Sebsblog / PassionGNU/Linux Forum

Réflexion, si je devais bouger de Debian, par quoi la remplacer?

append delete Auré

Hello Seb,

Archlinux serait sans doute bien plus haut sans EndeavourOs et Garuda. J'ai fait une installation la semaine passé d'Arch et çà me dit plus rien en fait. Même si je suis adepte du tiling je n'aime plus passer une tonne de temps à configurer mon système. Le tiling je le prend quasi par défaut et je rajoute juste ce que j'ai besoin. Je ne m'amuse plus à "ricer" mon environnement. J'ai mes 3/4 couleurs depuis longtemps et sinon c'est par défaut.

J'ai jeté un oeil à NixOS. Cela semble quand même un peu élitiste. J'ai vu cependant qu'il y a moyen d'installer la base en graphique et qu'il existe une iso de gnome/kde. J'ai donc téléchargé une iso Gnome. C'est très propre et pas gonflé de logiciels. Néanmoins comment çà se passe en cas de difficulté avec l'OS? J'ai peur de me retrouver avec une énième Salix/Void/Calculate/Solus. Une distrib de niche. Tu te retrouves quasi seul, tout est en anglais (moins problématique avec un bon traducteur) et le support matériel est parfois plus limité.

Sinon debian stable + backports reste le top. Ok pour Fedora mais si tu ne l'aimes pas à 50% next. Manjaro bof.

Reste ton attrait pour OpenSuse. Depuis le temps que tu es dessus, au final je crois que tu l'as détient ta distrib qui remplace Debian?

Reply RSS

Replies

append delete #1. passionlinux

Coucou,

Archlinux serait sans doute bien plus haut sans EndeavourOs et Garuda. J'ai fait une installation la semaine passé d'Arch et çà me dit plus rien en fait.

Tu entends quoi par "dit plus rien"?

J'admets que arch c'est comme gentoo dans une moindre mesure, l'une se veut élitiste et se rend volontairement plus dur pour ne pas attirer et l'autre c'est juste que je n'ai pas le temps.

" J'ai jeté un oeil à NixOS. Cela semble quand même un peu élitiste. J'ai vu cependant qu'il y a moyen d'installer la base en graphique et qu'il existe une iso de gnome/kde. J'ai donc téléchargé une iso Gnome. C'est très propre et pas gonflé de logiciels. Néanmoins comment çà se passe en cas de difficulté avec l'OS? J'ai peur de me retrouver avec une énième Salix/Void/Calculate/Solus. Une distrib de niche. Tu te retrouves quasi seul, tout est en anglais (moins problématique avec un bon traducteur) et le support matériel est parfois plus limité."

Nixos n'est pas vraiment élitiste, elle le sera car elle change profondément la façon d'on nous gérons notre linux. Pour l'installation c'est devenu encore plus simple car nous avons maintenant un installateur graphique et on n'est plus obligé de passer par des commandes et une installation via chroot. Là, c'est l'installateur de manjaro me semble t'il et de la Debian live. Avec tes choix il te rempli ton fichier de conf que tu devras améliorer.

En cas de soucis il y a pas mal de bonne âme dans l'irc ou discord en français de plus est.

On est loin Salix/Void/Calculate/Solus qui ne rajoute seulement un gestionnaire de paquets, un nouveau bureau, ou une simplicité par rapport à une distribution source, là c'est transformé, on a quelque chose de totalement différent, déjà on a ce que l'on retrouve sous openSUSE, les instantanées automatiques, ça fonctionne avec autre chose mais c'est pareil. On a juste un fichier pour tout régler, j'en parle par ici:

- https://passiongnulinux.tuxfamily.org/blog/2023-01-02-Nixos-distribution-du-futur/
- https://passiongnulinux.tuxfamily.org/blog/2022-12-28-Bilan-2022-informatique-le-blog-et-autre/
- https://passiongnulinux.tuxfamily.org/posts/2022-01-06-le-retour-va-etre-dur-mais-il-le-faut/
- https://passiongnulinux.tuxfamily.org/posts/2021-12-31-nixos-la-distribution-du-future/

Les deux derniers tu as des exemples de configurations. Si tu peux tester en virtuel, je pense que ça pourrait te plaire. Dans le sens que c'est récent mais incassable car si tu fais une configuration avec une erreur, tu ne peux builder et il te fait la remarque sur l'erreur, si ça build c'est que c'est bon et que donc tes sûr que ça marche, sinon au boot tu choisi le snapshot précédent. C'est vraiment incassable!!! Le seul truc qui me taraude, c'est les serveurs mails, ftp, ... Je ne comprends pas bien comment les mettre en place.

" Sinon debian stable + backports reste le top. Ok pour Fedora mais si tu ne l'aimes pas à 50% next. Manjaro bof.
Reste ton attrait pour OpenSuse. Depuis le temps que tu es dessus, au final je crois que tu l'as détient ta distrib qui remplace Debian? "

Tu as tout dit, Debian c'est le top mais depuis 2007 j'ai un peu tout vu, openSUSE serait sûrement ce qu'il me faudrait comme toujours, je pense quand même installer une Nixos sur mon portable à la place de Debian, voir si je m'adapte avec le temps.

Pour revenir sur Nixos, il y a chez Utux, un passage sur nixos qui est devenu me semble t'il sa distro.
https://utux.fr/

append delete #2. Auré

Cela ne me dit plus rien dans le sens qu'elle ne m'intéresse plus. J'ai trouvé l'installation barbante en fait alors qu'avant j'aimais bien l'aspect on configure tout de A à Z. Gentoo même Adrien est en test avec Fedora histoire de se simplifier la vie. L'installateur graphique c'est avec l'iso de Gnome ou Kde non? Je vais peut-être l'essayer.

append delete #3. Auré

Je me répond à moi-même. J'ai lancé l'installateur (Calamares) du live Gnome et il permet une installation sans bureau défini. Top.

append delete #4. passionlinux

Oui le live gnome ou kde peut importe le bureau est là pour que tu te retrouve dans un confort et que tu puisses la tester, apres tu choisi le bureau que tu veux lors de l'installation.

Je peux te donner des conseils sur des trucs simples, disque dur externe, imprimante scanner hp, carte gg nvidia simple...

Après je te comprends largement que tu ne veux plus bouger pour bouger. Perso, je suis toujours sur ma debian,;)

append delete #5. Auré

Disons que là je suis sur la Fedora 39. Pour le moment ça roule très bien mais j'ai d'un seul coup ma curiosité titillée sur NixOS. Je m'étais dit encore une énième distribution de niche en fait et çà m'avait l'air plus dur que Gentoo LOL. Je pensais d'ailleurs que c'était une Rolling.

append delete #6. Auré

Je suis sur NixOS. Je suis passé par l'iso Gnome. Installation via Calamares en cochant l'option sans desktop. Reboot. La plupart des réglages sont ok dés le départ. Langue Fr, clavier, etc... Excellent point, j'ai pu connecter directement le wifi via nmtui. Top.

Installation d'Hyprland. J'ai la version 0.25. J'ai pas encore compris ce que fait l'installateur car avec la configuration il me compile Hyprland alors qu'il y a un package. Point à éclaircir. Sinon c'est du pointu. Je vais expérimenter pendant quelques jours.

append delete #7. Endorfin

@passionlinux, Seb, j'ai lu de bout en bout ton article et permets moi de te dire que ça ressemble furieusement à un linuxien qui va rester sur Debian ;)

append delete #8. passionlinux

Coucou Endorfin, je suis du même avis😜

append delete #9. Endorfin

@Mélissa, Ce matin, je lisais brièvement la gazetta de F.B évoquant un sujet sensiblement similaire au post de Seb. Je parcourais les avis quand soudain...Je me suis tapé une barre de rire à la lecture de ton commentaire. Tu m'as scié Mélissa, vraiment !

