Pourquoi Mageia va dans le mur ?

Je parlais dernièrement de Mageia et de ses problèmes récurrents, je remet une couche, faut dire qu’avec Mageia c’est toujours la fête pour taper dessus puisqu’elle donne le bâton pour se faire battre !

Donc en attendant que Mageia sorte sa 6eme version, celle-ci a mis a disposition une mise a jour de sa version 5, nommé simplement 5.1, oui comme debian et ses versions « entre ». C’est pas un mal en soi, bien au contraire, car comme debian 8, la mageia 5 est en circulation depuis un moment maintenant et en cas de réinstallation ou simplement d’installation, cette image ISO permet de gagner du temps en ayant déjà les dernières mises a jour.

La ou le bas blesse c’est encore le laps de temps pour passer de la version 5 a la 6 quand celle ci sera enfin prête, ceux qui pense être tranquille en installant la 5.1 en se disant que quand la 6 sera la, ils auront pas moins d’un an pour faire le changement de version, sont dans le faux, comme d’habitude il y aura a peu près trois mois.

Il ne faudrait pas oublier que Mageia vise les utilisateurs débutants ou non utilisateurs de la ligne de commande ! Je ne pense pas que le laps de temps pour passer d’une version a une autre soit a négliger avec ce genre de clients. Perso, je ne me vois pas installer demain une mageia 5.1 pour revenir dans quelques mois pour passer a la 6. Alors que ma Debian sera encore maintenue au bas mot jusqu’en 2018 (plus avec le passage en LTS)…

Je sais pas mais le plus simple quand on a peu de bras, c’est de faire dans le rolling release et non a version comme le fait Mageia, car les mises a jour de paquets corrigent les bugs la plupart du temps ce qui permet de se passer d’une équipe chargé a scruter les bugs dans des versions données. On évite aussi par la même de faire des versions. Je pense que dans le même délire, Frugalware a bien compris comment gagner une certaine tranquillité avec le peu de bras qui restent.

Peut être que Mageia comprendra un jour, avant qu’il ne soit trop tard !

2 réponses sur “Pourquoi Mageia va dans le mur ?”

  1. Bonjour,
    Mageia se veut être un système d’exploitation stable et sécurisé pour PC et serveur.
    Je vois mal comment évoluer vers une rolling release permettrait de rester stable dans le sens ‘Debian’ de stable. Encore, pour le desktop, je suis d’accord et voie l’intérêt de disposer des dernières versions, autant pour un serveur …

    De plus, tu critiques la durée disponible pour faire l’upgrade de la version 5 vers la 6, mais avec une rolling, tu es en upgrade permanent.
    Par expérience, même avec des rolling se voulant stable comme Manjaro, Gentoo, openSUSE Tumbleweed … tu auras tôt ou tard un souci, même un petit qui nécessitera de creuser le problème en utilisant la console, lire les .logs …
    Bref, ce n’est pas facile de déployer des rolling pour des serveurs à moins d’^tre souvent disponible pour intervenir dessus.

    Les débutants que tu sembles viser dans ton article ont la fâcheuse tendance à refuser les mises à jour ‘if it works, don’t fix it’ en négligeant ainsi la sécurité.
    Faut-il mettre en place des mises à jour auto ? Quid de la fiabilité sur le long terme ?

    Au contraire, avec Mageia et les autres distrib à release fixe, tu as une période de changement plus ou moins brutal à chaque installation/upgrade, mais après, l’ensemble reste assez prévisible et fiable pendant la durée de support.

    Quant à l’argument des corrections de bugs allégé avec une rolling face à une release fixe, ça reste à étudier (voir dans la suite de mon commentaire).

    Il y a des distrib rolling qui ont tendance à proposer trop rapidement des nouvelles versions pas assez éprouvées et encore trop fraiches (voir même en alpha/beta parfois) dans leurs dépôts pourtant annoncés comme stable.

    D’un côté, il y a les corrections de bug, mais de l’autre, aussi l’ajout de nouveautés.
    D’autres comme Calculate, Manjaro ou Tumbleweed prennent plus de temps pour tester les logiciels.

    SI Mageia se dirigeait vers une rolling, voici quelques pistes pour obtenir un bon compromis nouveauté/stabilité :

    Suivre les versions LTS de l’upstream :
    Dernier kernel LTS
    Libreoffice en version still
    KDE en version LTS (5.8 pour bientôt)

    Pour les autres DE, je n’ai pas connaissance de LTS, mais dans ce cas, il suffit d’attendre 1 semaine avant de le distribuer en les mettant dans un dépôt de test pour les plus pressés (donc pas les débutants).
    Quitte à utiliser comme openSUSE un outil comme openQA pour les tests.

    Personnellement, je vois mal mageia faire ces changements, elle se rapprocherait trop des distributions comme Arch et perdrait de sa personnalité.

    Peut être que tu n’as qu’à changer de distribution, tester ce qu’il existe dans le genre rolling stable et te faire ton avis.
    Je ne suis pas contre le changement, mais Mageia me convient pour l’instant.

  2. Coucou et merci de ton commentaire très long et surtout complet, je vais tenter de répondre petit a petit a chaque point.
     » Je vois mal comment évoluer vers une rolling release permettrait de rester stable dans le sens ‘Debian’ de stable. Encore, pour le desktop, je suis d’accord et voie l’intérêt de disposer des dernières versions, autant pour un serveur … »
    Oui mageia se veut stable et sécurisé, sauf qu’avec le peu de gars derrière et surtout une personne pour la sécurité, c’est un peu juste. Il y a eu un post qui a mit le feu sur la sécurité, une belle faille avait glissé entre les mailles du filet, si une aussi grosse a reussi a passer combien de petite ont pu le faire?
    Rester avec une version stable signifie passer du temps a corriger des problemes, des bugs et des failles qui sont corriger dans les nouvelles versions des programmes.
    Freugalware avait une version stable et une sorte de rolling appelé current, ils ont compris a force de perdre des mains, que la stable était bien pour faire parler d’elle car chaque sortie de stable est une fête en soi, on le voit avec debian, alors que les rolling se font oublier et ça on peut le voir avec arch, c’est rare qu’on parle d’elle!

    « De plus, tu critiques la durée disponible pour faire l’upgrade de la version 5 vers la 6, mais avec une rolling, tu es en upgrade permanent.
    Par expérience, même avec des rolling se voulant stable comme Manjaro, Gentoo, openSUSE Tumbleweed … tu auras tôt ou tard un souci, même un petit qui nécessitera de creuser le problème en utilisant la console, lire les .logs …
    Bref, ce n’est pas facile de déployer des rolling pour des serveurs à moins d’^tre souvent disponible pour intervenir dessus. »
    Oui je critique le temps de maintenance qui a des que la nouvelle version se pointe, par exemple la 5.1 qui regroupe toutes les mises a jour de la version 5 depuis sa sortie est dispo au téléchargement, c’est bien ça evite en cas de reinstallation de se taper toutes les mises a jour, mais quand la 6 sera sortie, il y aura que 3 mois pour passer de 5 a 6, c’est bien trop peu. Je comprend que l’on peu as mettre des personnes sur la maintenance de la 5 après la sortie de la 6 mais dans ce cas comment fait t’on quand on a du matériel un peu space, ou il faut bien regarder ce qui marche ou pas, ou simplement des serveurs? Je dis en gros que si mageia ne peut gérer de façon optimale leur maintenance de stable il faut peut être choisir un autre système de publication. Une rolling n’est pas très dur a maintenir du coté developpeur de distribution contrairement a une distribution a sortie fixe, car pas besoin de retroportage de correction, on prend la nouvelle version du logiciel et c’est tout.

    « Les débutants que tu sembles viser dans ton article ont la fâcheuse tendance à refuser les mises à jour ‘if it works, don’t fix it’ en négligeant ainsi la sécurité.
    Faut-il mettre en place des mises à jour auto ? Quid de la fiabilité sur le long terme ? »
    Clairement oui et c’est un truc que je n’ai jamais parler, mais c’est ce que je fais dans mon entourage, surtout sur debian ou je fais accepter les mises a jour de secu automatiquement sans rien faire dire a l’utilisateur (façon transparente). Du reste je le fais aussi sur ubuntu. Apres les autres mises a jour, c’est a l’utilisateur de les faire, en tout cas c’est comme ça que je rend le pc si on me demande de mettre du linux.

    En l’occurrence, je ne trouve pas mageia si simple que ça, la gestion des dépôts, faut activer les tainted et autres, faut aussi faire gaffe a bien regarder ce que l’on coche car mélange de 32 et 64… Le plus marrant c’est le défaut historique hérité de la feux mandriva, qui a meme été signalé me semble t’il sur le bugzilla avec le coup du téléchargement par 8 et installation par 8 des paquets, je parle bien sur du truc que l’on doit mettre le filtre sur tous alors que par defaut c’est logiciel graphique dans l’installateur de paquets graphique (rpmdrake). Mais ceci est une feature soit disant:)

    « Il y a des distrib rolling qui ont tendance à proposer trop rapidement des nouvelles versions pas assez éprouvées et encore trop fraiches (voir même en alpha/beta parfois) dans leurs dépôts pourtant annoncés comme stable. »
    Oui je suis de ton avis, je pense a un modele de rolling mais pas forcement une qui court sur les nouveautés, mais tu en parles plus bas.

    « SI Mageia se dirigeait vers une rolling, voici quelques pistes pour obtenir un bon compromis nouveauté/stabilité :

    Suivre les versions LTS de l’upstream :
    Dernier kernel LTS
    Libreoffice en version still
    KDE en version LTS (5.8 pour bientôt)
    Pour les autres DE, je n’ai pas connaissance de LTS, mais dans ce cas, il suffit d’attendre 1 semaine avant de le distribuer en les mettant dans un dépôt de test pour les plus pressés (donc pas les débutants). »
    Voila on se comprend plutot bien.

    « Personnellement, je vois mal mageia faire ces changements, elle se rapprocherait trop des distributions comme Arch et perdrait de sa personnalité. »
    Actuellement elle convient qu’a tres peu de personnes, si j’en crois le forum ou de plus en plus de gars sont ailleurs, je parle des fideles de mandriva qui sont partis pour la plupart ailleurs car ne se retrouvent sur mageia, ni d’apres le nombre de click sur distrowatch ou mageia chute de plus en plus et bien plus vite que ne la fait mandriva en son temps…
    Il faut qu’elle change, car la c’est du deja vu, elle est sur un créneau deja bien pris par les centos, les debian, les ubuntu, les opensuse, les… Rigoles pas mais ma debian avec quelques backports est aussi moderne et récent que mageia, en plus d’être beaucoup plus stable….

    « Peut être que tu n’as qu’à changer de distribution, tester ce qu’il existe dans le genre rolling stable et te faire ton avis. »
    Oh mais c’est deja fait, avec dix ans de linux derrière moi, j’en ai vu a la pelle. De mon coté c’est debian stable et sid, ubuntu lts et opensuse, ça bouge, ça innovent pas mal sauf debian, bref on se retrouve pas avec des vieux bugs corrigé partout ailleurs sauf sur notre distribution.

    Merci de ta visite:)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *