OpenSUSE 15 beta est là, à vos tests

À peine vu l’annonce sur Alionet que je me suis empressé de prendre une clé pour lui coller l’ISO dessus mais laissez-moi vous faire un petit résumé de l’instant T de ses chères distributions. On est arrivé à un moment où il ne se passe plus rien de vraiment fou sur nos distributions, la stabilité aidant, il ne reste rien comme hypothétiques nouveautés et on ne reste qu’avec des choix de versions de certains paquets comme unique différence. Mageia pendant un temps était vu comme la Debian du RPM, je l’ai souvent dit mais ce n’est plus le cas, faut dire qu’ils ont compris de leurs erreurs avec la 5 et une 6 qui n’arrivait pas, faisant de la 5 une distribution vieillissante et largement dépassée surtout sur sa fin. Maintenant ils mettent à jour le bureau KDE/Plasma pendant la vie de la release! Tandis que openSUSE qui m’avait donné l’habitude de toujours être fraîche comme sa cousine Mandriva, s’est mise au “vert” (jeu de mots pourri) en ne proposant que des logiciels assez “murs” avec leur Leap comme un GNOME en 3.20 ou un Plasma en 5.8 -pour comparer avec Debian on a un GNOME 3.22 et un Plasma 5.8-, ce qui m’avait déçus en me laissant sur ma faim, mais en contrepartie ils nous proposent aussi une Tumbleweed en rolling. Reste Fedora qui est fidèle à sa réputation, c’est à dire avoir une grande fraîcheur des paquets tout en ayant des versions de bureaux dans leurs dernières versions ou presque. Comme vous pouvez le voir, je ne parle que des distributions cousines RPM que sont Mageia, openSUSE et Fedora et pas des autres, déjà pour une simple raison que ce billet est pour openSUSE 15 mais en plus qu’il ne se passe pas grand chose non plus du coté des debian-likes sauf une Ubuntu qui revient sous pavillon GNOME.

Je tiens avant tout, à dire merci à Alionet pour relayer l’info, c’est un peu normal puisque c’est la communauté FR de cette distribution, mais sinon je serais passé à coté. Je me permet de citer leur annonce:

Leap testing

Les images de Leap 15 Beta sont disponibles, un Live au menu !

Le développement de la future version d’openSUSE Leap, numérotée 15, se poursuit activement et le projet a récemment publié des images vous permettant de les tester.

Et grosse surprise : des versions live GNOME et KDE sont disponibles pour pouvoir tester encore plus facilement ! Le site de téléchargement bénéficie également d’un rafraîchissement esthétique avec un thème qui se rapproche du thème par défaut de cette future nouvelle version.

Pour télécharger tout ça, c’est par ici : https://software.opensuse.org/distributions/testing

N’hésitez pas à tester et à remonter les éventuels bugs que vous pourriez rencontrer, c’est ainsi que nous rendrons tous openSUSE encore meilleure !

Have fun !

Comme dit plus haut, je me suis jeté dessus, oui je suis un peu déçus de la Fedora, je reste avec des choses bancales, un DNF qui n’arrête pas de se plaindre sur les dépôts RPMFusion, Logiciel qui me donne des messages d’erreurs ou encore DNFdragora, le truc de Mageia avec un look digne des années 2000, qui souffre d’une lenteur qui me rappel celle de rpmdrake de Mandriva… Une simple recherche prends du temps, plusieurs secondes, bref des choses qui dans le cas de Apt ou Zypper ou encore de leur “GUI”(comme Synaptic et Yast) ne sont pas. On va me dire que c’est moi qui merde, peut être, je dis pas le contraire, mais quand on fait une simple recherche avec dnf search paquet qui nous balance le résultat comme un porc sans information de l’état des paquets (installé ou non) mais en nous séparant par correspondance exacte et ayant pour nom ou description le nom donné, ou avec dnf list paquet qui là aussi nous livre la recherche en séparant en deux les installés et installables, résultat dans les deux cas peu pratique et bien plus long à trouver ce que l’on recherche qu’avec Zypper et son joli tableau ou Apt et sa liste par ordre alphabétique avec statut des paquets. Aussi lenteur aussi bien perçue avec DNF au moment des recherches et des installations que dans dnfdragora qui lui bat des records en prenant du temps rien qu’en changeant le type de vue des paquets (tous ou groupe) comme à la grande époque de Mandriva. Bref, un billet sur ça est en finition.

Pour revenir sur openSUSE, j’ai aussi bien téléchargé la version GNOME que KDE, en live les deux pour tester sans installer, c’est juste pour me donner un aperçu puisque openSUSE je connais bien -ayant commencé avec une SUSE 9.3 en fin 2005- et c’est toujours autant un plaisir de s’y retrouver dessus. Je dois avouer que si je n’étais pas aussi frileux, je quitterais bien Debian pour openSUSE, c’est un truc qui me trotte dans la tête depuis quelques temps déjà, oui je dois avouer que je me vois bien revenir sur cette distribution avec comme bureau Plasma, tiens ça signerais aussi mon retour à ce bureau, faut y réfléchir. Les deux versions sont peaufinés et agréables à l’utilisation, les paquets son récent avec les derniers logiciels à l’heure où je vous parle, un LibreOffice en 6.0, un Firefox 58, un Plasma 5.12 et un GNOME en 3.26. Peu importe le bureau, c’est travaillé mais ça reste proche des versions officiels, on dénote un thème peu différent pour KDE et un wallpaper dans un vert doux qui n’arrache pas les yeux, fini l’époque des openSUSE 11 à 13 avec leurs fonds arraches rétines. Un truc sur les lives, si je me trompe ce sont des lives dits “persistants”, on a en effet nos données qui sont gardé sur la clé dans un dossier à part. Cette bêta donne une impression de finition digne d’une release, c’est vraiment impressionnant le travail fournit!

Le point fort de cette distribution, si je dois en retenir un seul, c’est Yast, qui pour certain est son point faible car faisant doublon avec les outils des gros bureaux comme GNOME et KDE, mais on sent le professionnel dans cet outil. Je vous laisse lire ce billet venant d’un fedorien (ça se dit?) qui passe à openSUSE. Je pense clairement que Yast n’est pas gênant et même si il fait doublon, personne n’oblige à l’utiliser. Un autre est la qualité de cette distribution, que ce soit dans les bureaux proposés qui sont souvent à peine retouchés mais juste de quoi être peaufiné ou des choix de logiciels qui normalement est complet, avec et j’y tiens, un logiciel de gravure. Les versions Leap sont plutôt récentes, c’est seulement depuis la version 42.1 que ça se déroule ainsi, la Leap est un mélange de fiabilité, de stabilité en prenant des paquets sensibles comme le kernel, depuis SUSE (version entreprise) et des paquets non sensibles comme le navigateur ou autre depuis la communauté openSUSE.

Voila, donc normalement quand ce billet sera lisible, je serais déjà sur une openSUSE, reste à savoir si je prends la Leap actuelle pour la passer ensuite en 15 ou une Tumbleweed.

comments powered by Disqus