Je me donne les moyens pour contribuer au mieux à ce projet qu'est Debian.

Billet commencé en Novembre 2018.

J’ai déjà exprimé mon ressenti sur la complexité toute apparente mais pas que, de et pour participer dans le projet qu’est Debian, c’est pas aussi simple que contribuer pour openSUSE, c’est moins rapide, il y a des moments d’attentes qu’on explique mal ou peu, voir pas du tout, bref, j’ai connu mieux et je pense que le projet se prive d’une part des contributeurs occasionnels qui préféreront contribuer du coup pour d’autres projets dont la priorité n’est pas la liberté de l’utilisateur (logiciel libre) mais le gain de productivité à moindre coût (open source) –en d’autre terme, les défenseurs du logiciel libre mettent en avant la philosophie associée à la liberté du logiciel, tandis que les défenseurs de l’open source mettent en avant l’amélioration du cycle de développement et la baisse des coûts!– plus accessible comme Ubuntu (Canonical), openSUSE (SUSE), Fedora (Redhat), openMandriva/Rosa (Rosa)…

Tiens, ça pourrait donner lieu à une réflexion sur comment faciliter la contribution envers et pour Debian, pour le prochain mandat du leader, mais j’ai le droit de rêver.

Je me suis donc donné les moyens de faire ce que je voulais c’est-à-dire contribuer à Debian, je relis mes bouquins, je navigue dans la documentation éparpillée un peu partout, je m’abonne aux listes qui peuvent m’intéresser et m’apprendre des choses –peut-être trop abonné puisque j’ai une quantité de mails trop conséquente qui devient contre-productif…–, voici la liste à ce jour qui sera prochainement réduite:

  • debian-announce@lists.debian.org
  • debian-backports-announce@lists.debian.org+debian-backports@lists.debian.org
  • debian-kde@lists.debian.org
  • debian-lts-announce@lists.debian.org
  • debian-security-announce@lists.debian.org
  • debian-security@lists.debian.org
  • debian-stable-announce@lists.debian.org
  • debian-devel-french@lists.debian.org
  • debian-mentors@lists.debian.org
  • debian-wnpp@lists.debian.org
  • package-sponsorship-requests@lists.debian.org
  • debian-l10n-french@lists.debian.org
  • debian-bugs-closed@lists.debian.org
  • debian-bugs-dist@lists.debian.org
  • debian-bugs-forwarded@lists.debian.org
  • debian-bugs-rc@lists.debian.org
  • debian-backports-changes@lists.debian.org
  • debian-changes@lists.debian.org
  • debian-events-eu@lists.debian.org
  • whitelist@lists.debian.org

Après un moment, j’ai supprimé ceux ci

  • debian-infrastructure-announce@lists.debian.org
  • debian-kde@lists.debian.org
  • debian-lts-announce@lists.debian.org
  • debian-bugs-dist@lists.debian.org
  • debian-bugs-forwarded@lists.debian.org
  • debian-bugs-rc@lists.debian.org

Je pense comme plus haut et comme je le dis depuis un moment, Debian se prive de contributeurs à cause d’une complexité voulue, d’un labyrinthe tordu pour participer, au lieu de faciliter et de se poser une seule façon de faire.

Je prends un exemple tout fait et peut être inapte car je manque de pratique, je maintiens le paquet Ghostwriter pour Debian actuellement disponible pour SID, si je veux retro-porter le paquet pour qu’il soit disponible pour une Debian Stable, je dois changer quelques petites choses dans le fichier control et changelog mais surtout je dois le re-builder depuis une Stable (peu importe le moyen utilisé). Plus important et toujours dans l’idée, je dois avoir autant d’architectures de machines que nécessaire pour le faire dessus. On pourrait gagner beaucoup de temps et de ressources si on utilisait OSC et OBS comme on peut le voir par ici.

Je dois aussi jouer avec tout un tas de possibilités, que ce soit les outils pour faire les fichiers sources de debianisation, que ce soit les outils pour builder, que ce soit la méthode pour stocker les sources, … Il y a toujours deux à trois méthodes pour faire la même chose. L’utilisation d’OBS et OSC réglerait à coup sûr cela. Pour prendre exemple de mon cas, utilisant les deux distributions que sont openSUSE et Debian, contribuant aux deux projets dans les limites de mes moyens, je trouve plus simple et plus organisé la façon de faire sous openSUSE avec OBS et OSC que sous Debian ou chaque contributeur a sa façon de faire.

Je remercierais jamais assez Dylan, qui m’apporte souvent des conseils et des explications, dont un de ses derniers mails m’a éclairé sur le statut des mainteneurs, j’en parlerais prochainement, mais grâce à Dylan, je comprends un peu mieux la contribution chez Debian. Mais revenons à nos moutons.

Chez Debian, il y a toujours au moins deux façons de faire, ceci pour quoique ce soit, pour faire la debianisation, nous pouvons très bien utilisé un simple éditeur ou bien dh_make; pour la fabrication de paquets, nous pouvons utilisé dpkg-buildpackage ou debuild; pour un dépôt local on pourra utiliser mini-dinstall ou deb-archiver… Il y a toujours au moins deux méthodes différentes pour faire ce que l’on veut avec Debian, forcément ça pose des soucis. L’utilisation d’OBS et OSC mettrait de l’harmonie là-dedans. Mais bon c’est aussi ça Debian: le choix.

Depuis le commencement de ce billet et aujourd’hui, il y a eu des changements, pour commencer je suis devenu membre du projet openSUSE (titre honorifique pour dire que je suis un contributeur régulier et significatif), par la-même, je suis aussi mainteneur (c’est à dire que je n’ai pas de garde chien ou garde fou pour faire mes changements) pour les paquets youtube-dl et ghostwriter en plus des autres où je suis contributeur. Chez Debian, j’ai eu mon premier paquet accepté et par la-même je suis son mainteneur officiel, j’ai eu mon premier rapport de bug que je me suis empressé de résoudre pour le fermer. Cette semaine, je suis devenu mainteneur du paquet xsoldier qui ne bouge peu voir pas du tout, mais que j’utilise et qui pourrait être intéressant de maintenir pour apprendre davantage. J’ai dû pour l’occasion, apprendre à utiliser gitlab ou plutôt Salsa, je ne suis pas encore à l’aise avec celui-ci mais ça va venir, c’est comme tout c’est à force de forger qu’on devient forgeron…

Le truc qui me sert le plus en ce moment pour comprendre ce que je dois faire chez Debian, est mon livre dont je parle sans cesse, Debian, administration et configuration avancées, il m’est d’une utilité sans faille et m’aide dans toutes mes actions, que ce soit le simple rapport de bug avec reportbug, que ce soit la mise en place de mon dépôt local, que ce soit la fabrication, l’entretien et l’envoie des paquets en charge… Si j’ai un doute je me rue dessus.

Pour le moment, je vais essayer de me faire discret, de faire le taf, de progresser, je vais voir dans l’ordre du possible pour maintenir d’autres paquets orphelins.