Le blog de Seb

PassionGNU/Linux, la passion du Libre...

https://download.tuxfamily.org/passionlinux/site/banner.png

Jun 22, 2020

Installer Citrix-Receiver sous Debian.

En ces temps de télé-travail, ma femme a eu besoin d'avoir accès à son système par distance via Citrix Receiver. Il y a deux ans, j'avais déjà fait la manip, assez simple car l'installation est facile mais il y a un mais, il n'était pas possible de se connecter parce qu’il ne dispose pas des bons certificats.

Sur le forum de Citrix --je ne trouve plus le lien exacte--, on donne une manipulation à faire, c'est de supprimer les certificats fournis par le paquet en créant un lien symbolique vers les certificats du système.

Depuis j'ai trouvé un tuto fait par Microlinux pour openSUSE mais qui en règle générale va pour tout autre linux.

On va donc sur le site de Citrix Receiver dont la page de téléchargement propose trois paquets en DEB (full package, web package et USB package) et 6 paquets en RPM --pour SuSE/openSUSE, on trouve pas moins de trois paquets différents-- de l’application et on ne sait pas trop ce qu'il nous faut. Au boulot de ma femme, on m'a dit de prendre la version Web Packages (Web Receiver only).

On accepte la licence puis on récupère le paquet icaclientWeb_13.10.0.20_amd64.deb.

Pour l'installer sur une Debian ou assimiler, c'est simple avec son gestionnaire de paquets favoris APT.

# apt install /home/sebastien/Téléchargements/icaclientWeb_13.10.0.20_amd64.deb

Attention ici, il faut utiliser la commande APT et non apt-get car cette dernière ne sait pas installer des paquets locaux, sinon on utilise dpkg mais on perd la gestion et résolution des dépendances.

Lecture des listes de paquets... Fait
Construction de l'arbre des dépendances       
Lecture des informations d'état... Fait
Note : sélection de « icaclient » au lieu de « /home/sebastien/Téléchargements/icaclientWeb_13.10.0.20_amd64.deb »
Les paquets suivants ont été installés automatiquement et ne sont plus nécessaires :
  libmicrodns0 linux-image-4.19.0-6-amd64
Veuillez utiliser « apt autoremove » pour les supprimer.
Paquets recommandés :
  libgstreamer-plugins-base0.10-0 libgstreamer0.10-0
Les NOUVEAUX paquets suivants seront installés :
  icaclient
0 mis à jour, 1 nouvellement installés, 0 à enlever et 0 non mis à jour.
Il est nécessaire de prendre 0 o/19,9 Mo dans les archives.
Après cette opération, 52,3 Mo d'espace disque supplémentaires seront utilisés.
Réception de :1 /home/sebastien/Téléchargements/icaclientWeb_13.10.0.20_amd64.deb icaclient amd64 13.10.0.20 [19,9 MB]
Sélection du paquet icaclient précédemment désélectionné.
(Lecture de la base de données... 323871 fichiers et répertoires déjà installés.)
Préparation du dépaquetage de .../icaclientWeb_13.10.0.20_amd64.deb ...
Dépaquetage de icaclient (13.10.0.20) ...
Paramétrage de icaclient (13.10.0.20) ...
Traitement des actions différées (« triggers ») pour bamfdaemon (0.5.4-1) ...
Rebuilding /usr/share/applications/bamf-2.index...
Traitement des actions différées (« triggers ») pour desktop-file-utils (0.23-4) ...
Traitement des actions différées (« triggers ») pour mime-support (3.62) ...
Traitement des actions différées (« triggers ») pour menu (2.1.47+b1) ...

Par défaut et pour une obscure raison, Citrix Receiver n’arrive pas à se connecter car les certificats ne sont pas bons. La solution consiste à supprimer les certificats fournis par le paquet en créant un lien symbolique vers les certificats du système.

# cd /opt/Citrix/ICAClient/keystore/
# rm -rf cacerts/
# ln -s /etc/ssl/certs cacerts

Maintenant c'est bon, il ne reste plus qu'a se connecter à une application distante en récupèrant un fichier .ica qui ouvrira Citrix Receiver.

