Une Journée De Merde...

Ce matin 4h55, c’est la poise, la mouise, la merde, la journée où l’on ferait mieux de rester au lit… Il pleut, il fait humide (forcément) et froid, le bus est gelé, il démarre sans mal mais on le sent pas si bien qu’un beau soir d’été..

Je lance le service qui est aussitôt refusé, j’attends et retente, cette fois-ci c’est la bonne, je peux sortir du dépôt. Je prends les clients à mon départ, bref une mâtiné comme les autres, là mon tel sonne, la petite va pas bien c’est les urgences, madame me dit qu’elle gère, mais qu’il y a personne pour garder la grande (grande de 16 mois…), il faut que mes parents la garde…

Le soucis c’est qu’il est à peine 5h30, qu’une coupure d’internet coupe aussi le téléphone de mes parents et d’une grosse partie de la ville, donc faut appeler sur les portable qui sont dans la cuisine qui est assez loin de la chambre… Vous voyez où je veux en venir ? Madame les appel de son coté et moi du mien, tout en conduisant, à chaque arrêt et ils sont nombreux, je reste plus longtemps pour tenter de faire 2 appels qui tombent à chaque fois sur messagerie… Les clients en retards sont contents mais moi je m’impatiente…

Une journée comme les autres…

C’est l’heure de pointe, la route est chargée, mes parents sont toujours pas levés et ma femme attend toujours pour partir aux urgences, 2 heures comme ça, et là, une dame monte sans valider (c’est habituel), pousse le monde pour passer sans un bonjour, et s’assoie avec son môme, après un moment je l’ai oublié trop subjugué par cette histoire de petite qui attend d’être hébergé. D’un seul coup, la revoilà qui se pointe avec une sale tête et des hauts de cœurs, me demande de la laisser sortir au prochain arrêt, ce que je fais de peur d’être aspergé par la dame, je la vois vomir dans une poubelle et je me dit on l’a échappé belle, de peu et c’était dans le bus…

Je roule la fenêtre à peine ouverte et avec un peu de chauffage pour les pieds, je ne sens rien, surtout que l’aérateur est activé pour les passagers, car oui que ce soit à 4h du matin ou à 22h, ça sent la transpiration et autres odeurs… ;D

Les parents entre temps m’ont répondu et madame est avec eux, de mon coté je dépose au terminus les personnes… J’ai pas le temps de faire le tour du bus, en retard, heure de pointe, bouchons, clients regardant leurs bras en croyant qu’ils ont une montre,… Je repars directe, je ramasse moins de gens dans ce sens, j’arrive au terminus, c’est un coin calme, loin de l’agitation du pont de Bezons… À peine arrivé que c’est l’heure de partir, une cliente monte, s’assied, revient me voir et me dit qu’il y a du vomi à l’arrière…

Le reste est sans importance, mais je la raconte de façon courte, je téléphone au dépôt et leur dit de me changer le bus, ce qu’on va me faire avant la mi-parcours. Le plus important, ce qui faut retenir, c’est que des gens ont tout de même resté à proximité et ont marché dedans, dans un endroit confiné, ou ça puait grave, sans broncher…

comments powered by Disqus