Windows pas si simple que ça et Linux pas si compliqué!

Malgré tout ce qu’on peut voir ou lire sur les différents sites ou forums, Windows n’est pas si simple que ça vis à vis de Linux, je suis encore une fois tombé sur un cas pas si rare que ça. J’explique un peu pourquoi j’écris tout ça et le contexte mais d’abord laissez-moi vous raconter ce qui est dit sur les sites ou forums que je fréquente quand il s’agit de Linux et de Windows vu par des nouveaux venus. Linux d’après eux, serait compliqué, en tout cas bien plus si on le compare à Windows, qu’il serait plus pour des geeks alors que Windows lui est plus facile d’accès et d’entretien…

Bref, j’en ai souvent parlé de ce que je pensais de Windows mais j’aimerais quand même revenir sur un truc qui permet de dire que Linux est compliqué par rapport à Windows, c’est que Linux doit être installé alors que Windows, lui est déjà installé, celui qui doit se taper une installation de Windows ne dirait plus que celui-ci est plus simple que Linux car l’installation est très ressemblante, on y voit des partitions, on demande des formatages comme sous Linux…

Maintenant, celui qui n’installe pas Linux et qui s’occupe seulement des mises à jour, ne dira pas que Linux est compliqué, mon père se souvient très bien de Windows et même de sa version Seven, il se rappel des mises à jour qui se faisaient jamais quand il le voulait, mais soit au démarrage soit à l’extinction du PC, ralentissant sa fermeture et l’obligeant à rester devant… Il se rappel très bien des Anti-virus, de leurs mises à jour, des latences de son PC suite à l’activation de celui-ci… Il se rappel des “Packs” Windows, qui en plus de rajouter des fonctions pour certains cas, rajoutaient une certaine lourdeur comme l’avait fait le pack 2 et 3 de XP.

Maintenant, il a vu l’installation d’un Windows et d’un Linux (Debian et Ubuntu), il n’en fera pas mais d’un point de vue externe et non connaisseur, il a, de ses dires, rien compris aux deux, ni l’un ni l’autre n’est accessible pour lui. Donc de son point de vue de simple utilisateur, il trouve Linux plus simple et en a même débattu à table avec une personne (mon beau-père) qui disait que Linux c’était vraiment pour les “pros” et qu’il fallait s’y connaître pour le faire fonctionner alors que Windows lui est déjà plus accessible.

Et on en vient au titre de ce billet, la personne ayant depuis plusieurs mois un PC avec un Windows 10 non fonctionnel, m’a demandé mon avis, que j’ai donné sans mâcher mes mots, Windows c’est de la merde et je suppose plusieurs choses:

  • soit il a éteint son PC brutalement ou il y a eu une coupure d’électricité,
  • soit c’est matériel,
  • soit c’est virus,
  • soit c’est une mise a jour,

Il m’a dit qu’il n’y avait pas eu de coupures ni de mauvaises extinctions, je le crois car il est méticuleux. Il m’a expliqué que la veille de ce soucis, il pouvait aller sur ses sites, banques et voitures, que madame a été sur Amazon, qu’ils ont vu des mises à jour de l’AV mais qu’ils (avec leur deuxième fille qui est une windowsienne convaincue et qui leur a acheté un PC avec Windows 10 pour qu’ils lâchent le PC donné par votre serviteur avec dedans Ubuntu 14.04) n’ont rien fait, préférant attendre le lendemain matin pour le faire… La seule chose, c’est un Firefox qui avait changé, passage au 58 donc perte du thème de chats mais ça datait de quelques jours et aussi des artefacts à l’écran, on m’a expliqué que la barre des taches était “bizarre”…

Bon je dois aussi dire un truc, c’est que le PC était ou avait été installé/configuré comme une merde, j’explique, la personne qui dans leur entourage disait que Linux était complexe, nécessitant le terminal et des mots de passe avec des lignes de commande, a installé cette merde de Windows sans rien personnaliser/configurer. J’explique encore, le disque dur est de 1 TO, une partition de 160 GO est déjà faite pour Windows et le reste n’est pas utilisé ou même formaté dans un format, n’importe qui le sait et aurait fait de la deuxième partition celle qui aurait accueillit le “/Home” pardon, le “dossier personnel”, séparant ainsi le système du dossier personnel dans deux partitions distinctes, ce qui permet de limiter la casse en cas de “remise en état usine”. Au passage, sur les 160 GO de la seule partition utilisée, il y a 80 GO de libre, c’est à dire que pour 10 GO (en fait il y a 9 GO de données personnels) tout le reste est en rapport avec l’OS, 70 GO pour un OS ça me parait énorme, surtout par rapport à ma Debian et ses 9.2 GO, comprenant GNOME, jeux et logiciels que j’utilise.

Aussi, cette même personne, pour se faciliter la vie, n’a jamais dit que les images devaient aller dans le dossier /images, les musiques dans /musique et etc…, il ou plutôt elle se contentait de faire des dossiers directement sur le bureau, je vous laisse imaginer le bordel. Et ceci tout en mettant aussi dans les sous-dossiers du dossier personnel, c’est à dire, qu’il y avait des images dans le dossier du bureau et en plus d’autres n’y étaient pas mais étaient mis dans le dossier qui était plus logique du dossier personnel. Je parle que des images mais c’est pour tous les fichiers que cette ineptie était perpétré… Ensuite vient le choix de l’AV, je ne vais pas dire qu’il est merdique, il est gratuit et il y a un temps c’est celui-ci que j’aurais installé, mais le choix d’Avast est devenu limite de nos jours, Microsoft ayant sortie le sien, il est tout aussi fiable et performant et au moins on ne transmet pas ses données à une autre boite, Microsoft ayant déjà le droit de regard sur les fichiers contenues dans le PC faisant tourner son OS…

Bref, les 2 premiers bordels digne d’un incompétent, je les avait signalé comme mauvaise façon de faire, ou on peut le dire autrement et comme je l’ai fais ce jour là, bonne et meilleur façon pour perdre ses données en cas de réinstallation de Windows et bonne façon pour perdre des données ne sachant plus si on les avait dans le dossier du bureau ou du dossier personnel. Pour l’AV, je leur ai juste indiqué que de toute façon ils étaient sur un OS qui donnait déjà tout son contenu à son éditeur alors autant continuer avec le même et ne pas changer pour l’AV… Ils m’ont répondu qu’eux ne connaissant rien, ont laissé faire leur fille.

Voila, je ferme cette parenthèse pour revenir à l’histoire de ce billet et maintenant nous allons à la semaine dernière, pour tout dire je crois que c’est jeudi où je suis venu voir de ce qui en était, mais il m’en avait parlé depuis quelques jours, peut être la semaine d’avant Noël. Il me dit donc que le PC est HS, qu’il démarre mais par la suite l’OS échoue au démarrage et demande de réparer, donc il suit ce qui lui est demandé mais rien n’y fait, il n’a pas sauvegardé les dossiers personnels, il y a des lettres importantes, des factures, des images et autres fichiers qu’ils aimeraient bien récupérer. J’apprends aussi qu’il a demandé à un réparateur informatique de venir, le gars pour 90€ répare sans soucis le boot du PC, en gros il ne répare pas mais remet en “état d’usine” le PC et encore si la partie contenant l’installateur Windows est encore là. De là et au vu de ce que je vois moi, n’ayant pas envie de m’occuper de ça, puisque à l’origine de ce cadeau de noël d’y a 2 ans, j’avais bien dis que je ne m’occuperais pas de cet OS et qu’il ne faudrait pas m’appeler pour jouer le rôle du réparateur (ce que je faisais auparavant depuis au moins 5 ans puisque sous Linux), à cette époque je ne pensais pas que le PC durerait moins de deux ans avec l’OS à la fenêtre et l’autre gendre plus calé sous Windows le ferait…, je lui dis que c’est certainement un virus ou une mise à jour coupé en pleine action ce qu’il dément puisque et comme l’ayant indiqué plus haut, il y avait bien une mise à jour de l’AV mais non mise en route. J’avais pensé aussi à du matos qui aurait lâché.

Le gars l’ayant rappelé pour lui demander si il y avait des trucs à récupérer, si oui c’était 30€ de plus… Il lui dit de laisser tomber et qu’il trouvera une autre solution. L’autre solution est toute trouver, enfin pour ma femme, c’est moi, me voila alors que j’avais juré de ne plus m’occuper de l’OS à la fenêtre, dire oui pour tenter de récupérer dans un premier temps au moins leurs fichiers et dans un autre temps si possible leurs OS. Je me doutais bien que ce ne serait pas facile, Windows 10, secure boot, EFI, PC datant de 2015, rien n’annonçait de la facilité, je me décide donc de me faire un petit live Ubuntu au cas où… Surtout, je me suis dis que le live allait pouvoir récupérer les fichiers au cas où il y aurait besoin de remettre en état d’usine, peut être même me dire si le matériel allait bien ou non.

