J'ai de plus en plus de mal avec les choix de Debian.

J'ai de plus en plus de mal avec les choix de Debian.

J’ai effectivement de plus en plus de mal avec les décisions du projet Debian et-ce depuis quelques temps maintenant. Je me demande de plus en plus souvent si je ne vais pas lâcher dans mon cas et pour mon utilisation personnel cette distribution et par la même occasion, mes rares contributions.

La goutte d’eau est le cas Synaptic, mais en faite mon soucis remonte depuis Wheezy et l’affaire GNOME/Xfce du premier CD. A l’époque, Debian cherchait à savoir si GNOME restait en tant que bureau principal et par défaut du premier CD ou si le bureau principal et par défaut devait changer pour être Xfce. De mémoire, il y avait une question de taille, GNOME en effet avait gonflé et le surpoids ne lui permettait plus d’être sur le CD1, d’autre part il (GNOME) n’était plus compatible avec tous les noyaux proposés dont BSD et pour finir, Debian ne voulait pas de Systemd à cette époque.

Vu que Debian est très lié avec l’environnement pro-RPM fait, commandité et sponsorisé par Redhat, les carottes furent cuites et GNOME resta le bureau par défaut. C’est de mon point de vue la première connerie.

La seconde fut de nous imposer Systemd, de ne laisser que peu d’alternative et de ne rien faire pour aider à se passer de l’init de RedHat (oui, encore lui!).

Les fameuses licences sont un autre point qui m’horripile. Je prends l’exemple de mon cas, je maintiens comme je peux le paquet Ghostwriter. En ce moment, je m’aperçois que Lintian me détecte un soucis de licence et bien sur je ne comprends pas le pourquoi du comment puisque je ne fais que suivre les recommandation de son auteur en amont. La licence du projet est bien la GPL3 et certaines parties comme les icônes pour ne parler que de ça, sont sous cc-by-sa-4.0. Je commence et pourtant je ne suis qu’à mes débuts dans la participation chez Debian, à en avoir marre de ces petites lacunes qui ne font que perdre du temps.

Encore un autre exemple de la connerie de licence, Fceux, un émulateur Nintendo bien connu et populaire chez les joueurs, ne sera plus disponible dans la prochaine Stable (Buster) pour un soucis de partie non libre d’après le fabuleux outil qu’est Lintian. Pourquoi dans ce cas ne pas le déplacer dans nonfree? Pourquoi alors que jusqu’à présent ça ne posait pas de soucis, au jour d’aujourd’hui ça pose un soucis? Pourquoi son auteur amont le dit en licence GPL2? Je pensais naïvement que la GPL était une licence “cancéreuse” –pardon du terme– et qui “contaminait tout ce qu’elle touchait. Donc de base, il ne peut avoir de partie non-libre dans une application en GPL.

Attention, je comprends l’utilité de bien être sûr de la licence des logiciels, car ça définit Debian et la Charte Debian qui imposent d’utiliser des programmes libres. Par contre, je n’adhère pas à ce je vois actuellement comme complications. C’est déjà assez chiant de faire des paquets DEB alors pas la peine de créer plus d’ennuis.

Pour revenir au cas de Synaptic, c’est juste une réelle connerie que de le lâcher. Je dis bien rien n’est en mesure de prendre la place de ce programme. On va virer un programme qui aide beaucoup à rendre facile l’utilisation de APT alors qu’il n’y a pas de remplaçant. Non, les logiciels du type Gnome-software ou Package, ou Apper pour continuer dans les conneries, ne sont pas viables comme remplaçants. Ils sont tous des applications universels devant fonctionner aussi bien avec RPM que DEB et sacrifient pour la cause des fonctions. De plus seul Synaptic a été pensé à sa création comme logiciel graphique devant être capable d’utiliser une grande partie des fonctions de celui-ci.

Le bug touchant Synaptic n’est pas dû à celui-ci mais plutôt à une fonction de Wayland (toujours RedHat comme quoi les merdes on les accumule…) qui empêche les programmes de se lancer en root. C’est soit disant une question de sécurité, je ne vois pas en quoi une application qui s’ouvre avec les droits root devient un danger si celle-ci n’est pas accessible par le réseau. Le danger vient du fait que le serveur X actuellement utilisé permet de lancer des applications à distance via le réseau en root. Suffit donc de lui interdire de le faire via le réseau mais pas interdire de lancer en root. Ce bug ne touche que les gens qui vont utiliser Wayland et GNOME puisque de toute façon il n’y a que le bureau de RedHat pour utiliser les composants de RedHat en version de test. Même ce bureau n’est simplement pas ou peu utilisable de ce que je vois avec ce truc qu’est Wayland, ça rame, on perd des fonctions, des applications ne se lancent plus…

Je regarde à présent de plus en plus vers openSUSE et sa Tumbleweed, oui je me tourne vers une rolling. Si je quitte Debian, je cesse toute activité avec celle-ci et vu que pour moi la fixed idéale c’est Debian, je me tourne donc sur l’opposé. Même pour le bureau, maintenant que j’ai vu que les soucis d’artefacts sont finis avec Plasma 5.15, ça m’ouvre la possibilité de revenir sur ce bureau. Je ne dis pas que je ne vais pas regretté le confort de GNOME, je dois bien avouer que le GNOME-Shell est une réussite en terme de confort, d’ergonomie, de rapidité d’action et surtout qui permet de ce concentrer sur ce que l’on doit faire et pas le comment.

Je me laisse encore le temps de la réflexion, mais plus ça va et plus je me dis qu’en faite je suis déjà avec un pied dehors.