Non, je n’aime pas Fedora…

Je voulais écrire un billet sur la dernière Fedora, la 25 mais je vais éviter car je n’ai rien a dire dessus, en fait elle marche comme on devrait s’y attendre et apporte son lot de nouveautés. Je parle en version Gnome ou plutôt en saveur officiel car Fedora c’est avant tout Gnome…

Je le redis ici, oui je suis utilisateur de KDE depuis ma SUSE9.3 et Mandriva2006, j’ai connu la belle époque de KDE3 et la moins bonne de KDE4 que je nomme le pachyderme. Quand on parle de Fedora c’est avant tout pour sa version officiel sous Gnome, les autres étant des versions communautaires qui manquent de moyens (d’après une « plainte » de celui qui s’occupe de KDE) appelés SPINS. Alors c’est sur que l’utilisateur que je suis quand il teste la version officiel, c’est tout beau, Gnome le connaissant qu’un peu, peut être trop peu, je vois de suite de véritables bonds technologiques ou ergonomiques, l’apparition du menu gnome, de certains effets et même le lancement d’applications m’ont l’air d’être plus rapide avec cette Fedora que sous d’autre distribution, peut être du a l’utilisation de Wayland par défaut. Le fan d’Alien trouve toujours bizarre de parler de Wayland, je sais pas mais quand j’entends ce nom je vois Lance Henriksen en cyborg… Merci pour cet aparté et revenons a nos moutons. Je disais donc que Fedora et gnome c’est vraiment la meilleur porte pour découvrir ce bureau mais je ne suis pas convaincu de celle-ci ni pour les autres bureaux ni pour une utilisation a long terme.

Je vais tenter de m’expliquer, on va commencer par l’installation, il est simple, efficace bien que je trouve plus simple quand c’est linéaire et non comme le joyeux bordel d’anaconda. En tout cas c’est moderne et ça change de mon vieux debian-installeur. Maintenant je trouve, alors je dis certainement une connerie et je vais de ce pas lancer une installation virtuel cette fois pour confirmer, qu’il ne laisse pas de possibilité de changer de bureau, si je veux KDE par exemple je dois télécharger le SPINS correspondant ou l’installer par la suite en plus de Gnome, pas possible non plus d’installer plusieurs bureaux pendant l’installation, bref, c’est facile, c’est rapide mais c’est pas complet, en tout cas ça ne vaut pas la liberté que les installateurs de Debian, Mageia et openSUSE nous laissent.

Alors dans ce que je n’aime pas de cette distribution, il y a notamment le faite qu’elle est bien moins francisé que d’autre comme Debian, openSUSE et Mageia pour ne citer que celles-ci, par exemple j’ai du rajouter le pack de lang-fr pour libreoffice, je trouve aussi que dans sa version Gnome elle est très personnalisé au couleur de Fedora mais que la version plasma est a peine mise au couleur de fedora, le boot de plasma est celui par défaut de KDE par exemple. Les application GTK dans plasma n’ont pas le même look que ceux de QT, ils sont par défaut en Adwaita, ce qui n’est pas top pour l’intégration et l’uniformisation. Je n’aimais pas non plus YUM, que je trouvais plus lourdingue ou du moins plus lent que ses acolytes RPM, DNF a l’air d’être bien mieux. Ce que j’aime pas c’est d’avoir besoin d’un dépôt externe au projet pour profiter de certains logiciels et des codecs multimédia, mais ce n’est pas la seule dans ce délire. Je pense mais c’est mon avis, en tout cas je trouve cette distribution vraiment trop laboratoire, c’est son but du reste de nous faire un avant goût utilisable de ce que va être linux demain mais voila je n’apprécie pas, certainement du au fait que j’utilise mon OS en principal, je n’en ai pas d’autre sur le pc, alors il faut du récent oui mais faut surtout de la stabilité. Je n’aime pas non plus cet éclatement de logiciels de configuration en GTK, il y a le print-machin, il y a le firewall, bref tout les programmes de configuration de Fedora sont en gtk et font vraiment tache dans un plasma. Pour finir, je n’aime pas non plus la bibliothèque d’applications, alors il y a bien Yumex mais non installé par défaut.

Ce que j’apprécie c’est avant tout sa qualité en version officiel, c’est a dire la Workstation donc celle qui met en évidence Gnome, la fraîcheur des paquets, que ce soit les Mozilla, le libreoffice, le kernel, la version des bureaux, tout est dans une version courante. Je pourrais certainement me mettre a Fedora si et seulement, je devenais utilisateur de Gnome et lâchais KDE-Plasma.

Actuellement, je suis sur Leap, bien mieux pour tout utilisateur KDE, j’ai les paquets a jour, le dernier Plasma, un kernel LTS mais si je veux plus récent suffit de demander, un centre de contrôle capable de tout faire (décrié par certain, adulé par les autres), une grande stabilité malgré la fraîcheur des paquets… Je me tâte tout de même a remplacer la debian chez mes parents par une Fedora Gnome puisque le passage d’une version a une autre est faisable via DNF, a moins que je colle une openSUSE KDE-Plasma. Je reste dans un souhait d’uniformisé les distributions dans mon entourage qui sont toutes sous Debian et le souhait de ne pas mettre tous mes œufs dans le même panier. Mais j’en parlerais plus tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *