Créer un blog avec Dotclear #3 : Installation de Dotclear

Cette page présente la procédure d’installation standard. Quelques tutoriels pas à pas propres à chaque hébergeur sont disponibles sur cette page.

Attention ! Si vous avez installé Dotclear chez un hébergeur pour lequel aucun tutoriel pas à pas n’est disponible, n’hésitez pas à contribuer au projet en envoyant votre tutoriel sur le modèle des autres à documentation (at) dotclear.net.

Prérequis

Avant d’installer Dotclear 2, vous devez vous assurer de disposer des éléments techniques suivants :

  • PHP 5.2 ou supérieur avec le support des extensions suivantes :
    • mbstring
    • iconv
    • le support des fonctions ob_
    • le support utf8 sur les fonctions preg_
    • simplexml et domxml
    • SPL
  • Une base de données supportée (au choix) :
    • PostgreSQL 8.0 minimum
    • MySQL 4.1 minimum avec InnoDB
    • SQLite

Note :

La base de données doit avoir été créée préalablement à l’installation de Dotclear.

Assurez-vous en outre d’avoir le paramétrage php suivant :

  • Safe_Mode positionné à Off
  • Paramètres magic_quotes_gpc et magic_quotes_runtime positionnés à Off
  • Extension MySQL, PostgreSQL ou SQLite activée (selon la base choisie)

Note :

La présence de l’extension php GD2 est un plus mais n’est pas indispensable pour le bon fonctionnement de l’application. Si elle n’est pas présente, vous ne disposerez pas des aperçus des images dans le gestionnaire de médias.

Astuce :

Un script disponible dans la section Hébergeurs vous permet de vérifier que ce dernier permet d’installer Dotclear.

Installation automatique

L’installation automatique de Dotclear 2 est la méthode la plus simple et la plus sûre. Elle va se charger de vérifier que PHP 5 est activé et, éventuellement, l’activer à votre place. Ensuite, seront téléchargés les fichiers nécessaires à l’installation de Dotclear. Cette étape réalisée, vous serez conduits vers l’installation classique.

Pour installer Dotclear 2 de cette manière :

  • Connectez-vous en FTP sur votre serveur.
  • Téléchargez le fichier dotclear2-loader.php sur votre disque dur puis transférez-le sur votre serveur.
  • Rendez-vous sur ce fichier avec votre navigateur (par exemple www.mon_site/dotclear2-loader.php).
  • Vous pouvez changer le dossier de destination ou laisser ce champ rempli par défaut si vous ne savez pas ce que c’est.
  • Cliquez sur le bouton.

Si tout se passe bien, vous n’aurez plus qu’à cliquer sur le bouton suivant pour accéder directement à l’assistant d’installation. Dans le cas contraire, il vous faudra utiliser la méthode « classique » décrite ci-dessous.

Installation « classique »

Note :

Sautez cette étape si vous avez utilisé l’installation automatique. → Etapes suivantes

Il faut télécharger l’archive de Dotclear 2, la décompresser, et envoyer les fichiers sur votre espace web à l’aide d’un logiciel de FTP.

Important :

Si vous souhaitez profiter de la mise à jour automatique, paramétrez votre client FTP afin qu’il transfère les fichiers en mode binaire qui garantit que les fichiers ne seront pas modifiés lors du transfert.

Vérifiez ensuite que les permissions sont bien réglées en lecture, écriture et exécution sur les dossiers et fichiers suivants :

  • le répertoire cache/
  • le répertoire public/

Astuce :

Si vous êtes sur un système UNIX, comme Linux ou Mac, vous pouvez ajuster les droits à 775, soit lecture, écriture et exécution pour l’utilisateur et le groupe et lecture et exécution pour les autres.

Cette solution fonctionnera mais ne sera peut être pas la meilleure en matière de sécurité. Si vous voulez améliorer les droits sur vos dossiers et fichiers, sachez que seuls votre utilisateur et le processus du serveur web doivent avoir les droits en lecture, écriture et exécution sur ces dossiers (pour plus d’infos voir cette documentation : Droits d’accès sous Linux : gérer les accès aux fichiers).

Assistant d’installation

Il suffit de vous rendre sur http://url-mon-dotclear/admin/install/. Un message vous avertit que vous n’avez pas de fichier de configuration et vous propose de vous rendre sur l’assistant wizard. Cliquez sur le lien.

Un formulaire apparaît et vous demande certains renseignement de configuration :

  • Type de base de données
  • Nom d’hôte de la base de données : nom de l’hôte de la base1)
  • Nom de la base de données
  • Nom d’utilisateur de la base de données
  • Mot de passe de la base de données
  • Préfixe des tables de la base de données

Validez le formulaire, le programme va vérifier que les conditions d’installation de Dotclear sont remplies et, le cas échéant, vous amener directement à la fin de l’installation.

Si pour une raison quelconque l’installation échoue, il faut faire une mise en place manuelle du fichier config.php.

Mise en place manuelle du fichier config.php

Faites une copie du fichier inc/config.php.in que vous nommerez inc/config.php et renseignez les valeurs des constantes en suivant les indications suivantes :

  • DC_DBDRIVER : type de base de données (‘mysql’, ‘pgsql’ ou ‘sqlite’)
  • DC_DBHOST : nom de l’hôte de la base2)
  • DC_DBUSER : nom de l’utilisateur de la base
  • DC_DBPASSWORD : mot de passe pour la base de données
  • DC_DBNAME : nom de la base de données
  • DC_DBPREFIX : préfixe de nommage des tables dotclear

Dans le cas de SQLite, ne renseignez que la valeur de DC_DBNAME avec le chemin vers le fichier de la base SQLite.

  • DC_MASTER_KEY : insérez une chaîne de caractères assez longue de votre composition sans apostrophe. N’en changez plus jamais.
  • DC_ADMIN_URL : URL complète vers l’interface d’administration. Ce n’est pas obligatoire mais il est préférable de l’indiquer.
  • DC_ADMIN_MAILFROM : indiquez l’email à utiliser comme émetteur pour l’envoi des mails de récupération de mot de passe.
  • DC_SESSION_NAME : nom du cookie de session pour l’interface d’administration
  • DC_PLUGINS_ROOT : chemin(s) vers l’emplacement des plugins
  • DC_TPL_CACHE : emplacement du répertoire de cache (doit absolument être accessible en écriture)

Consultez la page concernant le fichier de configuration pour plus de détails.

Fin de l’installation

Une fois le fichier inc/config.php créé, il ne vous reste plus qu’à vous rendre sur http://url-mon-dotclear/admin/install/ et répondre aux quelques questions posées. L’installation se termine et vous pouvez vous connecter.

Important :

Un message peut vous indiquer que le répertoire de cache n’est pas accessible en écriture. Dans ce cas, changer la valeur de DC_TPL_CACHE dans votre fichier de configuration ou donnez les permissions nécessaire au répertoire en question.

Note :

L’installation propre à certains hébergeurs est détaillée dans la section Hébergeurs de ce guide.

Étapes suivantes

 

Facilitez-vous la mise à jour

Il est conseillé de ne pas laisser les fichiers « personnels » (le répertoire public) ou personnalisés (les thèmes et les plugins additionnels) dans le dossier de Dotclear. En cas de mise à jour, cela permet de ne pas avoir à recopier l’ensemble du contenu (qui peut être conséquent) de l’ancien au nouveau dossier.

Nous recommandons donc de procéder à une installation optimisée de vos fichiers personnels, que ce soit dans la perspective d’un blog unique ou d’un multiblog. Vous y lirez aussi comment avoir votre blog sur l’URL racine.

Paramètres du blog

Après avoir achevé la procédure d’installation, pensez à aller configurer les paramètres de votre blog.

Multiblog

Si vous souhaitez abriter plusieurs blogs sur cette installation, consultez la documentation Installation optimisée.

Plate-forme de blogs

Si avoir plusieurs blogs sur son installation ne pose pas de difficulté majeure, monter une plate-forme de blogs avec des inscriptions et des créations de blogs automatiques demande des vraies compétences pour héberger et sécuriser une telle installation. Aucun support n’est assuré pour ce type d’utilisation.

1) , 2) Vous pouvez éventuellement le laisser vide si la base est sur localhost
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *