Skip to main content
Seb's blog
logo PassionGNU/Linux

j'étale mes états d'âmes sur les distributions GNU/Linux ou comment le distro-hopping peut faire du bien.

Je réponds directement au billet de notre ami Fred C’est quoi le programme sur le blog pour la semaine des « confiseurs » ?, qui dit ceci:

Je ne vais pas non plus étaler mes états d’âmes sur les distributions GNU/Linux qui sont devenues mûres pour les principales. Les projets maintenus par trois personnes au fin fond d’un garage du côté de Pékin ne m’intéresse plus. Même pour faire des épisodes DGLFI, c’est dire 🙂

Je ne parlerai pas non plus de distro-hopping qui me semble de plus en plus décalé en cette fin d’année 2023. Pour moi, le distro-hopping, ça sent bon les années 2000, voire 2010. Pas de nos jours où les distributions se ressemblent comme deux gouttes d’eau parfois. Même des principes révolutionnaires comme les distributions déclaratives à la NixOS ou à la GNU Guix ne me font plus le moindre effet. Pour moi, c’est simple, c’est soit Archlinux soit Fedora côté distribution principale.

Ça fait longtemps que je ne m’attarde plus sur les distributions GNU/Linux maintenues par trois personnes au fin fond d’un garage du côté de Pékin, ni même sur les projets qui s’appuie sur un autre et-ce même si il n’y a pas que trois barbus au fin fond du trou du cul du monde… Je ne m’intéresse pas aux Manjaro, Mageia, EndeavourOS, Mintlinux, Mxlinux, Pop!_OS, Zorin, Garuda, Nobara, Siduction, Gecko, Void, etc… j’en passe de plus belles mais dans cette liste on peut aussi ajouter les connues et populaires Arch, Gentoo et Slackware qui ne sont pas pour moi, plutôt qui ne me correspondent pas pour diverses raisons, soit archaïques, soit trop longues et lentes (compilation quand tu nous tiens), pas stable comme je l’entends et comme j’en ai besoin, ou simplement me demandant trop de maintenance.

Non, je ne m’attarde que sur Debian, Fedora, openSUSE et Ubuntu. Je fais tout de même quelques exceptions comme la NuTyX en est une et pourtant un seul développeur sur sa machine personnelle, la Devuan (qui est juste une Debian sans Systemd), la Nixos et la Gnu-Guix.

Pour Guix, j’admets ne pas savoir si il y a beaucoup de développeurs, je regarderai prochainement, mais en ce qui concerne Nixos, il y a pas mal de développeurs et de contributeurs.

Je n’ai pas totalement 40 ans, je ne suis pas pressé de les avoir en cette année 2024, plus que quelques moi et j’y serais, merde moi qui pensais mourir à 34 ans. Mais ce qui est sûr, c’est que je suis partisan du moindre effort, le minimum syndical pour avoir exactement ce que je veux, ce que je veux c’est le maximum d’automatisations et d’autonomies. Bref, Debian, là-dessus, m’a comblé pendant très longtemps, j’aimerai dire que c’est totalement du passé, que Debian est derrière moi, qu’elle a fait son temps, mais rien n’est plus sûr.

J’ai fait plusieurs billets sur les distributions qui ne sont que des copies les unes des autres, avec si peu de différences, seul reste les gestionnaires de paquets et le format de ceux-ci qui changent la donne. Les gestionnaires de paquets universels (Flatpak et Sanp) et leurs formats, n’ont pas fait l’effet de la bombe attendue. Les grands penseurs (Redhat et Canonical) espéraient que nous allions utiliser en masse et pour tout un pan de nos OS, leurs formats universels, non il n’y a rien eu de tel, juste avec parcimonie pour combler les manques principalement des paquets non distribués par les distributions.

Alors RedHat pour forcer un peu la main, sûr de son ingéniosité et parce qu’elle a un plan pour son business model dessus, nous fit une feuille de route avec la prise en charge par défaut pardon la mise en place progressive des flatpaks en remplacement des RPM pour toujours plus de choses. J’en parle souvent de ces formats, notamment dans Fedora compte passer les flatpaks en priorité :

Une réflexion est menée pour que GNOME Logiciels propose via une option de choisir d’installer un logiciel depuis Flatpak ou le dépôt RPM par défaut. À plus long terme l’option disparaîtrait pour laisser place aux Flatpak uniquement, les RPM seraient relégués pour la base du système.

mais aussi dans Flatpak, ce que j’en pense! et surtout dans openSUSE, Fedora, Flatpak… qui est un billet où on voit le forcing de RedHat, que je recommande à lire pour se faire une idée.

