Comparaison des environnements Xfce, Cinnamon, Mate et KDE

Je ne savais pas quoi faire de mon petit temps libre alors j’ai pris ma Debian et j’ai installé les différents bureaux, entre autre Cinnamon, KDE, Mate et Xfce, pour voir le nombre de paquets installé par défaut avec leurs méta-paquets sur une Debian. J’ai lâché les bureaux GNOME et les autres petits pour la simple raison qu’ils ne m’intéressaient pas de les comparer soit parce que je les connais ou que je ne compte pas les utiliser.

Alors le test n’est pas fait proprement, c’était juste pour me donner une idée du nombre de paquets installé et savoir à peu prés l’utilisation des bureaux dont je ne suis pas ou peu habitué à utiliser, savoir aussi la consommation de ressources approximatives des différents bureaux. Pour ce faire, je n’ai pas eu le courage de désinstaller le KDE qui de base accompagne ma Debian donc je ne pourrais pas dire combien de paquets et de places utilisés à l’installation de cet environnement. Pour les autres, pas de soucis, ça a été fait notamment j’ai désinstallé totalement Xfce pour son test, j’ai fait des aperçus de chacun avec toutes mes applications habituelles sauf de kde qui est pris lors d’une compilation(rétro-portage ou rebuild venant de Sid pour Stable) de paquet Deb. Les différents tests sont effectués sur ma machine personnelle et non dans une VM, ainsi je n’ai pas utilisé que les différents moniteurs systèmes des environnements mais Htop en plus pour être sur des chiffres donnés, c’est comme ça que j’ai vu que celui de Xfce était celui qui collait le plus à ce que donnait Htop. Dernière chose, pour tous les environnements, il reste des applications KDE comme Kalarm ou Kaccessible qui restaient ouverte, c’est normal c’était recherché, aussi pour ne pas trop fausser, je redémarre à chaque test le PC, pour éviter de garder des services en tache de fond d’autres bureaux. J’ai donc copié dans un fichier la sortie d’Apt et ensuite fait un rapport des différentes applications type de chaque environnement et de deux ou trois applications que j’ai l’habitude d’utiliser.

Alors pourquoi ce test, c’est simple, pour mon utilisation je suis avec KDE et Xfce, je ne pense pas en changer surtout à la vue des résultats que j’ai eu, ensuite je voulais voir si d’autres bureaux ne pouvaient pas mieux convenir à ceux dont j’installe Debian notamment si Mate était si léger que ce qu’on pouvait entendre par rapport à Xfce. Continuer la lecture de « Comparaison des environnements Xfce, Cinnamon, Mate et KDE »

Pour votre station bureautique libre à domicile, plutôt fixed ou rolling ? Ma réponse.

En matant du coté de chez Fred, je m’aperçois d’un super billet avec parti pris sur les distributions à publication fixe ou continue. Bien sur il y a parti pris comme je le disais, de Fred pour les rollings, allant jusqu’à dire que les « fixed releases pour l’utilisateur particulier sont plus proches du cercueil que du berceau ». Je me permet de mettre en doute, encore une fois le fait que les distributions avec sortie de versions vont mal, c’est pas totalement vrai mais pas forcément faux comme pour certaines rollings, au contraire des distributions comme Debian vont même plutôt pas mal.

Il y a deux sortes d’utilisateurs, les premiers veulent tout et tout de suite, ce sont les fans des « rollings », et les autres veulent surtout que ça soit stable et fiable dans le temps, ce sont les fanatiques des « fixeds ». Dans la première école, on trouve surtout du Archlinux, du gentoo, ou de la Manjaro et dans la seconde, nous avons du Debian, de la Ubuntu, de la slackware… Continuer la lecture de « Pour votre station bureautique libre à domicile, plutôt fixed ou rolling ? Ma réponse. »

Alors quoi de beau sur Calculate?

Je vous annonce de suite la couleur, je commence a être attaché a cette distribution, j’ai plusieurs billets en cours sur la gestion des paquets sous Calculate mais pour le moment c’est un peu juste.

Alors quoi de beau sur Calculate, je dirais que la base Gentoo est encore plus frileuse que Debian, Si on compare une Sid et une Gentoo, il y a certains choix très inattendu, mais bon, on voit ça comme un gage de stabilité, bizarre mais quand c’est Debian, on dit tout de suite que c’est de l’obsolescence ! Bon parlons pas de ce qui fâche, parlons de ce qui me plait vraiment sur cette gentoo-like, ce que j’appel la compilation a la chaîne, avec de simple useflags on change quelques principes d’optimisation pour la compilation des différents programmes et composants, en enlevant ou ajoutant des options.  Continuer la lecture de « Alors quoi de beau sur Calculate? »

Une semaine passé sous Calculate linux, alors on fait quoi?

Je l’avais dis mardi dernier (10/01/17),  je garde Calculate pour la tester sur une bonne semaine et je donne mon avis, voir aussi si je la garde ou non. La semaine fut plus longue que prévue car ce n’est pas une semaine mais pratiquement deux semaines qui se sont écoulées et je n’avais toujours pas donné mon avis ni même décidé si je la gardais ou si je retournais a ma openSUSE Leap ou peut être même partir sur sa sœur en rolling, la tumbleweed. Continuer la lecture de « Une semaine passé sous Calculate linux, alors on fait quoi? »

Bon, me voici sur Calculate linux #2: choses a faire

J’ai été un peu gourmand et j’avais installé tout et n’importe quoi, je me dis donc que je vais tout remettre a plat et réinstaller que l’essentiel puis je verrais sur le coup pour installer ce dont j’ai besoin. Continuer la lecture de « Bon, me voici sur Calculate linux #2: choses a faire »

Calculate linux, la Gentoo pour humain, oui mais pas pour moi!

j’en ai parlé dans les deux billets précédents, je voulais changer un peu de mon openSUSE sur mes deux PC qui est bien trop calme a mon gout et ce malgré sa fraîcheur logistique. J’avais opté pour une base Gentoo et donc la Calculate linux fut mon choix, une en XFCE pour le portable et l’autre en KDE pour mon desktop.

Continuer la lecture de « Calculate linux, la Gentoo pour humain, oui mais pas pour moi! »

Sabayon linux et Calculate linux, deux Gentoo pour humain #1

J’ai voulu voir ce que donnait, depuis le temps, la Sabayon, une distribution linux basé sur Gentoo mais bien plus facile d’utilisation. J’avais déjà testé la distribution dans ses premières années, ses atouts étant qu’elle installe par défaut tout ce qui peut faciliter la vie comme les codecs, ce qui fait d’elle une distribution peu ou pas libre. J’ai aussi eu le temps et l’envie de tester une distribution que je n’avais jamais trop eu dans les mains, une aussi a base de Gentoo et qui la rend utilisable simplement et facilement: la Calculate.

Continuer la lecture de « Sabayon linux et Calculate linux, deux Gentoo pour humain #1 »

Mes parents sous openSUSE : semaine 1

Dans le dernier billet, je parlais de mes parents, du changement un peu brusque de Debian kde4 vers openSUSE Plasma5 et j’avais donné le ressenti au bout de la première journée. Comme vous le savez, 24h est une période trop courte pour donner un ressenti, on ne s’aperçoit pas tout de suite des soucis, des manques et j’étais donc revenu une bonne semaine après pour voir ce qui se passait, en même temps ce n’est pas très gênant, tout d’abord ce sont mes parents et je mange très fréquemment le midi avec eux après ou avant le taf (cela dépend de mon roulement de semaine). Continuer la lecture de « Mes parents sous openSUSE : semaine 1 »

Mes parents sous openSUSE : jour 1

Billet datant du 20/12/16.

Pour commencer, mes parents sont depuis quelques temps sous linux (2006-2007), je les ai fait passé quand ils avaient encore mon vieux PC (un athlonXP avec 256mo de RAM), du reste c’était une Mandriva 2007 que je leur avait installé pour remplacer le XP qui se traînait… Ils avaient uniquement besoin de:

  • accéder au web  avec Firefox (flash requis), aux mails avec Thunderbird et a MSN
  • faire de la bureautique avec Office (Excel, que mon père maîtrisait bien)
  • avoir quelques petits jeux de base dasn XP (jeux de cartes et de plateau)
  • avoir des fonctionnalités multimédia de base (appareil photo, sons, vidéos…)
  • avoir Photoshop
  • pouvoir imprimer des documents sur une Lexmark

Le principal argument pour eux dans le passage à Mandriva linux était de ne plus avoir de virus donc plus d’AntiVirus et d’avoir un PC qui soit plus vivace, et de mon coté, le principal avantage était la maintenance (plus de virus et d’AV à gérer, les mises à jour automatiques pour l’ensemble du système et tous les logiciels installés donc moins d’appel pour venir dépanner). Continuer la lecture de « Mes parents sous openSUSE : jour 1 »

Mageia, que donne la version 6?

Ce billet date d’un test de la Mageia 6 sta1 qui commence a sentir le vieux (mon test est vieux pas Mageia6…), j’ai fait celui-ci mi-novembre plus précisément le 22 novembre. Que dire si ce n’est que c’est une bêta et rien de plus, ou comment un vieux bug peut encore se targuer d’être pressent sur une « stabilisation1 ». Non je suis méchant, c’est plutôt une bonne version mais encore une fois on est loin de l’utilisable, un vilain bug empêchant le démarrage de la session X, des oublis dans la logithèque comme firefox, kinfocenter ou Ksysguard qui sont absent alors que la logithèque est rempli d’inconnus comme Mainslide ou X3270 ou encore des applications doublons comme Aterm, Xterm alors que Konsole est là, sinon on a droit aux fameux bugs bien connus de Mageia venant même de l’ère Mandriva…, a corriger au plus vite. Continuer la lecture de « Mageia, que donne la version 6? »