Mes parents sous openSUSE : jour 1

Billet datant du 20/12/16.

Pour commencer, mes parents sont depuis quelques temps sous linux (2006-2007), je les ai fait passé quand ils avaient encore mon vieux PC (un athlonXP avec 256mo de RAM), du reste c’était une Mandriva 2007 que je leur avait installé pour remplacer le XP qui se traînait… Ils avaient uniquement besoin de:

  • accéder au web  avec Firefox (flash requis), aux mails avec Thunderbird et a MSN
  • faire de la bureautique avec Office (Excel, que mon père maîtrisait bien)
  • avoir quelques petits jeux de base dasn XP (jeux de cartes et de plateau)
  • avoir des fonctionnalités multimédia de base (appareil photo, sons, vidéos…)
  • avoir Photoshop
  • pouvoir imprimer des documents sur une Lexmark

Le principal argument pour eux dans le passage à Mandriva linux était de ne plus avoir de virus donc plus d’AntiVirus et d’avoir un PC qui soit plus vivace, et de mon coté, le principal avantage était la maintenance (plus de virus et d’AV à gérer, les mises à jour automatiques pour l’ensemble du système et tous les logiciels installés donc moins d’appel pour venir dépanner). Continuer la lecture de « Mes parents sous openSUSE : jour 1 »

Mageia, que donne la version 6?

Ce billet date d’un test de la Mageia 6 sta1 qui commence a sentir le vieux (mon test est vieux pas Mageia6…), j’ai fait celui-ci mi-novembre plus précisément le 22 novembre. Que dire si ce n’est que c’est une bêta et rien de plus, ou comment un vieux bug peut encore se targuer d’être pressent sur une « stabilisation1 ». Non je suis méchant, c’est plutôt une bonne version mais encore une fois on est loin de l’utilisable, un vilain bug empêchant le démarrage de la session X, des oublis dans la logithèque comme firefox, kinfocenter ou Ksysguard qui sont absent alors que la logithèque est rempli d’inconnus comme Mainslide ou X3270 ou encore des applications doublons comme Aterm, Xterm alors que Konsole est là, sinon on a droit aux fameux bugs bien connus de Mageia venant même de l’ère Mandriva…, a corriger au plus vite. Continuer la lecture de « Mageia, que donne la version 6? »

Mon aventure linuxienne: 10 déjà…

Il y a dix ans déjà que je quittais le monde fenêtré de Microsoft, écœuré d’un système que je connaissais trop bien pour ses failles, ses virus, ses lenteurs obligeant dans les meilleurs des cas a défragmenter le disque dur et ses choix d’espionner les faits et geste de ses victimes clients. J’ai connu Windows depuis sa version 3.1:

https://i2.wp.com/download.tuxfamily.org/passionlinux/images/png/Windows_3.11_workspace.png?w=840

Une éternité, diront certains, mais j’ai l’impression que c’était hier, ce petit goût de nouveauté, cette joie de découvrir autre chose que mon Amstrad CPC. Par la suite j’ai eu chacune des versions proposé par Windows de la 95, a la XP, en passant par 98…

Continuer la lecture de « Mon aventure linuxienne: 10 déjà… »

Gel du système, la ligne de commande peut vous sauver.

Dans de tres rare cas, comme un environnement de bureau beta par exemple, on arrive a des cas de dysfonctionnement du systeme, soit la souris et le clavier sont bloqués, soit ils sont lents (tout est au ralenti). Il s’agit là d’un gel du systéme ou freeze.

Pour revenir a un état normal, on va utiliser l’un des terminaux virtuels appelé aussi « tty »(en principe 6 car le 7 est le graphique), via les combinaisons de touches :

[Alt]+[Ctrl]+[F1]

on remplace [F1] par celui que l’on veut entre [F1] et [F6].

On se retrouve devant un écran de terminal noir (tout votre écran), on rentre notre login puis notre passe (le mot de passe n’apparait pas comme dans un terminal graphique).

On est maintenant connecté et un mot de bievenu nous acceuille, on peut maintenant rentrer des commandes. A tout moment pour revenir à l’interface graphique on fait :

[Alt]+[Ctrl]+[F7].

