La déconnexion du monde des developpeurs et de celui des utilisateurs

Ce qui suit est une réponse ou plutôt ma réponse au billet de Fred. Ça fait quelques temps que je suis plus ou moins d’accord avec ce qu’il publie mais cette fois non, ou du moins pas totalement. On pourrait y voir l’histoire du verre à moitié plein ou vide.

Donc notre méchant Fred a mis en avant le fossé qui se creuse entre les développeurs et leurs utilisateurs, pourtant il reconnaît des avancées comme :

Le monde du libre a fait d’énormes progrès depuis la fin des années 1990 et le début des années 2000. Installer une imprimante ne nécessite plus de sacrifier un poulet en psalmodiant des vers dans une langue obscure.

C’est du « plug’n’play » au sens entendu dès le milieu des années 1990 : « branche et ça fonctionne »… Du moins en théorie

pour aller vers :

l’augmentation du nombre d’utilisateurs entraîne automatiquement l’arrivée d’une nouvelle génération : celle qui n’a pas forcément le réflexe de se plonger dans une documentation plus ou moins touffue, plus ou moins illustrée, plus ou moins absconse.

De ce que je vois sur les forums où je ne suis que de passage, sur IRC qui me sert surtout pour parler à des camarades que j’apprécie (c’est vous les gars de frugalware) ou des sites de blogueurs influents, …, c’est toujours la même salade et Fred le dit plus haut, c’est dû à « une nouvelle génération qui n’a pas forcément le réflexe de se plonger dans une documentation ». Oui, pour moi ce n’est pas les développeurs qui sont les coupables, du moins dans des projets comme ceux de Gnome, de Plasma, de Maté ou de Xfce, on ne peut pas dire qu’il y ait de la complexité, dans d’autres applications même si l’ergonomie est peu palpable, ça reste utilisable et simple, il ne faut pas par exemple sortir de Saint-Cyr pour utiliser les Transmission, Deluge, Qbittorrent, Amule, MlDonkey, PiTivi et autre Kdenlive… Le soucis vient de cette nouvelle génération d’utilisateurs qui veut que ça marche sans comprendre, cette génération de bras cassés qui ne sait plus chercher et avoir le plaisir de comprendre par soi-même, ces assistés quel qu’ils soient qui sont obnubilés par cette merde que sont les tablettes et les smartphones…

Du reste, je vais faire une aparté sur ces outils que sont les tablettes et smartphones, il a été prouvé que ces inoffensives améliorations de notre vie courante sont en fait très nocifs pour l’intellect de nos bambins, plus ils sont mis tôt dessus et plus ils seront solitaires, peu sociables, des difficultés ou du retard pour parler et écrire, bref je vais pas faire mon vieux con mais en gros des enfants qui sont avec un certain retard et qui pourraient passer pour ayant des déficiences intellectuelles, se retrouvent transformer une fois coupés de ces appareils…

Je reviens sur l’idée de ce billet et ferme cet aparté, l’utilisateur de nos jours ne veut plus rien savoir faire par lui même, “qu’optimiser ses efforts pour en avoir le plus possible avec le minimum d’actions est son moteur. Il restera toujours des personnes curieuses. Mais il ne faut pas oublier que l’humain est un animal paresseux”. Car c’est de ça qu’on cause : la paresse, hier on nous balançait des joyeux RTFM à tour de bras et on se faisait réprimander si on ne cherchait pas par soi-même, mais de nos jours des “RTFM”, des « tu as lu tel man » ou « tu as lu telle page de wiki », ça ne passe plus trop”. j’accorde que certains développeurs de distributions car c’est de cela que Fred dirigeait son billet, se font une joie de faire compliquer là où pourrait faire simple.

Comme il le dit si bien,

cela ne me gène pas de me plonger durant de longues minutes dans des dizaines de pages de documentation …, mais autant j’apprécie de mettre sous ma souris des distributions pour barbus dont l’attribut pileux descend jusqu’aux chevilles, autant j’apprécie des produits largement plus abordables(…) sur le plan ergonomique ou sur le plan purement pratique. Je n’oublie pas que j’ai été un débutant. Que j’avais la trouille de faire une connerie à la moindre commande entrée sur mon clavier. C’est ce que semble oublier une partie des développeurs…

Aujourd’hui, je suis sur Debian (depuis quelques temps déjà, 10 ans) pour une question de simplicité, de praticité, de continuité… J’aurais très bien ; et je n’ai aucune honte à le dire, être sous Ubuntu, que je remercie au passage pour avoir ouvert la porte à cette course de simplicité et d’accessibilité qui n’était pas avant elle mis en avant. Je pense sans sourcilier qu’Ubuntu a été l’une des seules à rendre cela possible et toucher le but, sauf que c’est comme tout, Ubuntu qui était auparavant le Saint Graal, est devenu la bête diabolique, celle dont il ne faut pas dire le nom… Je pense qu’honnêtement un projet comme Debian était à mille lieux de penser à l’ergonomie et à l’accessibilité, tout comme le projet Gnome du reste et c’est grâce à Canonical et son Ubuntu que tout fut changé.

Il reste des améliorations pouvant être fait, comme la partie empaquetage, je ne parle pas de faire des papiers cadeaux, non je parle de faire des paquets DEB ou RPM des logiciels qu’on voudrait, là ça reste encore assez brouillon, compliqué… On pourrait imaginer un programme dans lequel on entre le site du développement d’un logiciel, l’endroit où on trouve les sources, le style de paquets qu’on souhaite avoir (c’est-à-dire du .deb, du .rpm, ou autre…), et puis c’est le programme qui fait le taff…

Car le soucis des utilisateurs un peu pressés et peu enjoués à se documentaliser c’est de faire la connerie d’ajouter des dépôts prévus ou non pour sa distribution de manière officiels ou non, comme dit dans le billet source :

Les dépôts tiers sont des sources d’emmerdes potentielles. Que ce soit les PPA, AUR ou les dépôts tiers d’autres distributions, il y aura toujours un moyen de foutre la merde.

(….)

Une personne qui a un tant soit peu de bouteille aura appris à son corps défendant qu’il ne faut pas faire n’importe quoi avec. Mais une personne qui débute risque peut-être de mal faire sans le vouloir. Le retour de bâton sera violent.

On en revient décidément à cet utilisateur qui touche à tout sans rien comprendre, quoique en fait, il ne touche à rien, il ajoute sans trop savoir ce qu’il fait mais puisque “google” lui a dit c’est que c’est bon… Et c’est comme ça que de mon œil fatigué par un boulot qui me permet de tenir les deux bouts alors qu’un certain président assis sur son trône, généralement à l’étranger car n’ayant pas les couilles de nous dire ça en face, nous balance fainéant ; je vois des personnes mettant des PPA d’Ubuntu sur une Debian, demandant pourquoi le paquet en .tar ne s’installe pas et donne une erreur avec APT, des choses qui avec un peu de recherche, n’auraient pas eu lieu d’être.

D’un coté nous avons des développeurs qui sont restés avec l’idée que leurs utilisateurs sont les mêmes depuis 20 ans, de l’autre des utilisateurs paresseux et ne cherchant plus à comprendre comment marche le monde qui les entoure…

comments powered by Disqus