Je me permets de prendre en exemple un billet de Cyrille qu’il a fait l’année dernière: Complément 57 – Il fait moins chaud. Malheureusement l’herbe n’est pas plus verte ailleurs; pour étayer mes dires et mon raisonnement de mes derniers billets sur les dépôts externes multimédia de certaines distributions dont Fedora et openSUSE.

[…]Et forcément, parce que je reste le gars le plus drôle de l’humanité, j’ai installé Transmageddon. Je rassure tout le monde, ça ne marche pas mais le malaise est plus profond que ça.

Totem installé par défaut n’est pas capable de lire des vidéos, ce qui veut dire qu’il y a un problème avec gstreamer, tous les plugins gstreamer sont installés, il n’y a donc pas de raison pour que cela ne marche pas.

[…]

Vous savez VLC, le truc qu’on installe parce qu’il n’y a pas de problème de dépendances, de codecs, et bien il fait la performance de ne pas fonctionner, c’est la première fois que je vois ça. J’ai commencé à regarder le problème sur le net, nécessairement le problème est connu et on finit par trouver des solutions d’installation de codecs en un clic.

[…]

Si on fait abstraction de tout, du fait que je sois pro Debian / Ubuntu pour se concentrer sur le principal, à savoir essayer d’être objectif, imaginez le débutant qui vient de débarquer chez Linux et qui veut lire une vidéo, le truc un peu de base, et bien il ne peut pas. Je n’ai pas envie de creuser plus, et je dirai que pour des actions aussi simples, il n’y a pas à creuser plus, faut que ça marche, faut que ça marche de façon naturelle, ça devrait fonctionner dès le départ, sauf que cela ne marche pas. Et quand bien même j’aurai dû prendre une version full, autre que Xfce, en installant les codecs de base, ça devrait marcher.

Cyrille est l’exemple type de la personne qui sait se démerder, qui recherche, trouve toujours un semblant de solution pour arriver à ses fins, en fait Cyrille est un peu comme moi ou vice versa, on se démerde toujours pour faire ce qui doit être fait même si c’est souvent pour arranger/dépanner notre entourage. On est tout deux des habitués de Debian ou de la famille Debian, on ne peut pas dire que Debian est la plus sympa et facile des distributions et pourtant on s’en sort pas trop mal.

Bizarrement, je dénonce le fait que les dépôts externes soient un frein pour adopter openSUSE (ou toute autre distribution) et on ne peut pas dire que l’openSUSE soit une distribution plus dure que Debian, on ne peut pas dire non plus que l’openSUSE soit plus complexe dans son utilisation… Au contraire openSUSE est une distribution qui est facile et bien fini dès sa sortie de boite, on est par exemple dans un rare cas de distributions qui nécessitent pas l’utilisation de la ligne de commande contrairement à Debian ou même Ubuntu qui est pourtant la simplicité même, Yast étant capable de tout configurer. Et pourtant Cyrille a laissé tomber!

Dans mon utilisation de ma Debian, je suis toujours avec un terminal d’ouvert, je fais toutes les actions quotidiennes de configurations, de recherches, de mises-à-jour depuis un terminal, c’est comme ça. Sous openSUSE, je ne fais seulement que certaines installations de paquets ou mes mises-à-jour –et encore c’est juste une question de rapidité–, rien d’autre, tout passe par Yast que ce soit le réglage du pare-feu, la recherche et l’installation des logiciels, l’ajout des dépôts, la configuration des différents serveurs (mail, http, ssh,…), le lancement des services ou l’extinction, le réglage des imprimantes et des scanners, etc …, et j’en passe. openSUSE est une distribution idéale pour tout ceux qui ne veulent pas avoir ni besoin et ni affaire à un terminal et des commandes épouvantables. Et pourtant, quelqu’un ayant des bonnes connaissances sur linux et un sens de la démerde, n’a pas pu, n’a pas compris, n’a pas cherché plus loin et c’est normal.

Oui c’est normal, normal car le multimédia devrait marcher comme il marche sur toutes autres distributions linux quand elles ne sont pas sponsorisées par des entreprises commerciales. Normal car VLC, Totem et bien d’autres sont présents et installés, mais en fait ils sont castrés tout ça pour des questions de droits, de licences, de brevets, de peurs de procès, … Comme dans les cas de Fedora et d’openSUSE, ce n’est pas comme ça, les applications sont bien là mais sont castrées de toutes parties pouvant porter préjudice comme ce fut le cas pour Mandriva à l’époque, avec l’obligation d’ajouter les dépôts de PLF.

Je me dis que si une personne débrouillarde et ayant une certaine habitude et connaissance de l’OS, se retrouve dans la panade à cause des codecs et autres conneries de ce style, c’est que la distribution est mal foutue. Autant les confirmations que Zypper ou Yast demandent sont pas mal et permettent de soulever toutes ambiguïtés, mais la merdouille des dépôts qui te remplacent une grosse partie de ton système, comment dire, est une blague.

Une blague pour plusieurs raisons, je citerais comme ça le manque de ressources financiers, matériels ou encore de mains d’œuvre par rapport au projet mère lui-même. Je pense aussi au bordel que ça apporte pour savoir d’où vient tel ou tel paquet, pareil pour rapporter des bugs, la non-officialité de la chose, etc, … La liste est vraiment longue et je passerais un temps fou à tout rémunérer.

Je pense donc que pour qu’openSUSE arrive un jour à percer, il faudrait faire l’effort de fusionner les paquets venant de Packman dans le projet source et de ne plus castrer les programmes. Puis surtout de ne plus avoir besoin de ce genre de dépôts et pour ça il ne faut plus avoir de liens trop étroits avec SUSE car c’est à cause de ce rapport de fusion qu’on ne peut mettre d’applications posant des soucis de brevets, de licences et autres… Mais allez faire comprendre ça.

Je voulais juste partager ce petit retour et cette réflexion avec vous.