Skip to main content
Seb's blog
logo PassionGNU/Linux

Un truc me gêne avec openSUSE, faut que j'en parle!

Faut que je parle d’une chose qui me dérange chez openSUSE, l’instabilité du projet. Comparé à Debian qui en 15-16 ans n’a pas bougé, n’a pas changé, pour le pire et le meilleur, ou si peu que ça passe quasi inaperçus, le projet openSUSE se cherche encore et toujours… C’est dommage que depuis toujours, ce projet n’a eu de cesse de vouloir changer pour trouver un paradis perdu (merci Christophe).

Je ne suis pas réfractaire aux changements ni au modernisme, j’utilise un robot aspirateur et j’en suis super content, je change mon comportement ecolo en récupérant l’eau de pluie pour arroser mon terrain,… Bref, je ne suis pas contre le changement, mais changer pour changer juste parce-que c’est cool et fun, non.

Le site Distrowatch a posé une bombe sur openSUSE, une de plus devrais-je dire. On en a parlé dans le forum, Yoshi plus exactement, ça m’a fait un choc car au moment oû je fais confiance à autre chose que Debian pour les machines qui ont besoin de stabilité et de fiabilité, je me retrouve avec une épée de Damoclès sur la tête. Je vous sors la news de distrowatch:

While much attention this week is focused on openSUSE 15.4 Leap, many in the openSUSE community have concerns about the future of this branch of their distribution. openSUSE 15.4 is the penultimate release of Leap and it looks like 15.5, likely to be released next year, will be the last of the line. Much of this concern has come in the wake of an announcement from Lubos Kocman which read, in part: “Since the announcement of next-gen SUSE Linux Enterprise has already landed, I’d like to take a moment and talk a bit about our last openSUSE Leap 15.X release and set some expectations.”

Stefan Behlert has stated the next release of SUSE Linux Enterprise will look a lot different than the current offering, which shares its code base with Leap. “The connection between Leap and SLE has changed. And while some bits and pieces got better, we firmly believe we can do better. SLE 15 is a great general purpose operating system, yet challenges with some use cases, new places of deployment, and the type of enhancement requests show that it’s time for a successor.”

While SUSE has been quiet about what exactly will happen next, it looks like SLE will become a minimal, transactional base, downstream of openSUSE Tumbleweed. Meanwhile Leap is likely to be phased out, though confirmation has not yet been published about these plans.

Qu’on peut traduire par:

Bien que l’attention se porte cette semaine sur openSUSE 15.4 Leap, de nombreux membres de la communauté openSUSE s’inquiètent de l’avenir de cette branche de leur distribution. openSUSE 15.4 est l’avant-dernière version de Leap et il semble que la 15.5, qui sortira probablement l’année prochaine, sera la dernière de la gamme. Une grande partie de cette inquiétude est venue à la suite d’une annonce de Lubos Kocman qui disait, en partie : « Puisque l’annonce de la nouvelle génération de SUSE Linux Enterprise a déjà atterri, j’aimerais prendre un moment et parler un peu de notre dernière version d’openSUSE Leap 15.X et établissez des attentes."

Stefan Behlert a déclaré que la prochaine version de SUSE Linux Enterprise sera très différente de l’offre actuelle, qui partage sa base de code avec Leap. “La connexion entre Leap et SLE a changé. Et bien que certains éléments se soient améliorés, nous croyons fermement que nous pouvons faire mieux. SLE 15 est un excellent système d’exploitation à usage général, mais des défis avec certains cas d’utilisation, de nouveaux lieux de déploiement et le type de demandes d’amélioration montre qu’il est temps pour un successeur.”

Alors que SUSE a été silencieux sur ce qui se passera exactement ensuite, il semble que SLE deviendra une base transactionnelle minimale, en aval d’openSUSE Tumbleweed. Pendant ce temps, Leap devrait être progressivement supprimé, bien que la confirmation de ces plans n’ait pas encore été publiée.

En vrai, il y a une discussion , il y a un projet qui se monte, du nom de ALP pour “Adaptable Linux Platform”, je retranscris ici une traduction d’un message qui lance la chose:

(Envoi à la fois à openuse-project et à opensuse-factory. Veuillez maintenir les discussions sur la liste -project pour faciliter la vie de tous.)

Moi,

Au cours des derniers mois, de nombreuses personnes ont soulevé le sujet “Quand la prochaine version majeure de SLE sortira-t-elle ?”. Aujourd’hui, nous aimerions vous donner une première mise à jour sur les plans.

Depuis 2018, date de la sortie initiale de SLE 15, beaucoup de choses ont changé, notamment les exigences des utilisateurs et des clients, les technologies, la vitesse d’apparition des nouvelles versions d’applications, les langages et leurs bibliothèques.

La connexion entre Leap et SLE a également changé. Et bien que certains éléments se soient améliorés, nous croyons fermement que nous pouvons faire mieux. SLE 15 est un excellent système d’exploitation à usage général, mais les défis avec certains cas d’utilisation, maintenant les lieux de déploiement et le type de demandes d’amélioration montrent qu’il est temps pour un successeur.

Avec la prochaine génération de versions d’entreprise, nous voulons nous attaquer à ce qui précède. Dans l’intention de faire des changements radicaux (concernant la technologie mais aussi la conception), nous choisissons “Adaptable Linux Platform” ou court “ALP” comme nom de code pour cette prochaine génération. Cela indique déjà que certaines choses seront assez différentes de ce qu’un “simple” SLE 15++ serait ;)

D’abord et avant tout, ALP sera développé à l’air libre. Nous n’allons pas recoller les morceaux en interne puis les partager à l’extérieur, comme par le passé. Non, nous créons et construisons dans le service de construction openSUSE - dans un projet à côté de vous :). Vous pouvez voir directement ce qui se passe et participer plus facilement.

Un autre point important est que nous avons l’intention de diviser ce qui était plus générique, tout est étroitement lié en deux parties : une partie matérielle plus petite, une sorte de “système d’exploitation hôte”, et la couche et fournissant et supportant les applications, qui seront conteneur (et VM) basé.

Vous pourriez dire “C’est très générique, pouvez-vous nous en dire plus ?” - bien sûr. Dans les semaines à venir, de plus en plus se cristalliseront, et nous partagerons aussi rapidement et régulièrement que possible. Ceci n’est qu’un premier avertissement pour vous informer que nous sommes en train de tout mettre en place - du projet aux canaux de rétroaction, de la documentation aux tests.

Bien sûr, vous aurez beaucoup d’autres questions - comment la contribution fonctionnera-t-elle, quel impact cela a-t-il sur LEAP et get-oo, comment la migration pourrait-elle fonctionner, et bien d’autres encore. Nous vous demandons un peu de patience. Nous promettons que nous partagerons dès que possible plus de détails.

ciao, Stefan

J’ai quand même une impression de déjà vu, en fait ce qu’il dit, existe déjà, ou du moins ça me fait penser directement au projet MicroOS.

J’ai quand même du mal à avaler la pilule, mais je ne suis pas le seul, clairement sur Alionet, il y en a d’autres qui sont avec le même dilemme et la même conclusion, au-delà de Debian, il n’y aura bientôt plus autre chose pour ceux qui ne veulent ni rollings ni conteneurs. Je n’ai rien non plus contre les paquets type Flatpack ou Snap, mais pas pour un pan complet de mon OS, c’est bien plus lourd, moins vivace, plus long à lancer et j’en passe.

En 16 ans, le projet openSUSE n’a de cesse de changer, de muter, à tel point que c’est devenu ambigu et incompréhensible. On est passé de SUSE avec une distribution gratuite et payante mais non libre et à développement fermé; à une distribution totalement ouverte et libre, puis à deux versions (Tumbleweed et Leap), puis trois si on rajoute MicroOS, pour maintenant changer encore Leap… Je doute bien que les mains ne sont illimitées mais tout de même.

Alors je ne vais pas crier au loup avant de l’avoir entre les mains, tant qu’on ne touche pas à Tumbleweed, je dois dire que je trouverais une solution pour le reste, un retour sous Debian au lieu de Leap, ou encore Tumbleweed est envisageable en croisant les doigts que c’est valable pour une utilisation professionnelle de sa machine.

Ce que je ne comprends pas c’est qu’on change un truc qui a un réel public, comme on peut le voir ici avec les statistiques:

stat1

stat1

Même Tumbleweed n’a pas autant d’utilisateurs que Leap:

15.30 -> 234.02 K

15.20 -> 170.05 K

42.20 -> 150.09 K

tumbleweed -> 148.30 K

Voila, on verra bien, je pense que des trucs comme ça ne feront rien de bien à la réputation d’openSUSE, surtout dans notre pays oû le projet n’est que peu suivi.

Commencer la discussion: Venez écrire un commentaire dans le forum.