou l’autre des deux URL suivantes :

http://localhost:49152 (http://localhost:49152 avec ubuntu 10.04 et 10.10)

http://adresse_ip:49152 (http://adresse_ip:49152 avec ubuntu 10.04 et 10.10)

Si cela ne marche pas, alors essayer le port 49153 en tapant l’une ou l’autre des deux URL suivantes :

http://localhost:49153 (http://localhost:49153 avec ubuntu 13.04)

http://adresse_ip:49153 (http://adresse_ip:49153 avec ubuntu 13.04)

Pour finir, il est possible d’y avoir accès aussi, en ouvrant votre gestionnaire de fichiers, de vous diriger dans votre répertoire personnel, puis vers .mediatomb, et de lancer mediatomb.html.

Cette interface web vous permettra de choisir quels fichiers vous mettrez en partage.

Pour mettre en partage des fichiers sur le serveur, il faut aller sur le menu Filesystem puis naviguer dans l’arborescence et cliquer sur le signe Plus (+) en haut à droite pour chaque dossier ou fichier que vous souhaitez partager.

Dans Database apparaîtra tous les dossiers (et donc tous les fichiers « média » à l’intérieur) et fichiers partager via le serveur mediatomb. Ceux ci apparaîtront au fur et à mesure du scan des dossiers, plus ou moins rapidement selon qu’il y a beaucoup de fichiers à l’intérieur.

Pour plus d’explications sur l’utilisation de l’interface web, je vous renvoie vers la documentation officielle … dans l’immédiat.

Vous ne verrez correctement la page web que si le serveur est bien configuré et lancé … voir la section activer l’interface !

Les sources de l’article :

pdf pour une utilisation classique sur une mandriva mais facilement adaptable pour debian : tuto_ps3.pdf

Mediatomb : relier sa PS3 à son linux…

Universal Plug and Play (UPnP) est un protocole réseau promulgué par l’UPnP Forum. Le but de l’UPnP est de permettre à des périphériques de se connecter aisément et de simplifier l’implémentation de réseaux à la maison (partages de fichiers, communications, divertissements) ou dans les entreprises. UPnP le permet en définissant et en publiant les protocoles de commande UPnP au-dessus des standards de communication de l’Internet.

Le terme UPnP est dérivé de Plug and Play, une technologie pour attacher dynamiquement les périphériques à l’ordinateur.

Serveurs de médias UPnP

Les serveurs de médias UPnP (UPnP AV MediaServers) enregistrent et partagent des médias électroniques comme des photographies, des films ou de la musique. Des serveurs de médias sont disponibles sur la plupart des systèmes d’exploitation et sur beaucoup de matériels. Les serveurs de médias sont logiciels ou matériels. Les serveurs logiciels peuvent tourner sur ordinateur personnel surtout sous Microsoft Windows, Linux, BSD, UNIX ou Mac OS X. Les serveurs matériels peuvent tourner sous tous dispositif de stockage réseau (NAS) ou sur tout dispositif matériel spécifique pour délivrer des médias, comme les enregistreurs vidéo personnels. Actuellement, il existe plus de serveurs logiciels que matériels, mais il est possible que le rapport change dans le futur.

Serveurs de médias UPnP logiciels

- Xbox Media Center (XBMC), un lecteur multimédia/Media Center libre et gratuit pour la console de jeux Xbox de Microsoft.

o Le code des clients et serveurs UPnP de la XBMC est extrait de Platinum UPnP C++ SDK (libre sous Licence publique générale GNU)

- Windows Media Connect (WMC) de Microsoft – serveur de médias et point de contrôle (client et serveur) UPnP pour Microsoft Windows

o Windows Media Connect version 2.0 peut être installé pour être utilisé avec Windows Media Player 10 pour Microsoft Windows XP

o Windows Media Connect version 3.0 peut être installé pour être utilisé avec Windows Media Player 11 pour Microsoft Windows XP

o Windows Media Connect version 4.0 est pré-installé sur Microsoft Windows Vista pour tourner avec Windows Media Player 11

- FreeNAS un système d’exploitation libre permettant de transformer un ordinateur (basé sur x86) en périphérique de stockage réseau (NAS). Le code du serveur UPnP est tiré du projet [http://pupnp.sourceforge.net/ Portable Universal Plug and Play (UPnP) SDK]
- AwoX mediaCTRL un Controlleur DLNA 1.5 commercial, serveur et renderer pour Microsoft Windows
- MythTV, un HTCP et PVR pour Linux avec un serveur de médias incorporé
- SnapStream Beyond TV (BTV), un serveur/renderer/contrôleur de médias commercial et PVR pour Microsoft Windows
- Musicmatch Jukebox un serveur de médias et lecteur de musique commercial pour Microsoft Windows
- Rhapsody par RealNetworks un serveur de médias commercial (avec service de musique en ligne) pour Microsoft Windows et Mac OS X, Rhapsody requiert une connexion chiffrée pour la Gestion numérique des droits
- PyMedS un serveur de médias libre en Python pour Windows/Mac OS X/Linux/UNIX
- GeeXboX un media center léger libre pour Linux
- MediaTomb un serveur de médias libre et gratuit pour Linux, Mac OS X, FreeBSD et Cygwin qui peut aussi lancer des services NAS
- TwonkyMedia un serveur de médias commercial léger pour Windows, Linux et systèmes embarqués
- Nero MediaHome media player/media center logiciel commercial pour Windows composant de la suite logiciel de Nero
- Fuppes serveur de médias libre et gratuit, supporte l’encodage de divers formats audio en mp3
- TVersity serveur de médias gratuit permettant l’encodage à la volée en wmv
- SimpleCenter est un serveur de médias en Java
- Philips Media Manager est un serveur de médias gratuit pour Windows et Macintosh basé sur Streamium
- Coherence un framework python UPnP/DLNA offrant également un serveur de médias libre. Disponible pour BSD/Linux/Windows

Traduction de la page d’accueil de Mediatomb.

MediaTomb est un MediaServer UPnP opensource (GPL) avec une belle interface utilisateur Web, il vous permet de diffuser vos médias numériques par le biais de votre réseau domestique et à écouter / regarder sur une variété de périphériques compatibles UPnP.

MediaTomb met en œuvre le UPnP MediaServer 1,0 V spécification que l’on peut trouver sur http://www.upnp.org/. L’implémentation actuelle se concentre sur les pièces qui sont exigées par le cahier des charges, mais nous pencher sur l’extension de la fonctionnalité à couvrir les parties facultatif de la spécification ainsi.

MediaTomb devrait fonctionner avec n’importe quel compatible UPnP MediaRenderer, s’il vous plaît nous dire si vous rencontrez des difficultés avec certains modèles, également jeter un coup d’oeil à la liste des appareils pris en charge pour plus d’informations.

Pour nous contacter par e-mail, écrire à : contact à MediaTomb dot cc

Nous avons un canal IRC sur le réseau freenode : chat.freenode.net, # MediaTomb. N’hésitez pas à joindre si vous avez des questions ou avez besoin d’aide avec MediaTomb, mais de faire preuve de patience puisque nous être ralenti mai (btw. nous sommes en CET).Aussi, assurez-vous de visiter nos forums de support depuis la réponse mai déjà être là.

Pour obtenir le dernier code de développement :

svn co https://svn.mediatomb.cc/svnroot/me… mediatomb
svn co https: / / svn.mediatomb.cc / svnroot / MediaTomb / trunk / MediaTomb MediaTomb

Téléchargements :

Pour Mandriva : MediaTomb paquets sont disponibles dans les dépôts officiels de Mandriva. La dernière version, 0.11.0, peuvent être trouvés dans / contrib / pour la distribution de développement (Cooker) et / contrib / backports pour les deux plus récentes versions stables (2008 et printemps 2007). Les instructions sur l’utilisation de l’/ backports sont des dépôts ici.

Pour Debian : Debian 4.0 (“stable”/”etch”) APT (i386, AMD64, ARM) : deb http://apt.mediatomb.cc/ etch main all .deb : mediatomb_0.11.0-1etch1_all.deb mediatomb-daemon_0.11.0-1etch1_all.deb i386 .deb : mediatomb-common_0.11.0-1etch1_i386.deb AMD64 .deb : mediatomb-common_0.11.0-1etch1_amd64.deb ARM .deb : mediatomb-common_0.11.0-1etch1_arm.deb

Debian “testing” (“lenny”) MediaTomb La version actuelle (0.11.0) est disponible directement à partir du dépôt officiel Debian, donc nous sommes en train de ne pas fournir tous les paquets pour « lenny ». Néanmoins vous pouvez ajouter un « deb » ligne à votre sources.list pour recevoir automatiquement des mises à jour de MediaTomb même si les paquets ne sont pas (encore) mis à jour dans le référentiel Debian officiel.

APT (i386, AMD64, ARM) : deb http://apt.mediatomb.cc/ lenny main

Minidlna, le serveur multimedia.

    En Janvier je parlais déjà de minidlna comme remplaçant du vieux mediatomb : minidlna-un-autre-serveur-multimedia

Depuis Un excellent tuto a été mis en place sur debian-facile

Introduction

L’accès aux contenus multimédias sur un réseau local est relativement simple lorsque le client est compatible avec le protocole Samba, mais depuis l’arrivée des smartphones, tablettes, et autres TV connectées, il serait dommage de se priver d’un autre protocole : l’UPNP

minidlna est un logiciel serveur UPNP vraiment simple d’utilisation entièrement compatible avec les clients DLNA / UPnP.
Le démon minidlna sert des fichiers multimédias (musiques, photos et vidéos) à des clients sur un réseau.

Continuer la lecture de « Minidlna, le serveur multimedia. »