Ceci étant dit, vu que ça ne va pas assez vite, RedHat a décidé de pousser une distribution atomique qui met en valeur les flatpaks, elle s’appel Fedora Silverblue, SUSE étant le mouton la suiveuse la plus docile se lance dans la course avec le projet openSUSE ALP mais cette fois avec la noble intention d’économiser des ressources en terme de main d’oeuvre qui n’est pas sans limite. Vous comprenez bien, il n’y a pas assez de personnes faisant des paquets pour deux distributions, que sont Leap et Tumbleweed, il faut économiser la chose alors que les paquets sont construits depuis Factory, puis vont dans Tumbleweed pour finir un moment donné dans la Leap… Mais maintenant, en plus de Tumbleweed nous avons Leap micro, Microos, ALP, Slowroll, Kalpa, Aeon, comme quoi de la main d’oeuvre, il y en a toujours assez… Vous êtes en train de vous dire c’est marrant le gars crache sur RedHat mais pas sur Canonical, vous avez raison, en vrai c’est pareil du coté de Canonical sauf qu’elle n’a pas d’influence sur les autres distributions et puis c’est tout.

Mais c’est pas pour autant que ce sont de mauvaises choses, car elles ne jettent pas les RPM, du moins ce que je comprends chez ALP c’est qu’on aura bien les même paquets RPM, juste une utilisation qui diffère, tout comme pour la Silverblue qui n’est pas une “tout-flatpack”.

Mais bon assez parlé de ça, je suis content de faire de temps à autre du “distro-hopping”, alors je le fais normalement de Debian vers openSUSE, un peu Fedora (faut que je me fasse une Silverblue) et en ce moment c’est du Nixos. Quoiqu’il arrive, j’ai toujours une machine sur du Debian, je ne sais pas faire sans Debian, j’aime avoir ma roue de secours. Je passe un cap, j’ai moins de temps pour le PC, donc moins de temps pour la maintenance, Debian est parfaite et pour la rendre incroyablement incassable, je devais me faire une Debian stable avec BTRFS et Snapper (d’openSUSE), mais quand j’ai eu le courage de le faire, de lancer l’installation, je me stoppé et j’ai décidé de ne pas mourir con, de forcer le passage vers openSUSE qui serait le Saint Graal, une rolling innovante mais solide à la fois justement grâce à ça (BTRFS et Snapper).

Une fois que je télécharge l’ISO, je me dis “tiens, pourquoi ne pas retenter Nixos? Un détour ne fera pas de mal…”, alors me voila sur Nixos, maintenant que tout marche comme il le faut, que j’ai mon fichier pour la réinstaller dans l’état actuelle, je me dis “et pourquoi pas tester dans de bonnes conditions la Fedora Silverblue ?” et puis surtout “Si on voyait du coté de Guix?”.

Mais pour tout dire, je suis des plus contents, jamais je n’aurais connu de telles distributions sans le distro-hopping, jamais je n’aurais tenté Nixos sans chercher à trouver mieux, quand j’ai entendu parler de Nixos ou de Guix pour la première fois, je me suis dit ce n’est pas pour moi, c’est pour des développeurs ou encore des geeks… Et en fait, oui et non à la fois, bien sur que c’est geek, tout ce qui touche linux est geek, donc oui ça l’est, mais pas que. Cette geekerie va me permettre de gagner encore du temps, de la liberté, gagner en tranquillité d’esprit, je suis libéré du poids de la maintenance de mes OS et clairement je n’ai plus à l’esprit que quelque chose puisse tomber en panne, ou qu’une mise à jour se passe mal. C’est libérateur et j’ai du mal à ne pas me dire comment j’ai fait jusqu’à présent sans Nixos…

Je parle souvent que Nixos me fait penser à ce blog, au fonctionnement de ce blog, celui d’un site statique, oui je ne me vois pas aujourd’hui faire autrement pour mon blog que ce que je fais actuellement. En d’autre terme, les distributions classiques (Arch, Debian, Gentoo, Ubuntu, …) sont comme les moteurs de sites dynamiques (Wordpress, SPIP, Drupale, Joomla, …) et les distributions déclaratives (Nixos, Guix) sont comme les Générateurs de Sites Statiques (Jekyll, Hugo, 11ty, Hexo, Pelican, …). Mais ça mériterait un billet exclusivement sur ça.

Commencer la discussion: Venez écrire un commentaire dans le forum.