Ce que je fais après l’installation de ma Debian

J’aime bien lire les blogs de mes compatriotes, généralement je lis surtout ce qui touche a linux et le logiciel libre. Je voulais faire ce billet depuis quelque temps, en faite depuis que Gilles a posté le sien sur son blog.

Il commence par:

Comme souvent en ce moment, j’ai installé la dernière version d’Ubuntu : la 16.04 LTS (Long Term Support), appelée Xenial Xerus. Comme ma dernière liste d’installation date un peu et que j’ai changé d’ordinateur, je remets ici pour mémoire ce que j’ai fait après l’installation de base.

Alors avec debian je n’ai pas autant de raison de réinstaller, en effet les sorties d’une stable c’est tout les deux ans alors qu’ubuntu c’est tout les 6mois, a part si on installe que les LTS d’ubuntu et la ça revient au même qu’une debian. Bref, ça n’empêche pas que le temps fait que j’oublie certaine pratique, que je dois ensuite regarder sur ce blog pour trouver les différents penses bête et ensuite les mettre en pratique. Il est peut être temps que je récapitule dans un seul billet les principales actions que je fais a chaque nouvelle debian.

Pour l’installation, je ne change pas, je prend normalement une net-install ou un DVD d’installation si je sais que je dois en installer plusieurs. Normalement je ne prend que le Amd64 mais j’ai encore deux vieux coucous en i386. Ensuite je lance l’installation, je suis les étapes que je connais par cœur depuis le temps. C’est simple, rapide et comme Debian nous habitue a ne pas changer pour changer, on est pas surpris par cette installation.

Au premier démarrage, je change le fichier /etc/apt/source.list avec nano pour rajouter les dépots nonfree et contrib ainsi que les depots sources de sid, puis surtout je retire (je commente #) la ligne du cd/dvd..

# nano /etc/apt/sources.list

Le fichier d’origine:

deb cdrom:[Debian GNU/Linux etc...
# Debian Jessie, dépôt principal
deb http://httpredir.debian.org/debian/ jessie main
# Debian Jessie, mises-à-jour de sécurité
deb http://security.debian.org/ jessie/updates main
# Debian Jessie, mises-à-jour "volatiles"
deb http://httpredir.debian.org/debian/ jessie-updates main

après:

# Debian Jessie, dépôt principal + paquets non libres 
deb http://httpredir.debian.org/debian/ jessie main contrib non-free 
# Debian Jessie, mises-à-jour de sécurité + paquets non libres 
deb http://security.debian.org/ jessie/updates main contrib non-free 
# Debian Jessie, mises-à-jour "volatiles" + paquets non libres 
deb http://httpredir.debian.org/debian/ jessie-updates main contrib non-free

je rajoute aussi les backports:

# Debian Jessie, dépôt de rétroportages ("backports") 
deb http://httpredir.debian.org/debian jessie-backports main contrib non-free

Voir le billet qui en parle.

J’y reviendrais dessus car par la suite j’installe deux ou trois paquets venant de backports.

Une fois fait, il faut a tout pris lancer une mise a jour des dépôts (ils ont changé du coup faut que notre système en soit informé):

# apt-get update

Suivit d’une mise a jour du système:

# apt-get upgrade

Bien que dans mon cas j’utilise a tout va

# apt-get dist-upgrade

Noter qu’on peut tout a fait raccorder les deux commandes en une seule a condition de mettre entre elle un &&:

# apt-get update && apt-get dist-upgrade

Je fini par accepter les mises a jour.

Une fois cette étape fini, ce n’est que la première, je rajoute les firmwares non-libre qui me sont obligatoire pour profiter de mes deux écrans:

# apt-get install firmware-linux-nonfree

Je rajout aussi un firmware pour mon Ethernet, ce n’est pas obligatoire mais a chaque mise a jour du kernel j’ai des messages qui me le demande, je l’installe surtout car j’ai aussi le wifi sur un autre pc qui fonctionne avec ce driver…:

# apt-get install firmware-realtek

Pour le reste des firmwares, on peut aller par la. Une bonne chose de faite, je me retrouve en face de mes deux écrans qui me donnent chacun une bonne résolution.

Maintenant, on va s’attaquer au mutiarch, plus haut j’ai dis que mon pc est en 64, or pour certaines applications comme wine, il nous faut les libs de i368. Pour ce faire, c’est très simple, on rajoute a notre système, l’architecture i386, on peut bien sur ajouter n’importe quelle architecture disponible sous Debian.

# dpkg --add-architecture i386 && apt-get update

Pour en savoir plus, c’est par la.

Allez, le plus gros est passé, maintenant il reste a installer les paquets. Je commence par installer apt-listbugs, qui sert a prévenir des bugs ou failles éventuels, des fois je l’installe avant tout chose dès le début, et parfois seulement après avoir effectué les actions vu précédemment.

# apt-get install mc apt-listbugs devscripts mldonkey-server kde-full icedove-l10n-fr icedove filezilla

Alors dans l’ordre,

  • mc est un couteau suisse, il fait gestionnaire de fichier, éditeur et plein d’autre chose, c’est un utilitaire qui nous permet d’éviter de saisir les commandes dans une console.

  • Devscripts est un ensemble de scripts pour faciliter la vie du mainteneur Debian, je m’en sers principalement pour me faire des paquets plus récent.
  • mldonkey-server est une application destinée au partage de fichiers en pair à pair multiréseaux et libre. Elle fonctionne comme application backend sur de nombreuses plates-formes. Elle peut être contrôlée au moyen d’une interface utilisateur fournie par un des nombreux frontaux séparés, y compris une interface Web, l’interface Telnet et plus d’une douzaine de logiciels clients natifs.

Interface graphique de MLDonkey 2.9.5.

  • kde-full est l’ensemble des logiciel contenu dans kde.
  • icedove est la version Debian de Thunderbird et icedove-l10n-fr est la traduction FR.

https://i1.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/61/Mozilla_Thunderbird_31.4.0.png/1024px-Mozilla_Thunderbird_31.4.0.png?w=840&ssl=1

https://i1.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/2/2a/FileZilla-3.0-fr.png/800px-FileZilla-3.0-fr.png?resize=749%2C642&ssl=1

Ensuite, je rajoute mes applications venant de backport, bien sur ils sont aussi dans les dépôts standard mais dans une version un peu vieillotte…

# apt-get -t jessie-backports install 0ad minetest wine32

  • 0ad – Empires Ascendant est un jeu vidéo de stratégie en temps réel (RTS) historique en 3D développé et édité par Wildfire Games.

https://i2.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3e/0_A.D._Seleucide.jpg/1024px-0_A.D._Seleucide.jpg?w=840&ssl=1

  • Minetest est aussi un jeu, cette fois de type bac à sable en multijoueur, le jeu propose au joueur d’incarner un personnage se mouvant dans un univers en trois dimensions, représenté par des cubes, la représentation du décor utilisant le principe des voxels. Il est possible de récupérer des ressources en creusant dans ces cubes, et de créer de nouveaux blocs avec les ressources ainsi accumulées.

  • wine est un une implémentation libre de l’interface de programmation Windows bâtie sur X et UNIX (BSD, Linux), c’est-à-dire qu’il permet d’utiliser sur Linux ou Mac OS X des programmes conçus pour fonctionner sous Windows. Le logiciel n’a donc pas besoin du système d’exploitation Windows pour fonctionner.

Je suis bientôt a la fin, on va récapituler notre installation:

  • Installer un client FTP : filezilla
  • Installer un logiciel de messagerie instantanée : kopete, konversation contenu dans le paquet kde-full
  • Installer un logiciel de téléchargement torrent : ktorrent contenu dans le paquet kde-full
  • Installer un navigateur alternatif à Firefox : konqueror
  • Installer le support des archives compressées au format 7z : p7zip-full
  • Installer mes jeux favoris : 0ad et Minetest

J’étofferais petit a petit les paquets car d’autres me viennent en tête.

9 pensées sur “Ce que je fais après l’installation de ma Debian”

  1. Bonjour,
    je lis dans cet article que les dépôts Jessie-contrib et Jessie non-free sont manuellement rajoutés après l’installation et avec eux le dépôt backports. Effectivement quand j’installe Jessie avec l’image net-install amd 64 stable depuis debian.org je n’ai que le fichier sources.list d’origine ( main, en l’occurence).

    Or j’ai récemment installé (21 juin 17) Stretch 9.1 stable iso net-install amd 64 depuis debian.org et je trouve les dépôts main + contrib + non-free dans mon fichier sources.list.
    Ce qui en tant que débutant m’a permis d’installer beaucoup plus facilement les firmware nécessaires pour le wifi ( b43 ), hplip et hplip-gui pour l’imprimante AIO, par exemple.

    Ainsi Stretch, en ce qui me concerne, s’installe plus facilement que Jessie. Pourquoi Stretch bénéficie de dépôts supplémentaires dès l’installation ?

  2. Bonsoir,
    non, j’ai téléchargé l’image iso net-install amd 64 (290 mo) depuis debian.org, j’ai fait une clé et j’ai installé.
    le fichier sources.list est sorti tel quel : main contrib et non-free.
    De plus il y a un problème de signatures quand je fais les mises à jour. D’après un forum debian-facile il peut
    s’agir d’un défaut de l’installateur.
    Je vais refaire quand même ma clé avec autre chose que unetbootin et recommencer l’installation car c’est bancal.
    Merci pour cette réponse, je te tiendrai au courant.

  3. Bonsoir,
    Finalement j’ai fait ma clé bootable en ligne de commande avec la même image récupérée sur debian.org comme d’habitude et j’ai eu le dépôt main. J’ai rajouté contrib et non-free pour les firmware nécessaires.
    Donc unetbootin à proscrire…

      1. exact,
        j’ai rajouté les dépôts contrib et non-free pour ma wifi (firmware b43) et puis j’aurai hplip et hplip-gui pour l’imprimante AIO, ce qui suffit pour l’instant.
        L’image.iso n’est pas en cause, peut-être le téléchargement (j’ai un réseau pourri, très lent à 4.6 km du serveur, vieille ligne en cuivre…) ; ou bien unetbootin.
        D’ailleurs à la première installation, Debian Stretch m’avertissait que installer avec
        unetbootin n’était point recommandé…
        Voilà merci pour l’attention portée à ce léger tracas.
        cordialement.

        PS : par contre il faut à présent que je me penche quand j’aurai le temps sur des avertissements warning en console lors des mises à jour que je fais (update et urgrade une fois par semaine) Il est question de signatures, gpg trusted etc… Il faut que je décrypte, j’ai trouvé des traces de doc dans Debian Facile. Ce sont de simples avertissements, pas de blocage, mais je serai curieux d’en savoir davantage…

        1. Bonjour Seb95,

          j’ai eu le temps de me pencher sur ce qui finalement se révèle être un bug, connu et commenté.
          Une discussion sur Debian-Facile m’a beaucoup aidé :

          https://debian-facile.org/viewtopic.php?id=18290

          et notamment le post # 18 avec la commande :

          mv /etc/apt/trusted.gpg /etc/apt/trusted.gpg.old (en root)
          ou encore :
          rm /etc/apt/trusted.gpg (en root)

          En conclusion je cite un intervenant :
           » @valmy, note que le fichier fautif (le désormais célèbre /etc/apt/trusted.gpg) sera recréé la prochaine fois que tu modifieras ou consulteras les dépôts (c’est-à-dire le fichier sources.list) via Synaptic :
          Gestionnaire de paquets Synaptic > Configuration > Dépôts

          @all, si par contre le fichier /etc/apt/trusted.gpg existe préalablement à la première exécution de gui-apt-key (gak) ou software-properties-gtk (Synaptic) alors il n’y a pas de problème.  »

          Pour moi c’est réglé pour la console car je ne me sers pas de Synaptic, ou alors très rarement.

          Très cordialement.

          1. Bonsoir Cerigue;
            Merci pour ton retour, je sais pas quoi te dire, je vais jeter un œil dessus, notamment sur les liens que tu donnes, je sais pas trop quoi te dire car je n’ai pas eu les soucis cités plus haut et surtout je n’ai rien fais pour changer quoique ce soit.

            Cordialement.

  4. oui, en tout cas pour moi c’est réglé de cette façon et c’est bien, ce n’est pas « invalidant » pour le système et tant mieux, mais mon cas n’est pas isolé comme tu le verras dans cette discussion sur DF.
    A plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *