Skip to main content
Seb's blog
logo PassionGNU/Linux

Ubuntu et alors?

Je me suis lancé avec une Ubuntu 24.04, j’ai souvent dit que seule Ubuntu pouvait me faire revenir sur du Debian, c’est le cas, c’est propre, c’est bien fini, c’est du ©çajustemarche© !

J’ai commencé linux à une époque où on avait Ubuntu 5.10, la 6.04 devait sortir et fut renommer en 6.06 avec le retard encaissé, c’était une jeune distribution et à cette époque contrairement à tout le monde qui vouait le mérite de celle-ci, moi je ne comprenais pas l’enthousiasme suscité pour elle alors que Debian, la source d’Ubuntu faisait tout autant et aussi bien. Oui Ubuntu à cette époque était plus facile d’accès que Debian mais il n’y avait pas non plus un énorme fossé infranchissable…

Je pense que le fossé entre les deux s’est creusé par la suite, à partir de la 10.04 qui marqua un tournant dans le visuel de la distribution et un premier jet sur son ergonomie mais surtout avec la 12.04 et l’environnement Unity qui posa la meilleur ergonomie de tout les bureaux. De nos jours, le fossé est infranchissable, de mon point de vue, oui Debian reste moins lourde en ressources et plus vivace, mais le confort est du coté d’Ubuntu ainsi que la finition. Je n’ai rien eu à faire, tout fonctionne sans que je fasse la moindre chose, que ce soit mon imprimante tout-en-un, ma carte Nvidia, le WIFI ou encore le bluetooth… Du reste, si je m’attarde sur la finition, je dis ça en étant pas un fan-boy de cette distribution, je ne connais pas mieux, déjà la meilleur ergonomie que j’ai connue a été sur une Ubuntu (tant que Unity fut le bureau par défaut), mais en terme de finition, elle est loin devant le reste. C’est pas pour dire, la seule qui s’y rapproche est une certaine Fedora Workstation (Gnome donc) mais qui reste assez geeks…

Je crois que si Ubuntu est tant décriée, c’est avant tout qu’elle facilite GNU/Linux, elle a permis à des gens non geeks d’utiliser autre chose que Windows, elle a été et elle reste malgré tout le mal que les linuxiens barbus peuvent dire la distribution qui a mit en avant linux, qui a été abordable, et cette facilité qui a permit à la très célèbre madame Michu d’utiliser linux, a été le point central de cette haine envers elle. Oui, comment ça que tout le monde sans être geek va utiliser si facilement notre OS?

Cette haine à été exacerbé en plus parce que ce sont des petits nouveaux touchant pour la première fois à la liberté et au pouvoir de faire tout et n’importe quoi, souvent n’importe quoi, qu’ils ont cassé leurs systèmes en faisant de la merde et en reprochant par la suite à la distribution leurs déboires. J’ai eu autant de Debian que d’Ubuntu qui ont bien fait le job jusqu’à la mort du matériel, Ubuntu n’a pas été plus fragile, au contraire, elle a supporté les conneries bien mieux car sous Debian il n’y avait rien de visibles pour saborder ma mise en place chez la personne, alors que sous Ubuntu on peut facilement changer les drivers, les firmwares, les applications, etc…

Tout ça pour dire que pour certain, il y a comme une honte d’utiliser Ubuntu car c’est un OS pour “noobs”, qui donc mérite toutes leurs haines d’avoir cassé leurs suprématies sur le reste des utilisateurs.

J’ai tout eu entre les mains, longtemps utilisateur de Debian, même contributeur et mainteneur de paquets pour celle-ci, pareil pour openSUSE, j’ai été sur du Gentoo et dérivée, sur du Archlinux et ses dérivées, même un peu sur Nixos qui je pense est le futur (atomique, immuable et déclarative), et aujourd’hui sur du Ubuntu sans honte. J’ai déjà été sur Ubuntu, j’ai beaucoup aimé la 10.04, mais aussi la période Unity avec la 12.04 jusqu’à 16.04. Je sais pourquoi je me retrouve dessus, j’ai arrêté d’utiliser Debian depuis peu (6 ou 7 mois), car je ne me retrouve plus dans la constance complotiste ultra gauche et anti-capitaliste, le Mélanchon qui en est la figure et qui se plaint de ça mais qui a fait fortune en mentant me fait bien rire, la CGT dont je suis un sympathisant (j’ai ma carte d’adhérent mais plus pour longtemps), qui demande de faire barrage à Le Pen, qui par la suite s’étonne de se faire enculer par Macron, je n’en peux plus, les mêmes qui me demandent de voter LFI car de gauche tout comme eux, non je ne peux pas, il n’y a rien eu pour le 7 octobre de la part de mon syndicat, par contre me demander de venir porter les drapeaux de la Palestine, ça pas de soucis, et bien je dis merde à cette pensée gauchiste, les syndicats sont là pour protéger les salariés pas pour faire de la politique, pas pour faire de l’antisémitisme, pas pour faire de l’anti-blancs, de l’anti-chrétiens, en demandant de voter pour une gauche qui l’est ouvertement et de façon assumée, je n’irai jamais voter pour des gens qui se sont associés avec Poutou qui va même à déclarer qu’il n’y a pas de terrorismes islamiques dans notre pays et que les massacres du 7 octobre sont de la résistance, malheureusement c’est ce que je vois aussi de plus en plus de façon assumée dans les communautés Debian non-officiels.

Je n’ai jamais donné ma vraie raison de quitter Debian, car je pensais que c’était un cas isolé, que ça venait de moi, puisque je connais ce qu’est le racisme non reconnu de l’anti-blanc et l’anti-chrétien, un petit drapeau par ci, une petite phrase sur les colonisateurs blancs chrétiens par là,… Bref, je me suis senti sale d’être à la fois blanc, français et fière de notre histoire, ainsi que chrétien, dans ce genre de milieu. Mais ça mériterait un article entier, alors je vais juste rajouter le ton hautain de certains qui parce que eux sont utilisateurs de Debian, sont mieux que ceux d’Ubuntu, mais c’est vrai Ubuntu est capitaliste, le gars est millionnaire, c’est un méchant, pauvre con, tu utilises un smartphone android, tu fais des achats sur Amazon,… Et cette stupidité, est surtout française et debianeuse, je ne vois pas ça dans les forums Debian autre que francophones, je ne vois pas ça chez Gentoo, ni sur Archlinux, du moins il me semble.

Chez Ubuntu, j’ai retrouvé ce que j’avais sur les forums de Mandriva, de l’entraide sans politique, c’est pas un mal de vouloir aider ou se faire aider sans entendre un soupçon de politique gauchiste. J’étais dans mon enfance bercé par le socialisme, Robert Hue (communiste socialiste et ancien maire de Montigny les Cormeilles) qui était un ami d’étude de mon père, mon père socialiste de toujours, tout ça pour dire que c’est cette gauche oppressif qui m’a fait détester la gauche dans son ensemble, en plus de l’ultra gauche détestable que Mélanchon représente. Je parlerai peut être de politique dans un futur billet, mais je sens qu’on va me cracher des mots comme raciste.

Commencer la discussion: Venez écrire un commentaire dans le forum.