Le blog de Seb

PassionGNU/Linux, la passion du Libre...

Dec 28, 2018

"Contribuer à Debian, pas si difficile que ça au final!"

Comme je le disais dans le billet Ghostwriter accepté dans Debian Sid:

je pense que les prochaines versions seront acceptées plus rapidement, enfin je pense au vu que ce premier paquet était un ajout d'un nouveau paquet non présent dans l'archive Debian, et que ceux qui suivront seront juste des updates de versions.

C'est avéré être vrai, hier (27/12) je postais le rapport de bug 917404 pour fermer le Bug#917243 qui était en sommes une demande pour sponsoriser mon paquets dans Sid, ça donnait ça:

Package: sponsorship-requests Severity: normal

Dear mentors,

I am looking for a sponsor for my package "ghostwriter"

  • Package name : ghostwriter Version : 1.7.4-1 Upstream Author : wereturtle xxxxxxxxx@xxxxx
  • URL : https://wereturtle.github.io/ghostwriter/
  • License : GPL-3.0+ Section : editors

This fix version of bug # 917243 has been added as follows: cmark, discount, pandoc, wkhtmltopdf in debian / control. I took the opportunity to upgrade the version from 1.7.3 to 1.7.4.

It builds those binary packages:

ghostwriter - Distraction-free, themeable Markdown editor

To access further information about this package, please visit the following URL:

https://mentors.debian.net/package/ghostwriter

Alternatively, one can download the package with dget using this command:

dget -x https://mentors.debian.net/debian/pool/main/g/ghostwriter/ghostwriter_1.7.4-1.dsc

More information about ghostwriter can be obtained from https://wereturtle.github.io/ghostwriter/.

Changes since the last upload:

ghostwriter (1.7.4-1) unstable; urgency=medium

  • New upstream release
  • debian/control: add suggestions cmark, discount, pandoc, wkhtmltopdf. (Closes: #917243)
  • removal spelling.patch

-- Sebastien CHAVAUX xxxxxxx@xxx Tue, 25 Dec 2018 19:46:52 +0100

Regards, Sebastien CHAVAUX

Et ce matin, moins de 24 heures après ce rapport, j'ai eu la confirmation qu'il quittait Mentors pour unstable. Au final, je pense que je vais faire une sorte de documentation pour participer à Debian, c'est bien expliqué mais en faite c'est un peu fouillis, rangé dans diverses documentations, sur diverses adresses, rien de très simple surtout qu'il y a beaucoup à encaisser d'un coup, de mémoire ça donne:

  • se faire sa clef GPG,
  • installer les outils devscripts,
  • configurer les outils (faire en sorte que les outils devscripts utilise bien notre clef et notre bonne adresse/nom),
  • installer pbuilder et le configurer (pour le moment je n'ai fais qu'un truc simpliste mais Dylan qui est Développeur Debian, va me donner des conseil, merci à lui :-) ),
  • installer dput ou dupload et le configurer pour envoyer sur Debian Mentors,
  • se faire un compte sur Debian Mentors avec notre clef GPG,
  • installer debarchiver ou mini-dinstall ou apt-ftparchive ou encore debpool, n'ayant pas trouver encore celui qui me fallait, c'est-à-dire le plus simple d'utilisation et le plus automatiser,
  • s'abonner aux listes Mentors et bugs (à d'autre selon nos besoins),
  • faire une demande de bug pour proposer un nouveau paquet non présent dans l'archive Debian, proposer de le faire soi-même,
  • faire le paquet avec pbuilder ou debuild,
  • l'envoyer à Mentors via dput,
  • faire un rapport de bugs classique, mais pour présenter son paquet et demander un sponsor, un modèle est disponible sur Mentors (voir plus haut mon rapport de bug),
  • attendre...

Attendre peut être très long, dans mon cas, ce fut deux mois une fois accepté dans la liste d'attente de Sid, la seconde fois fut ultra rapide seulement quelques heures.

Il y a quelque chose qu'on entend souvent sur les gars de la communauté Debian, c'est que ce sont des barbus peu accueillant, je dois bien dire que chaque fois que j'ai eu un soucis, j'ai trouvé de l'aide et cela depuis 11 ans maintenant, que chaque rapport de bugs trouva une réponse ou un thx (=merci), que chaque fois où j'ai envoyé un mail j'ai eu une réponse comme Dylan Aïssi qui m'a bien aidé en me donnant des conseilles et qui compte encore m'aider (je le remercie chaleureusement) ou Raphael Hertzog donc des personnes qui sont à l'écoute et accessibles. Je ne l'ai pas toujours dit, ni même pensé puisque pas si loin que ça je parlais d'Olympe Debian car de l'extérieur c'est ce qui peut se faire sentir, je suis content aujourd'hui de le dire et de rétablir une vérité!

Ce que je ne comprenais pas, c'est que ça reste un labyrinthe compliqué vu de l'extérieur, surtout si on compare avec openSUSE et son OBS qui automatise vraiment tout de A à Z, mais les deux sont des projets intéressants, qui fonctionnent différemment et avec leurs qualités et leurs défauts.

J'espère vraiment pouvoir contribuer de façon plus sérieuse à ces deux projets!

Dec 27, 2018

"Le bilan de 2018 et ce que sera 2019."

Un an déjà et pourtant beaucoup de changements, comme le moteur de ce blog qui passe de Hugo à Jekyll pour une question de simplicité mais 2018 ne se résume pas à ça, non loin de là.

L'année 2018 fut l'année où je deviens propriétaire de ma maison, après des moments pas toujours faciles ni drôles, bien que par la suite d'autres surprises ne furent pas aussi plaisantes que ce qu'on pouvait s'attendre comme Enedis se foutant ouvertement de ma gueule ou encore quelques petits soucis dans la maison vite corrigés.

Ce fut aussi une année passée à la maison, toujours à la suite de mon accident de travail, j'ai eu des complications et pour le moment suite à une troisième infiltration en un an, je suis sur la bonne voie de guérison! Avec un peu de chance, je m'éviterais une opération et la perte de ma licence de conducteur.

Mais passons la vie personnelle pour ce centrer sur ce que parle ce blog: le libre. Comme dit dans le bilan 2017:

Cela me fait penser que je dois parler de mon propre sabordage, de ma recherche du site parfait pour moi, dans le sens sans prise de têtes, cela me fait aussi penser que je n’ai pas encore remis les anciens billets, qui je me rassure, ne sont pas perdu, sauvegarde de Wordpress étant faite, Pelican a pu facilement l’importer et me faire des billets compatibles avec lui, sauf que je suis sous Hugo sur ce blog, je sais toujours pas pourquoi celui-ci et pas l’autre, j’en ai testé trois, Hugo, Jekyll et Pelican, je peux maintenant dire que Jekyll par défaut est vraiment très loin des deux autres, il lui manque pas mal de choses en sortie de boite pour être au même niveau et ceci ne le fait même pas gagner en termes de performances… Pelican me convient mieux, il a des plugins comme Jekyll, il est facilement extensible, avec de nombreux thèmes, sa configuration me parle aussi mieux, il est certes plus long que Hugo et en même temps je ne connais rien de plus rapide que Hugo pour générer des sites, un simple exemple, le même site avec 319 billets venant de Wordpress, met 0.500s (500ms) pour se générer sous Hugo, 12.8s avec Jekyll et beaucoup moins de choses (pas d’archives par exemple…), puis enfin pour terminer Pelican a besoin de 10.5 pour le générer. Donc ces billets venant de Wordpress et importés par Pelican sont mal reconnus sous Hugo, c’est à cause des premières lignes, Hugo a besoin des infos en YAML ou TOML alors que Pelican importe les infos en début de fichier dans aucun des deux formats, il suffit juste d’insérer des caractères pour remédier à ça. Pourquoi Hugo si je préfère Pelican, je dirais que je pense sur le long terme, Hugo est bien plus rapide, il est bien plus vivace, il a une grosse communauté bien plus vivante, alors que Pelican me fait penser à un truc qui ne bouge pas ou plus, une version par an, la dernière actuellement disponible (3.7.1) date de janvier 2017, en même temps ça ne veut rien dire, le logiciel est bon, il est stable, il y a rien à faire dessus pour l’améliorer sauf le rendre encore plus rapide, c’est pas à l’ordre du jour et en regardant les commits qui sont faits ces derniers temps, c’est un seul gars qui est dessus et qui bosse, ça me rappelle Dotclear et je ne veux pas de ça. Il y a aussi que de look, les thèmes sont plus modernes, plus sympas et plus nombreux sous Hugo que sous Pelican.

Le site est passé à Jekyll pour les mêmes raisons qui sont ses qualités et que je voyais comme des défauts: l'ultime simplicité:

On arrive enfin aux GSS, la dernière trouvaille, le truc le plus geek pour faire son blog et le pire c’est que quand on s’y met, ça devient logique et bien plus confortable! Alors faut tout de même un peu relativiser, c’est une méthode un peu spéciale, faire des lignes de commandes pour “fabriquer” son blog c’est à première vu pas ou peu commun et pratique. Je pense enfin avoir trouvé ce qui me va dans ma manière de faire mon blog, je ne pense plus bouger, peut être passer de Hugo à Pelican ou vice-versa, voir un autre comme Hexo en Java, pourquoi pas tenter de faire un avec Jekyll pour vraiment être sûr que celui-ci ne me va pas, même si je vois déjà que c’est le cas, entre ses thèmes ou il faut faire sais plus quoi pour que ça fonctionne, la nomination des fichiers, le manque de fonctions par défaut sans plugins surtout si on compare avec un truc comme Pelican, mais passons ce n’est pas le but de ce billet, déjà quel est le but de ce billet? Oui faire un bilan de cette année 2017.

J'ai effectivement testé une seconde fois Jekyll et les défauts qui me sautaient aux yeux sont d'un coup devenus ses qualités, en grande partie, sa simplicité extrême qui fait que je sais où taper si il y a un soucis. Particulièrement son look par défaut qui fait que je ne trouve pas de liens externes pointant vers Google, comme sous Hugo où j'avais souvent des thèmes avec des polices Google... On peut aussi parler de la légèreté du site, il ne pèse rien, une page c'est une dizaine de Ko, bien loin du Mo de Hugo. Je voulais du KISS à la Archlinux pour mon blog, j'ai eu ce que je voulais, plus simple c'est rare! Depuis Août que le blog roule avec Jekyll et je ne pense vraiment pas à changer de sitôt.

En ce qui concerne Linux, pas de grands changements, j'ai bien fait un changement de Debian pour openSUSE sur le fixe et inversement pour le portable, je suis aussi passé par du rolling avec Tumbleweed mais depuis peu je suis revenu à une configuration classique pour moi, Debian Stable sur le fixe qui me sert avant tout de serveur ou de station de travail, je me fous d'avoir la dernière version de tel logiciel sur ce PC et pour le portable nous sommes revenus à du openSUSE Leap. J'ai trouvé depuis fort longtemps une certaine stabilisation sur mon fixe avec Debian, chose que je n'ai jamais réussi à faire sur le portable, avec openSUSE j'espère ne plus bouger ayant tout ce que je veux sur les deux machines avec ses deux distributions!

Je disais dans le bilan 2017 que j'étais passé à coté de l'optique d'aider mon entourage sous Linux:

Il est dans le vrai, j’ai en faisant ce que je pensais être bon pour autrui, fais de l’assistanat au lieu de transmettre le savoir, j’ai rendu des personnes dépendantes de moi, de mes services. Force est de constater que le travail gratuit n’est pas bon, je ne veux pas que mon patron m’exploite en me faisant bosser pour rien, sans salaire, alors pourquoi ai-je fait différemment pour ce que je pense être ma principale passion? J’ai rendu paresseux des personnes qui ne le sont pas dans la vie ou dans leurs boulots. Peut-être que j’aurais dû me faire payer, pas cher, mais un truc même symbolique, juste pour que ça ne soit pas gratuit, ceci aurait fait en sorte que ce savoir que je partage, n’aurait pas été aussitôt zappé, on l’aurait mis en valeur, comme une formation professionnelle. Je me rappelle de tout ses moments passés à apprendre auprès de mon père, sans jamais sourcilier, le vélo pour commencer, il a su me faire monter en vélo et à force de “m’accompagner”, à force de me pousser et surtout à force de patience, il a su me faire faire du vélo, j’ai su faire du vélo… Et moi de mon côté, je ne suis pas capable de trouver la patience, le temps pour qu’il soit indépendant de moi sur son PC. Je dois changer ça cette année!

Oui, je prends comme bonne résolution de trouver plus de temps pour en donner à mes proches, je pensais à tort, que de les assister au lieu de les laisser apprendre était de la solidarité, non c’est juste de l’assistanat et rien d’autre et ceci n’est bon ni pour eux ni pour moi. Donc 2018 va être le retour à des journées où je leur apprendrais l’utilisation de leurs PC, pas de la ligne de commande, je ne pense pas forcément que ça soit bien utile, mais la recherche, l’installation de paquets, l’installation de matériels comme les imprimantes… Je pense que ça prendra pas si longtemps que ça, mais ils seront moins isolés le jour où je ne serais pas disponible.

Je pense, enfin je sais que ce que j’ai fait n’était pas bon ni pour moi ni pour autrui, je pense avoir même desservi les personnes et Linux, je crois que par exemple mon oncle qui est ensuite retourné sous Windows 10 après de nombreuses années passé sous Ubuntu puis Debian (10 ans de mémoire), par l’achat d’un nouveau PC, a été une preuve de mon échec. Il savait faire des choses dessus, tout ce qu’il savait faire avec Windows, il le faisait avec Ubuntu, les mises à jour par exemple et toutes utilisations nécessaires à son informatique, comme le P2P, internet, le mail, la gravure, la bureautique, tout en fait puisque j’avais installé tous les logiciels nécessaires à ses besoins, mais lui ne savait pas ajouter des logiciels ni en rechercher… Donc c’est fini ce genre de trucs, je ne veux plus faire ça car en fait, je fais exactement ce que ferait un éditeur de logiciels propriétaires, je les enferme dans un besoin, alors là, ce n’est pas dans une optique de les garder sous ma coupole, c’est plus dans une optique bienveillante de les protéger des recherches, apprentissages, choses que j’ai dû assimiler au cours de ses nombreuses années sous Linux ou simplement de leur éviter les emmerdes allant avec la liberté de choix qu’offre le libre.

J'ai fais une grande marche arrière, j'explique beaucoup et fais un peu moins, je passe plus de temps pour expliquer et laisser ensuite les personnes faire, c'est comme ça que mon père remplit un journal, une sorte de bloc-note informatique. Il m'a surpris dernièrement en rippant ses CD de musiques avec SoundJuicer et SoundKonverter pour ceux un peu récalcitrant! Il a aussi fait des copies de DVD avec DVDRIP.

De mon coté, je me suis mis à contribuer dans divers projets, surtout openSUSE et Debian pour des paquets (ça concerne surtout openSUSE), je participe à Alionet suite à une demande de Sogal pour l'aider dans la traduction de nouvelles en français (pas énormément pour le moment), remonter des bugs dans les deux distributions que j'utilise (le faisant déjà mais plus rarement avant), je m'investis davantage dans Debian notamment en suivant d'innombrables listes et surtout en essayant de packager pour la distribution, ...

Que faire de plus en 2019? Je sais pas, je pense que coté libre, je continuerais à m'investir toujours plus, j'aime avoir des responsabilités et donc avoir en charge des paquets me plaît vraiment beaucoup, pour les rapports de bugs, je ne pense pas en faire plus sauf si malchance mais en utilisant que des distributions stables et fixes, je ne me mets pas dans de bonnes conditions pour participer dans ce milieu.

2019 sera aussi l'année de ma stabilisation sur le portable, le fixe lui étant depuis longtemps sur Debian, le portable sera sur openSUSE Leap et ne bougera plus!

2019 sera l'année des tutos "made seb", je pense aux backports de Debian, pbuilder sous Debian, ..., bref, il y a de quoi faire que ce soit du coté de Debian ou d'openSUSE!

Toujours pas de vidéos pour le moment sur la chaine Youtube ou quoique ce soit d'autre, pour une bonne raison, j'ai un réseau qui fonctionne avec une carte SIM 4G, 60Go pour le moment me suffisent et pour moins de 10€ je ne vais pas me plaindre.

Voila, pour ce billet récapitulatif de 2018.

Dec 24, 2018

"Ghostwriter enfin accepté dans Debian!"

Ce n'est pas une blague, c'est un peu avant Noël (24/12) que j'apprends que le paquet Ghostwriter (v1.7.3) entre dans Sid d’après les mails que j'ai reçu dans la journée. Les étapes de "debianisation" de ce programme ont mit 9 mois entre le moment du premier rapport de bug #894260 et l'arrivée du paquet dans Sid (deux mois si on prend seulement le moment où FTP Master le met en attente et l'acceptation dans Sid).

Alors je suis content pour une bonne raison, voir plusieurs, je n'aurais plus à empaqueter le paquet pour moi seul maintenant, à chaque version, je ferais les étapes pour le maintenir dans Debian et même si cela est plus pénible que pour openSUSE, je pense que les prochaines versions seront acceptées plus rapidement, enfin je pense au vu que ce premier paquet était un ajout d'un nouveau paquet non présent dans l'archive Debian, et que ceux qui suivront seront juste des updates de versions.

Je pense que je ferais --je sais pas encore comment on doit procéder--, une demande de bugs ainsi que le paquet pour Stable actuelle, faut juste que je mate comment faire pour le proposer dans les backports --ça fait penser qu'il faut vivement que je fasse un billet sur les backports de Debian, car il y a confusion chez certain--.

Je me suis attelé donc dans la foulé pour envoyer la nouvelle version 1.7.4, entre temps, le 25 Décembre, j'ai eu un rapport de bugs pour le paquet (#917243 ghostwriter: Please suggest optional export tools: pandoc discount cmark) qui est en faite une demande pour ajouter des suggestions de dépendances. Le paquet résultant de cela est sur Debian Mentors et attend patiemment un "sponsor".

Je pêche encore un peu sur les différentes étapes, vers quelle liste me tourner? quel sujet donner? Il y a des points à améliorer, je compte bien m'y mettre!

Dec 20, 2018

"openSUSE développement: Compte rendu du sommet des constructions reproductibles 2018"

17 December 2018 par bmwiedemann.

La semaine dernière, j'ai assisté au sommet mondial des constructions reproductibles à Paris. C'était très bien organisé par Holger, Gunner et leurs aides cachés à l'arrière-plan. Très similaire aux 2 derniers sommets auxquels j'ai assisté à Berlin.

Comme nous étions environ 50 participants, les introductions et les annonces ont été les seules choses à faire dans le grand groupe. Tous les travaux réels se sont déroulés dans 5-10 cercles plus petits.

Nous avons eu des participants de grandes entreprises comme Google (avec bazel), MicroSoft et Huawei, mais également de nombreuses distributions et projets open source. Même MirageOS en tant que système d'exploitation non Linux.

Nous avons partagé les connaissances, affiné les définitions des termes, développé des concepts tels que les «reconstructeurs» pour la vérification des versions et permis aux utilisateurs de faire davantage confiance aux logiciels qu’ils installent, etc.

J'ai entendu parler du dump de base de données non documenté (153 Mo) et du schéma de base de données

Et nous avons eu un peu de temps de piratage, aussi, alors il y a maintenant un travail jenkins qui affiche la liste des packages openSUSE Factory non reproductibles.

De plus, mon outil de maintenance dispose désormais d’un support supplémentaire pour la distribution Alpine Linux, grâce à l’aide de l’un de ses responsables: Natanael Copa. Ceci est destiné à aider toute la collaboration entre distributions, pas seulement pour les builds reproductibles.

Il reste encore du travail à faire pour mieux utiliser Mitre CPE pour mapper les noms de paquetages d’une distribution à l’autre.

Je pense que l’un des grands avantages du sommet a été le réseautage et les discussions en cours, de sorte que nous avons plus de facilité à travailler les uns avec les autres sur Internet à l’avenir.

Source

Dec 06, 2018

"Mageia 7, retour sur des codes classiques, un concours de fonds d'écran et encore une communauté qui a du mal avec l’accueil!"

Je commencerais par la nouvelle que tout le monde ~~s'en fout~~ attend, oui Mageia 7 est enfin prévu pour l'année qui cours... Ils misent sur un développement rapide dû au fait que la version 6.1 a abattu le gros du travail et qu'il reste donc peu de chose à faire. On l'apprend au détour du forum MLO et non dans le blog de la dite distribution, comme quoi décidément celle-ci a bien hérité des tares de son illustre ancêtre et non de ses qualités! On pourrait le dire autrement, Mandriva n'était, au final, pas si mal...

Oh je sais déjà ce qu'on va dire, je suis un anti-mageia refoulé, honnêtement si j'en parle ici c'est plus pour en faire parler et donc dans un sens en faire la promotion même si dans mon cas c'est net, je ne l'utiliserais pas ni même la conseillerais, mais je sais que d'autres blogueurs prendront connaissance en me lisant de cette sortie et relayeront la nouvelle, et au passage se feront passer pour de gentils chevaliers blancs sans même tester le stupide animal.

Mageia pour moi c'est tout ce qui ne va pas dans une seule et même distribution: - un outils (MCC ou CCM: Centre de Controle de ~~Mandriva~~ Mageia) qui sert à configurer la machine mais qui est en miette ou abandonné (certains outils fonctionnent, on se demande encore comment?), héritage quand tu nous tiens, - un gestionnaire de paquets merdique qui a un comportement des années 2000, on télécharge par quantité les paquets (de 8 à 8 au début que j'ai connue, à 40 par 40 de nos jours), puis on les installe de la même manière, en gros ça donnait sur Mageia 5 (ou si on veut remonter à l'origine du problème, Mandriva/Mandrake) que URPMI télécharge 13 paquets, puis les installe, puis en télécharge encore 13 autres puis les installe et ainsi de suite... Comportement que je n'ai jamais vu ailleurs de mémoire! Imaginez donc qu'au milieu il y ait une coupure d'internet ou pire de courant, on se retrouve avec un OS à moitié mis à jour, à moitié fonctionnel... Héritage quand tu nous tiens, - un autre gestionnaire de paquets du nom de DNF, celui de Fedora, en faite Mageia se tend à devenir une Fedora bis en moins qualitatif... Gestionnaire de paquets qui donne des comportements étranges sur cette Mageia, qui échoue à certaine mise-à-jour alors que URPMI lui y arrive... - une interface pour le gestionnaire de paquets URPMI (RPMdrake) qui n'a pas évolué et qui garde les concepts d'un autre temps, encore héritage quand tu nous tiens, mais c'est pas le pire car ils ont osé le prendre en exemple pour faire une interface à DNF, mais j'y reviendrais plus tard. On note des lenteurs pour afficher les recherches, faut aussi ne pas oublier de choisir toutes applications dans les filtres sinon de base c'est seulement les programmes avec une interface graphique qui sont affichés, sans oublier le mélange 32/64 bits qui oblige à bien regarder ce que l'on coche... drakerpm - une autre interface pour le gestionnaire de paquets DNF du nom de Dragora, comment dire sans être méchant, c'est de la merde, voila ça c'est dit, ce programme à lui seul, regroupe tous les défauts de RPMDrake et en ajoute de nouveaux tout en gardant l'interface de ce dernier datant de 2007 pour sa remise en beauté (l'interface fut changé/modernisé pour la Mandriva 2007), dragora - une communauté qui ne sait pas dialoguer, ni écouter et ce pas plus tard que cette semaine, j'ai encore pu voir un débordement de certaines personnes qui sont toujours sur la défensive dans un post demandant encore ce qui en était du board, j'en parlerais plus loin... - une communauté qui ne sait ni faire des annonces, ni donner des nouvelles, ni parler de leur distribution, en faite c'est un peu les déboires de feux Mandriva et de sa communication merdique voir inexistante, voir aussi tardive comme avec l'épisode des ayants droits de la marque pour la communauté, héritage quand tu nous tiens, - des idées à la con comme changer les noms des versions de développement, on ne parle plus d'Alpha ni de Bêta, on parle de STA (pour stabilisation) et pour l'autre, je dois dire que je ne me souvient même plus du nom, mais ça a l'air de rentrer dans l'ordre d’après ce wiki où l'on apprends qu'ils font marche arrière et revienne à une nomination plus standard, comme quoi je ne dis pas que des conneries! - une obstination à vouloir continuer de proposer toujours autant de bureaux, environnements graphiques, de programmes doublons, de programmes qui sont parfois même inconnues, alors qu'en contre partie il n'y a pas assez de mains d’œuvre, - une sécurité déplorable que ce soit dans l'infrastructure même du projet, ayant eu --c'est peut être toujours le cas-- des serveurs tournant sur des Mageia qui n'avaient plus aucunes mises-à-jour de sécurité, amateurisme diront certain dans le bon sens du terme, moi je pense que c'est surtout dans le mauvais sens de ce terme qu'il faut chercher! - toujours dans la sécurité, des retards ou plutôt très peu de personnes en charge de s'occuper de regarder les bulletins de sécurité, - ...

J'en passe sous silence, pas que les idées me manquent, seulement que ce billet s'allongerait inexorablement et que de toute façon personne ne s'en préoccupe, car tout le monde se fout de ce qui s'y passe. Si on veut vraiment savoir ce que je pense de cette distribution, je dirais qu'il y a des moments où renoncer est bien la meilleur des idées, l’acharnement thérapeutique n'est pas forcément la meilleur façon de faire vivre ou de maintenir en vie quelque chose qui n'est plus de son temps. Mageia est une distribution qui aurait été bien vu en 2006, qui aurait eu des choses à nous montrer, mais là honnêtement, faut être sincère, c'est juste une Mandriva bis, alors Mandriva n'a jamais été la meilleur dans un domaine à son époque et c'est bien pour cela qu'elle fut condamnée, Mageia n'est en rien meilleur et surtout elle est dans un contexte qui la dépasse. Disons ça autrement, pourquoi installer Mageia et pas une autre? Qu'apporte cette distribution dans ses bagages qui ne seraient pas présent dans d'autres distributions? Disons ça encore autrement, si je dois installer chez une personne: - une distribution fixed qui soit stable, qui bouge peu, qui soit complète, sécurisée, facile d'entretien, je ne penserais pas à Mageia, mais à Debian Stable, Ubuntu LTS, openSUSE Leap! - une distribution avant gardiste, je ne penserais pas non plus à elle mais à Fedora et openSUSE, - une distribution pour faire de la bureautique ou du serveur, c'est encore Debian, openSUSE, voir Centos pour ceux qui veulent du très long support, - une distribution avec des outils facilitant l'entretien, c'est pas encore à Mageia que je pense, - ...

Bref, rien ne me ferait penser que Mageia serait le top, et encore moins au vu de sa communauté FR, pour moi elle s'apparente de plus en plus aux DGLFI de Fred à la différence que la distribution a au moins le mérite de ne pas être un fork inutile rajoutant seulement un wallpaper.

Je veux bien entendre qu'il faut de tout dans un monde mais dans ce cas c'est juste de l'acharnement pour maintenir une distribution et ses outils venant d'un autre temps, qui a eu sa période de gloire, qui fut destituer du rôle de la distribution facilement installable et utilisable par Ubuntu! Je parle bien sûr de Mandriva, Mageia ayant jamais été plus qu'une ombre de celle-ci voir un soubresaut.

En faite, elle a le soucis inverse de openSUSE, Mageia est connue surtout en France et est utilisé surtout par des Francophones mais pas que, contrairement à openSUSE qui a du mal à se faire un nom en France alors que dans le reste du monde elle est populaire et souvent dans le trio de tête!

Oui donc Mageia 7 sera parmi nous en 2019, je ne crois pas au père Noël pour l'annoncer comme certains le font très bien pour cette fin d'année. C'est déjà bien, mais je pense que les sorties de la distribution se font dans un silence de morts, et que le mal est fait, c'est fini, elle va aller de mal en pis, s'enfonçant dans le seul classement connu qu'est Distrowatch. Oh non, je vous rassure, je ne prends pas pour argent comptant ce classement, quand je vois des distributions venant de nulle part, n'apportant rien de plus qu'un énième environnement, être dans le top 10, je dois bien dire que ça me manque réellement les années avant 2010 où seule les distributions sérieuses y étaient!

Je suppose donc, car je ne suis pas dans les petits souliers des dieux Mageiens, qu'on aura droit aux versions récentes pour tous les bureaux, c'est-à-dire un GNOME 3.30, un PLASMA 5.14, XFCE 4.12, Mate 2.20,... et des logiciels dans leurs versions récentes comme Firefox ESR 60.3, ... Je suppose aussi qu'il va y avoir un nouveau look, c'est pas dur de le deviner puisque c'est annoncé sur le blog et sur les différents forums dont MLO, un concours est en cours pour faire et choisir un thème. J'ai cru comprendre que le "Welcome" de Mageia --vous savez la petite boite d’accueil qui s'affiche vous proposant une courte visite, des explications, des liens, des installations de paquets et tout un tas de bonnes petites choses, qui sont vraiment et je le pense un truc sympathique--, va lui aussi changer de look, peut être qu'ils ont aussi apporté d'autres petites retouches. Je reste dans les suppositions, mais je pense que MSEC --et je dois pas me tromper-- est toujours aussi désuète, puisque personne au sein de Mageia n'est capable de le reprendre en main, dommage, je trouvais cet élément du CCM de M~~andriva~~ageia vraiment bien, mais ça c'était du temps de Mandriva...

