Le blog de Seb

PassionGNU/Linux, la passion du Libre...

Aug 25, 2018

Tiens, je me suis mis à la Nintendo Switch, mes impressions.

Ça faisait un moment que je me tâtais de la prendre cette Nintendo, en fait depuis son arrivé sur le vieux continent en 2017, au départ je voulais une PS4 ou une Xbox one, pour continuer le remplacement de mes PS3 et Xbox360, ayant eu toutes les consoles de Sony et de Microsoft ces dernières années et n'ayant pas aimé la façon de jouer made in Nintendo depuis la WII --c'est-à-dire avec des manettes sensibles aux mouvements-- ...

Ça c'était en 2013, ayant vu les prix des deux consoles, je me suis dis que j'allais attendre, bien fait m'en a pris car rien, le prix est toujours bien élevé en 2018 pour les deux et puis il y a ce truc que je ne supporte pas, un modèle pour les pauvres et un autre pour les riches, ou plutôt, une "pro gamer" et l'autre pour joueurs occasionnels. En gros c'est comme si j'allais chez mon pote qui lui a une version pro de la PS4, il me montre un jeux qui est fluide et magnifique chez lui, je décide donc de l'acheter sauf que moi j'ai opté pour une PS4 standard, en rentrant je me retrouve avec un jeu qui est moins beau graphiquement, j'accuse ma TV, mais en faite c'est pas ça puisqu'il y a aussi des ralentis... Oui les deux ennemies ont opté pour la même technique,on balance une console ayant pas toute la patate et puis on sortira ensuite une console plus évoluée/puissante. Ça je n'aime pas... Et puis niveau jeu, je n'ai rien qui me botte, enfin presque rien, il y a bien le dernier Elder Scrolls, mais encore un jeu qui se joue en online et moi c'est pas mon délire.

J'ai donc attendu, 1 an, puis deux, puis trois et enfin arrive juillet 2018 et là je me décide pour une Nintendo, ce choix est simple, console portatif de salon, on peut y jouer partout tout le temps. Je ne regrette pas, c'est bien la première console depuis la Saturn qui me fait tant de plaisir, alors en lisant le dernier billet de Cyrille, je fut étonné de son jugement, en même temps c'est son droit et on ne peut pas aimer tout ce que son voisin aime. En faite son analyse n'est pas fausse:

La switch ne quitte pas le meuble de la télé ce qui veut dire qu’on perd en gros 50% de son intérêt, je pense qu’ils doivent être nombreux à l’utiliser de la même manière, en console fixe.

Il n'a peut être pas tord, faudrait encore voir ce que les autres utilisateurs font, je connais des gars qui l'utilisent entièrement que dans son mode portatif et n'est jamais fixé à sa base et comme lui, je pensais que ces gars ne profitaient pas entièrement des possibilités de la console. De mon coté c'est à 70-80% en mode salon que je l'utilise et le reste en portatif, surtout quand madame veut mater un film sur la TV du salon, alors la je mets en pause le jeux et je désolidarise de sa base, la console.

Là où j'ai plus de mal à le suivre, c'est quand il dit que la console n'est pas top car son ami n'a que des jeux de merde ou un Mario. Tout d'abord, dire "on a vu tourner Mario Odyssey. Si j’étais mauvaise langue, je dirai qu’on a Mario 64 en plus joli." est réducteur, c'est comme si je disais Skyrim n'est seulement qu'un Oblivion plus joli, bien sur que c'est plus que ça, le gameplay est différent, la jouabilité est parfaite --en même temps pas dur car les mouvements de caméra dans celui de la 64 donnaient des moments rageants...--, et pour ce qui est des jeux, en une petite semaine je me suis acheté 6 jeux et je peux dire que ça faisait un moment que je n'avais plus rien acheté sur console ni même avoir envie de le faire et encore moins avoir envie de jouer! En vrai, le dernier jeu que j'ai eu plaisir de jouer est Skyrim et depuis c'est le vide.

Après j'ai l'impression, qu'on a droit à beaucoup de plats réchauffés, Mario Karts 8 qui est celui de la WII-U ou Donkey-kong, toujours avec des améliorations graphiques mais pas grand chose de plus. Ça tombe bien, je n'ai pas eu la WII-u, j'ai arrêté le massacre avec celle précédent celle-ci, les consoles avec leurs manettes jouables par le mouvement, très peu pour moi.

Je vais aller plus loin, je dirais que ça fait un baille que je n'ai pas eu de plaisir à jouer, bien 6 mois que je n'allume pas mes consoles, je n'ai plus eu la sensation de "punaise quel jeu!" que j'ai pu avoir avec Skyrim pour la dernière fois... Quand j'y pense, il n'y a pas eu beaucoup de jeux comme ça, qui m'ont fait ça, peut être Flashback et another world, sinon en sûr, il y a eu Résident Evil, Tomb Raider, Rayman, Final fantasy 7, le 007 GoldenEye de la 64, Oblivion et Skyrim, mais surtout le Zelda 64 qui fut le jeu que je me souviens le mieux... J'ai toujours été déçus par la suite des Zelda, celui en manga de la GameCube même si j'ai aimé y jouer, je ne le garde pas mémorable comme celui de la 64, et encore moins le injouable Zelda de la Wii... J'attendais pas grand chose de cette nouvelle version de Zelda sur la Switch et bien j'aurais dû, quelle claque, graphiquement c'est joli, ça ne va pas jusqu'au niveau des jeux reconnus comme beaux sur les PS4 et Xbox One, mais c'est tout de même graphiquement superbe, l’histoire c'est du Zelda, on aime ou pas, c'est toujours pareil, le méchant est de retour, la princesse est en difficulté, et toi le héros tu te dois de la sauver... Une perle, je vous le dis.

Les jeux sont à tous prix, on en trouve à 15€, 35€ et 68€, souvent les hits seront dans les plus de 50€, de mon coté, je profite de ma carte Fnac pour les avoir 15% moins coûteux. Par contre le point faible c'est le matériel qui coûte un bras, la moindre manette, le moindre gadget coûte cher.

Donc si je dois résumer, je suis vraiment content de cette console et je pense qu'elle ouvrira une nouvelle ère des consoles mixtes.

Aug 23, 2018

Les mentions légales sont bien là!

C'est fait, je dois dire enfin, je ne sais pas trop si je n'étais pas dans l'inégalité de ne pas en avoir mais ça y est, j'ai pris exemple sur ceux du Blog-Libre et de Cyrille car ils m'ont semblé bien complet, ne sachant pas trop ce que je devais y mettre, j'ai préféré voir ce que les autres ont fait et me fixer sur leur "layout".

J'ai vu ensuite, seulement ensuite, que Gilles de Parigot-Manchot et Frédéric avaient plus ou moins le même layout ce qui pourrait être expliqué par le fait qu'il y ait un exemple sur le Net qui traîne, mais je n'ai pas fouillé, je l'avoue, je m'en fout totalement de ce énième foutage de gueule de la commission européenne.

Donc c'est fait, c'est en haut, sur la droite avec les autres pages du blog.

Aug 22, 2018

Quelque chose que j'avais oublié, les mentions légales, ça sera réparé prochainement.

Je m'en suis rendu compte il y a quelques temps déjà et en posant la question aux copains pour savoir comment dans leurs coins, ils faisaient la réponse fut étrange:

"pas besoin car pas de cookies".

Alors dans mon coin, je vais quand même faire quelque chose et ceci alors que mon blog ne récupère rien de chez vous, oui comme je l'ai dis ça fait depuis fin 2017 que je suis en pure statique, donc les cookies et autres joyeusetés c'est du dynamique donc rien de mon coté. Ne sachant pas si dans un cas comme le mien, c'est-à-dire en pure statique, il faut oui ou non afficher quelques choses, je préfère le faire.

Voila, c'était le petit moment "on s'en fout mais il faut le faire"...

Aug 20, 2018

Debian et Ubuntu, pour moi c'est que du bon! Ou comment nos habitudes nous dirigent...

Je suis revenu à du tout Debian et Ubuntu un peu partout, je suis utilisateur de longue date de Debian/Ubuntu et les habitudes sont là ---posées, affilées, comprises, adoptées...--, changer ça c'est bien trop durs et rendrait mon existence informatique pénible pendant l'adaptation du nouvel outil.

Je ne suis pas le seul, je lisais le billet " Complément 57 – Il fait moins chaud. Malheureusement l’herbe n’est pas plus verte ailleurs " de Cyrille, il est parti du coté du monde RPM et il en est revenu, dommage je pense que openSUSE aurait pu vraiment lui plaire car la distribution est solide, stable, fonctionne vraiment bien, n'est pas un jouet pour faire bien sur un CV, mais ce sont les habitudes qui flinguent tout. Oui Debian nous a habitué à avoir tout dans les dépôts officiels ou du moins ceux hébergés par le projet, on en oublie donc que pour d'autres projets communautaires comme Fedora ou openSUSE, il faut passer par des dépôts "extras", c'est souvent ce qui est remonté comme problème chez openSUSE alors que c'en est pas un mais un choix délibéré du projet que de fournir du 100% libre. Cyrille tombe donc dans le premier piège, celui des codecs multimédia:

Vous savez VLC, le truc qu’on installe parce qu’il n’y a pas de problème de dépendances, de codecs, et bien il fait la performance de ne pas fonctionner, c’est la première fois que je vois ça. J’ai commencé à regarder le problème sur le net, nécessairement le problème est connu et on finit par trouver des solutions d’installation de codecs en un clic.

Or, si il était familier au monde du RPM --Mandriva, Fedora, openSUSE, principalement--, il aurait su que ces distributions pilotées/guidées/sponsorisées/financées par une unique boite commerciale (dans le cas présent il ne reste que RedHat et SUSE), ne pouvaient pas fournir en sortie de boite des distributions ayant des codecs car certains tombaient dans les lois anti-contournement ou brevets américain. Bref, comme à la grande époque de Mandriva où il fallait faire mumuse avec les dépôts de PLF, comme pour Fedora avec le dépôt Fusion, openSUSE a besoin des dépôts Packman pour être complet(faisable via un simple et fameux Oneclick).

Le deuxième piège chez openSUSE, est sa drôle de façon de demander toujours à l'utilisateur ce qui doit être fait, pour moi c'est une qualité, mais quand on vient de Debian/Ubuntu, on n'est pas du tout habitué. J'en ai déjà parlé, je trouve ça bien que Zypp demande à l'utilisateur de confirmer, mais ça peut surprendre et c'est ce qui c'est passé ici:

Vous noterez que la chronologie est un peu inversée, puisqu’on a bien un écran Xfce. Si vous êtes attentif, vous voyez qu’il y a des conflits entre les versions installées et à installer, il me demande de faire des choix, je ne comprends rien, adieu Opensuse Leap, je n’ai pas eu le temps de bien t’aimer.

En faite ce qui se passe est assez simple, il y a des paquets venant d'autres dépôts (Packman) qui sont à installer mais le soucis c'est qu'ils sont déjà présent sur le système avec d'autres dépôts, ceux d'origines venant du projet openSUSE, on parle donc de changement de fournisseurs, on passe des paquets venant du projet openSUSE à ceux de Packman. En faite, on pourrait aller plus loin et se dire que c'est rien, la distribution demande une fois, la première fois et on en parle plus mais non, ça sera assez fréquemment que la question sera posée, à chaque mise-à-jour pratiquement... Dans les faits, ça ne pose pas de soucis, c'est un peu comme si le système demandait explicitement que l'utilisateur soit conscient du changement, on pourrait y voir une forme de paranoïa ou de manque de confiance dans les choix de Zypp, comme si lui-mème n'était pas sûr que ça soit bien ce que l'utilisateur demande, attendant donc à son tour que celui-ci procède à la validation. Sous Debian, c'est pas du tout comme ça, en faite je ne connais pas d'autres distributions ou gestionnaires de paquets qui fassent pareil, mais pour revenir à Debian, on demande l'installation du paquet et le système le cherche, et nous propose de valider le choix des dépendances c'est tout, si plusieurs dépôts figurent dans nos sources, il faudra bien faire un fichier préférence pour être sûr d'où va venir le paquet. À aucun moment le système, ou plutôt le gestionnaire de paquets qu'est APT, ne va demander confirmation pour changer les paquets/logiciels d'origines des dépôts officiels par des paquets venant de sources qu'on a rajouté. Exemple tout con, les dépôts multimédia de deb-multimedia, si on ne fait pas de fichier préférence, à la prochaine mise-à-jour on se retrouve avec les paquets venant de là-bas sans en être averti. Sous openSUSE le soucis ne se pose pas puisque Zypp ne prend pas de risques.

Il passe par la suite sur Fedora, trouve des soucis de DNFdragora --la merde que Mageia a réussi à refourguer--, j'en avais moi-même fait les frais de cette distribution, entre DNF qui est lent, Dragora qui est digne de ce qu'est Mageia, c'est-à-dire des vestiges de l'époque de Mandriva, si on regarde Dragora et le truc de Mandriva qui de mémoire se nommait RPMDrake, on a un visuel identique. Je ne parlerais pas plus de Fedora, je trouve qu'il manque des choses dessus, DNF n'est pas fini, il lui manque des fonctions, de la vitesse, de la finition aussi, à vrai dire je préfère de loin Zypp --ou APT pourtant bien vieux-- bien plus compréhensible dans son rendu.

Sa conclusion est sans appel, à demi-mot il avoue que c'est sa connaissance de Debian/Ubuntu --en tout cas du monde DEB-- qui le rattache et le bloque. De mon coté j'ai essayé de ne pas rester sur la même distribution, j'ai essayé de quitter le monde DEB, j'ai vraiment essayé de quitter Debian voir Ubuntu, j'ai voulu éviter de me sectoriser... Mais j'ai toujours un quelque chose qui fait que.

Au delà de cette conclusion un peu rapide, je vais dire le défaut de cette distribution qui est pourtant une des meilleurs si ce n'est la meilleur, surtout dans le petit monde du RPM, où seule deux distributions sont vraiment de qualités (une verte et une bleue), le reste étant plutôt inégale en terme de soins ou de finitions... Le soucis, pour y revenir assez fréquemment dessus, c'est sa communauté et donc sa documentation, elle est vraiment petite dans le monde francophone, puis il y a aussi le truc qui fait que 60% de la documentation sur le net est pour Debian/Ubuntu, openSUSE manque de francophones, c'est tout et ce malgré un bon forum sympathique du nom d'Alionet.

Je vous laisse méditer sur le passage d'un débianeux vers openSUSE.

Aug 19, 2018

Je me tâte pour un CMS mais ça sera non.

Je suis toujours dans le test de ce formidable CMS qu'est Zwii, c'est l'opposé de PluXml qui se veut simple en fonction mais qui demande de mettre les mains dans le PHP ou le CSS du site, du coté de Zwii, j'ai pu tout faire ce que je faisais via mon éditeur chez PluXml en graphique et depuis l'interface Admin. Dans les deux cas, nous sommes bien en face de CMS simples et légers sans base de données, mais la facilité n'est pas la même, je pense clairement Zwii est un niveau au dessus pour faire facilement son site.

Maintenant, comme je l'ai dis auparavant, peut être même dans le précédent billet, je ne me vois pas retourner à ce type de moteur de site, les CMS sont bien, ils sont arrivés à un moment pour nous faciliter la vie et pour ne pas se taper la création de pages statiques, mais l'arrivée depuis -- 2008 pour le plus populaire-- des GSS ont changé la donne. Sans même parler des GSS, les sites sous CMS ont des défauts, on peut parler de leurs tailles monstrueuses, des scripts à gogo, des demandes répétées coté serveur, de la charge pour les serveurs... On peut aussi s’inquiéter de la sécurité d'un site motorisé par un CMS, combien de failles Wordpress sont détectées par ans?

Maintenir un site motorisé par un CMS demande en faite beaucoup de connaissances alors que les utilisateurs ne sont pas forcément au courant ou compétents, dans mon cas je ne suis pas compétent pour gérer la sécurité de mon blog, c'était un truc qui me stressait beaucoup et j'allais souvent voir de la documentation pour savoir comment faire en cas où, réponse des sauvegardes fréquentes... Ma question, peut être un peu idiote --beaucoup-- reste comment détecter un site qui est pirater? La seconde est comment savoir que sa sauvegarde n'est pas déjà une sauvegarde d'un site corrompu? Quand je vois le nombre de dossiers et de fichiers dans un site Wordpress de base, le nombre de lignes dans ces mêmes fichiers, je serais bien incapable de remarquer quoique ce soit.

