Skip to main content
Seb's blog
logo PassionGNU/Linux

Féminisme, comme toutes extrémistes, c'est une tare!

Un billet politique, qui va faire tache, mais voila, alors je vous ai prévenu.

Je suis choqué, je viens de voir que les féministes sont en train de militer pour faire “disparaître” Blanche-neige --ou du moins modifier certains passages-- car le baisé n’est pas voulu ni consenti… Pourtant à aucun moment, le prince vient la “monter”, je dois aussi rappeler que le prince n’est pas un inconnu, c’est le bien-aimé de Blanche-neige, de plus il s’agenouille devant elle…

Je vais aller militer parce-que c’est sexiste de voir un homme s’agenouiller devant une femme, non mais où va le monde.

Je le disais dans un billet, l’extrême n’a rien de bon, le féminisme en est un, c’est du reste l’un de ceux qui m’agace le plus --car il part tellement dans tous les sens sans jamais s’attaquer au vrai problème–, autant se rebeller pour une main au cul, pour les films pornos qui mettent les femmes dans le rôle de “choses” et là pour le coup c’est choquant de voir cette vision très masculine --quoique beaucoup de réalisateurs sont des femmes pour le coup et donc des réalisatrices qui elles-même étaient des porno-stars-- de prendre les femmes pour des objets ou des chiennes bonnes qu’a nous satisfaire. mais pour le coup et pour revenir sur Blanche-neige, je ne vois rien de choquant dans le fait que la petite dame, qui pour le coup est plus ou moins morte, attend un simple bisous sur les lèvres, pour être délivrer de son sort, d’autant plus de son fiancée ou amoureux.

Comment dire autrement que tous ces cons me font chier avec leur bien pensant, que mes filles adorent regarder leurs animations, même si une femme attend un simple baisé de son prince… c’est pas le seul Disney qui pose soucis, Mulan car trop asiatique, oui c’est une histoire légendaire basé sur du réelle, mais ça reste une légende asiatique, va t’il falloir faire des personnages sans teints, sans coutumes, sans histoires, sans genres? On va me dire quoi ensuite, que le Roi lion est trop africain? Et bien forcément c’est une histoire qui se passe en Afrique, vous voulez quoi? Pocahontas est aussi sur la sélecte car parle du génocide des indiens d’Amérique, mais justement, l’histoire est là pour qu’on ne fasse pas les mêmes erreurs, sinon pourquoi enseigner l’histoire dans nos écoles? Je sais plus, il y en a tellement qui posent soucis car justement les extrémistes voient tout en mal… Bientôt on va nous faire une interprétation supplémentaire de viol supposé de Blanche-neige avec cette fois comme agresseurs les sept nains…

Perso et pour revenir sur le coté raciste, j’aime bien ceux qui parlent de racisme sur les noirs, les asiatiques et tant d’autres mais pas sur les blancs car l’anti-blancs n’existe pas selon ces mêmes gens. Ça se voit déjà d’où viennent les biens-pensant, des coins bourgeois où le vivre ensemble n’existe pas car ils sont tous du même milieu…

Bizarrement le centre LGBTI de Touraine prépare une manifestation pour dénoncer l’homophobie qui aura lieu à Tours (Indre-et-Loire).
lgbt
A cette occasion, le centre a publié une storie sur Instagram. Les internautes peuvent y lire que

“toute personne blanche qui essaiera de s’incruster dans ce cortège se fera cordialement (ou non) dégager” (https://www.jeanmarcmorandini.com/article-460929-une-zone-interdite-aux-blancs-dans-une-manifestation-lgbt-a-tours-declenche-une-vive-polemique-video.html)…

C’est un comble pour des gens qui se battent pour l’acceptation et le vivre ensemble, mais les blancs sont-ils autorisés à avoir leurs propres zones aussi ? De mon coté j’appel ça simplement du racisme --anti-blancs-- ou encore comme diraient certains macronistes, du racisme positive comme si le racisme pouvait être positive…

alien titre

Pour en revenir à notre exemple d’aujourd’hui, heureusement que ces couillons ou couillonnes, puisqu’il est questions des féministes, ne comprennent pas le sens de certains films, dont Alien, qui à lui seul, intègre tout ce qui leurs feraient de quoi se retourner dans leurs tombes… Alien n’est rien d’autre qu’un film qui parle de viol et de sexe, c’est juste ça, il faut pas chercher plus loin. Du reste les premières ébauches mettaient en scène un alien avec une tête qui ne pouvait plus cacher sa ressemblance avec un sexe d’homme… Mais il n’y a pas que sa tête, sa langue ou deuxième mâchoire n’est rien d’autre qu’une énième interprétation d’un sexe d’homme qui rentre et sort violemment, ce va-et-vient non voulu et douloureux (mortelle) qui représente un viol. Sa queue aussi, dans le premier film et dans le dernier Alien Convenant, on voit l’Alien passer sa queue entre les jambes de sa victime dont une qui est nue… En fait, quand on regarde le film avec cette idée du viol, on y voit plein de rapports.
alien titre
alien
alien
alien

D’après Wikipedia:

L’un des thèmes principaux du film est un sujet délicat, à savoir le viol. Ceci est lié au créateur de l’alien, H.R. Giger. Il fait ce qu’il appelle de l’art « biomécanique », c’est à-dire que la plupart de ses œuvres mélangent l’organique et le mécanique. C’est un univers fantasmagorique car la plupart de ses créations sont inspirées par ses cauchemars118. Avec Alien, il crée un univers particulier, les premières illustrations montrant même des xénomorphes en train de violer des humaines. Nous retrouvons ce même thème dans le film. Le facehugger saute au visage et introduit par force son appendice à l’allure phallique dans la bouche de Kane et y pond un embryon. Le personnage est bafoué dans son intimité118. Autre exemple de ce thème, la mort du personnage de Lambert. Le plan sur la « griffe » de l’alien dans l’entre-jambe de Lambert ainsi que les cris en son off de cette dernière lorsque Ripley tente de la secourir sont sans ambiguïté sur ce que veut sous-entendre Ridley Scott118. La séquence finale comporte elle aussi une dimension sexuelle évidente118. Enfin, Ash lui-même semble témoigner de la curiosité pour la sexualité lorsqu’il tente d’étouffer Ripley avec un journal enroulé enfoncé dans sa gorge. Un symbole phallique, là encore, qui ouvre nombre de questions quant aux pulsions potentielles d’une créature robotisée117. Derrière la tentative de meurtre sur Ripley, on peut aussi y voir une forme de tentative de viol118. Les photos en arrière-plan donnent une connotation explicite à la scène car il s’agit de magazines pornographiques118.

L’un des sujets abordés tout au long du film est la maternité118. Premièrement, le vaisseau est appelé « Maman ». C’est une entité rassurante face au froid de l’espace comme en témoigne l’alternance de plans entre les dehors venteux et froids de la planète des aliens et les intérieurs cosys et silencieux du vaisseau lors de l’exploration de celle-ci. La pièce centrale est lumineuse et est toujours là pour répondre aux questions de l’équipage. Image donc d’une mère qui est là pour protéger la famille que constituent les personnages118. En opposition on nous présente un autre système de maternité. Celui des aliens. Une espèce qui dépose ses œufs dans un espace étranger (le vaisseau échoué sur la planète) et protège ses œufs par une couche laser en dessous de laquelle la chaleur est présente118. Par ailleurs, le système par lequel l’alien prend vie rappelle aussi le thème de la maternité puisque après gestation dans le corps de son hôte, le monstre prend réellement vie à travers ce qui ne peut être décrit que comme un accouchement forcé118. Cet accouchement est contre nature et donc annonciateur de désastre puisque c’est un homme et non une femme qui lui donne la vie118. Trahis par « mère » qui est en fait programmée pour faire passer le retour de l’alien sur terre avant la survie de l’équipage, tous les hommes mourront. Seule Ripley survivra et finira par couper le cordon en faisant s’autodétruire « mère »118.

L’autre chose qui me dérange, qui n’a rien à voir avec les extrêmes et encore moins le féminisme, c’est ce livret de famille, je vais en choquer pas mal, mais je ne supporte pas de voir parent 1 et parent 2 au lieu de mère et père. Je n’ai rien contre les personnes qui préfèrent ceux de leurs sexes, les lesbiennes et gays, pour tout dire je m’en contre fou. J’ai des amis homos et je ne vois pas la différence entre eux et mon couple, c’est la même chose, faut dire que j’ai grandi dans une famille très ouverte, donc voila. Par contre, je pense que la sexualité doit comme la religion, ne pas impacter sur la voie publique, c’est tout, je suis croyant et on ne saura jamais en me regardant ce que je suis, que ce soit hétéro ou homo, cela me gêne de voir des embrassades et plus dans les espaces publiques.

Actuellement on voit des pubs sur des gays ou lesbiennes s’embrassant, ça me choque, autant que les hétéros qui s’emballent dans des pubs, je pense qu’il faudrait arrêter avec ces biens pensants qui nous imposent ça pour qu’on soit plus tolérant. Le truc, car là je dépasse un peu de ce que je voulais dire, c’est que j’entends qu’il faut de la tolérance, accepter les goûts de chacun, par contre imposer aux autres, non. En faite --je sens que je me fais des ennemies–, j’entends souvent que c’est un comportement normal puisque dans la nature, les animaux font de même, c’est vrai, pas que les animaux du reste, en prison les détenues se livrent aussi et pourtant ils ne sont pas gais juste en manque, c’est donc un comportement normal, il faut tester tout avant de dire non quand on est indécis, les animaux dans la nature ont des comportements hétéros et d’autres homos, rien d’anormal juste la nature. Par contre ce qui diffère de la nature, c’est que dans la nature, les animaux gais n’auront pas de petits, je sais pas si eux le savent, mais ils ne pourront se reproduire, or les humains par la science ont le pouvoir de créer la vie et là, pour ce cas je suis contre, je préfère laisser cette science à ceux qui en on le plus besoin, les personnes stériles.

Attention de ne pas dire ce que je n’ai pas dis, bien que ça me pose un soucis car pas “naturel” pour reprendre l’exemple qui montre bien que dans la nature et sans intervention de l’homme, les animaux ne peuvent avoir d’enfants si ils n’ont pas un comportement hétéro. Donc, dans cette logique, très biblique, je n’approuve pas le droit à avoir un enfant de façon assistée avec mère porteuse ou dons de spermes, par contre j’approuve le droit à l’adoption, car en aucun cas un couple homo ne sera plus mauvais ou malsain qu’un couple hétéro au contraire et de plus un pote à grandi avec deux mamans et il est tout aussi bien que celui qui a vécu avec un père et une mère, ça ne l’a pas transformé en gai, il est hétéro avec enfants et n’a pas de trouble du manque de père ou autre, l’histoire de vivre avec deux papas ou deux mamans rend homo est une fable. Mais je n’approuve pas pour autant, l’histoire du parent 1 et 2 à la place de mère et père juste pour favoriser une tranche de la population.

Pour le mariage homo, là honnêtement je m’en fou, mais j’ai du mal avec un mariage religieux car c’est juste vis-à-vis des textes religieux et ce peu importe la religion qui l’interdit car soit disant blasphématoire, je comprendrai pas comment qui que ce soit d’un peu croyant, pourrait aller dans une église se marier avec son compagnon du même sexe alors que le texte religieux l’interdit.

Non rien ne me dérange, des choses que je n’approuve pas, comme le mariage religieux ou le droit à l’enfant via une porteuse ou un dons de sperme, mais encore une fois mes amis homos y sont farouchement opposés… Donc je n’ai pas honte de le dire aussi ici, le truc qui me chiffonne, c’est que je suis pas le père mais le parent, ça je n’arrive pas à comprendre comment on a pu en arriver là…

Commencer la discussion: Venez écrire un commentaire dans le forum.