Les tests des distributions de FRlinux #7 : Debian 4.0 (Etch)

Ma premiere debian…

Dernière mise à jour : 27/05/2007

    Debian 4.0 (Etch) a remplacée la 3.1 (Sarge) 21 mois après la sortie de la version précédente. Elle contient un bon lot de nouveautés parmi lesquelles : noyau 2.6.18, GNOME 2.14, KDE 3.5, Xfce 4.4, OpenOffice.org 2.0.4a, Xorg 7.1, iceweasel (Firefox) 2.0, Apache 2.2, MySQL 5.0, Gaim 2.0 et aussi Xen 3 avec les bons noyaux qui vont bien ™. J’utilise Debian depuis déjà quelques années et j’ai donc pu comparer les procédures de mises à jour, différentes nouvelles installations ainsi que le mode station de travail ou bien encore serveur simple ou avec Xen (dont je parlerais plus bas).

Ces tests ont été effectués autant sur du x86_64 (mon X2 amd64 4800+ dont les captures d’écran ci-dessous sont tirées) ainsi que des plateformes x86 standard. Il faut aussi noter que cette version officialise le support amd64 dans la branche stable de Debian. Je n’ai rencontré aucun souci au niveau de l’installation. Cette nouvelle version comporte également un nouvel installateur en mode graphique que j’ai eu l’occasion d’utiliser une seule fois et qui marche relativement bien (en tout cas, pour moi, vu que l’installation était d’une simplicité déconcertante). J’avoue être toujours aussi fan de la version curses que l’ont peux lancer de partout (j’ai quelques serveurs en KVM par IP).

J’ai rencontré un seul problème (et pas qu’avec cette distribution) lié à Xorg 7.1 concernant mon nouveau moniteur Samsung 226bw. Celui-ci est en effet automatiquement configuré en 1280×1024 lors de l’installation. J’ai ensuite tenté de passer en 1680×1050 toujours avec le pilote libre nv ce qui n’a pas fonctionné. J’ai du me rabattre sur le pilote propriétaire nvidia (1.0-9755-x86_64) qui se sont très bien comportés. J’ai fait mon premier démarrage graphique sous Gnome 2.14 (qui contient tout de même quelques paquets 2.16). C’est très fonctionnel et relativement plus propre que Sarge au niveau de la détection périphérique avec udev. D’ailleurs, pour ceux migrant d’une version précédente, lisez bien les notes de mise à jour.

    Debian vient également avec les belles améliorations graphiques telles que beryl et le composite pour Xorg mais je n’ai pas vraiment trouvé l’intérêt de jouer avec. Sachez néanmoins que c’est disponible et qu’il existe plusieurs guides si vous voulez stresser votre carte graphique. KDE 3.5 est fourni également dans une version suffisamment récente pour mon utilisation. Vous trouverez également IceWeasel également connu sous le nom de Firefox. Pour des raisons légales, Debian a décidé de renommer la bête afin d’éviter tout problème juridique. Pour plus d’info sur le sujet, consultez la nouvelle hebdomadaire du 31/10/06.

    XFCE 4 (4.4 rc2) est également disponible. Vous pouvez demander lors du login graphique de l’intégrer avec Gnome, KDE ou tout autre environnement. A noter que lors de l’installation de base qui ne pose plus de questions si on fait une installation de bureau classique, les polices Bitstream Vera ne sont pas installées, vous devez les télécharger par la suite. J’ai pu tester pour vous les noyaux à base de Xen, les tutoriaux sur le web sont nombreux, je compte d’ailleurs bientôt publier le miens vu que j’ai eu quelques demandes et que j’utilise Xen depuis quelques années à présent. Toujours est-il qu’une fois tous les bons paquets installés, j’ai pu faire tourner plusieurs domaines invités qui tournaient tous avec des adresses publiques et privées selon les environnements. Les performances sont similaires que sur les autres distributions que j’ai pu tester.

    Venons à une partie intéressante de cette distribution : le multimédia. Comme tous les noyaux 2.6, ALSA règne en maître lorsqu’on en vient à la gestion sonore. J’ai du sélectionner la sortie numérique de ma carte son (Creative Audigy 2) afin de pouvoir entendre quelque chose, ensuite un : alsactl store 0 plus tard pour garder l’état, j’ai du aussi éditer le /etc/group afin de m’ajouter dans les bons groupes. Une fois ce détail réglé, kaffeine et mplayer ont gentiment joués mes fichiers multimédia y compris toute la partie vidéo (DVD, DivX, etc …).

    J’ai voulu voir quelle version de Enlightenment était disponible sous cette distribution. Debian étant conservatrice, vous trouverez donc la branche 0.16 dans les paquets, j’ai trouvé quelques références de la 0.17 pour Debian et Ubuntu mais vu que c’est toujours un travail en cours, cela ne semble pas très actif. 0.16 reste encore pour moi une version stable et rapide pour votre bureau, cela faisait un bon moment que je ne l’avais pas utilisée. J’ai également testé le streaming radio par internet et c’est l’une des premières fois que je vois Totem m’accepter et m’ouvrir une stream sans m’insulter. Bref, content.

    J’ai rencontré quelques soucis avec mon scanner. Ceci dit dans le bon environnement de bureau (KDE) et une fois que je me suis rajouté dans le groupe scanner, KDE a été très content de me dire que kooka avait bien trouvé un scanner millénaire sur mon système et était prêt à l’utiliser si j’étais psychologiquement prêt. Pour revenir rapidement sur les passages de sarge vers etch, pensez bien à lire le guide de mise à jour en lien en début de cet article, j’ai passé pas mal de serveurs de mon travail de sarge vers etch et le soft raid m’a posé problème (soft raid sur du LVM) que j’aurais pu résoudre si j’avais lu plus en avant, j’ai donc perdu 1.5To de données, qu’il m’a fallu quelques heures pour récupérer (enfin le soft raid lui était mort, j’ai du reprendre d’un autre système), donc pas la faute à Debian mais bien une faute utilisateur vu que je n’ai pas tout lu.

    Debian prouve encore ici sa grande stabilité malgré le dernier point que je viens de souligner. Elle est de plus enfin disponible en version stable pour les plateformes x86_64 donc que du bonheur. Le passage en Xorg était attendu pour les utilisateurs de la version stable. La liste des paquets est assez importante pour satisfaire tout le monde. L’installation est pour sa part bien plus simple en mode graphique (attention, le mode par défaut est toujours curses, vous devez sélectionner l’installateur graphique au démarrage du CD/DVD) pour les débutants, les vétérans comme moi préféreront le bon vieux mode texte. Enfin, Debian se comporte toujours aussi bien en mode serveur (85% de mon parc serveurs est Debian et j’en ai mis à jour environ 70% vers Etch) et la station est un peu moins simple à configurer qu’ubuntu mais vous avez l’original ici, pas la copie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *