Skip to main content
Seb's blog
logo PassionGNU/Linux

Bilan 2022, informatique, le blog et autre.

L’année 2022 n’a pas été des plus productives pour moi, en terme de contributions directes officiels aux deux distributions que j’utilise, il n’y a pas eu grand chose, c’est simple je n’ai rien fais pour Debian, mes contributions sur mon propre paquet ayant été toujours refusés… C’est mieux chez openSUSE avec 3 mise-à-niveau du paquet Ghostwriter…

Pour Ghostwriter toujours, je ne suis plus mainteneur unique chez Debian, mais juste “uploader”, ce paquet est passé dans les mains de la team “KDE” de Debian, comme pour openSUSE du reste, là-bas aussi c’est passé dans les mains de KDE. Chez openSUSE, je sais que j’aurais toujours la main mise dessus si je le veux, ça change pas de ce qui s’y passait avant, puis chez eux on peut “taper” dans tout les paquets, pas besoin de permissions. Chez Debian, faut que je regarde, je pense que malgré ce qu’on m’a dit, je n’aurai pas grand chose à faire, voir rien… On verra bien, j’y crois moyen, je pense de toute façon que ça sera une année charnière, surtout si ALP d’openSUSE se concrétise en un truc génial, puisque n’ayant plus de place dans la contribution chez Debian, ayant encore tout mes droits chez openSUSE, n’ayant pas non plus besoin plus que ça de Debian car elles sont remplacées petit à petit par des Tumbleweed ou des Leap (bientôt des ALP avec de la chance), je quitterais pour de bon le monde de Debian. Oui ce qui me faisait encore tenir sur Debian malgré mes frustrations, en dehors de la supériorité pour moi des paquets en deb, c’était ma responsabilité envers mes paquets et surtout ce paquet, maintenant que je ne le suis plus son responsable unique, je n’ai plus d’attache.

Surtout, Debian était pour moi la distribution ayant le plus de paquets, ce n’est plus vrai, openSUSE et Fedora ont rattrapé leur retard et je me demande même si il n’est pas plus facile aujourd’hui de trouver un jeux ou un émulateur ou même quoique ce soit d’autre chez eux que chez Debian.

Non, ce qui change la donne, surtout, c’est que chez Debian je ne suis rien, je n’ai rien, je n’ai aucun droit, juste un utilisateur lambda… Je n’ai même pas droit de vote… Bizarrement chez Fedora, je peux voter puisque j’ai déjà au moins contribuer en faisant juste un rapport de bug!!! Chez openSUSE, j’ai le droit de voter pour tout, j’ai une adresse en openSUSE.org, le droit de placer mes articles sur leur planète et j’en passe. C’est une reconnaissance pour mon travail et ma participation.

Ce n’est pas rien, car c’est tout de même plus de 15 ans de ma vie de linuxien que je vais jeter, encore tout au long de cette année, j’ai parlé de cette envie de lâcher. Certains diront que Debian c’est vieux, obsolète et j’en passe, mais merde, juste de ne pas paniquer, de ne pas avoir besoin à tout prix de surveiller sa machine, d’être tranquille pendant les updates, ça n’a pas de prix. Je vois beaucoup de personnes étant de base non utilisateur de Debian, pour une raison de vieux justement, tester Debian puis entendre dire bah merde qu’est ce que c’est bien de ne pas passer son temps à maintenir sa distribution… Même des joueurs, qui eux cherchent surtout la performance, j’en vois dire, que Debian est top pour cette raison, qu’ils sont sûr pour le coup de ne pas être emmerdé par une mise-à-jour. Vinceff, qui est un grand joueur a même dit qu’il comprenait pourquoi certains sont sous Debian, on a une grosse configuration au départ pour avoir un truc aux petits oignons, mais que par la suite c’est pour deux ans au moins. J’irais encore plus loin, c’est pas pour deux ans mais pour la vie de la machine puisque même les sauts de versions se passent tranquillement et laissent notre configuration…

Je regarde mes Debian stable, je ne pense pas trouver plus tranquille pour ma femme et sa machine professionnelle, jamais emmerdé, les updates c’est moins de 100 paquets par mois, cette semaine je n’ai rien eu, généralement c’est 10 paquets voir 40 paquets par semaine, c’est à dire bien loin de ce qu’on peut voir chez Fedora, arch, openSUSE (même leap)… Chez moi, pour ma machine perso, le saut de version tout les deux ans c’est plus ou moins 3000/4000 paquets (beaucoup de jeux) qui représentent 3/4 GO, c’est pratiquement ce que j’ai en un mois avec openSUSE Tumbleweed, car souvent dans la semaine, je me tape du 500 voir 1000 paquets!

