Skip to main content
Seb's blog
logo PassionGNU/Linux

Je passe à Sid pour ma machine principale, on verra bien!

Je me suis demandé suite à la sortie de Fedora qui me tente toujours et un peu plus à chaque nouvelle version, suite aussi aux tests que j’ai fait de celle-ci qui sont excellents et avec de très bons retours, pourquoi pas aller dessus le temps que mon éternelle Debian me manque. Et puis, il est venu le temps de la réflexion, savoir en quoi Fedora m’attirait, ce n’est pas pour le format RPM ni son DNF qui est sûr bien moins lent qu’avant mais aussi moins lent que son prédécesseur YUM, non ce n’est pas pour ça. Fedora nécessite --tout comme openSUSE-- d’un dépôt externe pour tout ce qui est potentiellement problématique juridiquement, chose que je n’aime pas car souvent de tels dépôts n’ont pas les mêmes moyens, je ne sais pas vraiment pour Fedora mais pour openSUSE/Packman, c’est le cas, donc c’est quelque chose qui me révulse. Sûrement son intégration de Gnome et des nouvelles technologies qui me font pencher de plus en plus vers celle-ci, je sais pas.

La seule rolling que je mets volontiers sur ma machine principale est la openSUSE, Fedora n’est pas une rolling c’est presque ça, on va dire que c’est une semi-rolling, mais je trouve que c’est le comportement le plus intéressant et ce malgré le fait de se sentir le cul entre deux chaises, d’un coté on ne souffre pas de la maladie des rollings, la course à la dernière version qui peut apporter des ennuis, surtout si on a des pilotes proprios ou encore des programmes pour le taf. D’un autre coté, on a pas cette impression de ne pas bouger et d’être sur du vieux, incassable mais vieux, ce que donne Debian ou Leap, ou encore Mageia même si on repassera pour incassable. ;-)

Fedora bouge entre les versions, dans une même version la plupart des logiciels évolueront pour coller le plus aux dernières versions en amont, seule l’environnement du bureau restera dans sa version majeur identique à la sortie de la distribution. Faudra une nouvelle version de Fedora pour profiter d’un bureau plus récent. Généralement Gnome sort un peu avant Fedora et cette dernière l’incorpore. Donc c’est une distribution vivante qui fait que l’on ne s’ennuie nullement. Le souci car il y en a quand même un, c’est que parfois les sauts vers une nouvelle version de cette distribution, apportent des soucis qui sont vite colmatés.

Comme d’habitude avec moi, ça va aller les premières semaines, voir le premier mois, mais très vite ma Debian va me manquer et j’aurais une sorte de “mal du pays”. Les gens ne veulent pas croire mais j’essaye vraiment de passer à autre chose et ce pour plusieurs raisons, mais je n’y arrive pas, c’est tout.

Du coup, pour compenser un peu, me changer un peu d’air, retrouver un truc plus vivant, car oui Debian Stable c’est chiant, on s’emmerde réellement car pas ou peu d’updates, pas d’ennuis, pas de surprises et ce pendant le temps de vie d’une version de Debian, c’est long. C’est long quand on ne se sert pas de son matos pour autre chose que du loisir, maintenant je suis bien content de mettre des stables sur le PC de madame qui s’en sert pour son travail, je ne risquerais pas de changer, déjà pour une bonne raison, l’informaticien de son boulot connaît Debian/Ubuntu et ne partage le programme de la boite qu’en deb.

Généralement, je me mets sur Sid à l’approche du gel, ou carrément pendant le gel de celui-ci à l’approche de la sortie de la prochaine stable. Je crois que le gel est prévu pour janvier, donc dans deux mois, ce qui va me permettre de vivre “dangereusement” pendant ce laps de temps.

Ça fait longtemps que sur mon PC principal, je n’utilise plus autre chose que Debian Stable ou encore openSUSE Tumbleweed (rolling) mais j’ai dû perdre la main en ce qui concerne la Sid. Je vais y aller mollo, juste des apt upgrade deux fois dans la semaine puis quand je vois que des choses ne peuvent pas s’installer, je ferais un dist-upgrade par mois. J’ai bien sûr apt-listbugs et apt-listchanges.

Commencer la discussion: Venez écrire un commentaire dans le forum.