Que donne cette Leap 42.3, pas grand chose, juste une mise à jour...

Je vais la faire courte, pas envie de faire du putaclic comme certains youtubeurs, j’annonce la couleur de suite, installé en virtual mais aussitôt viré! Je commencerais par ma conclusion, bonne distribution de qualité comme habituellement, ce qui ne me plaît pas ce sont certaines versions de paquets qui ne sont pas du style openSUSE, c’est à dire que cette distribution nous a habitué à nous fournir du récent mais stable, comme Mandriva à l’époque, mais ce n’est pas le cas avec cette 42.3.

Le thème n’a pas changé depuis 42.1, après tout ce n’est qu’un upgrade de la 42, le troisième pack pour tout dire. Kernel 4.4 au lieu de 4.9 (LTS), GNOME 3.20 au lieu de 3.22 (LTS) ou 3.24, KDE Plasma 5.8 (LTS) alors que le 5.10 est présent, Firefox ESR (version 52), comme on peut le voir ce n’est pas du récent, chose que openSUSE nous avait pourtant habitué depuis de longues années. Dans ce qui va, j’ai testé une installation via DVD ou un upgrade depuis une 42.2, tout est fonctionnel dans les deux cas, le tout est très stable et fonctionnel. Je pense qu’on est de plus en plus dans une pensée de fournir deux versions pour deux layouts d’utilisateurs, une Leap incassable un peu vieillotte sur certains points comme Debian, intéressant pour les utilisateurs préférant la stabilité que la nouveauté et une Tumbleweed qui est une rolling pour ceux qui se sentent à l’aise avec les nouveautés. Je suis donc resté sur ma faim, à vrai dire je trouve que Mageia 6 a eu plus de choses appétissantes que cette version de Leap, du reste je me demande quand même pourquoi faire des versions qui ne sont que des packs de mises à jour et nous obliger de passer par des upgrades chiantes via DVD ou en changeant les 42.2 des dépôts par 42.3 alors que ça pourrait être transparent à la manière des Mageia 5->5.1 et des Debian 8->8.1->8.2->8.3…