Voici une liste de commandes qui peut nous etre utile :

ps aux

affiche
tout les processus en cours sur notre machine en fournissant le PID, le
pourcentage de mémoire utilisée, le nom du propriétaire, le temps d’execution,… Ce qui nous permet d’identifier les processuus qui occupent trop de ressources et qui sont peut etre coupable de ralentir le système.

ps aux | more

puisque la liste des processus peut etre tres longue, on utilise cette commande pour la parcourir et on tape sur [entrée] du clavier pour avancer.

ps aux | grep nom_du_programme

affiche les informations concernant le programme ([nom_du_programme] par exemple firefox). il est très utile quand on a un soupçon sur le programme pouvant causser le gel du système.

top

fournit en temps réel la liste des activités du processeur. Il affiche le nombre de processus divisés par l’état, l’utilisation du processeur, la mémoire physique et virtuelle utilisée et la liste des taches gourmandes de cpu, le tout dans une interface intéractive permettant de manipuler les processus. Pour trier les processus selon plusieurs critères, P classe par utilisation du processeur
(%CPU),c’est le trie par défaut, M par utilisation de la mémoire
(%MEM)et les lettres N,A et T sont moins utile. Grâce a cette commande
on verra le processus qui consomme de trop les ressources, pour l’arreter
en le forçant a se terminer (le tuer), on tape sur [k] puis [9], on
entre son PID et on appuie sur [Entrée], on valide la demande de
confirmation en appuyant sur [Entrée]. Pour quitter la liste top, on tappe sur la touche [q].

kill 

suivi du PID envoie le signal kill au processus spécifié, il sert a terminer un processus qu’on connait l’identifiant avec l’une des commandes précédentes.

pkill nom_processus 

équivalente à la précédente mais avec le nom du programme (firefox par exemple).

Ces deux dernieres
commandes envoient le signal 15 par défaut, elle termine le processus
de façon normale. Certains programme peuvent ignore le signal 15 et ne
se termine pas. Dans ce cas, on utilise le signal 9 avec :

kill -9 PID 

ou

pkill -9 nom_processus

Une fois fini, et pour revenir à l’interface graphique faites

[Alt]+[Ctrl]+[F7].

Pour arrêter un programme graphique qui a bogué (planté) sous Linux, vous pouvez si vous êtes sous l’environnement graphique utilisez xkill.
Pour cela ouvrez un terminal, taper

xkill

une petite tête de mort va apparaitre, dirigez là à l’aide de la souris sur l’application graphique qui a planté et tuer cette dernière d’un simple clic. Vous pouvez faire CTRL+C à l’aide du clavier pour fermer la xkill sans tuer d’application.(1)

Si malgrés tout, on arrive pas à retrouver un état normal, avec les commandes précédentes, on tentera :

pkill X

ou

pkill -9 X

pour forcer l’arrét du serveur X (l’interface graphique).

reboot

pour redémarrer le système.

(1) Merci à anatolem pour son gentil rappel à l’ordrewink.

Debian 8 Jessie publié chez Eyrolles

Ca y est, une nouvelle édition de mon Cahier de l’Admin Debian vient de paraître aux éditions Eyrolles… couvrant cette fois-ci Debian 8 Jessie et quittant la collection « Cahier de l’Admin » pour intégrer la « Collection Blanche » des livres de référence.

  

Le livre est disponible chez tous les bons libraires et sa version électronique est toujours disponible gratuitement sur le site officiel du livre. Rappelons que le livre est publié sous licence libre (au choix CC-BY-SA 3.0 ou GPL 2+) et qu’il est co-écrit par deux développeurs Debian (moi même et Roland Mas).

De la découverte à la maîtrise de Debian Jessie

Debian GNU/Linux, distribution Linux non commerciale extrêmement populaire, est réputée pour sa fiabilité et sa richesse. Soutenue par un impressionnant réseau de développeurs dans le monde, elle a pour principes l’engagement vis-à-vis de ses utilisateurs et la qualité. Ses technologies concernent un nombre toujours croissant d’administrateurs, notamment par le biais de la distribution dérivée Ubuntu.

Cet ouvrage, écrit par deux personnalités influentes de la communauté Debian, est consacré à Debian 8, au nom de code Jessie, et traite des outils et méthodes que tout administrateur Linux compétent maîtrise : installation et mise à jour du système, création de paquetages et compilation d’un noyau Linux, mais aussi supervision, sauvegarde et migrations, sans oublier des techniques avancées telles que la mise en place de SELinux ou AppArmor pour sécuriser des services, l’automatisation des installations ou encore la virtualisation (Xen, KVM, lxc, etc.).

Un ouvrage de référence sur Debian

Publié en 2004, et depuis réédité pour les mises à jour majeures de Debian, ce livre s’est imposé comme la référence permettant à tout un chacun de s’approprier Debian – du débutant qui veut tout découvrir à l’administrateur chevronné qui veut des conseils pour faire un meilleur usage des spécificités de cette distribution.

À qui s’adresse cet ouvrage ?

  • Aux utilisateurs débutant avec Debian qui veulent partir sur de bonnes bases en maîtrisant dpkg et APT, les outils de gestion des paquets Debian.
  • Aux administrateurs système qui trouveront des explications pour bien gérer leurs machines Linux et déployer un système d’information complet.
  • Aux utilisateurs d’une autre distribution Linux ou d’un autre Unix qui découvriront les spécificités de Debian.
  • À tous ceux qui ont déjà quelques connaissances sur Debian et qui souhaitent en savoir plus sur son fonctionnement communautaire.

Site Eyrolles [1]

Voir en ligne : Debian 8 Jessie publié chez Eyrolles

Le guide de survie – Linux L’essentiel du code et des commandes

    Alors sur ce coup, c’est LE livre a posseder, c’est simple, si on veut maîtriser un minimum le terminal il faudra passer par lui. Celui que je présente est la version de 2011. Je ne sais pas si il y a de gros changement car ma version date de 2006 et avait comme couverture cela :
local/cache-vignettes/L262xH430/9782744021254d7e-f60f6.jpg?1464945892

Couverture Le guide de survie - Linux

zoom

Le guide de survie – Linux

L’essentiel du code et des commandes

  • Nombre de pages : 375 pages
  • Date de parution : 04/11/2011 
  • EAN13 : 9782744025235
  • Parution : 04/11/2011
  • Edition : 1ère édition
  • Nb de pages : 375 pages
  • Format : 12 x 19
  • Couverture : Broché
  • Poids : 340 g
  • Intérieur : Noir et Blanc

Recueil de plus de 100 fragments de code ou de commande, pour la gestion de tâches quotidiennes ou de projets plus complexes de développement dans l’environnement Linux

Résumé :

Ce guide de survie est le compagnon indispensable pour ne jamais se sentir perdu dans un univers Linux.
Les principales commandes et lignes de code utilisées au quotidien pour
mener à bien les tâches des plus simples aux plus complexes sont
abordées.

L’ouvrage propose plus de 100 fragments de code et commandes personnalisables pour gérer et manier Linux dans toutes les situations.

Sommaire :

  • Les commandes : ce qu’il faut savoir
  • Les bases
  • Informations sur les commandes
  • Création de blocs de commande
  • Affichages du contenu des fichiers
  • Impression et gestion des tâches d’impression
  • Propriétés et permissions
  • Archivage et compression
  • Recherche d’éléments
  • La commande find
  • Le shell
  • Surveillance des ressources système
  • Installation de logiciels
  • Connectivité
  • Travail sur le réseau
  • Travail en réseau avec Windows

Débuter sous Linux avec Mandriva

    Le livre que je vais vous parler ce coup ci, est simplement celui qui m’a permis de commencer sous linux, avec une mandriva powerpack 2006 fraichement acheté et installé. Ce livre m’a été d’une grande aide et je ne saurais que trop le conseiller malgras qu’il se base sur une mandriva(paix a son ame), sur un kde3(lui aussi disparu…).

Couverture Débuter sous Linux avec Mandriva

zoom

Débuter sous Linux avec Mandriva

  • Nombre de pages : 520 pages Pdf cd
  • Date de parution : 05/01/2006 (3e édition)
  • EAN13 : 978221211689
  • Parution : 05/01/2006
  • Edition : 3e édition
  • Nb de pages : 520 pages
  • Format : 21 x 24
  • Couverture : Broché
  • Poids : 1287 g
  • Intérieur : Noir et Blanc

Voici
un ouvrage qui aborde de nombreux sujets (du choix de sa distribution à
l’installation d’un réseau sans fil). Pédagogique et riche en
informations, il aidera les plus réticents à se libérer de Windows !

Résumé :

A la découverte de Linux et des applications libres

La qualité des distributions Linux fait de GNU/Linux une alternative plus que crédible sur le poste de travail, grâce à des distributions telles que Mandriva, Ubuntu, Debian, Knoppix, Fedora… qui concurrencent désormais Microsoft Windows – en libre et gratuit.

Elles proposent l’indispensable arsenal bureautique : traitement de texte (OpenOffice. org…), agenda et mail (Mozilla Thunderbird, Kmail, Kontact), Web et chat (Mozilla Firefox, Gaim, etc.), retouche d’images (the Gimp…), jeux

Goûtez GNU/Linux au quotidien !