May 30, 2020

Mageia et ses histoires en off.

C'est grâce à un mail d'un ami linuxien que j'ai vu la chose, oui encore un coup dur, un de plus pour Mageia:

Le 26/05/2020 à 03:16, Andrews Farm a écrit :

On 5/25/20 8:11 AM, Nicolas Lécureuil wrote:

Le 2020-05-25 09:30, Thomas Backlund a écrit :

Hi, I'm sending this to the group lists in order to not cause extra bad press for Mageia...

so this has been a long time coming...

It's been a more or less fun 10 years I've given to the project...

I've tried to keep going, but I have now come to the conclusion I simply have to stop burning my time and energy on Mageia and focus whatever energy I have left on my own health and life outside Mageia.

So where does this leave Mageia?

Well, there is enough people with technical skills around to keep Mageia going...

the problem is more that no-one seem to be interested in taking charge and keep the focus going... There is no real active Council making any decisions, and no new board have been elected and so on...

Hi,

to make a longer answer.

First i forgot to tell you to take care of you. You will be a real miss for us but yes, health first :-)

Concerning council i agree that it does not make any decision this is why we asked several times to redo the elections, from the council and the mageia.org association.

Can we work together to find a "successor" and having you as a mentor ? no kernel maintainer is a real loss.

I hope to see you back some days, the door will still be open for you

:-)

+1. Your health must come first, Thomas.

TJ

Qu'on traduira par:

Salut, J'envoie ceci aux listes de groupes afin de ne pas causer de mal supplémentaire appuyez pour Mageia ...

donc ça a été long à venir ...

Cela fait plus ou moins 10 ans que je donne au projet ...

J'ai essayé de continuer, mais je suis maintenant arrivé à la conclusion que je dois simplement arrêter de brûler mon temps et mon énergie sur Mageia et me concentrer quelle que soit l'énergie que j'ai laissée sur ma propre santé et ma vie en dehors de Mageia.

Alors où cela laisse-t-il Mageia?

Eh bien, il y a suffisamment de personnes ayant des compétences techniques pour Mageia va ...

le problème est plus que personne ne semble intéressé à prendre en charge et gardez le cap ... Il n'y a pas de véritable conseil actif qui prend des décisions et aucun nouveau conseil d'administration ont été élus et ainsi de suite ...

Salut,

pour répondre plus longuement.

J'ai d'abord oublié de vous dire de prendre soin de vous. Vous nous manquerez vraiment mais oui, la santé d'abord :-)

Concernant le conseil, je conviens qu'il ne prend aucune décision c'est pourquoi nous avons demandé plusieurs fois de refaire les élections, du conseil et l'association mageia.org.

Pouvons-nous travailler ensemble pour trouver un "successeur" et vous avoir comme mentor ? aucun mainteneur de noyau n'est une vraie perte.

J'espère vous revoir quelques jours, la porte sera toujours ouverte pour vous

:-)

+1. Votre santé doit venir en premier, Thomas.

TJ

Et un message sur le forum MLO:

De sam legros:

Fafoulous :

Sinon ma question portait sur le sujet de la discussion, a-t-on des news du concil et des futures élections ? lls sont encore vivants ? :diable:

Vous connaissez sans doute Thomas Backlund. Pour résumer, il s'agit du contributeur qui fourni un bon 90% du boulot de maintenance de la distribution Mageia. Sans lui plus de kernel, plus de libc, plus d'infrastructure (quasiment le seul membre actif de l'équipe d'admin). Bref, quand je dis 90% du boulot, j’exagère bien sur, mais vous comprenez l’idée.

Et bien figurez vous qu'il quitte le projet. C'est l'information qui a filtré sur la liste council du projet. Jetez y un œil si vous lisez l'anglais : https://ml.mageia.org/l/arc/council/2020-05/msg00016.html

On comprend qu'il s'agit de raisons de santé, qui sont de toute évidence prioritaires. Il n'en reste pas moins qu'il s'agit d'un bouleversement pour la distribution qui perd son plus gros contributeur.

Notez que ce mail a été initialement envoyé sur une liste privée. Mais en raison d'une fausse manipulation (volontaire ?) il se retrouve maintenant sur une liste publique, à la vue de tous.

Bref, il va falloir de nouvelles mains pour maintenir la distribution, ça me parait évident. Il est temps de réagir. J'aurais bien proposé de mettre la main à la pâte si j'en avais le temps et les compétences mais ça n'est pas le cas, tout du moins en ce moment, mon planning étant surchargé.

Le mail évoque aussi l'inactivité du council et du board. Ce que tout le monde a pu constater. Il est temps que la relève prenne les choses en main sinon cela serait malheureusement la fin du projet à court terme.

Voila, pas grand chose à dire de plus, juste un "bon courage" pour ceux et celles qui sont avec cette distribution.

May 14, 2020

Les licences de Fedora et openSUSE sont elles légales et compatibles avec la GPL2? Part2

Juste une suite comme ça, toujours en rapport avec le billet d'avant, je met un lien des licences sur le site de la FSF: https://www.gnu.org/philosophy/free-sw.fr.html

Contrôle de l'exportation

Parfois les règles du contrôle des exportations, ou bien des sanctions économiques, peuvent restreindre votre liberté de distribuer des copies de programmes à l'étranger. Les développeurs de logiciels n'ont pas le pouvoir d'éliminer ou de passer outre ces restrictions, mais ce qu'ils peuvent et doivent faire, c'est refuser de les imposer comme conditions à l'utilisation du programme. De cette manière, les restrictions n'affecteront pas les activités et les personnes se trouvant hors de la juridiction des gouvernements concernés. Ainsi, les licences de logiciel libre ne doivent pas imposer d'obéir à un règlement sur l'exportation comme préalable à l'une des libertés essentielles, quelle qu'elle soit, dans la mesure où ce règlement a une incidence pratique.

Il est acceptable de mentionner simplement l'existence du règlement sur l'exportation sans en faire une clause de la licence elle-même, car cela n'impose pas de restriction aux utilisateurs. Si de fait une règle d'exportation est sans incidence sur le logiciel libre, l'intégrer à une clause n'est pas un véritable problème ; toutefois, c'est un problème potentiel car une future modification du droit de l'exportation pourrait faire que cette exigence ait des conséquences pratiques et donc rende le logiciel non libre.

May 10, 2020

Les licences de Fedora et openSUSE sont elles légales et compatibles avec la GPL2?

C'est une question qui me taraude depuis un bon moment, puisque ces deux distributions utilisent principalement la licence MIT et openSUSE une licence GPL2; la licence MIT étant des plus permissives alors que la GPL2 oblige certains droits.

Pour Fedora c'est une licence MIT qui est utilisé pour le projet, je pensais avoir vu avant une licence GPL2 mais j'ai dû rêver, je vous envois sur cette page pour la lire dans son intégralité:

🔗 License

The Fedora operating system is a compilation of software packages, each under its own license. The compilation itself is released under the MIT license. However, this compilation license does not supersede the licenses of code and content contained in the Fedora operating system, which conform to the legal guidelines described at https://fedoraproject.org/wiki/Licensing:Main?rd=Licensing.

🔗 MIT license text

Copyright 2018 Fedora Project Authors.

Permission is hereby granted, free of charge, to any person obtaining a copy of this software and associated documentation files (the "Software"), to deal in the Software without restriction, including without limitation the rights to use, copy, modify, merge, publish, distribute, sublicense, and/or sell copies of the Software, and to permit persons to whom the Software is furnished to do so, subject to the following conditions:

The above copyright notice and this permission notice shall be included in all copies or substantial portions of the Software.

THE SOFTWARE IS PROVIDED "AS IS", WITHOUT WARRANTY OF ANY KIND, EXPRESS OR IMPLIED, INCLUDING BUT NOT LIMITED TO THE WARRANTIES OF MERCHANTABILITY, FITNESS FOR A PARTICULAR PURPOSE AND NONINFRINGEMENT. IN NO EVENT SHALL THE AUTHORS OR COPYRIGHT HOLDERS BE LIABLE FOR ANY CLAIM, DAMAGES OR OTHER LIABILITY, WHETHER IN AN ACTION OF CONTRACT, TORT OR OTHERWISE, ARISING FROM, OUT OF OR IN CONNECTION WITH THE SOFTWARE OR THE USE OR OTHER DEALINGS IN THE SOFTWARE.

🔗 Source Availability

A complete machine-readable copy of the source code corresponding to portions of the accompanying Fedora release is available upon request. This offer is valid to anyone in receipt of this information and shall expire three years following the date of the final distribution of this release by Red Hat, Inc.

To obtain such source code, send a check or money order in the amount of US $10.00 to:

Vice President, Intellectual Property | Red Hat, Inc. | 100 East Davie Street | Raleigh, NC 27601 USA

Please write "source for Fedora $VERSION" (replacing $VERSION for the version of Fedora you want the source for) in the memo line of your payment.

You may also access a copy of this source code at: http://dl.fedoraproject.org/pub/fedora/linux/releases/

🔗 Export Regulations

By downloading or installing Fedora software, you acknowledge that you understand all of the following: Fedora software and technical information may be subject to the U.S. Export Administration Regulations (the “EAR”) and other U.S. and foreign laws and may not be exported, re-exported or transferred (a) to any country listed in Country Group E:1 in Supplement No. 1 to part 740 of the EAR (currently, Cuba, Iran, North Korea, Sudan & Syria); (b) to any prohibited destination or to any end user who has been prohibited from participating in U.S. export transactions by any federal agency of the U.S. government; or (c) for use in connection with the design, development or production of nuclear, chemical or biological weapons, or rocket systems, space launch vehicles, or sounding rockets, or unmanned air vehicle systems. You may not download Fedora software or technical information if you are located in one of these countries or otherwise subject to these restrictions. You may not provide Fedora software or technical information to individuals or entities located in one of these countries or otherwise subject to these restrictions. You are also responsible for compliance with foreign law requirements applicable to the import, export and use of Fedora software and technical information.

Enfin de compte non, je n'ai pas rêvé mais ça date de Fedora 21:

LICENSE AGREEMENT FEDORA(TM) 21

This agreement governs the download, installation or use of the Software (as defined below) and any updates to the Software, regardless of the delivery mechanism. The Software is a collective work under U.S. Copyright Law. Subject to the following terms, Red Hat grants to the user ("User") a license to this collective work pursuant to the GNU General Public License version 2. By downloading, installing or using the Software, User agrees to the terms of this agreement.

Pour openSUSE, c'est par ici:

LICENSE AGREEMENT openSUSE® Leap 15.1

This agreement governs your download, installation, or use of openSUSE Leap 15.1 and its updates, regardless of the delivery mechanism. openSUSE Leap 15.1 is a collective work under US Copyright Law. Subject to the following terms, The openSUSE Project grants to you a license to this collective work pursuant to the GNU General Public License version 2. By downloading, installing, or using openSUSE Leap 15.1, you agree to the terms of this agreement.

openSUSE Leap 15.1 is a modular Linux operating system consisting of hundreds of software components. The license agreement for each component is generally located in the component's source code. With the exception of certain files containing the “openSUSE” trademark discussed below, the license terms for the components permit you to copy and redistribute the component. With the potential exception of certain firmware files, the license terms for the components permit you to copy, modify, and redistribute the component, in both source code and binary code forms. This agreement does not limit your rights under, or grant you rights that supersede, the license terms of any particular component.

openSUSE Leap 15.1 and each of its components, including the source code, documentation, appearance, structure, and organization, are copyrighted by The openSUSE Project and others and are protected under copyright and other laws. Title to openSUSE Leap 15.1 and any component, or to any copy, will remain with the aforementioned or its licensors, subject to the applicable license. The "openSUSE" trademark is a trademark of SUSE, LLC. in the US and other countries and is used by permission. This agreement permits you to distribute unmodified or modified copies of openSUSE Leap 15.1 using the “openSUSE” trademark on the condition that you follow The openSUSE Project’s trademark guidelines located at http://en.opensuse.org/Legal. You must abide by these trademark guidelines when distributing openSUSE Leap 15.1, regardless of whether openSUSE Leap 15.1 has been modified.

Except as specifically stated in this agreement or a license for a particular component, TO THE MAXIMUM EXTENT PERMITTED UNDER APPLICABLE LAW, OPENSUSE Leap 15.1 AND THE COMPONENTS ARE PROVIDED AND LICENSED "AS IS" WITHOUT WARRANTY OF ANY KIND, EXPRESSED OR IMPLIED, INCLUDING THE IMPLIED WARRANTIES OF MERCHANTABILITY, TITLE, NON-INFRINGEMENT, OR FITNESS FOR A PARTICULAR PURPOSE. The openSUSE Project does not warrant that the functions contained in openSUSE Leap 15.1 will meet your requirements or that the operation of openSUSE Leap 15.1 will be entirely error free or appear precisely as described in the accompanying documentation. USE OF OPENSUSE Leap 15.1 IS AT YOUR OWN RISK.

TO THE MAXIMUM EXTENT PERMITTED BY APPLICABLE LAW, THE OPENSUSE PROJECT (AND ITS LICENSORS, SUBSIDIARIES, AND EMPLOYEES) WILL NOT BE LIABLE TO YOU FOR ANY DAMAGES, INCLUDING DIRECT, INCIDENTAL, OR CONSEQUENTIAL DAMAGES, LOST PROFITS, OR LOST SAVINGS ARISING OUT OF THE USE OR INABILITY TO USE OPENSUSE Leap 15.1, EVEN IF THE OPENSUSE PROJECT HAS BEEN ADVISED OF THE POSSIBILITY OF SUCH DAMAGES. IN A JURISDICTION THAT LIMITS THE EXCLUSION OR LIMITATION OF DAMAGES, THE OPENSUSE PROJECT’S (AND ITS LICENSORS’, SUBSIDIARIES’, AND EMPLOYEES’) AGGREGATE LIABILITY IS LIMITED TO $50US, OR IF SUCH A LIMITATION IS NOT ALLOWED, IS LIMITED TO THE MAXIMUM EXTENT ALLOWED.

You acknowledge that openSUSE Leap 15.1 is subject to the U.S. Export Administration Regulations (the “EAR”) and you agree to comply with the EAR. You will not export or re-export openSUSE Leap 15.1 directly or indirectly, to: (1) any countries that are subject to US export restrictions; (2) any end user who you know or have reason to know will utilize openSUSE Leap 15.1 in the design, development or production of nuclear, chemical or biological weapons, or rocket systems, space launch vehicles, and sounding rockets, or unmanned air vehicle systems, except as authorized by the relevant government agency by regulation or specific license; or (3) any end user who has been prohibited from participating in the US export transactions by any federal agency of the US government. By downloading or using openSUSE Leap 15.1, you are agreeing to the foregoing and you are representing and warranting that You are not located in,under the control of, or a national or resident of any such country or on any such list. In addition, you are responsible for complying with any local laws in Your jurisdiction which may impact Your right to import, export or use openSUSE Leap 15.1. Please consult the Bureau of Industry and Security web page www.bis.doc.gov before exporting items subject to the EAR. It is your responsibility to obtain any necessary export approvals.

If any provision of this agreement is held to be unenforceable, that will not affect the enforceability of the remaining provisions. This agreement will be governed by the laws of the State of Utah and of the US, without regard to any conflict of laws provisions, except that the United Nations Convention on the International Sale of Goods will not apply. This agreement sets forth the entire understanding and agreement between you and The openSUSE Project regarding its subject matter and may be amended only in a writing signed by both parties. No waiver of any right under this agreement will be effective unless in writing, signed by a duly authorized representative of the party to be bound. No waiver of any past or present right arising from any breach or failure to perform will be deemed to be a waiver of any future right arising under this agreement. Use, duplication, or disclosure by the U.S. Government is subject to the restrictions in FAR 52.227-14 (Dec 2007) Alternate III (Dec 2007), FAR 52.227-19 (Dec 2007), or DFARS 252.227-7013(b)(3) (Nov 1995), or applicable successor clauses.

Copyright © 2008-2019 The openSUSE Project. All rights reserved. "SUSE" and "openSUSE" are registered trademarks of SUSE LLC, or its affiliates, which founded, sponsors, and is designated by, The openSUSE Project. "Linux" is a registered trademark of Linus Torvalds. All other trademarks are the property of their respective owners.

Donc je ne parlerai pas de Fedora puisque celle-ci utilise une licence MIT par contre je me demande si le openSUSE est dans les clous avec la sienne et la GPL2. De ce que je comprends, si je suis habitant d'un pays considéré comme ennemie par les USA ou si j'ai envie de cloner mon petit chat avec cette distribution, je n'ai pas le droit d'utiliser la dite distribution:

Vous reconnaissez que openSUSE Leap 15.1 est soumis aux réglementations américaines sur l'administration des exportations (le «EAR») et vous acceptez de vous conformer à l'EAR. Vous n'exporterez ni ne réexporterez openSUSE Leap 15.1 directement ou indirectement vers: (1) tout pays soumis à des restrictions d'exportation américaines; (2) tout utilisateur final que vous connaissez ou avez des raisons de connaître utilisera openSUSE Leap 15.1 dans la conception, le développement ou la production d'armes nucléaires, chimiques ou biologiques, ou de systèmes de fusées, de lanceurs spatiaux et de fusées-sondes, ou de véhicules aériens sans pilote systèmes, sauf autorisation par l'organisme gouvernemental compétent par règlement ou licence spécifique; ou (3) tout utilisateur final à qui il a été interdit de participer aux transactions d'exportation des États-Unis par une agence fédérale du gouvernement américain. En téléchargeant ou en utilisant openSUSE Leap 15.1, vous acceptez ce qui précède et vous déclarez et garantissez que vous n'êtes pas situé dans, sous le contrôle de, ou un ressortissant ou résident d'un tel pays ou sur une telle liste. En outre, vous êtes tenu de vous conformer à toutes les lois locales de votre juridiction susceptibles d'avoir un impact sur votre droit d'importer, d'exporter ou d'utiliser openSUSE Leap 15.1. Veuillez consulter la page Web du Bureau de l'industrie et de la sécurité www.bis.doc.gov avant d'exporter des articles soumis à l'EAR. Il est de votre responsabilité d'obtenir les autorisations d'exportation nécessaires.

Or c'est une contradiction avec la GPL qui oblige de:

  • Liberté 0. La liberté d'exécuter le logiciel, pour n'importe quel usage ;
  • Liberté 1. La liberté d'étudier le fonctionnement d'un programme et de l'adapter à ses besoins, ce qui passe par l'accès aux codes sources ;
  • Liberté 2. La liberté de redistribuer des copies ;
  • Liberté 3. L'obligation de faire bénéficier la communauté des versions modifiées.

Je ne suis pas expert en la matière ni de quoique ce ce soit du reste, mais vous en dites quoi?

May 10, 2020

Une distribution moderne et basée sur Debian qui n'est pas capable de faire un upgrade, je demande MXLinux...

Vous avez bien lu, sur le site de MX-linux, on peut y lire ceci:

From any version of MX-18 to MX-19

Because of the change in the base from Debian 9 (Stretch) to Debian 10 (Buster), and the switch to the new Xfce 4.14, there is no upgrade option. You will need to make a clean install.

Qu'on peut traduire par:

De n'importe quelle version de MX-18 à MX-19

En raison du changement de base de Debian 9 (Stretch) à Debian 10 (Buster) et du passage au nouveau Xfce 4.14, il n'y a pas d'option de mise à niveau. Vous devrez effectuer une nouvelle installation.S

Il y a quelques temps quand Cyrille avait testé cette distribution, je n'avais pas cru ce qu'il marquait... Mais j'y reviendrai plus tard, il en avait fait une bonne présentation avec son billet Complément 96 qui commence sur le sujet de cette façon:

J’ai fait le choix d’installer MX Linux, j’ai découvert avec surprise qu’au moment où j’écris ces lignes, elle est première au classement distrowatch, ce qui signifie deux choses. Ce classement n’est certainement pas réaliste, les Linuxiens s’emmerdent à vouloir tester tout et n’importe quoi. Oui, il n’y a aucune raison particulière que cette distribution basée sur Debian Stable soit première au classement, si ce n’est des gens qui testent pour tester. Je profite de l’occasion pour rebondir sur un échange que nous avons avec Denis sur le référencement, j’évoquais la puissance de Youtube, je le prouve, on tape MX Linux dans Google, et dans les premiers liens, la chaîne d’Adrien D qui a écrit une série d’articles sur MX Linux. À priori il ne passera pas ses vacances avec cette distribution.

La partie intéressante et qui me fait réfléchir sur le remplacement de ma Manjaro sur le portable --Quoi? Comment ça je ne vous en ai pas parlé? Bah alors je vous raconterai ça dans un autre billet, c'est marrant...-- est la question de la légèreté, le PC portable est vieux (+10 ans) et une base openSUSE commence à montrer ses limites entre autres choses. Il dit et j'atteste dans son sens, en effet que peu importe la base, une Debian sera toujours plus light qu'une base d'Ubuntu:

Pourquoi alors installer une distribution « complexe » plutôt que d’installer par exemple une Xubuntu ? Le poids comme d’habitude, une Debian même bricolée ne pèse pas la même chose qu’une Buntu.

Il développe par la suite dans son Complément 103, l'installation. Il écrit ensuite la phrase que --comme dit plus haut-- je n'ai pas cru possible, MXlinux est dans l'incapacité de faire des sauts de versions:

Si on prend la première du classement, MXLinux, j’ai déjà montré le manque de maturité de cette distribution, notamment dans l’impossibilité de mettre à jour d’une version principale à une autre sans réinstallation.

Et hier soir en cherchant un truc pour remplacer la manjaro qui se traîne comme un pachyderme, je me suis arrêté sur une liste de distributions, dont la MXlinux --on verra ensemble le reste dans un autre billet car pour le moment ce n'est que de la recherche--.

Une fois téléchargé l'ISO, j'ai eu confirmation de ce que disait Cyrille avec la page des migrations.

Deux choses pour laquelle je ne croyais pas notre Cyrille national:

  • on est quand même sur une base Debian qui depuis la nuit des temps sait faire des sauts de versions (de plus c'est prévu dans ses gènes) et justement c'est son point fort,
  • les filles de Debian, les distributions basées sur Debian savent le faire, Ubuntu en tête.

Donc oui, lire que MXlinux ne sait pas faire de sauts de version en donnant l'excuse de, je cite "En raison du changement de base de Debian 9 (Stretch) à Debian 10 (Buster) et du passage au nouveau Xfce 4.14", est totalement incompréhensible. Merde c'est une pure Debian en dessous avec un dépôt bien à eux mais qui ne chamboule en rien... Quand je vois des trucs comme ça, honnêtement je donnerai raison à Fred et son "les fixeds sont mortes"...

Dites moi donc en quoi un changement de base de Debian 9 vers la 10 oblige une réinstallation? En quoi un changement de version du bureau Xfce obligerait la réinstallation? Merde c'est quelque chose que je fais chaque fois qu'une nouvelle version de Debian sort, sans prendre de gants et ça passe toujours. Pour le passage de Debian 9 vers la 10, j'ai eu un changement de GNOME 3.22 à 3.30... Donc et pour finir avec ce billet, je ne comprends pas l'engouement pour cette distribution... Je la testerai quand même sur le portable malgré que dernier test de celle-ci sur mon PC principal ne fut pas des plus concluants.

Next → Page 1 of 102