Nouveau Danger, Le Future Format De Paquets Généralisés Ou L'Avenir De La Distribution D'Applications

Je lisais un billet de Sipo , qui au passage a dû changer le moteur de son site, enfin je le suppose ou sinon il a dû être emmerdé par les commentaires et comme chez moi on n’y peut plus s’exprimer, c’est un reproche gentils que je fais aux sites statiques… Donc dans son dernier billet, il parle d’un truc que je trouve pas si bien que ça, du moins je suis le cul entre deux chaises sur ce sujet, il parle du format de paquets généralistes que sont les Flatpack du projet Freedesktop, AppImage ou les Snapcraft de Canonical.

Ce que j’aime avec Sipo, c’est qu’il a une manière d’écrire reconnaissable, j’aime le lire, puis il y a aussi sa licence, il utilise une licence qui est la plus libre qui soit possible de voir, WTFPL , mais je parlerais des licences une prochaine fois!

Allez le lire, vous comprendrez pourquoi je suis si alarmiste sur cette superbe idée qu’est d’avoir un seul format pour tous. Je vais le citer un peu juste pour résumer ma pensée sur ce sujet:

Celui qui attrape ce standard est celui qui a gagné la partie !… …

adopter un gestionnaire de “Snap” c’est annihilé la fonction première du gestionnaire de paquets d’une distro… l’installation d’applications. …

le gestionnaire de paquets étend un des caractères principaux d’une distribution, ses dépôts de “Snap” auront pour conséquence de niveler l’ensemble des distributions Linux. …

L’entité qui imposera son standard de “Snap” ne pourra être qu’une entreprise… Pour (…) monopoliser des forces de travail… arrivera à démocratiser son standard. Il disposera des serveurs nécessaires au dépôt des applications empaquetées. Il forcera l’exploitation de son principe de paquets à l’ensemble des protagonistes Linux… les contributeurs de ces dites distributions feront moins de paquets puisque ceux-ci seront existants dans les serveurs de l’entité… C’est donc l’entité qui disposera à plus ou moins moyen terme, de l’ensemble des applications nécessaires aux distributions Linux, confortera ainsi la subordination de ces mêmes distributions à l’entité… l’entité louera son dépôt pour l’accueil d’applications ? Il peut le faire, il en a les clés. Ah, bien sûr, les applications seront sûrement gratuites et disponibles pour tous, mais le stock peut être payant… …

À long terme, les distributions n’auront plus de raison d’être. Leurs caractères s’évaporeront au profit des solutions de l’entité, à quoi bon leur existence si leur particularisme a été anéanti ? …

Au passage, j’ai aimé le clin d’œil:

Alors, à défaut de certains, je n’ai pas de boule de cristal et je ne m’aventurerai pas à écrire l’avenir, pour écrire un billet quelque temps après, en m’excusant d’avoir dit 80 % de conneries.

j’irais dans son sens sur la fin, sauf que je vais être encore plus drastique, IL FAUT que ça soit le standard Freedesktop qui s’impose et rien d’autre, il faut que ça soit une distribution communautaire à la Debian, si ce n’est Debian, qui s’en sorte le mieux avec.

comments powered by Disqus