Skip to main content
Seb's blog
logo PassionGNU/Linux

La disparition de Leap, est ce une grosse perte pour moi?

Je vais donner un avis, un avis final, mon avis final sur la disparition de Leap chez openSUSE et par quoi je vais la remplacer chez moi, ce qui est déjà fait, chez les autres qui étaient dessus, puis aussi l’avenir de ce que je compte faire du moins dans un premier temps.

Je vais être des plus directs, oui c’est une connerie de lâcher Leap, selon les stats que j’ai déjà donné, on pouvait voir facilement que Leap était la distribution openSUSE la plus populaire, dépassant même et assez largement la version rolling Tumbleweed. Mais, au vu de ce que je faisais avec, de ce que je rajoutais dedans, notamment pas mal de dépôts “Experimental” (qui sont en quelque sorte des “backports” mais séparés dans des dépôts par thèmes) du style “emulator”, “editor”, “game”, “KDE”, “KDE-extra”, “KDE-applications”, “KDE-framework” et j’en passe, qui faisaient que je me retrouvais avec plus ou moins une dizaine de dépôts supplémentaires, qui me rendait ma Leap plus ou moins aussi récente et roulante en partie qu’une rolling, du moins pour toutes les applications ou bureaux qui se trouvent dans les dépôts que je rajoutais, ne laissant en fin de compte que la “base” c’est à dire le noyau --entre autre chose-- venant de Leap. Avec cette façon de faire, je n’avais pas la tranquillité que devait me fournir ce genre de distributions, une Leap étant plus ou moins une sorte de Debian, d’Ubuntu LTS, de Mageia, c’est à dire des distributions qui privilégient la stabilité que la nouveauté. Mais si on ajoute à cela ce que l’on sait maintenant sur la maintenance des failles d’une telle version, notamment que chez openSUSE, il y avait peu de personnes s’occupant des taches chiantes de faire descendre les correctifs et de patcher pour la sécurité, 65 personnes plus ou moins, ce qui n’est pas énorme, on comprends aisément les motifs. Honnêtement, il n’y a que chez Debian où on trouve une équipe qui ne fait que ça et qui s’en sorte sans trop de mal.

Moi-même, je n’avais jamais vu sous cette angle le soucis des distributions “fixed”, je comprends mieux que certaines distributions comme Arch passe sous silence ce genre de sorties et se concentre sur le rolling, car en fin de compte, il est bien plus facile à tenir dans le temps, là où les distributions à sortie fixe doivent donner pas mal de moyens dans la sécurisation et surtout faire des patchs.

Donc, ça se comprends, maintenant allons-nous comprendre? Pas sûr, de mon coté, oui, je dois l’admettre que j’ai de toute façon migrer depuis longtemps mes Leap vers des Tumbleweed, pour des raisons que avec celle-ci j’ai moins de dépôts à ajouter et j’ai plus de paquets sans passer par des dépôts dits “experimental”.

Le projet openSUSE n’est pas enthousiasmé par la proposition de SUSE pour remplacer Leap par ALP --je rappel que rien n’est sûr d’avoir Yast (logiciel important dans le cœur d’openSUSE) dans ALP-- , c’est le moins que l’on puisse dire, c’est pour ça qu’il y a eu des recherches d’échappatoires, si je peux dire ça comme ça, avec des solutions comme Linarite et Slowroll.

Dans les deux cas, le soucis qui se pose c’est qu’on est obligé d’avoir une équipe qui s’occupe d’intégrer des patchs des nouvelles versions des logiciels dans les anciennes, ce qui comme on a pu le voir est un véritable problème chez openSUSE, pas que mais dans le cas qui nous intéresse, c’est bien de elle qu’on parle donc, un problème de mains d’œuvre uniquement. Slowroll est un peu moins concerné puisque elle serait juste une version retardé pour X motifs (temps d’incubation dans un dépôts à la Debian testing comme possibilité ou encore façon à la Manjaro), de Tumbleweed.

Je vois une autre possibilité, ajouter un dépôt séparé pour la sécurité --comme la Debian stable le fait-- à Tumbleweed, ce qui ferait qu’on pourrait même automatiser ce genre d’updates, tout en laissant les autres mises à jour de coté pendant un temps. C’est en partie ce que je fais avec la mienne, je ne fais pas mes updates tous les jours, mais une fois par semaine voir encore moins si je ne pense pas à le faire, ça peut être une fois dans le mois sur mes autres machines que je n’allume pas si souvent.

Toujours dans mon cas, le passage à la rolling n’est pas traumatisant, je n’aime toujours pas le rolling, mais si ça peut faciliter la vie aux contributeurs et à la distribution, je ne suis pas contre. Faut voir aussi et comprendre que je passe de Debian sur ma machine principale à la Tumbleweed, donc c’est un choc d’opposition, un choc de culture, aussi de comment doit être une distribution… Et pourtant, je ne suis pas embêté plus que ça, à part des updates de 200/500 paquets chez openSUSE Tumbleweed au lieu des 10/50 paquets chez Debian Stable…

Au delà de ça, je suis tranquillisé par le système BTRFS et ses snapshots automatisés, qui me permettent de me libérer des tracas d’une rolling. Alors on est loin de la libération d’une Nixos, qui pousse vraiment loin ce concept, mais on est pas mal.

Alors en ce qui concerne mon chez moi, c’est assez simple, j’ai ma machine principale en openSUSE Tumbleweed, le reste des machines, c’est-à-dire 5 autres PC, sont sous Nixos pour la quasi totalité, 1 sous une Debian old --old old old-- stable (une Squeeze…) et la dernière machine est sous SUSE 9.3 car je ne peux plus rien y mettre d’autre. Chez mon entourage, c’est principalement du Debian, avec un peu d’Ubuntu, je dois avoir encore une Mageia mais l’ami Asus est sous openSUSE Leap, jusqu’à ce qu’elle ne soit plus une option possible. Je sais déjà que la machine ne veut pas me faciliter la vie avec la mise en place de Nixos, que Debian reste une option plus que probable, que Ubuntu LTS aussi, même plutôt elle que la Debian car j’admets ne plus vouloir chercher à m’emmerder pour trouver les drivers du matos… La remplaçante de la Leap d’openSUSE sera aussi une option, j’espère que la ALP sera en effet ce petit plus qui me facilitera la vie tôt ou tard, sinon il y aura Slowroll voir même une Tumbleweed avec des updates mensualisées, même si pour le coup et comme j’ai tendance à le dire ici, je n’apprécie pas de mettre des rollings chez des personnes totalement dépendantes de mon aide pour quoique ce soit et ce même pour l’installation de logiciels.

J’ai toujours adoré entendre les geeks me dirent qu’ils conseillent des Manjaro pour des Michus, ils n’ont pas de vrais Michus, moi j’en ai, ce n’est pas du tout l’image donnée par ces geeks, les miens ne font rien, pas de mises à jour, encore moins de sauts de versions, ni d’installations de paquets et jamais de configurations; le simple changement/remplacement d’imprimante est une impossibilité de leur part de le faire…

Je pense qu’à la moindre merde ça sera Ubuntu pour tout le monde, je n’aime pas Ubuntu, mais c’est LA distribution, le seule qui nous laisse tranquille et reste accessible pour le commun des mortels.

Commencer la discussion: Venez écrire un commentaire dans le forum.