Sebsblog / PassionGNU/Linux Forum

Internet 4/5G

append delete Auré

Salut Seb,

Je ne me souviens plus de ton expérience mais je sais qu'à un moment tu étais passé sur un réseau chez toi via la 4 ou 5G.

Ton expérience m'intéresse. Immense changement à la maison. Je me pose la question de virer ma box free et de ne me servir que de la connexion 5G du smartphone de madame (pas via une box 5G qui coûte aussi chère et je ne veux plus d'illimité chez moi).

Madame a virer son bureau, son pc gaming. Je suis en train de virer mon écran 27", je ne garde plus que le pc portable. On va aussi arrêter la photo. Finalement on préfèrerais passer à autre chose et puis marre du numérique. Je vais voir si je peux retourner la sonde de calibration. On passent en fait à la phase 2 de ma période de dépression... Enfin bref. Ah et j'arrête Linux pour de bon mais sans regrets... J'ai fais le tour de la question et je n'ai tout simplement plus l'envie depuis longtemps en fait.

Questions: est-ce que tu t'en sortais en terme de consommation mobile? Tu avais une box 4G?

Mon utilisation aujourd'hui ne serait que le pc pour le besoin. Un peu de musique sur Qobuz. On n'a pas de TV. Plus de jeux. Juste les m-a-j du pc et occasionnellement un peu de Zoom.

L'abonnement de madame passerait à 240 go. Le mien a 5 go à tout casser. Je n'ai pas besoin de plus sur mon smartphone.

Ton expérience m'intéresse sur ce coup.

Reply RSS

Replies

append delete #1. passionlinux

Coucou mon ami,

J'espère que ça va et que ce n'est pas trop grave cette déprime.

Dans ma consommation via ma carte SIM Free, je n'avais que 100Go, en 4G car j'avais pris une box 4g à moins 100 balles, de mémoire, ça marchait tres bien et suffisant pour update de ma Debian, voir du youtube, naviguer sur les sites, télécharger des jeux de ma Switch.

De mémoire j'avais tenu comme ça deux ans et j'en ai parlé dans plusieurs billet, je sais aps ce que ça vaut:

- https://passiongnulinux.tuxfamily.org/oldposts/2018-10-02-internet/
- https://passiongnulinux.tuxfamily.org/oldposts/2018-10-15-internet2/
- https://passiongnulinux.tuxfamily.org/oldposts/2018-10-16-routeur4g/
- https://passiongnulinux.tuxfamily.org/oldposts/2018-10-19-free-vous-en-pensez-quoi/
- https://passiongnulinux.tuxfamily.org/oldposts/2018-10-21-quoi-de-neuf/
- https://passiongnulinux.tuxfamily.org/oldposts/2019-04-25-bilan-modem4g/

Remonte la pente mon ami.

append delete #2. Auré

Merci je check. Oh pas de soucis, tracasse pas. Un peu Madame en fait mais c'est parce que pendant ma dépression on avaient déjà commencé pas mal de petites choses, des changements etc... Cependant en 2023 on est progressivement retourner en arrière de ce que l'on voulaient, dans une routine que l'on aiment plus. Alors on passent à une "deuxième étape" je dirais qui n'est finalement que le prolongement de nos premiers changements. Par exemple. On a changé complètement le studio. Exit tout les meubles tristes, on a mis de la couleur et de la déco. Ici c'est le monde numérique, le temps passé dans le virtuel etc ... J'avais racheté un petit Nokia genre 3310 pour le téléphone et éteind le smartphone. J'en avais juste besoin pour la validation de certaines opérations... J'avais recommencé un peu le dessin et à lire mais 2023 a été un retour en arrière. Et ça bouffe Madame... Et moi aussi au passage.

Je voudrais réduire Internet... Je pense que 240 go sera largement suffisant. Après je vois que les box 5G sont très chères... Peut-être se contenter de la 4G? J'ai cru comprendre qu'il faudrait une deuxième carte sim?

append delete #3. passionlinux

Bon courage mon ami, la depression je connais bien faut pas se laisser partir, je suis en plein dedans avec ma femme, c'est pas toujours facile, mais changer pour aller mieux.

Je pense que 240 ça sera bon, je ne connais pas le besoin de Windows, mais même avec la opensuse en rolling je n’atteignais pas mes 100Go avec mes jeux et autres. Sur la Switch j'ai téléchargé des jeux de 50Go... Bon maintenant avec la Xbox c'est plus pareil, le moindre jeux fait déjà 100GO comme le baldu's gate 3 avec ses 135GO.

Bon courage.

append delete #4. Auré

Bon courage à vous deux aussi. Petite pensée lue hier soir: "Personne ne peut diriger le vent. Mais on peut toujours apprendre à ajuster ses voiles."

append delete #5. melissa

J'ai un forfait 100 Go chez Sosh, en un mois je me sers de 60 Go environ, juste en utilisation sur smartphone, pas de partage internet ou autre.
Je ne télécharge rien, hormis mise à jour des applications, cartes pour le GPS.

Mais je regarde de façon régulière 3 webcams en live de faucons pèlerins sur YouTube, ce qui me mange pas mal de forfait.

En sachant que par jour, je suis à peine à 2h d'écran sur smartphone.

Sur le PC je ne pourrais pas me passer de box, je consomme énormément de data, entre les webradios, chaînes TV, replays, téléchargements, navigation en tout genre, mise à jour de l'OS.

Vous faîtes des déprimes saisonnières ?
Ça touche plein de français apparemment.

append delete #6. Auré

Bonjour Mélissa,

Merci pour ton partage d'expérience. Non pas de déprime saisonnière. Disons que je n'ai pas eu une enfance/adolescence très facile et il y a presque 4 ans j'ai été totalement écrasés par des personnes de mon entourage. J'ai aussi perdu un de mes meilleurs amis. Je pensais pouvoir passer au-dessus car je suis pas du genre à abandonner. Arrivé en France j'ai pris le premier boulot qui est venu et j'ai fini par craquer complètement tellement je me plaisais pas dans ce que je faisais. Je suis resté 7 mois à l'arrêt, psy, médocs, repos, réfléchir calmement. J'ai aussi lu quelques livres qui m'ont poussé dans une réflexion de vouloir changer des habitudes et des choses. Et depuis ça va bien. J'ai pu arrêter les médicaments et le psy. Juste comme expliqué plus haut, on est un peu retourné en arrière dans nos objectifs en 2023, la routine a repris le dessus et du coup mon épouse a un petit peu le cafard. Elle a saturé et besoin de repos et de continuer dans nos objectifs. Revenir à des choses saines. Et ça prend forme, du coup ça remonte aussi pour elle. On a vécu 3 années très compliquées émotionnellement.

append delete #7. melissa

Salut.

Ha oui je comprends mieux, c'est en effet difficile quand tout nous tombe sur la tête.
La perte d'un proche à qui on tient b'zst jamais simple, et comme on est tous différents, on réagit différemment.
Toi c'est la déprime, d'autres ce sera l'alcool ou les drogues, moi par exemple ça a été d'extérioriser par le sport à haute dose.
On dit que dans ces moments il faut parler et ne pas rester seul, mais là aussi chacun réagit à sa façon.

Le covid en + n'a pas été une étape facile, on a "découvert" des trucs insoupçonnés, comme le confinement, et les restrictions en tout genre.
Beaucoup déprimait de rester enfermé, là aussi ça dépend des personnes, perso je l'ai hyper bien vécu, et ça ne me dérangerait pas d'en ravoir d'autres.

append delete #8. Auré

Rester enfermé ne pas plus dérangé que cela, j'ai été complètement à l'arrêt pendant 2 mois. Qu'est ce que c'était calme dans la rue. J'étais à Bruxelles à ce moment. Imagine le truc. C'est juste qu'à ce même moment les choses ont commencée à mal tournée...

append delete #9. melissa

J'imagine bien, quand je voyais aux infos des animaux sauvages un peu partout dans les rues (Paris, Lyon, Bruxelles, Milan, Madrid), c'est là où on se rend compte à quel point les villes sont constamment bruyantes, même quand on a l'impression qu'elles sont calmes.

On a tous des mauvaises phases dans la vie, et peu de monde est épargné, à moins d'avoir une chance monumentale, ou d'être béni par les dieux sacrés..

append delete #10. passionlinux

Coucou,

Ah merde, merde pour deux choses, ça m'attriste de voir de plus en plus de personnes tomber dans la dépression, c'est une maladie, une vraie maladie qui bouffe la vie et qui est mal reconnue. Et merde une deuxième fois, car cette maladie en plus d'être dangereuse, elle se propage à ses proches.

Pour répondre à notre Mélissa ( tu me permets de dire notre Mélissa?), de mon coté la covid n'a pas été problématique, non par contre elle m'a coupé de mes parents, notamment de mon père, je n'ai pas pu l'accompagner à ses derniers moments, ça sera toujours ma plus grosse erreur.

J'ai eu une déprime et je ne dis pas que je suis sorti de celle-ci, il y a trois ans, à la perte de mon père. J'ai tout raté suite à ça, j'ai pas été un bon mari, pas à un bon père et même totalement absent mentalement lors de la naissance de ma dernière.

Ma femme m'a subi, c'est maintenant elle qui est en dépression...

bien amicalement

append delete #11. melissa

Quand on voit le taux de suicides suite à des dépressions, je me demande quand il y aura un vrai suivi pour les personnes concernées.
De nos jours la dépression n'est pas vu comme une maladie, c'est juste vu comme une "faiblesse anormale", parce que soi-disant ça tourne pas bien rond dans la tête de la personne...

Je suis votre Melissa, parce que je suis l'originale, la seule, et l'unique 😝

Ha là oui le covid nous a mis dans des situations inhabituelles, c'est un choc émotionnel que t'as eu en quelque sorte, et s'en est suivi l'inévitable culpabilité qui en faite n'en est pas du tout une.
Mais quand on broie du noir, on a l'impression d'être + bas que terre, et que chacune de nos actions sont un concentré de ratés..

Peut-être que pour la naissance de ta fille, tu t'es pas senti à la hauteur, mais t'as des années devant toi pour être le papa qu'elle aura besoin 😉

Comme tu sais ce qu'est la dépression, tu peux soutenir ta femme, et trouver les mots pour la réconforter et l'aider à surmonter l'obstacle.

Courage à vous tous et toutes.

append delete #12. Endorfin

Salut la Cie,

C'est avec un peu de recul que l'on constate les ravages de cette "crise" sanitaire. Les dommages collatéraux au virus sont bien plus importants qu'il n'y paraît !

Je te souhaite sincèrement un prompt rétablissement Auré.

Reply

(Leave this as-is, it’s a trap!)

There is no need to “register”, just enter the same name + password of your choice every time.

Pro tip: Use markup to add links, quotes and more.