Je suis passé par une grande quantité de CMS, je ne dis pas que j'ai tout essayé, non il y a un nombre incalculable de CMS et même de GSS de nos jours, mais j'ai dû bien faire le test en réel d'une dizaine:

  • SPIP
  • Dotclear
  • Joomla
  • Drupal
  • Guppy
  • PluXml
  • Blogotext
  • Wordpress
  • PHPBoost
  • Zwii
  • ...

Pour les GSS, je n'en ai testé que trois:

  • Hugo
  • Pelican
  • Jekyll

et ça me suffit pour trouver un certain confort / bonheur dans l'édition du blog.

J'en oublie sûrement coté CMS, dans cette liste j'en ai oublié un puisque je l'ai testé récemment et que je n'ai pas trouvé l’intérêt entre site statique et dynamique, c'est, si je ne me trompe pas, Wondercms sûrement très bien, mais ce mélange ne m'a pas du tout convaincu, surtout que ça rendait le tout plus compliqué que ce que j'ai actuellement mais bon, les ~~coups~~ goûts et les couleurs...

J'ai des besoins pour éditer mes billets, j'ai besoin d'un éditeur Markdown car c'est un langage compréhensible par les humains --quand on édite un texte en markdown, on comprend de suite--, après est-ce adapté à la typographie francophone, non mais à part l'éditeur de SPIP et celui de dotclear (wiki), je n'en vois pas des masses. J'ai encore besoin d'un truc simple à comprendre, c'est d’être sur de ne pas pouvoir être hacké, ça seul les sites statiques obtenus par des GSS comme Hugo, Pelican et Jekyll pour ne citer qu'eux, sont dans la possibilité de me donner satisfaction. Le reste peut importe je peux m'adapter.

Reprenons ce qui, pour moi, est LE défaut des GSS, les commentaires, il n'y en a pas de base, plusieurs solutions existent pour pallier à cette lacune, la plus simple et efficace est Disqus, d'autres solutions demandent de mettre vraiment les mains dans le code et ce n'est donc pas pour moi. De toute façon, Disqus non plus n'était pas adapté pour moi, pas sa politique, pas non plus ce qu'ils font de nos données --je continue de temps en temps de faire des recherches via Google--, non je m'en fout de ça surtout dans l'époque où nous sommes qui est de tout balancer sur les réseaux sociaux --les anniversaires qu'on ne souhaite plus à haute voix mais par un simple tweete ou message facebook, les séparations de couples ou encore des décès...--, ce qui me chagrine c'est juste que je n'ai pas le contrôle, c'est hébergé ailleurs et ça je n'aime pas.

D'un autre coté, quand je vois le nombre de spams évités par Akismet dans ma période Wordpress ou Dotclear --plugin activé suffit de mettre sa clé--, quand je vois le nombre de spams que j'ai eu via Guppy, PLuXml et SPIP --avant l'activation d'un plugin du nom de NOSPAM--, je me dis que c'est pas plus mal de laisser gérer par autrui ce tas de merde. Oui les commentaires, l'absence de commentaires pour être plus précis est le défaut et le seul manque pour moi, j'ai essayé de trouver un truc pour pallier, j'ai cherché, je pense pas avoir réussi, l'histoire du forum c'est sympa mais c'est pas ça. Pour le moment je ne touche plus, ça reste comme ça...

À part cette histoire de sécurité dans les CMS, il reste la partie lourdeur, lenteur, poids et rien n'y fait même les plus légers comme PluXml, blogotext, ça reste bien lourd pour ce que c'est, bien que rapide, mais je sais pour l'avoir testé qu'avec un certain nombre de billets, PluXml décroche de plus en plus, c'est-à-dire que ce dernier devient de moins en moins rapide, surtout si on est en mutualisé.

Donc, je vais en finir avec ce billet, je me serais bien fait un site via Zwii, surtout que j'en ai un de fini et prêt avec 5 billets, mais ça sera non, je passe mon tour, idem pour revenir sur du SPIP, PluXml et Dotclear... Ne parlons pas de Wordpress, il m'a bien plu, ce n'est pas une question de plaire ou non, la partie admin est plaisante, la partie éditeur était plaisante --mais elle a changé alors je ne me prononce pas--, juste que c'est lourd, c'est lourd mais c'est lourd...

Voila, c'est enfin fini, je dois maintenant trouver le courage pour me jeter sur un tuto parlant de la création et le fonctionnement d'un site statique.

← Previous Next → Page 26 of 98