Une semaine passé sous Calculate linux, alors on fait quoi?

Je l’avais dis mardi dernier (10/01/17),  je garde Calculate pour la tester sur une bonne semaine et je donne mon avis, voir aussi si je la garde ou non. La semaine fut plus longue que prévue car ce n’est pas une semaine mais pratiquement deux semaines qui se sont écoulées et je n’avais toujours pas donné mon avis ni même décidé si je la gardais ou si je retournais a ma openSUSE Leap ou peut être même partir sur sa sœur en rolling, la tumbleweed.

Sur le billet « Bon, me voici sur Calculate linux » , je disais ceci:

Vu que je suis têtu, je garde la Calculate xfce sur le portable mais pour le fixe c’est autre chose, on verra, pour le moment à chaque fois que je met la galette d’openSUSE dans le tiroir de mon PC, j’ai un sentiment de gâchis et de facilité, du coup j’arrête aussitôt le boot de l’installateur et je relance ma Calculate, combien de temps va durer ce sentiment?

Le sentiment est parti, mais je n’ai plus trop envie de faire marche arrière, les soucis de lenteur a propos de la gestion des paquets sont bien présent mais je relativise en voyant les bons cotés d’Emerge. Je crois que pouvoir ajouter des options dans son application favorite qui sont chez d’autres distributions simplement castrer, est juste magnifique ! J’ai plusieurs exemples en tète, Mldonkey qu’on peut activer ou désactiver les réseaux où il se raccorde alors que sur les autres distributions on est au bon vouloir des développeurs; ou encore Scummvm qui sur Calculate linux arrive a me jouer les vidéos de mes jeux, là ou sur les autres distributions, on est simplement dans l’incapacité de les voir, a part si on se rebuild le paquet nous même, c’est a dire que sur une distribution qui bouge beaucoup, style openSUSE, on doit refaire le build fréquemment !

Finalement, le 11/01/2017 je faisais un billet qui comme conclusion avait ceci:

Donc comme dit, j’ai un avis mitigé, d’un coté je la trouve super, bien fini, graphiquement magnifique, on sent que c’est robuste, on sent le truc solide, il y a une quantité de logiciels dans les dépôts, elle garde la flexibilité de Gentoo, c’est une rolling, … Mais en contre partie elle est lourde au niveau gestion de paquet et mise a jour, vraiment c’est le point qui cloche pour moi, la lenteur de la maintenance logiciels.

Pour le moment, je garde encore pour la semaine sur le portable la Calculate xfce, je tente quelques installations, je regarde comment se passe les mises a jour et puis vendredi je donnerais mon verdict, soit je la dégage et remet une Leap, soit je l’installe de partout a la place de mon openSUSE.

La semaine est passé (deux semaines en faite) et elle est partout même chez mes parents, pour ces derniers j’ai peut être été un peu vite car je n’ai pas encore vu comment réagissait la Calculate lors de grosse mise a jour, me fera t’elle comme Arch c’est a dire beaucoup plus de boulot pour la maintenir ou fera t’elle comme une Tumbleweed, rien comme boulot tout est fait en amont et on a juste a accepter les changements, seul l’avenir me le dira. Pour le moment, mes parents n’ont pas vu le changement, faut dire que Plasma, peu importe la distribution, ça reste Plasma, j’ai juste remis la position habituelle de KDE (a la Windows) au lieu des deux barres comme sous Calculate.

Alors c’est bien beau tout ça mais que vaut-elle cette Calculate? Et bien mes amis, pour moi c’est du presque tout bon, une installation rapide qui peut se faire via le live en graphique ou en texte en lançant la commande d’installation dans une console, il suffit de approximativement 8 petites minutes et c’est installé, seule la NuTyX avec ses quelques secondes peut en dire autant!

Au redémarrage, mes deux écrans sont bien reconnus et surtout sont bien réglés pour fonctionner côte a côte, avec pour chacun la bonne résolution, je complique un peu l’histoire mais ce sont deux écrans de marques, de résolutions et de dimension totalement différentes. Sur certaines distributions, Debian pour ne pas citer mais pas que, l’affichage par défaut est en mode clone,  c’est a dire qu’ils affichent exactement la même chose avec la même résolution, ce n’est pas la seule, pas mal de distributions me font le coup… J’ai pas fait attention a la reconnaissance par défaut de mon imprimante HP « 3en1 » mais sur le desktop tout fonctionne. Je branche mon portable, il s’affiche aussi, certaines grosses distributions devraient en prendre note… En faite, je n’ai rien a faire pour mon matos, je branche ma manette et c’est fonctionnel, bref, rien a faire vous disais-je.

Pour ce qui est des bureaux, que ça soit KDE (Plasma5) ou Xfce, je les trouve un peu léger en applications, on a juste le nécessaire et pas plus, cela fait pensé un peu a une installe de Debian avec ses deux bureaux. Pour Xfce, il nous manque une bonne partie des « extra, des logiciels qui se greffent sur les panneaux, il nous manque le menu Whisker et surtout le menu par défaut est trafiqué de manière qu’il soit moins pratique a mon goût. Pour KDE ce n’est guère mieux, il manque pas mal d’application, de mémoire Kget, les kdegames, KGpg, Konqueror sont simplement absent avec bien d’autre, je me suis pas pris la tête et j’ai ajouté le paquet kde-meta, ce qui m’a installé tout KDE, je le fais aussi souvent sur Debian pour être tranquille.

Dans ce que j’aime, je parlerais de la petite attention d’avoir directement le canal français de Calculate  en ouvrant son client IRC, Konversation pour KDE et Hexchat pour les autres bureaux. J’aime aussi la francisation de l’ensemble, que ça soit le Plasma, Libreoffice, Filezilla, et bien d’autres, tout est dans ma langue et ça fait vraiment du bien, beaucoup mais alors beaucoup de distributions devraient en prendre de la graine, Sabayon en tête ! Je note tout de même des imperfections dû a KDE qui n’est pas encore traduit intégralement.

Pour être le plus impartial possible, je trouve que ce n’est pas la distribution la plus légère et la plus économique en terme de ressources que j’ai eu, Debian et Mageia avec des versions de KDE dépassés s’en sortent mieux (certainement dû a leur kde 4.14) ou openSUSE fait bien mieux. Je dépasse fréquemment les 1.4 go de RAM avec Calculate, là où sur mon openSUSE avec un plasma 5.8.5 (identique a Calculate), je suis facilement en dessous de 1 go de RAM. Pour la place sur le disque dur, c’est aussi un peu gros, par exemple, je suis a 15 go de pris sur ma racine, je suis plutôt habitué a être dans les 11 go pour un peu plus de jeux d’installer.

Dans les bon cotés qui me font rester dessus, son coté mise a jour en continue, c’est une distribution dite rolling release comme openSUSE Tumbleweed, Archlinux, Gentoo, Manjaro, Frugalware… Ce qui permet pour les fans de rollings, de ne jamais réinstaller la distribution et de ne faire que des mises a jour, soit disant car ayant été sur des distributions en rollings, j’ai souvent réussi a en casser certaines, en particulier la Archlinux, trop a jour sans trop regarder la qualité des paquets proposés… Par exemple, que ça soit Frugalware ou Tumbleweed, je n’ai jamais eu de soucis, les mises a jour sont sérieuses, c’est testés contrairement a Archlinux qui m’a laissé un sentiment d’être une distribution qui court  après les versions et qui veut toujours avoir la dernière sans regarder les soucis qui peuvent intervenir. J’espère que Calculate sera a l’image de Tumbleweed, un peu plus frileuse en privilégiant la stabilité a la fraîcheur. Pour le moment c’est le cas, par exemple le choix du kernel linux qui est en 4.4 malgré que celui de 4.9 est disponible mais n’est pas installable par défaut sans le mettre dans le petit fichier pour installer des paquets notés testing.

J’entends déjà les « pros » arch me crier dessus, en disant: nous on peut rester sur la branche LTS; et si tu casses ta arch, cherches plutôt entre ton clavier et ta chaise si le problème ne s’y trouve pas… Ils n’auront pas tord, mais pourquoi est ce la seule qui me fait tant de délires? Pourquoi SID ne me donne pas plus envie de m’arracher les cheveux? Pourquoi sous Arch il faut aller sur leur site pour savoir les possibles problèmes a résoudre, n’a t’on pas encore trouvé en 2017 de quoi les faire voir a la fin de la commande de mise a jour? Bon arrêtons de parler de cette distributions et recentrons nous sur celle d’aujourd’hui.

Je dois quand même admettre avoir un peu d’appréhension quand une libs essentiels va être mis a jour, un truc comme Gcc, vu l’ampleur de la chose et sa répercussion sur l’ensemble du système, ça peut donner des sueurs froides.

C’est une distribution intéressante, a jour sans faire la course sur les versions des logiciels, sans prise de têtes, avec le sérieux qui est derrière… Je ne la conseille pas a tout va, je pense qu’elle s’adresse a des personnes voulant connaitre autre chose, voulant pouvoir gérer les options de compilations pour certains de leurs logiciels. Elle est devenue ma distribution principale pour son coté pas prise de tête et tout fonctionnel « out of the box ».

J’ai toujours en cours quelques billets sur la gestion de paquets sous Calculate, la deuxième partie est en cours, il parlera des commandes de base comme l’installation ou désinstallation de paquets, la recherche de logiciels, ect…

2 réponses sur “Une semaine passé sous Calculate linux, alors on fait quoi?”

    1. Coucou Nonolander
      Pour le moment je tate un peu le terrain en m’installant une gentoo dans virtualbox, c’est pas aussi rapide et facile que les autres distributions, meme arch peut aller se coucher tellement celle-ci apparait simple a coté 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *