Les tests des distributions de FRlinux #1 : Mandriva 2006

Quand je commençais à toucher a mon premier linux, il y avait un site qui proposait des tests de distributions, depuis ce site est arrêté mais il est toujours en ligne a cette adresse:
http://frlinux.net/index.php
Je reprend ici les nombreux tests qui m’ont donné envie de me poser sur telle ou telle distribution.

Voila ce qu’on pouvait lire sur ma premiere distribution:

Mandriva 2006.0

Dernière mise à jour : 30/12/2005

Le premier test de la Mandriva 2006.0 a été effectué le 04 novembre 2005. Depuis, une version Club de décembre est disponible, lisez en plus ici.

Mandriva 2006.0 représente la première sortie de Mandriva avec l’équipe de Conectiva. Il est d’ailleurs possible aux possesseurs de cette dernière de passer à Mandriva 2006.0 en suivant les Release Notes. Cette nouvelle version intègre plein de bonnes choses comme : noyau 2.6.12.6, KDE 3.4.2, Gnome 2.10,OpenOffice.org 2.0 beta2, Firefox 1.0.6, Glibc 2.3.5 et encore plein de bonnes choses. J’ai procédé à l’installation de cette distribution en installant une Mandriva 2005 minimale puis en mettant à jour en utilisant les fichiers de configuration générés par EasyUrpmi.

J’ai procédé à l’installation sur mon AMD64 3000+ avec 1GO de RAM et une seconde machine en mode 32 bits (Athlon 2600+ avec 1GO de RAM). J’ai aussi tenté une installation sur mon T42 mais il a pas aimé la table de partition façon IBM, j’ai donc abandonné. L’installation réseau ne m’a pas posée de problème, je tournais sur une ligne ADSL 2MO. Ce qui a pris environ une heure et demi. J’ai également installé cette distribution depuis une 2006 beta1 vers la finale. Cela n’a pas non plus posé de problème, à condition de ne pas oublier de mettre à jour le noyau manuellement 🙂

J’ai installé Gnome et KDE, ce qui prends à peu près 2GO sur mon disque. Mandriva vient avec KDE 3.4.2 par défaut. La press release parle d’une rapidité accrue, je n’ai pas remarqué de gain notable sur le lancement des applications (par contre sur le démarrage, clairement oui) depuis la 2005 (testé autant sur l’AMD64 que l’Athlon 32 bits). Ceci étant dit, c’est une distribution qui a de bonnes performances. J’ai fait le test avec une installation sous ext3 et une autre en reiserfs 3 (à quand le 4 ?). Le centre de configuration semble par contre lui un peu plus rapide. Pour préciser, du fait de l’installation réseau, j’ai utilisé la Mandriva 2006.0 Free, mais j’ai par contre ajouté les sources Club par la suite pour bénéficier notamment des paquets Nvidia.

    Côté Gnome, le 2.10 est fourni. Je l’ai donc installé par une suite de paquets. Firefox fait partie de la suite avec la 1.0.6. Mandriva a d’ailleurs changé la page de défaut qui vous envoie vers un portail de sites disponibles. Notez également les smart bookmarks rajoutés sur le navigateur. Mandriva semble vouloir également changer d’urpmi en proposant un nouvel outil de gestion de paquets : smart. Ce gestionnaire vient d’un des développeurs de Conectiva. Il implémente (je cite) un algorithme avancé de résolution des dépendances. Son statut est néanmoins considéré comme bêta pour le moment mais vous êtes encouragés à l’utiliser 🙂

    OpenOffice.org 2.0 beta2 est disponible (à ce sujet, la 1.1.5 est également disponible mais j’avoue avoir un faible pour la 2.0). Mandriva a fait un bon effort sur les temps de démarrage de la machine et du noyau. Pour ce faire, ils ont d’ailleurs utilisé UDev (le précédent système utilisait hotplug). La différence se fait bien sentir sur la détection du matériel. Pour ceux rencontrant quelques problèmes matériels, je conseille un petit passage par la liste des errata qui contient pas mal de choses.

    Mandriva intègre E 0.17 pour ceux qui voudraient tester. Non, il n’est pas encore sorti, il s’agit donc ici du 0.16.999.013-20050904 (CVS). Toujours est-il que pour une version non finale, il ne tourne pas trop mal. La plupart des menus sont a refaire, mais cela ne bloquera pas la plupart des adorateurs de E. Côté multimédia, notamment le son, je n’ai pas eu de souci avec mon Audigy2 qui a été parfaitement reconnue par ALSA. J’ai ensuite utilisé Amarok (le lecteur audio de KDE) pour lire ma collection. Au niveau serveur X, X.org 6.9 est fourni pour apporter un meilleur support matériel. Mais comme le précise la page des errata, il y a quelques problèmes avec les pilotes libres ati et nv, auquel cas il est conseillé d’utiliser soit le pilote vesa, soit la version propriétaire des pilotes.

    J’ai également testé XFce 4.2 que j’ai installé. Il est rapide comme à son habitude. J’ai ensuite testé la reconnaissance de mon scanner. J’ai donc lancé le panneau de configuration avant de sélectionner scanner. Une fois le périphérique branché, il a été détecté sans encombres. La seule chose qui n’a pas marchée est le plugin Gimp que j’avais également rajouté. J’ai tenté de le reconfigurer mais il n’a rien voulu savoir. J’ai installé ensuite le pilote propriétaire nvidia depuis le club Mandriva, après avoir réglé un petit problème de paquet sur le kernel-source, il m’a gentillement pris la dernière version des pilotes nvidia et recompilé le tout pour mon noyau, comme un grand.

    De retour sous KDE, j’ai testé kaffeine pour lire un DVD crypté, ici encore PLF fait du bon travail, j’ai donc installé les codecs et libdvdcss2 puis tous mes DVDs ont été parfaitement lus. Si vous faites partie du club, il vous est également possible d’enregistrer une machine sur leur site pour recevoir des notifications de mises à jour (c’était déjà le cas dans la version précédente) et également d’installer la dernière version de mdkonline depuis leur site qui vous donnera les dernières mises à jour directement sur votre bureau.

    Mandriva intègre également un nouveau projet de recherche locale de bureau qui porte le doux nom de Kat. Kat est un projet permettant à KDE d’indexer et de répertorier des fichiers pour vous. Cela marche avec inotify (système de notification automatique de changement d’états de fichiers intégré au kernel 2.6.13 pour remplacer dnotify qui pêchait sérieusement). L’indexation est alors enregistrée dans la base SQLite3. Kat est un projet principalement supporté par Mandriva et qui s’inscrit en ligne directe d’un équivalent a Beagle sous Gnome.

    Une autre grande nouveauté dont on a pas mal parlé entre la press release et les forums concerne Kmyfirewall. J’ai écumé quelques forums sans trouver une solution à mon problème. Je ne sais pas si cela était dû à une installation par le réseau mais toujours est-il que je n’ai pas réussi à le faire fonctionner. L’erreur que j’ai obtenue en ligne de commande est la suivante : Library files for « libkmfcompiler_ipt.la » not found in paths. J’ai d’abord cru à un problème sur plateforme AMD64 mais la version 32bits m’a posée le même problème … Si quelqu’un à une solution pour ce problème, je serais heureux de la publier ici. Kmyfirewall est un pare-feu interactif vous permettant de décider en temps réel de ce que deviennent les paquets entrants ou sortants de votre machine.

    Mandriva 2006.0 est une bonne cuvée, je n’ai pas rencontré de problèmes majeurs depuis la version installée par le réseau. Ayant reçu mon powerpack hier, je vais l’installer sur mon portable et voir si je rencontre d’autres soucis. Je pense que l’alliance avec Conectiva a été bénéfique si l’on voit tout ce qui a été intégré en technologie dans cette version. Je la conseille les yeux fermés pour les débutants. Les ISOs de la finale devraient être bientôt disponibles au téléchargement.

Mandriva 2006 Club – version Décembre 2005

    Mandriva a décidé de sortir une version spéciale Noël pour ses abonnés, l’annonce a été faite sur le site officiel du Club Mandriva. Dans les correctifs, on notera un X.org sérieusement corrigé (surtout pour les possesseurs de cartes ATI, mon portable a apprécié), Gnome 2.12, OpenOffice.org 2.0, toutes les mises à jour de sécurité ainsi qu’un thème spécial Noël. J’ai ajouté une petite capture d’écran pour vous donner une idée. J’ai lancé un coup de mises à jours et il m’a tout de même trouvé quelques petites choses.

C’est un bel effort de la part de Mandriva de fournir une version spéciale club pour les abonnés. Elle coïncide à peu de choses près à la sortie de la 2006.1 0.3 (alpha) dont les changements sont disponibles ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *