Création/Mise à jour de paquets DEB

Après la publication d’un paquet, il sera rapidement nécessaire de le mettreà jour.

8.1. Nouvelle révision Debian

Soit un rapport de bogue numéroté #654321, concernantvotre paquet et décrivant un problème que vous pouvez résoudre. Voici ce quevous devez faire pour créer une nouvelle révision du paquet :

  • pour un nouveau correctif :
    • configurer le nom du correctif : dquilt newnomdubogue.patch ;
    • déclarer le fichier à modifier : dquilt addfichier-bogué ;
    • corriger le problème dans le paquet source pour le bogue amont ;
    • l’enregistrer ennomdubogue.patch :dquilt refresh ;
    • ajouter sa description : dquilt header -e ;
  • pour la mise à jour d’un correctif :
    • rappeler le correctiftoto.patch existant :dquilt pop toto.patch ;
    • corriger le problème dans l’ancientoto.patch ;
    • mettre à jour toto.patch :dquilt refresh ;
    • mettre à jour sa description : dquilt header -e ;
    • appliquer tous les correctifs en enlevant les approximations(fuzz) : while dquilt push; do dquilt refresh;done ;
  • ajouter une nouvelle révision au début du fichierchangelog Debian, par exemple avec dch-i, ou explicitement avec dch -vversion-révision,et ajoutez ensuite les commentaires en utilisant votre éditeurfavori ;[78]
  • ajouter une courte description du bogue et de la solution dans l’entrée duchangelog, suivie par Closes: #654321. De cette manière,le rapport de bogue sera automagiquement fermé par lelogiciel de maintenance des archives une fois le paquet accepté dansl’archive Debian ;
  • répéter les opérations précédentes pour corriger plus de bogues tout enmettant à jour le fichier changelog avecdch selon votre besoin ;
  • recommencer ce qui a été fait en Section 6.1, « Reconstruction complète » et Chapitre 7, Contrôle des erreurs du paquet ;
  • une fois satisfait, modifier la valeur de distribution danschangelog d’UNRELEASED à la valeurde distribution cible unstable (ou mêmeexperimental). [79]
  • envoyer le paquet comme en Chapitre 9, Envoi de paquet. La différence est quecette fois, l’archive source originale ne sera pas incluse, car elle n’a pasété modifiée et est déjà dans l’archive Debian.

Un cas délicat peut se produire quand vous faites un paquet local pourexpérimenter l’empaquetage avant d’envoyer la version normale vers l’archiveofficielle, par exemple1.0.1-1.Pour des mises à niveau plus en douceur, il vaut mieux créer une entrée dechangelog avec une chaîne de version comme1.0.1-1~rc1.Vous pouvez nettoyer le changelog en fusionnant cesentrées de modification en une unique entrée pour le paquetofficiel. Consultez Section 2.6, « Nom et version de paquet » pour l’ordre des chaînes deversion.

8.2. Examen d’une nouvelle version amont

Lors de la préparation de paquets d’une nouvelle version amont pourl’archive Debian, vous devez commencer par vérifier la nouvelle versionamont.

Commencez par lire les changelog etNEWS amonts, ainsi que toute autre documentationdistribuée avec la nouvelle version.

Examinez ensuite les modifications entre les anciennes et nouvelles sourcesamont, pour guetter tout changement suspect :

$ diff -urN toto-ancienneversion toto-nouvelleversion

Les modifications de certains fichiers automatiquement créés par Autotoolscomme missing, aclocal.m4,config.guess, config.h.in,config.sub, configure,depcomp, install-sh,ltmain.sh et Makefile.in peuventêtre ignorées. Vous pouvez les effacer avant d’exécuterdiff pour examiner les sources.

8.3. Nouvelle version amont

Si un paquet toto est correctementempaqueté au nouveau format 3.0 (native) ou3.0 (quilt), empaqueter une nouvelle version amontconsiste essentiellement à déplacer l’ancien répertoiredebian dans les nouvelles sources. Ce peut être réaliséen exécutant tar xvzf/chemin/vers/toto_ancienneversion.debian.tar.gzdepuis la nouvelle arborescence source décompressée. [80] Bien sûr, vous devez vous occuper de quelquesroutines évidentes :

  • création d’une copie des sources amont dans un fichiertoto_nouvelleversion.orig.tar.gz ;
  • mise à jour du ficher changelog Debian avecdch -vnouvelleversion-1 :
    • ajout d’une entrée avec New upstream release. (nouvelleversion amont) ;
    • description succincte des modifications dans la nouvelle versionamont qui corrigent des bogues et ferment les rapports associésen ajoutant Closes:#numéro_de_bogue ;
    • description succincte des modifications à la nouvelle versionamont par le responsable qui corrigent des bogues et ferment lesrapports associés en ajoutant Closes:#numéro_de_bogue ;
  • application de tous les correctifs en enlevant les approximations(« fuzz ») : while dquilt push; do dquiltrefresh; done.

Si la fusion des correctifs ne s’applique pas proprement, examinez lasituation (des indices sont laissés dans les fichiers.rej) :

  • si un correctif appliqué aux sources a été intégré aux sources amont :
    • dquilt delete pour l’enlever ;
  • si un correctif appliqué aux sources entre en confit avec les nouvellesmodifications des sources amont :
    • dquilt push -f pour appliquer les anciens correctifs touten forçant les rejets commetruc.rej ;
    • édition manuelle du fichiertruc pour obtenir lerésultat attendu detruc.rej ;
    • dquilt refresh pour mettre à jour le correctif ;
  • continuer comme d’habitude avec while dquilt push; do dquiltrefresh; done.

Cette méthode peut être automatisé avec uupdate(1) :

$ apt-get source toto...dpkg-source: info: extraction de toto dans toto-ancienneversiondpkg-source: info: extraction de toto_ancienneversion.orig.tar.gzdpkg-source: info: extraction de toto_ancienneversion-1.debian.tar.gz$ ls -Ftoto-ancienneversion/toto_ancienneversion-1.debian.tar.gztoto_ancienneversion-1.dsctoto_ancienneversion.orig.tar.gz$ wget http://example.org/toto/toto-nouvelleversion.tar.gz$ cd toto-ancienneversion$ uupdate -v nouvelleversion ../toto-nouvelleversion.tar.gz$ cd ../toto-nouvelleversion$ while dquilt push; do dquilt refresh; done$ dch... documentation des modifications réalisées

Si le fichier debian/watch est configuré comme décriten Section 5.22, « watch », la commande wget estinutile. Exécutez simplement uscan(1) dans le répertoiretoto-ancienneversionà la place de la commande uupdate suffit. Les sourcesmises à jour seront automagiquement recherchées,téléchargées, et la commande uupdate seraexécutée. [81]

Vous pouvez publier ces sources mises à jour en recommençant ce qui a étéfait en Section 6.1, « Reconstruction complète », Chapitre 7, Contrôle des erreurs du paquet et Chapitre 9, Envoi de paquet.

8.4. Mise à jour du style d’empaquetage

La mise à jour du style d’empaquetage n’est pas nécessaire lors de la mise àjour d’un paquet. Néanmoins, le faire permet de profiter de tout lepotentiel du système debhelpermoderne et du format source 3.0 : [82]

  • si vous devez, pour quelque raison que ce soit, recréer des fichiers modèlesqui avaient été effacés, vous pouvez exécuter dh_make ànouveau depuis le répertoire des sources Debian, avec l’option--addmissing. Puis modifiez-les de façon adéquate ;
  • si le paquet n’a pas été mis à jour pour utiliser la syntaxedh de debhelper v7+ dans le fichierdebian/rules, mettez-le à jour pour utiliserdh. Mettez à jour le fichierdebian/control en conséquence ;
  • si vous voulez mettre à jour le fichier rules créé avecle mécanisme d’héritage Makefile du système decompilation usuel Debian (cdbs) versla syntaxe dh, consultez les documents suivants pourcomprendre ses variables de configuration DEB_* :
  • si vous avez un paquet source 1.0 sans fichiertoto.diff.gz, vous pouvez lemettre à jour au récent format source 3.0 (native) encréant debian/source/format contenant3.0 (native). Le reste des fichiersdebian/* peut être simplement copié ;
  • si vous avez un paquet source 1.0 avec fichiertoto.diff.gz, vous pouvez lemettre à jour au récent format source 3.0 (quilt) encréant debian/source/format contenant3.0 (quilt). Le reste des fichiersdebian/* peut être simplement copié. Importez lefichier gros.diff créé par la commandefilterdiff -z -x '*/debian/*'toto.diff.gz > gros.diff dans votresystème quilt, au besoin ; [83]
  • si l’empaquetage a été créé en utilisant un autre système de correctif commedpatch, dbs ou cdbs avec -p0,-p1 ou -p2, convertissez-le àquilt avec deb3disponible en http://bugs.debian.org/581186 ;
  • si l’empaquetage a été créé avec la commande dh et leparamètre --with quilt ou les commandesdh_quilt_patch et dh_quilt_unpatch,enlevez-les et utilisez le nouveau format source3.0 (native).

Vous devriez consulter les propositions d’améliorationsDebian (DEP – Debian Enhancement Proposals) et adopter lespropositions marquées « ACCEPTED ».

Les autres tâches décrites en Section 8.3, « Nouvelle version amont » sont aussi àeffectuer.

8.5. Conversion en UTF-8

Si les documents amonts sont encodés avec d’anciens jeux de caractères, lesconvertir en UTF-8 peut être utile :

  • avec iconv(1) pour convertir l’encodage defichiers texte :
    iconv -f latin1 -t utf8 truc_entrée.txt > truc_sortie.txt
  • avec w3m(1) pour convertir les fichiers HTML enfichier texte UTF-8. Assurez-vous d’exécuter cette commande avec desparamètres régionaux en UTF-8 :
    LC_ALL=en_US.UTF-8 w3m -o display_charset=UTF-8         -cols 70 -dump -no-graph -T text/html         < foo_in.html > truc_sortie.txt

8.6. Rappels pour la mise à jour de paquets

Voici quelques rappels pour la mise à jour de paquets :

  • préservez les anciennes entrées changelog (cela va desoit, mais des personnes ont parfois utilisé dch au lieude dch -i) ;
  • les modifications Debian existantes doivent être réévaluées ; jetez tout cequi a été incorporé en amont (sous une forme ou une autre), et souvenez-vousde garder ce qui ne l’a pas été, à moins qu’il n’y ait une bonne raison dene pas le faire ;
  • si le système de construction a été modifié (avec un peu de chance, vousêtes au courant depuis l’inspection des modifications amont), mettez à jourles dépendances de construction debian/rules etdebian/control, si besoin est ;
  • vérifiez dans le système de gestion de bogues(BTS) que personne n’a fourni de correctifs aux bogues ouverts ;
  • vérifiez le contenu du fichier .changes pour vousassurer que vous envoyez vers la bonne distribution, que les rapports debogue refermés sont correctement listés dans les champsCloses, que les champs Maintainer etChanged-By correspondent, que le fichier est signé avecGPG, etc.

[78] Pour obtenir la date au format voulu, utilisez LANG=C date-R.

[79] Si vous utilisez la commande dch -r pour faire cettedernière modification, n’oublier pas de sauver le fichierchangelog explicitement dans l’éditeur.

[80] Si un paquet toto est empaquetéavec l’ancien format 1.0, ce peut plutôt être réalisé enexécutant zcat/chemin/vers/toto_ancienneversion.diff.gz|patch-p1 depuis la nouvelle arborescence source décompressée.

[81] Si la commande uscan télécharge les sources mises à jourmais n’exécute pas la commande uupdate, vous devriezcorriger le fichier debian/watch pour avoirdebian uupdate après l’URL.

[82] Si votre parrain ou d’autres responsables s’opposent à la mise à jour dustyle d’empaquetage existant, ne vous embêtez pas à argumenter. Il y a deschoses plus importantes à faire.

[83] vous pouvez découper gros.diff en plusieurs petitscorrectifs incrémentaux avec la commande splitdiff.

Voir en ligne : debian.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *