Le bébé dans le coffre, horrible humanité!

C’est un fait qui s’est passé entre 2011 et 2013, la mère ou du moins la chose qui a mit bas un petit bébé dans l’ombre de tous et garda cela secret, au point de laisser son enfant dans le coffre de sa voiture, entre ses déchets, ses rejets, ses excréments, les larves d’insectes, de mouches, de vers, quelques jouets… Le bébé fut découvert par hasard, au détriment de sa tortionnaire, un jour où celle-ci emmena sa voiture en réparation.

Horrible humanité, qui va essayer pendant les journées du procès de comprendre l’acte et de le justifier, on va sûrement apprendre de cette femme qu’elle a subit des sévisses dans son enfance, puisque tout est là, en France on pardonne, on va d’abord punir d’une sentence digne de vacances pour les plus pauvres de ce monde, dans un hôtel qu’on appel prison, qui permet de faire sa propre cuisine, d’avoir son téléphone portable, de voir du monde, de faire du sport, de regarder la TV, de refaire des études, … Vous l’aurez compris, je ne suis pas pour le pardon, malgré ce que mes croyances me demandent, ce que mes parents m’ont apprit, ce que l’école m’a dictée, je suis pour la grosse punition, je suis pour faire ce qui a été fait.

Je m’explique, je ne pense pas qu’un tueur en série sera mieux dans 10, 20, 50 ans, il sera le même, prêt à recommencer; je ne pense pas qu’on puisse garder un terroriste en cellule, il va laver les cerveaux de ses codétenues et en faire à leurs tours des terroristes; je ne pense pas qu’un pédophile puisse devenir autre chose qu’un monstre; non pour moi ce genre de monstres, il n’y a qu’une chose à faire et en France on l’a abolie: la mort.

Dans le cas qui nous intéresse, le cas de Serena, oui c’est le nom qu’a reçu l’enfant au bout de 18 mois d’existences, parce-que malgré le noir, malgré le froid, malgré le peu d’interaction, malgré sa perpétuelle souffrance et de solitude, malgré le manque d’hygiène, de soins,… elle a fait un sourire à sa mère… Mais voila, retournons dans les faits, aujourd’hui, la petite a 7 ans, elle joue au vélo, sait courir, est dans une famille d’accueil, mais aura toujours des troubles, comme le manque de paroles…

Il ne faut pas oublier que les premiers mois d’un bébé sont vitales et sont les plus importants, car c’est là que le cerveau se forme et réagis au monde extérieur, là, ce que Serena a connu de ses premiers mois c’est un coffre de voiture, du noir, du froid, de la chaleur en plein été, des excréments non nettoyés,… C’est finit pour cette petite, sa vie entière est foutue à cause de ce monstre, c’est horrible.

Je dois admettre que je suis profondément touché par cette histoire, par son histoire, j’ai même pas honte de le dire mais j’ai versé ma larme en découvrant l’horreur, et actuellement j’ai de la haine envers l’État qui va encore une fois protéger ce monstre qui lui a fait subir tout ça. L’État qui à déjà rendu sa famille à cette personne car oui, Serena a des frères et sœurs qui eux ont eu une belle vie avec parait’il une mère aimante et douce.

La sentence on la connais d’avance, un peu de prison et c’est tout, rien de plus. Ma sentence dans un monde juste, serait qu’on lui fasse subir ce que Serena a subit, exactement chose pour chose et dans les mêmes conditions.

Bon je vais pas aller plus loin dans ce billet, je n’ai pas envie, je n’ai pas le cœur, je n’ai pas le moral. J’ai honte petite de faire partie de la race des hommes et je te demande pardon pour elle.