@Seb, Pour en revenir au sujet, quand tu regardes bien les distributions à l'instant T qu'observe t-on ? D'un côté on a une guéguerre naissante entre les 3 mastodontes que sont Ubuntu, Fedora et OpenSuse qui focalisent leurs efforts au développement de disbritutions immuables dont le fonctionnement est très proche. Et puis de l'autre on a un recentrage de bon nombre de distributions dérivées d'Ubuntu qui rebasent leurs distributions respectives sur Debian comme si Debian était garante des valeurs GNU Linux. Un peu à la manière des débuts d'Android où chaque fabricant cherchait à proposer une surcouche différenciante, le big 3 en fait de même et va désormais plus loin. Finalement c'est assez comique puisque l'on s'éloigne de l'ambition des débuts ; à force de fricoter avec les grandes entités commerciales, les frontières s'amenuisent inéluctablement.
Tout ça pour dire que Debian est encore l'une des rares (parmi les grands noms bien évidemment) à offrir une réelle liberté de choix et de modularité. Voilà cela ne relève que de ma petite observation personnelle.

Benji

append delete #10. passionlinux

" @Mélissa, Ce matin, je lisais brièvement la gazetta de F.B évoquant un sujet sensiblement similaire au post de Seb. Je parcourais les avis quand soudain...Je me suis tapé une barre de rire à la lecture de ton commentaire. Tu m'as scié Mélissa, vraiment ! "

Je n'avais pas vu et j'ai adoré, merci Melissa pour la pépite :-)

@Endorfin, Debian a toujours offerte cette liberté et cette modularité, ça vient avec son slogan d’universel. C'est malgré tout de plus en plus vrai de nos jours car ils sont comptés, les mastodontes dont tu parles (redhat/SUSE/Canonical) vont dans un sens qui ne laisse pas trop le choix, Silverblue c'est la merde pour changer la base, ALP c'est la même on n'a même pas YAst car celui-ci malgré son côté couteau suisse décrié par certain --alors qu'il n'est en aucun cas obligatoire-- n'est pas possible de l'introduire car il donne trop de possibilité et il en serait castré.

Pour le monstre immuable de canonical, je ne me prononce pas, je ne sais même pas ce qui est prévu...

Mais on va dire de moi que je suis réfractaire aux changements --tiens j'utilise NIXOS mais je suis réfractaire aux changements--, je le sais bien je fais partie des vieux cons qui ne veulent pas des paquets universels de type flatpack ou snap (ou même autre chose) pas pour l'ensemble de la distribution ou simplement pour un pan de celle-ci comme la base.

Je me rappel que certains archers disent des outils de Debian qu'ils sont archaiques, notamment APT, mais au moins sous debian on ne se tape pas des changements du type:

" Le passage au méta-paquet base-devel nécessite une intervention manuelle

3 mars 2023 - FoolEcho

Le 2 février, le groupe de paquets base-devel a été remplacé par un meta-paquet du même nom.

Si vous avez installé le groupe de paquets base-devel avant cette date, réinstallez-le explicitement pour que le nouveau paquet base-devel soit installé sur le système :

pacman -Syu base-devel"

Sans que ce soit dit par le gestionnaire de paquets. Juste regarder cette page https://archlinux.fr/category/news c'est trop drôle.

append delete #11. Yoshi

+1 pour Melissa :

Chapeau l'artiste !

J'ai eu la même réaction qu'Endorfin ...

append delete #12. Auré

Sinon pour les habitués des lieux... sur quoi vous iriez si votre principale disparaît ? Si je résume :
Seb: Debian Stable > OpenSuse TW
Mélissa Debian Sid ... Tu irais sur quoi?
Yoshi: PcLinuxOs > Fedora ?
Endorfin: Debian Stable ? > ???
Auré: Debian Stable > NixOs ou Fedora mais je suis déjà en bascule lol...

append delete #13. Yoshi

Pour moi, oui, ce serait Fedora KDE, mais c'est l'idée du moment. Peut être que dans quelques temps je penserai différemment.

Ce double questionnement, ici, et chez Fred Bezies, ça évoque quand même un truc : un syndrôme de disparition Linuxien ... Une angoisse que sa distro favorite vienne à disparaître ...
Est-ce que les utilisateurs de macOS et de Windows se posent une telle question ? Je ne pense pas.
N'y aurait il pas chez le Linuxien lambda, comme un complexe d'infériorité ???

En fait, ce que je souhaite, moi, c'est de rester sur la distro que j'utilise depuis maintenant 9 ans avec satisfaction.

Qui vivra verra ...

append delete #14. melissa

J'ai fais que dire ce que je pensais ;)

@Auré, j'irais sur une base Slackware qui sait gérer les dépendances, mais qui reste assez pure, je pense à la Salix, et à la Zenwalk, les 2 utilisent Xfce par défaut, donc parfait pour moi.

Ou j'irais sur une Mageia Cauldron, qui reste très proche d'une Sid dans sa philosophie mémère pas trop pressée, ce qui me va très bien.

Je sais que si Debian disparaissait, son développement continuerait, vu l'utilisation massive en serveur, il y a peu de doutes pour qu'elle passe dans la trappe aux oubliettes, finalement j'ai l'esprit assez tranquille sur ce point.

append delete #15. Endorfin

@Auré, Debian n'étant pas prête de disparaître, la question ne se pose même pas ;)

@Yoshi, Comme pour Debian, je doute que PCLinuxOS disparaisse demain. Elle fait son petit bonhomme de chemin sans bruit et elle a plus de bouteille qu'une Fedora voire même la Core je crois...À vérifier !

append delete #16. Endorfin

@Mélissa, Slackware j'aime beaucoup également même si elle est très perturbante de prime abord. Passé le côté rudimentaire de l'installateur, cette distribution surprend à plus d'un titre. Elle donne une sensation de légèreté folle alors que nombre de paquets "inutiles" sont installés. En fait ils ne sont pas si "intiles" que cela puisqu'ils sont pour beaucoup nécessaires aux dépendances. Avec Slackware il faut déconstruire ses habitudes acquises sous d'autres distributions sous peine de bloquer direct avec la philo Slack. La 15 est d'une stabilité équivalente à Debian et les slackbuilds maintiennent la distribution plus qu'à jours. À ma connaissance, c'est la seule distribution qui propose une fixe avec quasi tous les logiciels dans leurs dernières itérations. La current quant à elle est une rolling plus conventionnelle avec un renouvellement de paquets égal voire supérieur aux rolling les plus en vue du p'tit monde Linux.
Salix est également une distribution qui mérite à être connue. Une Slackware plus épurée pour les adorateurs d'XFCE. Le bureau y jouit d'une belle personnalistion tout comme l'init. Salix propose 3 niveaux d'installations :
- un brut de décoffrage sans interface graphique
- un autre minimaliste avec interface graphique
- et enfin un dernier, toujours avec interface graphique et une suite logicielle plus complète.
C'est vraiment une distribution mésestimée !

Et pour ceux qui souhaiteraient avoir une Slackware avec un gestionnaire de paquets avec automatisation des dépendances, il existe ceci : https://dslackw.gitlab.io/slpkg/
Il est activement maintenu en plus.

Je crois que Yoshi et Auré connaissent bien Salix si je ne m'abuse ?

append delete #17. Endorfin

Ah oui, j'oubliais Salix ne propose pas de version current je crois mais les slackbuilds comblent largement l'affaire pour ceux qui sont soucieux d'avoir les dernières versions logicielles.

Pour ceux qui souhaitent une "Salix rolling" il faut se tourner du côté de Slackel mais sans Xfce. Elle plus orientée Openbox/KDE Plasma/Mate

Elle est maintenue par un grec qui est éaglement à l'origine du gestionnaire de paquets slpkg.

#18. Auré

This post was deleted by its owner

append delete #19. Auré

Salix... Je dois dire que dans tout les tests de distributions c'est peut-être celle qui m'a le plus impressionné. Une sensation de légèreté. Un xfce épuré. Un thème à la fois oldschool et frais. Slapt-get d'une rapidité incroyable. Malheureusement à l'époque j'avais eu un souci d'installation avec mon MacBook que je n'avais pas su résoudre. La distribution après est tombée dans un statut dormant. J'étais vraiment motivé à la garder mais je n'ai pas su résoudre mon souci de matériel du coup je suis passé à autre chose. J'ai eu le même souci avec Void d'ailleurs.

Si je dois aujourd'hui faire un classement de mes distributions coup de coeur avec le recul et les années passées ça donnerait (pas spécialement dans l'ordre):
Debian
Fedora
Salix
Void
Mageia
Calculate Linux
Feu ChakraOs
NixOs

J'avais aimé Arch/Manjaro mais en creusant c'est pas mon trip. OpenSuse j'ai jamais trop accroché non plus. Ubuntu non plus.

Je ne mettrais plus Salix car en suivant le rythme de Slackware stable à un moment donné est-ce que la distribution est encore viable et fiable? Le fait qu'à un moment donné elle soit tombée dans un statut dormant chez distrowatch me laisse interrogateur.

Pour Calculate, tu es livré à toi même pour résoudre tes problèmes. La doc est quasi obsolète et le support francophone nul.

Void c'est pareil. La distribution a été à 2 doigts de disparaitre il y a quelques temps. Et livré à toi-même.

Mageia reste fidèle à elle-même. J'ai même pas testé la dernière et pourtant j'ai essayé toutes les versions depuis la 3. Pour moi c'est fini.

Aujourd'hui c'est Debian ou Fedora. Ça reste suffisamment sérieux et fiable. A voir ce que Fedora fera. Et après il y a NixOs. Mais ça c'est un autre monde.

append delete #20. Endorfin

@Auré, C'est le gros point faible de Salix. Elle est entièrement dépendante du calendrier de Slackware alors que lorsque tu es sous Slack rien ne t'empêche de basculer sur "current" mais c'est beaucoup plus bordélique que sous Salix, du moins à mon niveau.
Autre constat que j'ai eu l'occasion de faire et ça concerne la nature des paquets. Sous Slackware, les paquets sont poussés de la façon la plus originelle (vanilla) possible. Dans l'idée c'est bien mais j'ai remarqué que sous Debian certains logicielles étaient quelque peu remaniés pour une meilleure optimisation des dépendances par exemple. Sans un spécialiste Debian pourrait-il me confirmer ou infirmer cette remarque ?

Nan franchement en faisant le tour des popotes et en prenant le temps de la réflexion Debian est celle qui correspond le plus à mes besoins, mes envies et mes aspirations.

append delete #21. passionlinux

Coucou tout le monde !!!

Seb: Debian Stable > OpenSuse TW

oui openSUSE TW ou bien Nixos qui résout bien mes soucis de tranquillité "d'informaticien familiale" et de coller un truc d'une seule manière (si la conf marche chez moi c'est facile de copier/coller et de remanier quelques trucs pour que ça aille ailleurs...).

" N'y aurait il pas chez le Linuxien lambda, comme un complexe d'infériorité ??? "

Tu n'as pas tord Yoshi, si je suis principalement sur des distributions mère c'est que j'ai peur d'aller sur des trucs plus petits et donc fragile, sinon je serais sûrement sur un truc comme NuTyX que j'adore, je n'ai jamais vu plus rapide comme gestionnaire de paquets que CARDS sous NuTyX.

J'ai aussi rapidement arrêté d'utiliser Mandriva car je voyais le bout dès 2006...

Je pense que les grosses distributions n'ont pas de risques, mais les plus petites qui tiennent par un ou deux devs, c'est plus tendus, 0linux est un bon exemple, c'était vraiment une bonne distribution, mais son dev disparue et plus rien.

Debian, ne risque pas grand chose, il y aura toujours un peu de monde, surtout qu'elle fait pas mal dans son ouverture aux femmes même si certaines pollue le débat en se proposant comme chef de projet juste pour la cause féministe. Je pense que c'est aux capacités et à ce qui à été faite par la personne que le mérite doit aller et non aux sexes de celui-ci.

Salix, Void, Calculate Linux, eux c'est déjà plus tendus, car pas grand monde derrière. Void fait partie des distributions rares que je n'ai jamais pu faire marcher, pourtant je l'aio installé mais rien, écran noir...

Mageia, tiendra par la nostalgie mais j'y crois plus trop, elle n'attire pas de nouveau devs.

NixOs attire de plus en plus et à déjà pas mal de contributeurs, elle se solidifie de plus en plus.

Fedora et openSUSE sont un peu sous l'effet de leurs mentors/sponsors/financés, je pense que opensuse se sortira plus facilement car SUSE est moins sur leurs dos, mais si SUSE arrêtait leurs aides, le projet prendra un grand coup, pas mal de dev travaillent sur leurs temps de boulot chez SUSE, d'autres services tournent grâce à SUSE, certains services ne sont gérés que par SUSE car la communauté en est incapable de leurs propres dires (je ne trouve plus acte de ça)... Fedora c'est bien pires, rien ne se fait sans redhat, je pensais que IBM serait une bonne chose, car le big blue ne manque pas d'argent et à une rancœur de toujours sur Microsoft, mais de ce que je vois avec redhat qui veut retomber sur ses frais, je me demande si c'est pas dû à IBM.

Sans un spécialiste Debian pourrait-il me confirmer ou infirmer cette remarque ?

Alors sous debian, les paquets des logiciels sont un peu modifié que vanilla pour deux raisons principalement:

- être intégrable dans le reste de debian,
- surtout être par défaut apte à fonctionner sans plus par l'utilisateur.

En gros, la configuration par défaut du logiciel sous debian, doit permettre de faire tourner celui-ci de façon sécuritaire. Pour mon serveur Exim local, je ne change pratiquement rien.

append delete #22. Endorfin

@Seb,

" Alors sous debian, les paquets des logiciels sont un peu modifié que vanilla pour deux raisons principalement:

- être intégrable dans le reste de debian,
- surtout être par défaut apte à fonctionner sans plus par l'utilisateur."

OK, c'est bien ce qui m'avait semblé. Je vois que c'est vraiment bien pensé et que forcément ça doit prendre un peu plus de temps ?

append delete #23. passionlinux

" OK, c'est bien ce qui m'avait semblé. Je vois que c'est vraiment bien pensé et que forcément ça doit prendre un peu plus de temps ? "

Coucou Endorfin, oui c'est testé donc ça prends du temps, c'est aussi assez chiant car pas mal de refus pour le paquet (dans la peau d'un mainteneur) si ça rentre pas dans les clous, beaucoup de choses supplémentaires que toutes les autres distributions ne font pas comme par exemple la vérification de la licence principale du programme --par rapport à toutes les autres licences qui vient avec ce programme, comme la licence des images ...-- utilisé qui peut devenir bloquante alors qu’ailleurs non.

Il y a aussi une vérification avant la sortie de la stable pour savoir si le saut de version ne pose aucuns soucis. Car Debian garantie le saut de version c'est dans sa charte'https://passiongnulinux.tuxfamily.org/posts/2021-11-28-la-charte-debian-garantie-le-saut-de-version/).

Donc ça prends du temps, surtout que les devs ne travaillent pas du tout de la même façon, il y en a qui utilisent des outils différents (debian permet toujours de faire une chose avec au moins deux outils différents), ils y a des devs qui vont cravacher toute l'année alors que d'autre c'est juste à l'approche de la stable... Bref, ça en fait des choses.

Reply

(Leave this as-is, it’s a trap!)

There is no need to “register”, just enter the same name + password of your choice every time.

Pro tip: Use markup to add links, quotes and more.