J’adore openSUSE, surtout la rolling, avec BTRFS et les snapshots c’est juste le top, mais en terme de maintenance, on a l’impression de ne faire que ça. Puis il faut tout de même avoir une bonne connexion, la fibre n’est pas de trop, comme pour Arch ou SID du reste, c’est la même chose.

Je vais parler du blog maintenant, il a pas mal bougé depuis septembre, Zola, 11ty puis Hexo, il me va dans sa forme actuelle, juste le thème qui bougera en cours de route mais ayant plus de 300 thèmes de disponibles, ce n’est pas un soucis. J’ai eu du mal avec Hexo, maintenant c’est bien mieux, c’est même le top. J’espère donc ne plus bouger.

Que va être 2023? Une continuité de 2022, c’est-à-dire pas plus pas moins que ce qui s’est fait, certainement une perte de contributions de plus en plus importante, voir l’absence totale de contributions chez Debian de mon coté, chez openSUSE, faut que je regarde comment ça se passe mais normalement il n’y devrait pas avoir de changements, si je vois que je participe moins aussi la-bas, je demanderai ma radiation en temps que membre car je ne vois pas pourquoi je profiterai des avantages de contribuer si je ne contribue plus. Par contre dans ce cas la, j’arrêterai tout, comme mes comptes chez eux et autres, je mettrai fin à tout.

Contribuer c’est sur son temps libre et personnel, c’est du temps qu’on ne passe pas à faire autre chose, c’est pas plus mal de lâcher parfois et de redevenir simple consommateur --pardon utilisateur–.

Que dire de plus? Si, j’ai j’ai hâte de voir ce que va donner ALP qui remplacera à terme la Leap, hâte car j’ai beaucoup mis des Leap chez les personnes depuis la 42.1 et que si ALP ne va pas, je vais devoir les faire bouger. Voila, quand je parle d’instabilités, ce n’est pas forcément ce que sous-entends les autres, c’est-à-dire la stabilité de la distribution, mais aussi pour moi c’est la stabilité du projet et ça malheureusement, pour le moment, seul Debian me comble la-dessus. Qu’est ce qui pourrait faire que ALP ne correspond pas? Je vais donner des exemples, ALP est comme plus ou moins Siverblue de Fedora, utilisant principalement du flatpack, donc on repassera pour la légèreté et la réactivité, sur des machines récentes comme la mienne sans parler de machines de guerre, ça va être transparent, mais sur des machines un peu vieilles, c’est autre chose et dans mon cas mon entourage sous linux sont sur des bécanes de dix ans en moyenne. Il n’y aura dans ce cas la, pas beaucoup de choix, peut être Tumbleweed pour rester dans le cadre d’openSUSE, mais ça va nécessité au moins deux choses, de un la fibre ou au moins une bonne connexion et de deux une autonomie de la personne, ce qui j’avoue n’est pas le cas du tout. L’autre solution, pour rester sur RPM partir sur du Red-Hat et dérivé ou du Fedora, mais cette dernière bouge de trop pour moi et je connais mal n’en ayant pas sous la main (je suis plutôt deb ou SUSE). La dernière possibilité de remplacement, serait de revenir sur Debian et/ou pourquoi pas Ubuntu, ma préférence allant pour la Debian (question de tranquillité et de stabilité). Du reste dans le cas de revenir à du Debian, pourquoi ne pas coller une ou deux Devuan pour tester en condition réelle car j’ai des connaissances dans la vraie vie et pas seulement des réseaux qui m’ont fait de bons retours dessus…

En parlant d’Ubuntu, ça fait un moment que je n’ai pas touché, j’ai dû avoir dans les mains une 20.04, puis c’est tout, moi qui aime bien tester les Ubuntu ça me fait un peu bizarre de ne plus le faire. C’est une distribution que je n’aimais guère avant la 10.04, je trouvais qu’il fallait mieux se faire chier à configurer sa Debian que de prendre le raccourcie Ubuntu. Actuellement, je trouve qu’il n’y a pas mieux pour commencer avec linux, pas Mint, encore moins Manjaro qui est une merde pour le nouveau venu, pas Debian ou sinon avec beaucoup de courage et d’envie, pas openSUSE ni Fedora, pas de MXlinux pour la simple raison que celle-ci est stable mais oblige à réinstaller à chaque nouvelle version (un comble pour une Debian)… Ubuntu LTS est simple, fiable, stable, fonctionne juste comme il se doit sans complication, c’est ce qu’on demande pour commencer. Les gars qui collent des Manjaro sont soit inconscients soit veulent une charge de travail plus conséquent, cette distribution est une rolling qui bouge souvent, déjà le nouveau venu doit se mettre à la page de linux, apprendre un nouvel univers qui ne marche pas comme Windows mais en plus se taper l’instabilité des changements continues dû aux updates. C’est ce qui me poussent aussi à refuser openSUSE Tumbleweed, pour les mêmes raisons. Pour Leap, la prochaine 15.5 n’est qu’une version d’entretien en attendant le futur de ALP, je vais passer mes Leap en 15.5 mais certainement pas installer des Leap pour de nouveaux “clients”.

Sur 20 machines, pardon sur 20 familles, je dois bien avoir 9 sur Leap et ça me pose un véritable soucis, je me mords les doigts d’avoir bougé de Debian pour Leap. Il reste encore 2 ou 3 Mageia, je ne sais même plus, peut être même qu’un seul, oui, ça doit être ça, un seul encore est sous Mageia, mais lui s’occupe des updates et des sauts de versions. Le reste est sous Debian 11 dont au moins une qui n’a pas eu de mises à jour depuis ses premiers jours, la personne étant récalcitrant pour ça, vestige de Windows.

Bref, c’est une année où on va devoir se bouger et faire chauffer SSH. J’aime de moins en moins ce rôle “d’informaticien” pour la famille, j’aimerai partir loin et tout lâcher.

Maintenant, je vais parler de ce que je pense et du future de linux en générale, je crois, je vais même plus loin, je suis persuadé que le future de linux se trouve dans les distributions reproductibles comme Silverblue (Fedora), Microos/ALP (openSUSE) et Nixos. Fedora et openSUSE ne sont pas encore pour moi vraiment accessibles, bien que beaucoup de personnes dans le forum Fr de Fedora sont sur Silverblue, je n’ai pas pu l’installer sur mon portable de 2009, je suis resté pendant une bonne heure sur le même truc, la barre d’avancement ne bougeant pas… Je trouve aussi que le mélange de rpm-ostree et flatpack n’est pas top, on a DNF dans la version classique, puis on passe encore à autre chose pour la Silverblue, c’est pas simple et au-delà de ça ce n’est pas des plus rapides, de plus on passe son temps à redémarrer. Non, pour moi clairement celle qui se rapproche le plus de ce que je m’imagine pour le future, c’est Nixos. Elle a franchit un pas vers la simplification et l’accessibilité avec son installateur graphique qui pond un fichier de conf de bonne facture.

Alors comme je le dis, je ne sais pas ce que va donner l’ALP de SUSE mais pour le moment je pense que ça sera comme Silverblue, donc est-ce qu’on aura Zypper ou rpm-ostree, je ne sais pas. Donc je ne parlerai pas d’elle.

Nixos, pour l’avoir encore essayé cette nuit (29/12), c’est simple tant qu’on reste sur du classique, mais il faut encore que je regarde du coté de mon scanner et des mes disques durs, rajouter ce qui manque. Je suis tenté de dire que ça pourrait être mon OS, tellement que je suis convaincu de la chose et de son fonctionnement. En fait, j’ai de plus en plus une utilisation de ma machine qui se tend uniquement vers le multimédia et la bureautique, avec un peu de jeux comme les classique Wesnoth, 0ad, Cataclysm et j’en passe… Tout ce que je faisais en terme de serveurs, c’est plus ou moins finit ou ça va disparaître de mon usage.

Ce jour (31/12), j’ai continué mon expérience Nixos, plus ça va et plus je me dis que ça sera mon OS dans peu de temps. J’ai réglé mes soucis, pour l’imprimante/scanner suffit de rajouter:

# Enable CUPS to print documents.
services.printing.enable = true;
services.printing.drivers = [ pkgs.hplip ];
services.avahi.enable = true;
# for a WiFi printer
services.avahi.openFirewall = true;
# for an USB printer
#services.ipp-usb.enable = true;
# scan
hardware.sane.enable = true;
hardware.sane.extraBackends = [ pkgs.hplipWithPlugin ];

Et mon soucis de disque dur externe, fallait juste penser à installer/utiliser le NTFS, comme ceci:

boot.supportedFilesystems = [ "ntfs" ];

C’est là, qu’on voit que même Debian et Arch sont quand même simplifiées, je n’ai jamais eu besoin d’installer manuellement NTFS depuis fort longtemps, voir jamais avec Debian ou tout autres distributions plus simples. C’est juste le mauvais point de cette distribution, c’est qu’on doit perdre ses habitudes de vieux cons.

Normalement, je devrais mettre en route des Nixos en remplacement des Leap, notamment chez mes parents, mais aussi principalement chez moi avec mon portable. Le seul hic, c’est que pour le moment, je ne pige rien sur le fait de mettre en place un service comme Postfix, ftp ou tout autre chose, du reste même Minidlna, je n’y comprends rien, mais c’est plus vraiment un soucis. Je parlerais un peu plus de Nixos prochainement.

Commencer la discussion: Venez écrire un commentaire dans le forum.