Et c'est là qu'on se pose la question de comment annoncer une distribution qui n'est que passable en tout, bonne en rien, qui n'a rien pour se démarquer à part des outils vraiment merdiques, moi je ne sais pas... Autant que Debian, c'est toujours un peu une fête, une Slackware aussi, autant des annonces sur Gentoo me passionnent, que les nouveautés d'une Fedora m’interrogent autant que celles d'une openSUSE me piquent la curiosité, ou qu'une sortie d'Ubuntu m'interpelle mais en ce qui concerne Mageia, je n'ai rien... Et pourtant j'en ai payé des versions powerpacks de Mandriva, tous les 6 mois je remettais la main à la poche pour donner un peu, c'était pour moi ma méthode de participer.

Mais tout ça va encore être mis à mal grâce à une poignée de gens (pour ne pas dire autre chose) ne sachant pas dialoguer sans agresser, en disant ça je pense qu'il y a pas si longtemps, une discussion s'y approchant avait aussi dévié en insultes et autres noms d'oiseaux car oui Mageia est dans une merde olympique avec des devs qui ferment les yeux, et une communauté qui pourrie l'ensemble, je l'avais déploré dans plusieurs billets dont:

J'aurais pensé que les cadres de ce projet, du moins les modérateurs et responsables du forum MLO auraient fait en sorte que ça ne se reproduise pas, et bien non, nouvel accueil des plus froid de la part de ce forum, je vais pas tout retranscrire, seulement le message du premier post, et quelques réponses choisies.

Le message de base, n'est en rien méchant, juste curieux, inquiet, s’intéressant peut être à tord à cette distribution qui faudrait laisser mourir au vu des réponses, mais c'est à vous de faire votre opinion, la mienne étant faite depuis déjà plusieurs mois!

Quelqu'un possède il des informations sur le renouvellement du board de Mageia ?

Un petit rappel des faits rapide :

le board actuel est en place depuis mars 2014. Il n'y a eu aucune élection depuis cette date. Pourtant les statuts de l'association sont clairs: le bureau (board) est renouvelé par tiers tous les ans. pour citer les statuts: Citation : Le conseil d'administration se réunit sur convocation de son président au moins une fois tous les 6 mois ou sur la demande du quart de ses membres. il semblerait qu'il n'y ait eu aucune de ces réunions depuis de nombreuses années. Citation : l'assemblée générale ordinaire se réunit au moins une fois par an, au plus tard dans les six mois qui suivent la clôture de l'exercice et chaque fois qu'elle est convoquée par le conseil d'administration, ou sur demande du quart au moins de ses membres. la encore cela fait plusieurs années qu'il n'y a eu aucune assemblée générale. la plupart des membres du board ne sont plus actifs dans le projet la présidente du board a présenté sa démission il y a près de 6 mois. à ce jour aucun remplacement n'a été évoqué. encore faudrait il avoir une élection pour cela. la liste de diffusion du board est silencieuse depuis près de 6 mois

N’hésitez pas à compléter si vous avez plus d'informations.

Les statuts de l'association sont clairs. Il existe un processus de gouvernance de l'association, mais aucun de ces processus ne sont respectés. Si les membres du bureau ne sont pas capables d'appliquer ces processus, qu'ils démissionnent et laissent la place à ceux qui sont capable de le faire, en organisant une élection sans plus attendre.

Première réponse un peu sèche:

Bonjour. Règle n°1 de notre forum la politesse ! Où est la vôtre ? Combien de fois faudra-t- il répéter que MLO n'est pas le site de Mageia ? Allez poser vos questions sur le bon site.

Je pensais que MLO était le forum francophone de mageia, je me trompe peut-être, le gars posant ses questions à en tout cas compris comme moi... et comme le laisse sous entendre le logo du forum: logo mlo

Et puis hop, ça tombe dans la gaminerie, je ne vais en citer qu'un exemple, mais plusieurs qui suivent ne sont pas mieux, et après ces mêmes gus, viennent pleurer que leur distribution ne sort pas du lot, ne rencontre pas de succès, n'arrive plus à suivre...

J'avoue que, bien que n'étant pas toujours (voire pas souvent, voire rarement) d'un caractère conciliant, facile et étale moi-même, je ne peux m'empêcher d'être un tantinet agacée par ce qui ressemble fortement à une intrusion soudaine d'un type qui veut prendre le pouvoir et tout régenter.

Ce serait assez sympathique, je trouve, et assez bien venu de nous donner vos motivations.

Je citerais juste une bonne âme qui commence à comprendre le soucis de ce forum:

Jean Brun : "Je comprend par ces réponses qu'il s'agit d'un sujet tabou dont vous ne souhaitez pas que l'on parle sur ce forum. Très bien, je vais donc m’arrêter ici. Mais vous auriez très bien pu le dire sans agressivité." Tout-à-fait d'accord ! J'espère que ça va se calmer. Le ton est peut-être un peu péremptoire, il y a peut-être quelques erreurs, cela ne mérite pas ce déluge. Merci les modérateurs de donner l'exemple ;-)...

un dernier pour la route:

Franchement ! Y en a marre des lynchages sur le forum ! D'accord, il n'y met peut-être pas toutes les formes mais ce mec s'intéresse à Mageia, c'est évident bon sang de bois ! Est-ce que vous pensez que celui qui n'en a rien foutre va poser des questions sur l'organisation de l'association et son renouvellement ?

À part le premier bonjour qui manque (et est-ce qu'il faut dire bonjour sur un forum, ça se discute), certaines affirmations auraient pu être formulées plus prudemment en interrogation, d'accord, mais son questionnement est tout-à-fait légitime. Personnellement, je me désintéresse de toute cette organisation de l'association parce que je ne la trouve ni claire, ni ouverte. Point.

Je trouve que les réactions ont toutes manqué de prudence. Il y a des chieurs, c'est vrai, mais j'estime que Jean Brun ne l'avait pas encore prouvé.

Reste Jean Brun.

Vont-ils comprendre un jour, qu'ils sont le visage visible de la communauté de cette distribution? Si eux ne sont pas accueillant, qui va faire ce rôle? Si eux ne font que repousser les bonnes âmes qui s'intéressent --à tord-- à ce projet, comment et qui vont les appâter?

On m'a répondu que ce n'était pas chez eux qu'il fallait demander des nouvelles de la distribution, mais alors que sert ce forum? Ça se dit "communauté française de Mageia" mais il ne faut pas parler de Mageia? pour nous annoncer un concours couillon de wallpapers c'est bien chez eux mais pour demander des nouvelles --puisque certains utilisateurs de ce forum font partis de la TEAM Mageia--, ce n'est pas le bon endroit... Je dois dire que j'ai un grand malaise avec les réponses parfois douteuses n’ayons pas peur de le dire aussi, mais souvent justifiées surtout si on veut participer et donner de son temps, autant demander comment va la santé de la distribution pour ne pas se jeter à corps perdu dans un truc mort!

Le plus dur c'est de voir certains des modérateurs essayer de rattraper les conneries des autres modos qui ne sont bons à rien, surtout pas dans le dialogue, mais bon, des cons il y en a de partout et peu importe où on regarde, on en verra facilement, que ça soit chez Mageia avec je dois bien le dire une bonne proportion de grandes gueules fanatiques qui font plus de tords que de bien pour la réputation de celle-ci; chez Debian où on trouve facilement aussi des barbus bien chiant sur la liberté et ses extrêmes; chez Archlinux avec ses adorateurs du KISS qui vont jusqu’à ne plus faire un installateur classique; Ubuntu et ses fanatiques qui nous empoissonnent par leurs omniprésences; et j'en passe...

Bref, on verra bien si la distribution sera à la hauteur dans cette septième version, en tout cas plus que la 6 qui m'a donné quelques soucis chez deux personnes que j'avais oublié de migrer sur un truc plus sérieux et plus serein. Ça fait un petit moment que --pour moi-- cette distribution est morte et enterrée, n'est là que pour faire revivre une époque pas si lointaine mais qui depuis a été oublié, continuer de faire vivre l'esprit de Mandriva... Que ça soit Mageia ou openMandriva, ce passé est déjà bien loin, digne d'une autre époque, un temps ou Ubuntu n'était pas là ou du moins pas autant, un temps où Debian n'était pas aussi facilement accessible, un temps où il n'y avait pas autant de concurrence et où les distributions linux n'avaient pas atteint une si haute qualité. Comme je le dis souvent, Mageia est en face de trop nombreuses distributions de qualité, ne proposant rien qui pourrait changer la donne et faire qu'on l'installe elle plutôt qu'une autre. Les outils qui vont de paires avec cette distributions, sont obsolètes, je pense notamment au CCM qui, pour certains modules, n'a plus personne capable de faire des changements pourtant nécessaires, je pense aussi à URPMI vieillissant et qui, comme dit plus haut, fonctionne d'une drôle de façon qui n'est plus en phase avec l'actualité...

Je sais que ce billet va encore m'attirer les foudres des fanatiques, je suis ouvert au dialogue --même de sourds--, de mon coté je donne une liste de distributions qui pourraient mieux convenir:

  • Debian,
  • openSUSE,
  • Calculate linux,
  • Fedora,
  • Centos,
  • Ubuntu,
  • ...
← Previous Next → Page 16 of 98