Du changement pour le blog.

J’ai commencé par le faire et comme je l’ai annoncé dans un billet, l’informatique ne me branche plus des masses quoique c’est mal formulé, je devrais plutôt dire, utilisant Debian Stable et/ou openSUSE Leap, je n’ai pas grand chose à dire sauf une fois par an lors de gros chamboulements…

Ce n’est pas aujourd’hui que je changerai, j’aime le confort d’être utilisateur de distributions un peu trop tranquilles, j’aime pas ou peu les rollings et leurs changements continuelles, j’aime ma routine habituelle… Le truc c’est que maintenant avec la maison, le jardin et ce qui tourne autour, je n’ai plus autant de plaisir d’être devant un écran non-stop. J’ai par exemple remit le couvert avec les modèles réduits télécommandés, notamment mes voitures 18 et 110 à moteurs thermiques.

Hier soir –plutôt ce matin très tôt–, j’ai balancé un billet sur les meubles IKEA, avant ça c’était la terrasse à base de palettes, pendant tout ce temps il n’y a rien eu parlant de près ou de loin de Linux, Debian, ordinateurs… C’est quelque chose qui se tend à se généraliser sur ce blog d’où le “Seb’s blog”.

Comme a dit un certain Fred, je suis –/le blog est– invisible, le truc, c’est que je m’en fou, je n’ai pas ce besoin d’être visible, à la limite je pourrais le fermer, on s’en fou, c’est pas comme si le blog me rapportait de la tune ou me coûtait un truc, c’est juste un endroit où je donne mon avis entre autre chose. Ça me rappel Tnut –le papa de NuTyX– me disant que mon blog était plus visité que le site de sa distribution, c’est sympa mais honnêtement que ce soit pour un lecteur ou pour un millier, moi ça me change rien.

De ce que je comprends, on est quelques uns comme ça, on délaisse un peu notre vie informatique pour vivre autrement, avec d’autres passions. Je lis fréquemment Cyril, je sais qu’il n’aime pas qu’on le cite, c’est pas grave, je prends le risque. J’aime le lire, j’aime sa manière de nous faire vivre avec ses écrits, j’aimerais avoir cette fibre, ce don, je ne l’ai pas, c’est pas grave, on fait autrement. Dans Je suis Kratos, il raconte comment d’autres tournent la page. Il m’a devancé de pas mal avec un titre de mon idole avec lequel je voulais faire un billet, ça ne change pas un homme, un homme ça vieillit, si j’ai le courage je m’y jetterai…

Je suis à un tel degré de m’en foutre de cette vie informatique, que j’ai envie de lâcher l’abonnement 4G qui me relie au monde virtuel, ça serait pas une grande perte, je ne rate pas grand chose et de ne plus me lire –au vu de mon invisibilité–, je ne pense pas que ce serait une perte pour le lecteur :).

J’ai repris l’écrit, c’est déjà signe que je ne lâche pas le blog, mais au delà de ça, je ne peux pas promettre une fréquence d’écriture, je n’ai jamais pu le faire du temps où je n’étais que locataire d’un appartement miteux, alors maintenant avec tout ce qu’il y a à faire dans une maison et son jardin…

En tout cas, il était temps pour moi de changer de GSS, Jekyll est parfait mais sa lenteur me bouffait trop de temps, 14 secondes à chaque fois que je compilais mon site et ses +400 billets pour en ajouter un… m’a rendu chèvre. Je suis revenu sur Hugo et je suis ravi, déjà j’ai un truc moderne, les thèmes sont facilement changeables, il fait par défaut pas mal de choses que les autres font seulement via des plugins. C’est de la technique, ça intéresse peu de gens, je ferai donc un truc sur comment ça marche comme je l’ai souvent dis.

Voila, je voulais annoncer ou préciser certains points pour ne pas vous “trahir” sur le comment et pourquoi de la chose.