  • Utiliser Linux en nomade avec Mandriva 2006 Free (live)
  • Choisir une distribution et installer un système GNU/Linux Mandriva
  • Naviguer sur le Web et gérer son courrier électronique
  • Traitements de texte, tableurs, logiciels de présentation
  • Son, image et vidéo, dessin et retouche d’images, graver des CD-Rom
  • Transférer des fichiers : peer-to-peer, FTP, SSH
  • Partager en réseau avec des machines Windows
  • Sécurité, utilisateurs et groupes
  • Commander son système grâce au shell
  • Installer et mettre à jour des applications, configurer le noyau

Sur le CD-Rom offert avec cet ouvrage : Mandriva Linux 2006 Free (en français), distribution Linux complète prête à l’emploi (Web, mail et agenda, bureautique, jeux, chat, retouche d’image…), s’amorçant directement sur CD-Rom (pas d’installation nécessaire, ne modifie pas le disque dur). Pour PC, 128 Mo de RAM.

Cette version libre est diffusée avec l’aimable accord de Mandriva (http://www.mandrivastore.comhttp://www.mandriva.com pour les téléchargements).

À qui s’adresse cet ouvrage ?

  • Particuliers et professionnels souhaitant découvrir et essayer GNU/Linux
  • Utilisateurs Windows voulant un environnement convivial et leurs applications habituelles en équivalent libre et gratuit
  • Tous ceux qui souhaitent comprendre le logiciel libre

Sommaire :

  • Introduction aux distributions GNU/Linux
  • Utiliser GNU/Linux sans installation avec Free Mandriva Linux
  • Installer un système GNU/Linux sur son ordinateur
  • Optimiser sa configuration : impression, réseau et Internet
  • Les bureaux et l’environnement graphique sous GNU/Linux
  • Applications bureautiques : traitement de texte, tableur, comptabilité personnelle
  • Communiquer par Internet : Web, e-mail, chat et news
  • Partager des fichiers à travers l’Internet
  • Multimédia : son, image et vidéo
  • Les applications métier : dessin, sciences, éducation… et développement
  • Les applications domestiques et ludiques
  • Ce qui change : de Windows à GNU/Linux
  • Maîtriser la ligne de commande
  • Installer de nouvelles applications et entretenir son système
  • Administrer son système
  • Le réseau local
  • Trouver de la documentation sur GNU/Linux
  • Dépannage
  • Ce qu’est vraiment le logiciel libre
  • A : Glossaire
  • B : Contenu du CD-Rom : Free Mandriva Linux
  • Annexes publiées sur le site Web d’accompagnement
  • C : Emulation et interopérabilité
  • D : Chiffrer et signer des fichiers et courriers

Extraits :

Debian Administration et configuration avancée

     Mon 2eme bouquin sur debian, et pas n’importe lequel !Moins facile d’acces, il est un peu plus technique que « le cahier de l’admin » et parle plus du fonctionnement « interieure » de sa debian.
C’est simple c’est mon préféré et malgres sa date de sortie il est toujours d’actualité !
https://i1.wp.com/static.eyrolles.com/img/2/2/1/2/1/1/9/0/9782212119046_h430.jpg?w=840

zoom

Debian

Administration et configuration avancée

  • Nombre de pages : 674 pages Pdf
  • Date de parution : 13/07/2006 
  • EAN13 : 9782212119046
  • Parution : 13/07/2006
  • Edition : 1ère édition
  • Nb de pages : 674 pages
  • Format : 19 x 23
  • Couverture : Broché
  • Poids : 1350 g
  • Intérieur : Noir et Blanc

Destiné aux administrateurs Unix / Linux et aux utilisateurs Debian / Linux, cet ouvrage présente de façon détaillée le système Debian et ses spécificités. Il aborde aussi bien les aspects de Debian qui peuvent faciliter la vie des administrateurs que ceux qui peuvent leur causer quelques moments de rage…

Résumé :

De par sa fiabilité et sa richesse, Debian est la distribution Linux
non commerciale la plus appréciée des administrateurs système et
réseau. Réputée chez les professionnels, elle domine les autres par la
taille de son réseau de développeurs et sa capacité à organiser en un tout cohérent de très nombreux modules et projets.

Dans les coulisses de Debian

Écrit, enrichi et adapté par des développeurs Debian, cet ouvrage s’adresse à des administrateurs Linux.
Il leur explique en profondeur les principes régissant le
fonctionnement de cette distribution, et leur permet ainsi d’optimiser
leurs choix en termes de configuration système, d’exploitation,
d’administration et de sécurisation.

Une bible pour l’administration et la configuration avancées

Cet ouvrage livre à l’administrateur chevronné de quoi comprendre les plus subtiles options de configuration de Debian. Non sans avoir expliqué les aspects organisationnels
du projet, il décrit ce que devrait être une installation minimale peu
risquée, comment manier le serveur X, quelles sont les versions de Debian
et archives et leurs usages respectifs, comment gérer les paquets…
Enfin, il explique en quoi doit consister l’entretien quotidien du
système et ce qu’on entend par sécurité dans Debian.

Traduction de Raphaël Hertzog et Roland Mas, dirigée par Nat Makarévitch.

Sommaire :

  • Introduction
  • Le projet Debian
  • Installer Debian de la bonne façon
  • Les versions de Debian et ses archives
  • Le système de gestion des paquets
  • Administration système sous Debian
  • Sécurité du système Debian
  • Concepts avancées
  • Créer des paquets Debian
  • Documentation et ressources
  • Annexes
    • A. Sous-projets et autres distributions dérivées de Debian
    • B. Quand Debian est-elle le bon choix ?
    • C. Divers
    • D. Le manifeste Debian Linux
    • E. Le contrat social de Debian
    • F. Les principes du logiciel libre selon Debian

Extraits :

Debian Etch(cahier de l’admin)

Voici le livre qui m’a donné envie de me mettre sur une debian, d’excellente qualité, se lit facilement. Celui ci date un peu, mais on trouve dans le commerce des version plus récente pour Lenny, squeeze et qui sait, bientot la version pour debian 7…
 

Couverture Debian Etch

Debian Etch

GNU/Linux

  • Nombre de pages : 428 pages Pdf dvd
  • Date de parution : 29/11/2007 
  • EAN13 : 9782212120622
  • Parution : 29/11/2007
  • Edition : 1ère édition
  • Nb de pages : 428 pages
  • Format : 21 x 24
  • Couverture : Broché
  • Poids : 946 g
  • Intérieur : Noir et Blanc

Destiné à tous ceux qui utilisent ou souhaitent utiliser une distribution Debian ou une de ses dérivées (comme Ubuntu), ce nouveau cahier de l’admin aborde
des sujets encore plus avancés que le précédent, mais de façon très
pratique, conformément à l’esprit de cette collection. Il sera
particulièrement utile aux administrateurs.

Résumé :

Debian GNU/Linux, distribution Linux non commerciale extrêmement populaire, est réputée pour sa fiabilité et sa richesse. Soutenue par un impressionnant réseau de développeurs
dans le monde, elle a pour principes l’engagement vis-à-vis de ses
utilisateurs et la qualité. Ses technologies concernent un nombre
toujours croissant d’administrateurs, notamment par le biais de la
distribution dérivée Ubuntu.

Ce cahier de l’Admin consacré à Debian Etch perpétue
le succès de sa première version : accessible à tous, il fournit un
ensemble suffisant de connaissances pour qui souhaite devenir un
administrateur Debian GNU/Linux efficace et indépendant. Il traite des outils et méthodes qu’un administrateur Linux
compétent maîtrise, depuis l’installation et la mise à jour du système
jusqu’à la création de paquetages et la compilation d’un noyau Linux,
en passant par la supervision, la sauvegarde et les migrations, sans
oublier des techniques avancées telles que la mise en place de SELinux pour sécuriser des services, l’automatisation des installations ou encore la virtualisation avec Xen.

L’amorçage de ce DVD-Rom lance l’installation de Debian GNU/Linux 4.Or1 (Etch) i386/AMD64/PPC. Il contient de nombreux logiciels (2,3 Go) : Gnome et XOrg, Apache, Samba, PostgreSQL, PHP, Bind, Postfix, etc.

Sommaire :

  • Le projet Debian
  • Présentation de l’étude de cas
  • Prise en compte de l’existant et migration
  • Installation
  • Système de paquetage, outils et principes fondamentaux
  • Maintenance et mise à jour : les outils APT
  • Résolution de problèmes et sources d’information
  • Configuration de base : réseau, comptes, impression…
  • Services Unix
  • Infrastructure réseau
  • Services réseau : Postfix, Apache, NFS, Samba, Squid, LDAP
  • Administration avancée
  • Station de travail
  • Sécurité
  • Conception d’un paquet Debian
  • Conclusion : l’avenir de Debian
  • Distributions dérivées
  • Petit cours de rattrapage
  • Glossaire
  • Index

Extraits :