Skip to main content
Seb's blog
logo PassionGNU/Linux

Dragon Quest 11S, un bon RPG old school!

Dragon Quest est une franchise aussi vieille que Final Fantasy, qui a bon nombre de fans, pour être franc, Bien que ce ne soit pas mon premier jeu de la série, c’est bien le premier que je possède sur une de mes consoles, avant ça, je jouais chez un pote fan de la franchise. Dans les années 90, il y avait d’excellents jeux jRPG, on avait les Final Fantasy qui a prit son ampleur avec son opus 6, les Dragon quest, les Mana, j’en passe mais on avait des pépites surtout sur la Snes.

dq11

C’est un jeu sortie tout d’abord sur la PS4 puis une version 11S pour ultime est apparue sur la Switch et c’est cette même version qui est maintenant sur toutes les consoles en attendant le 12. Que dire sur ce jeu? Pour commencer si comme moi vous aimez les vrais jRPG, c’est le jeu qu’il vous faut, c’est un jRPG à l’ancienne au tour par tour mais efficace, graphiquement c’est pas le plus beau et on est loin d’un FF15 --mais en même temps on est pas sur un truc dégueux comme le FINAL FANTASY XV POCKET EDITION HD qu’on a sur la Switch et sur tant d’autre support (comment ça il est aussi sur PS5 ou Xbox Series?)–, sûrement grâce à ce graphisme “cartoons” que j’aime bien et qui passe merveilleusement bien dans ce genre de jeux.

dq11s

Je voulais un RPG à l’ancienne car les Final Fantasy 12, 13 et 15 m’ont que peu intéressé, pas assez old school, ils ont voulu innover et c’est bien sauf que pour certains c’est carrément l’essentiel, c’est-à-dire les combats qui sont partis à la trappe et le système au tour par tour, quand ce n’est pas l’histoire, mention spécial pour le 12 sur lequel j’ai passé pas mal de temps dans son remaster sur Switch et dont je ne me souviens même pas de l’histoire… Ce Dragon Quest était dans le gamepasse Xbox et j’y ai donc joué plus ou moins 7 heures et bien que graphiquement en dessous du FF15, ainsi que moins rétro que le pixel-art d’un Octopath Traveler, j’ai vite été attaché par les personnages et entraîné dans son histoire.

ff5

OT

Mais cette version S ultime propose entre autre, un mode de jeu en 2D pour les nostalgiques, du reste certain passage se fera que dans ce mode, c’est un petit rajout parmis tant d’autre de cette version S.

DQ11S 2D

Normalement, je voulais prendre ce jeu sur Switch, mais le prix en dématérialisé m’a juste refroidis, puis je l’ai trouvé moins cher en cartouche sauf que j’avais déjà jeté mon dévolu sur la version Xbox, un poil plus propre, plus rapide et surtout avec un passage à la 4K (la Nintendo reste en 1080 sur le dock et 720 en portatif autant dire que l’on le voit sur une TV 55/57 pouces) même si c’est pas vachement utile pour le coup. Tant pis, je n’aurais pas la possibilité d’y jouer en portatif, ce qui m’aurait permis de faire des parties à coté de madame et de ne pas monopoliser la TV du salon.

Comme je le disais, j’y ai joué quand il était dans le GamePass, ce jeu m’avait vraiment bien entraîné et sans faire attention je suis tombé sous son charme, sauf que j’avais Octopach Traveler qui a une difficulté mal géré à mon sens (besoin de beaucoup de levelup et c’est chiant) mais c’est un autre débat, puis je me suis jeté sur un Mass Effect Andromeda donc le DQ11 est passé à la trappe et il a quitté par la suite le gamepass.

C’est un jeu assez facile, si on le fait avec un léger levelup, pas besoin de faire de grosses séances juste un peu, pour ne pas survoler le jeu, contrairement à Octopach Traveler où il faut y passer son temps puisque l’on a 8 protagonistes qui sont tour par tour au centre de l’intérêt et qui seront bien loin des autres personnages si on les utilise jamais, ce qui est mon cas avec la marchande et l’apothicaire entre autre, surtout au vu des boss qui font vraiment mal. Là, pour le coup, pas besoin de level up, du reste si on passe son temps à tout dégommer, on va vite survoler le jeu. Par contre le levelup est vraiment classique, c’est du tour par tour, ici on a pas de mode brave qui permet des enchaînements de quatre attaques en un tour comme dans Bravely Default 2, système qui permet de mettre un terme à un combat rapidement, ou encore d’enchaînements comme dans Octopach Traveler, il y a tout de même une possibilité d’accélérer les combats jusqu’à deux fois plus rapide, je trouve ça pas assez, surtout quand on sort encore une fois de Bravely Default 2 ou l’accélération se fait bien sentir (X4). Mais par contre, on a la possibilité de donner une tactique pour le groupe ou chaque personnage même notre héros, ce qui permet d’automatiser les combats sans la moindre pression sur la manette.

L’histoire c’est encore du grand classique, on est l’élu, un élu muet à la Zelda, avec des choix qui n’ont aucun impacte, ou pire tant qu’on aura pas dit la réponse voulu, on nous reposera la question sans fin, bref, c’est pas ici qu’il faut chercher des choix et des conséquences, allez plutôt du coté de Mass effect, de KOTOR et surtout des jeux du style Triangle strategy. Mais sachez qu’on est vite prit dans l’histoire, c’est même par moment très touchant et les plus émotifs d’entre nous pourront verser une larme, sans spoiler, très tôt dans le jeu on a un pincement au coeur --ou sinon je deviens hyper sensible ;-p-- …

Le bestiaire est des plus classiques encore une fois, c’est les mêmes créatures depuis des lustres, un pote est venu me voir et en y jouant il m’a dit que ce sont les mêmes bestioles que Dragon Quest : L’Odyssée du roi maudit. Ça me dérange pas, j’aime l’ambiance, on est loin des créatures hyper bien foutus d’un FF15, elles sont même moins impressionnante que ce que l’on peut trouver dans un Bravely Default ou un Octopach Traveler, je parle d’eux car ce sont les derniers RPG classiques auxquels j’ai joué. C’est des ennemies qu’on aurait pu trouver dans un Dragon Ball par exemple, même les personnages héroïques sont inspirés du manga. Comment ne pas faire un amalgame entre Erik et un certain Végéta, le héros en Trunck ou C17? Puis l’ensemble va avec la charte graphique un peu cartoon/manga qui est top.

La bande son va vite fatiguer, elle est redondante, une pour le monde, une pour les combats, une pour les interactions et encore une pour les cinématiques.

Alors ma conclusion, je dirais que c’est un excellent JRPG à l’ancienne, au tour par tour donc, visuellement c’est pas fou mais c’est agréable, l’histoire est --même si c’est du déjà vu surtout dans les dragon quest-- intéressante et on s’y prend facilement, on devine vite ce qui va se passer, les personnages sont attachants. On met du temps pour avoir son équipe au complet, c’est pas encore une fois Bravely Default 2 ou FF15 où dès les premières minutes du jeux, on a déjà notre équipe au complet, là dans ce jeux, on a un court moment bien seul, puis à deux. Les combats sont un peu répétitifs à cause du vrai tour par tour et contrairement à Bravely Default 2 ou Octopach Traveler --pour ne citer qu’eux encore une fois-- où l’on a la possibilité d’enchaîner les actions pour chaque personnage en un tour. Heureusement, il n’y a pas besoin de beaucoup de levelup et que l’on peut automatiser les combats. Perso, je suis même à me demander si ce n’est pas mon meilleur jRPG classique (à l’ancienne) auquel j’ai joué et j’en ai joué. Ah et pour ceux qui l’auront en matérialisé, le design de la jaquette est magnifique.

pochette DQ11S

Commencer la discussion: Venez écrire un commentaire dans le forum.