Un Peu De Nouvelles Juillet 2018

Un Peu De Nouvelles Juillet 2018

Plus d’un mois sans rien sur le blog, aux dernières nouvelles j’étais sur openSUSE depuis déjà quelques temps, ce n’est plus vrai pour longtemps, je pense revenir à mes amours de toujours dans pas longtemps…

J’ai enfin testé cette Ubuntu version 2018, la LTS 18.04 et je dois dire que c’est vraiment pas mal, tout mais vraiment tout est fait pour que l’utilisateur soit tranquille, j’en avais presque oublié ce que voulais dire simple d’utilisation à force d’être sur Debian.

J’hésite donc et vous l’aurez compris entre ma Debian de toujours et une Ubuntu 18.04, je vire et c’est sûr la openSUSE et ce n’est pas de sa faute, elle est bien, vraiment tout pour elle, mais KDE ou plutôt Plasma n’est pas/plus pour moi, je viens de le comprendre. De plus, j’ai des artefacts sur openSUSE et Plasma, oh non ce n’est pas openSUSE qui est fautive mais bien Plasma car j’ai le même soucis sur une KDE Neon, distribution faite par les développeurs de KDE… Je me retourne donc vers GNOME, le bureau que j’ai appris à aimer dans sa version 3 et pour moi openSUSE c’est KDE comme Fedora est GNOME. Et puis c’est du RPM et je suis depuis longtemps bien plus dans le Deb.

Mais j’ai aussi un autre soucis, j’ai enfin la maison, celle qu’on faisait construire, j’en ai parlé dans 5 billets et puis plus rien, je ferais des billets ensuite pour en reparler car construire sa baraque n’est pas de tout repos! Donc j’ai la maison, le déménagement est fait à 90%, je perds donc ma connexion car je n’ai pas eu le temps de faire la demande de raccordement chez Orange, que je n’ai toujours pas d’électricité car ENEDIS se fout de ma gueule -j’en parlerais ensuite prochainement avec une connexion de secoure via le tel- et que le constructeur m’indiquait un jour que la livraison serais en Mai, puis en Août et enfin de compte ce fut juin, le 27 pour être précis. N’ayant pas les clefs avant, je ne pouvais donc pas faire venir Orange chez moi et le constructeur était un peu tatillon pour faire entrer des sociétés externes tant que ses gars étaient là.

Le soucis, c’est que sans connexion, pas de mises-à-jour et ça peut durer longtemps comme ça, donc il me faut une distribution qui je sais, saura vivre très bien une rafale de paquets à mettre à jour quand la connexion sera là. Oui, vous allez me dire:

“toutes les distributions gèrent bien les grosses mises-à-jour”

et bien non pas toutes, je pourrais en citer une qui merde totalement là-dessus et qui, quand on le dit sur leur forum, c’est on s’en fout, bien sur je parle de Magiea. Mais d’autres bien plus populaire n’est pas non plus sans reproche, j’ai déjà casser la partie graphique d’une Ubuntu 12.04, au moment où Ubuntu avait décidé de virer le pilote graphique proprio de ma carte. Depuis je n’ai confiance qu’en Debian.

Par contre je dois avouer que les petites modifications faite sur le GNOME de la Ubuntu ne me laisse pas indifférent, je trouve le tout hyper utilisable et confortable, surtout quand on sait à quel point je trouvais Unity bien plus utilisable que GNOME 3. Donc, la Ubuntu a ça pour elle, entre autre car si je dois citer toutes ses qualités, je n’en ai pas fini, je dirais simplicité extrême, grosse logithèque, visuel, … Là où le bât blesse, c’est dans les performances et les ressources par rapport à une Debian. Quant à Debian, elle fait partie de ces distributions qui sont des méta-distributions, qui permettent de choisir à la carte ce que l’on veut, j’appel ça des distributions puzzle comme le sont Archlinux, Gentoo, Slackware… Mais du coup c’est à l’utilisateur de faire tous les choix.

Ce qui est con, on va dire ça comme ça, c’est comme je le disais dans un billet récent, j’étais vraiment content de la Leap 15.0, l’openSUSE marchait vraiment très bien, et Zypp qui est son gestionnaire de paquets est vraiment bien foutu et dépasse largement en terme de vitesse et de certaines fonctions APT. On va dire qu’il y a un gros défaut en tout cas pour moi, c’est le fait de dépendre plus ou moins d’une société qui se fait acheter sans cesse. Un autre mais celui-la est une question de goût, c’est que l’openSUSE -comme Mageia, Fedora, ect, …- est une distribution RPM et que ça fait vraiment longtemps que j’ai une préférence pour le format de Debian.

À l’heure où je vous parle, je suis repartis sur une Debian, l’ISO est en cours de téléchargement ainsi que l’ISO de la Ubuntu 18.04.1 qui me permettra de passer l’étape de la grosse mise-à-jour, pour le moment c’est Debian, mais je sais que le jour où je n’aurais plus du tout envie de passer du temps à mettre en place mon OS au lieu de profiter de celui-ci, j’irais sur Ubuntu.

Donc pas d’inquiétudes, je suis bien là mais connexion restreinte et nouvelle habitation donc moins de temps pour faire des billets.