La préparation d’openSUSE Leap 42.2 est en cours

La suite vient directement de chez Alionet, la communauté française de la openSUSE:

Si vous suivez un peu l’actualité d’openSUSE, vous savez sans doute que la préparation d’openSUSE Leap 42.2 a démarré depuis quelques mois. Voici quelques infos sur le plan de route et sur les nouveautés qu’apportera cette première mise à jour importante de Leap, attendue pour le 2 novembre.

openSUSE Leap : petit rappel

Quelques rappels sur Leap :

  • openSUSE Leap vise la stabilité.
  • openSUSE Leap est une distribution qui se veut hybride : elle s’appuie sur une base SLE – SUSE Linux Enterprise, la distribution commerciale de SUSE – en intégrant des applications plus récentes provenant d’openSUSE Tumbleweed, distribution en rolling release, à la discrétion de la communauté.
  • Les sorties de Leap s’alignent sur les sorties de SLE et de ses service packs, donc une sortie par an.
  • Ainsi, chaque version majeure – actuellement la 42 – est supportée au moins 36 mois, à condition de mettre à niveau vers les versions mineures (42.1 → 42.2 → 42.3 → …), comme les service packs de SLE. Les mises à niveau sont censées se passer sans problème.
  • Chaque version mineure a une durée de vie de 18 mois, ce qui laisse 6 mois pour mettre à jour à la sortie d’une nouvelle version mineure.

Bien sur je vous  invite a lire le billet en entier, mais je voulais surtout revenir sur un point important, d’abord, qui avait compris ce qu’était le fonctionnement de la Leap? Certainement pas moi, ça fait un ans que la leap 42.1 est sortie, 1 ans qu’on entend tout et son contraire sur comment va être mis a jour cette openSUSE.
J’avais cru comprendre que la leap 42.1 est une version majeur, que la 42.2 serait une version majeur, que la 42.1 est plus ou moins la continuité de de ce qu’on connaissait sous openSUSE, vu que la série s’arrêtait a 13.2, la 42.1 serait donc l’équivalent de la 13.3 et donc la 42.2 serait celle de la 14.1. Comme on peut voir sur ce graphique, les séries allaient de X.1 a X.3, après on passait au chiffres(X) du dessus:
https://i0.wp.com/download.tuxfamily.org/passionlinux/images/png/opensuse%20historique%20des%20versions.png?resize=525%2C306
On a souvent reproché les numéros de versions des openSUSE, car c’est a rien y comprendre. Bref, cette nouvelle numérotation qui a commencé avec la première Leap(42.1), nous fait sauter de 13.2 a 42.1, prouve encore une fois que la numérotation chez SUSE ne veut rien dire. J’ai l’impression de voir la course que se livre chrome (google) pour avoir la plus grosse. Mais passons et revenons a cette histoire, je vais prendre le passage qui m’apporte l’info dont j’ai besoin:

Ainsi, chaque version majeure – actuellement la 42 – est supportée au moins 36 mois, à condition de mettre à niveau vers les versions mineures (42.1 → 42.2 → 42.3 → …), comme les service packs de SLE. Les mises à niveau sont censées se passer sans problème.

« chaque version majeure, actuellement la 42 » ça change tout, ce n’est plus X.a comme 13.2, 11.3, 9.3 qui est la version majeur mais seulement le numéro avant le point, ici 42.

« les versions mineures (42.1 → 42.2 → 42.3 → …) » du coup je comprend que ce sont des packs de mise a jour, a la Debian, comme sous Debian, 8.1 > 8.2 > 8.3 >…

Bon va falloir regarder comment se passe les mises a jour de cette distribution car je suis pas convaincu qu’ils savent exactement ce qu’ils font. J’ai surtout l’impression que Novell a revendu un truc qu’ils savaient plus comment se débarrasser, une distribution de qualité, mais qui n’est pas très utilisé a part dans les entreprises.

Dommage car je pense vraiment beaucoup de bien de cette distribution, mais faut dire que je suis resté sur ma SUSE9.3 que j’ai encore sur un pc, et qui n’a jamais été remplacé car faut dire que les openSUSE étaient vraiment casse gueule. Que ça soit le passage de témoin de la SUSE9.3 a la openSUSE10.0, ou toutes les versions après 10 et avant 13.1, il y a toujours eu chez moi des soucis, alors ça variait, c’était parfois de la traduction digne d’une alpha, d’un Yast qui bug, d’une application penser pour être supérieure aux autres gestionnaires de paquets et qui en n’était a peine a leurs hauteurs… Non la openSUSE pour moi n’a jamais été du niveau de la SUSE9.3, elle en était que l’ombre, qu’un vague souvenir, faut dire qu’on est passé d’une distribution très propre, professionnel, bien traduite, stable (elle marche encore dix ans après sans problèmes) a un truc d’amateur, sortie avec des bugs, un gestionnaire de paquets encore plus lent qu’avant quand celui-ci voulait bien bosser sans planter…

Je ne vais pas défoncer cette distribution que j’aime, car je dois bien dire que la 42.1 fut une réelle et agréable surprise, un retour vers la qualité, une version digne du professionnalisme de la 9.3 et non la suite des versions amateurs que sont les versions 10 a 13… Quoique la série 13 fut bonne.

Donc voila, je suis devenu un peu moins con ce soir, j’ai appris quelque chose, franchement c’est pas la grosse new qui tue, mais au moins ce soir je me coucherais en ayant l’aire moins bête 😉

 

4 réponses sur “La préparation d’openSUSE Leap 42.2 est en cours”

  1. Lu 🙂
    C’est marrant tu dis que Mageia a le cul entre deux chaises, opensuse aussi, avec ses logiciels récents venant de tumbleweed et sa base stable venant de sle. :p
    Je la trouve intéressante cette distrib, dommage qu’elle abandonne le 32bit.

    1. Coucou,
      Elle abandonne le 32 bits temporairement, seulement personne ne veut/peut maintenir cette branche, qui a priori chez suse représente très peu de téléchargements.
      Je comprends un peu que le 32 chez suse, on l’abandonne, c’est une distribution assez lourde, et j’ai souvent eu du mal a garder une suse sur cette architecture, trop lourd, lent, rame, bref…

      Pour le cul entre deux chaises, opensuse l’a aussi, mais dans une moindre mesure puisqu’ils font quand même pas mal de support.
      Amicalement

    2. Le 21 bits, c’est la préhistoire informatique donc pour faire tourner une distro sur du 32 bits, faut soit du Debian avec un DE très léger soit… du très léger.
      Genre Ubuntu 32 bits ça fait rêver vu que c’est un poil lourd 🙂

      1. J’ai encore un pc très vieux qui tourne, c’est un 32 bits avec a peine 256 mo de ram, il était avec XP d’origine, mais le pack 3 la tué sur place (trop lourd et ramait de trop) en plus de devoir se coltiner un Avast bien trop lourdingue…
        Tellement c’est vieux et faiblard que je suis obligé de rester sur la SUSE9.3, oui c’est bien le fameux pc dont j’ai parlé avec la SUSE 9.3…
        Je ne peux rien mettre d’autre sans le rendre trop lent. La j’ai un kde3.4, un firefox 0.9 ou 1, je sais plus, pas de thunderbird mais mozilla, et c’est assez vivace. J’ai tenté de mettre une debian, avec xfce c’est trop lourd, fluxbox ça passe mais des la première application qui se lance c’est lent (pas loin de 5minutes pour voir firefox)…..
        Alors je sais bien ce qu’il faudrait en faire, le virer a la benne, mais il me sert encore assez souvent, SUSE9.3 n’est plus maintenu et je dois risquer quelque faille mais sans déconner, vu le peu que je fais sur internet, je ne vois pas trop ce qui pourrais se passer.

        Amicalement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *