Mon aventure linuxienne: 10 déjà…

Il y a dix ans déjà que je quittais le monde fenêtré de Microsoft, écœuré d’un système que je connaissais trop bien pour ses failles, ses virus, ses lenteurs obligeant dans les meilleurs des cas a défragmenter le disque dur et ses choix d’espionner les faits et geste de ses victimes clients. J’ai connu Windows depuis sa version 3.1:

https://i2.wp.com/download.tuxfamily.org/passionlinux/images/png/Windows_3.11_workspace.png?w=525

Une éternité, diront certains, mais j’ai l’impression que c’était hier, ce petit goût de nouveauté, cette joie de découvrir autre chose que mon Amstrad CPC. Par la suite j’ai eu chacune des versions proposé par Windows de la 95, a la XP, en passant par 98…

J’en avait marre de ce système depuis quelque version, mais XP avait pourtant amélioré certains problèmes « d’écran bleu » mais gardait les soucis de sécurité et autre. C’est quand j’ai vu mes pc devenir vraiment lourd avec les anti-virus, anti-spam, anti-spyware, anti-adware…, il y a toujours un anti-quelque chose chez Windows…,  que j’ai décidé de franchir le pas.

Je me rappel comme si c’était hier, c’était pourtant en Février 2006, j’ai regardé les sites des distributions linux, j’avais retenu Debian, Mandriva, SUSE et Ubuntu… Très vite j’ai lâché Debian que j’avais déjà tenté en 2005 sans changer d’OS. Je me suis tourner vers Ubuntu pour sa popularité, qui m’a vraiment plu bien que je me sentais pas a l’aise sur Gnome, j’ai donc essayé KDE avec Kubuntu, ressemblant plus a ce que j’avais l’habitude (Windows), c’était bien mieux mais il y avait encore un je ne sais quoi de pas bien…

On m’avait conseillé Mandriva dans mon entourage et j’ai donc lancé l’installation. Ce fut une révélation, c’était la free2006, une installation claire, simple, traduite… On arrive ensuite sur un beau bureau traduit, rapide, qui faisait revivre le pc.

https://i2.wp.com/download.tuxfamily.org/passionlinux/images/png/mandriva20061858.png?w=525

Mais je ne connaissais pas ce monde de partage et je pensais être sur une version de test, une version castré et je suis donc partis acheter dans un magasin, ma première boite linux ce ne fut pas une mandriva mais une SUSE9.3 pro, la boite était de ma couleur préféré, plus grosse que celle de Mandriva2006, avec a l’arrière un condensé de ce que contenait cette boite, bien plus pro, propre et surtout mieux mis en valeur que celle de Mandriva. Et puis surtout moins chère que la Mandriva disponible dans ce magasin seulement en version powerpack+(la version noir plus chère car version pro). Déjà que la SUSE avec ses 90€, ça me semblais chère mais plus de 100€ c’était abusé. Elle contenait:

  • 2 Manuels: Administration et utilisation
  • 1 Autocollants à l’effigie de la distribution
  • 5 CD pour l’installation
  • 1 DVD pour l’installation
  • 1 DVD pour les sources

https://i2.wp.com/download.tuxfamily.org/passionlinux/images/jpg/suse93_boxshotfront.jpg?w=525

https://i0.wp.com/download.tuxfamily.org/passionlinux/images/jpg/suse93_boxshotback.jpg?w=525

https://i1.wp.com/download.tuxfamily.org/passionlinux/images/jpg/suse93_contentslaidout1.jpg?resize=525%2C394

https://i1.wp.com/download.tuxfamily.org/passionlinux/images/jpg/suse93_contentslaidout.jpg?w=525

On peut voir le sérieux de la boite Novell et c’était déjà du 32 et 64 bits. L’installation très propre et bien traduite était plus longuet que celui de MDV2006 et moins facile. Une fois faite, on arrivait sur un beau kde plus soigné que sur MDV2006:

https://i2.wp.com/download.tuxfamily.org/passionlinux/images/jpg/suse9.3kde3.jpeg?w=525

https://i1.wp.com/download.tuxfamily.org/passionlinux/images/jpg/suse9.3kde2.jpeg?w=525

https://i0.wp.com/download.tuxfamily.org/passionlinux/images/jpg/suse9.3kde1.jpeg?w=525

Je l’ai ensuite installé sur mon autre pc, puis même pas au bout d’une semaine je suis retourné a ce magasin, j’avais des chèques cadeau a dépenser et j’ai pris cette fois ci, la MDV2006 en version powerpack (bleu moins chère a moins de 70€). Pour une raison simple, sous SUSE c’était pas aussi facile a l’époque et pas beaucoup de doc était proposé et bien malgré les deux bouquins livré avec la SUSE, ensuite les forums linuxiens causait bien plus de MDV que de SUSE, et surtout je ne connaissais pas le site Packman et donc pour le multimédia c’était très dure, je devais chercher sur le net principalement sur rpmsearch des RPM que j’installais en respectant l’ordre des dépendances en tâtonnant et en prenant des notes pour savoir quoi installer et dans quel ordre. La ou sous Mandriva, on avait un outils appelé Easyurpmi, qui nous pondait des lignes a rentrer dans le terminal de kde pour ajouter les dépôts PLF, qui sont ce que Packman est pour SUSE ou encore RPMfusion pour Fedora.

https://i0.wp.com/download.tuxfamily.org/passionlinux/images/jpg/mdv2006boite.jpg?w=525

J’avais donc un pc sur MDV2006 powerpack qui était ma machine principale et mon portable sur SUSE9.3 pro. J’ai aussi découvert par la suite le site Packman et que je pouvais ajouter ses dépôts dans ma SUSE avec Yast.

J’étais tellement dégoûté de Windows, que je n’ai pas tenu plus d’une semaine en dualboot et que je suis passé donc très vite a du tout linux sur mes pc, pas celui de ma femme, qui ne l’était pas encore a cette époque (pas de mariage avant 2007…).

C’est marrant car cette époque me revient petit a petit en tête, je me souvient de l’excitation de découvrir mon nouveau système, de mon enthousiasme a y passer des journées entière dessus, a toujours vouloir plus comprendre… J’ai bouquiné les livres livré avec SUSE, c’étaient deux très beaux livrets faisant pas moins de 1200 pages (approximativement et de mémoire), parlant de tout, que ça soit la navigation sur la toile, les éditions de texte, les outils bureautiques, les logiciels comme open-office, et même les serveurs… J’ai aussi lu ceux de Mandriva, beaucoup plus petit, mais utile, plus dans la découverte de linux alors que ceux de SUSE étaient déjà pour ceux qui avaient une certaine connaissance de ce système.

Par la suite, j’ai commencé a vouloir encore plus apprendre et j’ai commencé a acheter des livres sur linux, mon premier, « Linux pour les nuls », datant d’avant ma reconversion et ne m’avait pas vraiment aidé a m’exporter sous linux (abandonné face a debian sarge?), je l’avais lu en août 2005 pendant mes vacances et ne m’était d’aucune aide. Je me suis donc tourné vers ma librairie préféré a Art de Vivre et acheté un livre parlant de ma distribution préféré la Mandriva, je suis tombé sur ce livre que j’ai dévoré, Débuter sous Linux avec Mandriva:

https://i0.wp.com/download.tuxfamily.org/passionlinux/images/jpg/debuteravecmandriva.jpg?w=525

Il fut très instructif, me permis de me dépasser et d’apprendre la console… Ce fut le début de la soif de savoir et j’ai acheté aussitôt un autre livre sur Ubuntu cette fois

https://i0.wp.com/static.eyrolles.com/img/2/2/1/2/1/1/6/0/9782212116083_h180.png?w=525

Je voulais apprendre de cette distribution, que j’ai ensuite installé a la place de ma SUSE9.3 devenu obsolète et non maintenue (90€ pour moins d’un ans…), c’était une 6.06, la première LTS, Mandriva quant a elle, j’y suis resté fidèle en achetant la powerpack 2007. Étant sous Ubuntu sans y être vraiment bien, je suis passé a Débian et j’ai donc acheté mes premiers livres sur Debian « Debian Administration et configuration avancée » et « Debian Etch(cahier de l’admin)« :

https://i1.wp.com/static.eyrolles.com/img/2/2/1/2/1/1/9/0/9782212119046_h430.jpg?w=525

https://i0.wp.com/static.eyrolles.com/img/2/2/1/2/1/2/0/6/9782212120622_h430.jpg?w=525

Bref, j’ai par la suite enchaîné les distributions en ne restant fidèle qu’a Mandriva (et dans une moindre mesure a Debian), que j’ai passé de version en version, acheté les powerpacks tous les 6 mois pour participer a mon niveau a cette aventure et pour rendre a la seule distributions qui a réussi a me faire migrer. J’ai eu entre les mains plus ou moins toutes les grosses distributions populaires sauf Gentoo que j’ai simplement lâché des l’installation et Slackware que j’ai eu en courant d’aire et dont je ne peu en parler. De cette époque de folie (fin 2006 jusqu’à 2010), je ne garde en souvenir que de rares distributions:

  • openSUSE pour voir ce que devenait l’héritage de SUSE et dont la version 10.1 m’avait fait fuir par la suite les suivantes n’ont pas fait mieux et a chaque fois j’ai eu des soucis de stabilité, de lenteur ou de lourdeur…,
  • Archlinux pour son coté roling qui me plaisait bien a cette époque, j’en avais marre des réinstallations tous les 6mois,
  • Frugalware toujours pour le coté continu des mises a jour et les personnes du forum qui sont des gars sympa,
  • Debian bien sur, en version Sid principalement et en stable qui m’a permis de garder Kde3.5 alors que les autres étaient toutes passé a Kde4 trop instable pour moi,
  • Ubuntu depuis sa version 10.04 qui fut une perle graphiquement et en stabilité, du reste je garde en souvenir une distribution très professionnel, bien finie, propre, simple,…; les versions LTS suivantes fut aussi très riche avec Unity qui est un bureau vraiment bien pensé…

A partir de fin 2010, j’ai arrêté Mandriva qui commençait a n’être plus que l’ombre d’elle même avec des bruits de couloir qui ne laissaient rien de bon pour le future, si future il y avait… Je suis passé a Debian sid a la place de Mandriva2010.x et Ubuntu 10.04 sur les portables, puis je suis passé a un full Ubuntu, elle fut la distribution qui m’a prouvé que gnome pouvait être sexy. Dans la même période Mandriva 2011 sorti et je la testa mais ne la garda pas, il y avait de Mandriva que le nom, ce fut aussi la ou peut être avant que Mageia fut créé. Vu le look de celle ci je ne l’ai pas mis dans mon pc, je connais l’adage disant l’habit ne fait pas le moine, mais tout de même c’était trop « oldschool »!

https://i2.wp.com/download.tuxfamily.org/passionlinux/images/jpg/mageia1.jpg?w=525

Je suis resté sur ma Ubuntu 10.04 qui avait bien meilleur mine:

https://i1.wp.com/download.tuxfamily.org/passionlinux/images/png/ubuntu_1004_01.png?resize=525%2C328

Par la suite je suis resté a Ubuntu jusqu’à la 14.04, j’ai donc connu Unity, dans la LTS 12.04 et celle de 14.04:

https://i2.wp.com/download.tuxfamily.org/passionlinux/images/png/ubuntu-12.04-precise-pangolin.png?resize=525%2C330

https://i0.wp.com/download.tuxfamily.org/passionlinux/images/jpg/ubuntu1404.jpg?resize=525%2C295

C’est un bureau qui m’a vraiment plu, mais les outils gnome ont toujours été pour moi des énigmes, un goût de non fini… J’ai entre temps aussi eu des openSUSE en kde pour garder la main sur mon bureau préféré. Par la suite, J’ai lâché ubuntu pour revenir a Debian surtout a des problèmes chez plusieurs personnes ou je mettais cette distribution et aussi chez moi.

A la sortie de Mageia 5, je me suis enfin décidé a utiliser la remplaçante de Mandriva 4 ans après sa mort… Ce fut un bon moment et comme depuis le début de mon aventure, a chaque version ou nouvelle distribution testé, je suis comme un gosse. Mais le moment de bonheur fut de courte durée, c’est une belle distribution, mais comme son ancêtre, elle ne sait pas ou elle va, le cul entre deux chaises, on met des paquets a long support mélangé a d’autre plus classique, sou-poudré  d’un support a court terme, en gros on veut faire du debian avec des version plus récente sans trop l’être et a peine 1 mois pour passer a la nouvelle version de cette distribution. Bref retour a Debian partout.

De cette période 2010/2015, je garde surtout que de rares distributions:

  • Ubuntu bien sur, en 10.04, 12.04 et 14.04.
  • Mageia 5 qui m’a plus un court moment.
  • openSUSE 42.1 qui fut la révélation, la meilleur des SUSE depuis ma 9.3.
  • Debian, la valeur sur, bien que je n’ai pas aimé Wheezy, j’ai par contre adoré la Jessie et son look.
  • Frugalware, toujours vivante malgré les mauvaises langues.
  • Ah, j’ai faillis oublier le fameux Vista, c’est a ce moment là, bien celui la que j’ai su que j’avais fait le bon choix.

J’ai aussi eu entre les mains des petites distributions sans prétention, et dont je garde de bons moments, comme:

  • NuTyX qui m’a bluffé par sa rapidité a s’installer, sa rapidité a s’exécuter, son CARDS plus rapide que pacman pour installer des logiciels, par sa communauté accueillante comme Tnut son créateur qui se met en 4 pour ses utilisateurs, par Pierre prêt a tout pour aider…
  • 0linux qui fut aussi une bonne surprise avec encore des gars sympa derrière, appzer0 son créateur et fatalzero son bras droit.

Avec ces 2 la, j’ai pris le goût pour faire des paquets. Chose que j’ai voulu adapter sur ma Mageia5 pour faire du RPM, enfin j’ai fait de même sur ma Debian avec les DEB.

Il y a eu des changements depuis mes débuts, avant je voulais une distribution qui bouge, qui soit a jour, j’étais servi avec Mandriva. Puis j’ai eu une période ou je voulais être en continu, Debian Sid, Archlinux et Frugalware, c’est bien quand on est jeune, on a du temps, du temps a passer a réparer sa machine flingué par une mise a jour… Maintenant, avec la trentaine, je ne veux plus de prise de tête, je reste sous Debian stable, pour la tranquillité qu’elle me procure.

Je sais pas ce que l’avenir nous réserve, certains parlent de la fin du PC comme on le connaît, parlent de l’omniprésence des tablettes et des smartphones et que c’est le futur. J’espère qu’ils ont tords, j’ai beau essayer, je n’accroche pas du tout, ma femme en a une, nous avons aussi des smartphones, mais rien n’y fait, alors pour une lecture occasionnelle ça passe mais pour le reste… Alors vive Linux, vive Gnu, vive la liberté, et vive les licences libres.

5 réponses sur “Mon aventure linuxienne: 10 déjà…”

  1. j’ai commencé avec la Mandrake, poursuivi avec la Mandriva et maintenant je suis Debian depuis Etch. Ma période à la fenêtre c’est limitée à 95-98-XP, avant de découvrir un peu de liberté.
    A pluche.

    1. Coucou anatolem, ça fait un petit moment que je te voyais plus ni bloguer 😉
      Ah Mandrake, tu as connu la liberté avant moi;)
      Mandriva me manque quelque fois faut dire que c’était une bonne distribution, mais qui n’a pas su se vendre comme tout bon produit français.
      Etch a été pour moi une des meilleurs debian de tout les temps, squeeze fut une bonne suite, par contre wheezy j’ai pas réussi a rester dessus, mais la jessie m’a fait oublier tout ça;)
      a pluche:)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *