Activer le nettoyage automatique de /tmp sur une openSUSE

    Pour activer le nettoyage automatique de /tmp :

  1. Copier /usr/lib/tmpfiles.d/tmp.conf dans /etc/tmpfiles.d/
  2. Modifier /etc/tmpfiles.d/tmp.conf pour les dossiers /tmp et /var/tmp au niveau des lignes :
    Code :
    v /tmp 1777 root root 10d
    v /var/tmp 1777 root root 30d

    (Note : ne pas modifier la première lettre, ce n’est pas forcément v,
    ça peut être d par exemple, mais modifier le dernier champ des deux
    lignes : « – » → « 10d » pour activer le nettoyage pour les fichiers de + 10
    jours par exemple)

  3. Vérifier que systemd-tmpfiles-clean.timer est bien lancé :
    Code :
    antoine@antoine-laptop : > systemctl list-timers NEXT                          LEFT     LAST                          PASSED    UNIT                         ACTIVATES lun. 2015-12-07 00:00:00 CET  22h left dim. 2015-12-06 01:39:54 CET  12min ago logrotate.timer              logrotate.service lun. 2015-12-07 01:52:27 CET  23h left dim. 2015-12-06 01:52:27 CET  13s ago   systemd-tmpfiles-clean.timer systemd-tmpfiles-clean.service
    
    2 timers listed.
    Pass —all to see loaded but inactive timers, too.
    antoine@antoine-laptop : >

     

Un grand merci a Antoine sur Alionet

Voir en ligne : alionet

Les tests des distributions de FRlinux #2 : SuSE 9.3 Pro

Ce qui suit est ma 2eme et l’une de mes préféré distribution.

Dernière mise à jour : 11/07/2005

    La nouvelle SuSE est dans les bacs et depuis un peu plus de deux semaines, disponible en téléchargement gratuit sous la forme de 5 CDs sur les FTPs et autres miroirs. Comme vous le savez probablement, Novell a racheté SuSE il y a un petit moment et cela nous donne une présence un peu plus renforcée à chaque version du géant Américain. Dans la liste des nouveautés, SuSE 9.3 Pro se pose avec plein de bonnes choses pour votre machine : Noyau 2.6.11, KDE 3.4, Gnome 2.10, Firefox 1.0.1, GCC 3.3.5, Glibc 2.3.4, X.org 6.8.2, OpenOffice.org 2.0PR, Beagle, Adobe Acrobat 7 et RealPlayer 10. Cela donne pas mal de petites raisons de tester la bête.