Je dois être prévoyant ou juste bon partageur mais j’ai toujours en partage torrent les dernières Ubuntu LTS et non-LTS, la stable de Debian, la dernière Mageia, la Calculate, ainsi que la NuTyX et la Frugalware, c’est une des manières que j’ai trouvé pour rendre au libre. Je n’ai donc pas besoin de télécharger l’image de la Ubuntu, car oui avec les saletés citées plus haut je me suis dit qu’il fallait sortir l’artillerie lourde, j’ai opté pour une Ubuntu 17.10 et non la LTS en pensant qu’elle serait peut être un peu juste avec l’UEFI ou le matos et puis je ne pensais pas à cette heure là que j’allais installer quoique ce soit, j’y allais juste pour tenter de récupérer les données, savoir si c’était pas une question de matériel et tenter de remettre en état d’usine. Je me grave le DVD, me prépare aussi une clé USB au cas où, et me voila partis avec femme et enfants.

Une fois arrivé, je regarde le PC, je l’allume et constate l’écran bleu de Windows 10 me demandant de “réparer”, je clique sur redémarrer en faisant une réparation ou un truc disant à peu de choses prés la même chose, l’écran revient… Au passage, cet écran me fait penser à celui de XP et d’avant, le fameux “écran bleu de la mort”. Ça ressemble un peu à celui-ci:

BSOD

C’est peut être le “BSOD” (Blue Screen of Death) de Windows 10, ne connaissant ni Windows depuis Vista ni l’écran sous Windows 10, je ne pourrais pas me prononcer mais en tout cas l’essentiel est bien là, on me demande de redémarrer le PC et de tenter une réparation. Une chose est sûr c’est que rien n’y fait, je n’ai pas de possibilité de démarrer ce merdier d’OS et donc je pars sur le principe qu’il faut remettre en état d’usine (ça revient souvent cette expression), mais avant faut rapatrier les dossiers et fichiers. Je mets la galette de la Ubuntu 17.10, oui je sais Canonical a retiré l’image dû à un bug ou une faille qui a un rapport avec l’UEFI, on peut lire ici que les images vont revenir, et Adrien.D en avait aussi parlé par mais comme indiqué plus haut, pour une raison de matériel récents, j’ai préféré celle-ci. Donc je lance le live de la Ubuntu, je suis étonné de voir que ça se lance comme si de rien n’était, pas plus compliqué qu’avec un BIOS d’ancienne génération, je suis sur le bureau GNOME au bout de quelques minutes, je pense donc qu’on peut écarter le soucis matériel, j’accède au Disque Dur, je branche le DD externe et copie un par un les dossiers et fichiers qui les intéressent de récupérer, au bout de 30 minutes c’est fini, reste maintenant à relancer le PC et remettre Windows dans sa configuration d’origine. A noter que le live d’Ubuntu parait aux propriétaires plus vivace que le Windows 10 en dur.

Comme tout Windows qui se mérite, le remettre dans son état d’origine est plus facile à dire qu’à faire, c’est à ce moment que je suis content de ne plus être sur ce système, c’est là aussi que je vois la connerie que je viens de faire en voulant dépanner, ils ne payeront pas pour le service et ne comprendront pas de leurs erreurs, l’erreur principal est d’avoir quitté la Ubuntu pour un nouveau PC avec l’OS merdique, la seconde est d’avoir écouté leur fille disant des conneries car elle n’y connaît rien ni sur Linux ni sur Windows, la troisième est d’avoir laissé une personne ne connaissant rien à la sécurisation des données installer/configurer le Windows, la quatrième erreur et pas des moindre c’est d’avoir encore écouté une tierce personne, leur fille ou gendre, pour le choix de l’AV… Donc le Windows boot, il tente en tout cas, l’écran bleu revient, je relance en faisant plus d’option, de là j’ai le choix de remettre le PC en état d’usine sans effacer les fichiers personnels ou en les effaçant. Je choisis la première option, qui me renvoie aussitôt à l’écran bleu, alors je tente le second choix en me doutant que c’est la petite partition contenant l’image d’installation de Windows qui est en faite touché en plus de celle qui contient le système, ça ne fait rien de plus à part le BSOD je pense de plus en plus à un virus, car si c’était juste une mise à jour déconnante, il n’y aurait pas de soucis pour réinstaller l’OS.

On m’apprends qu’il n’y a pas de CD ou de DVD avec ce PC, pourtant c’est du ASUS donc pas de la merde, mais à priori seule une ou deux marques fournissent des supports d’installation, mon Dell est un exemple. Je suis de plus en plus ébahi par ce système, je dis donc que ça dépasse mon entendement et que c’est une belle merde d’OS qui en plus de prendre ses utilisateurs en otages (je reviendrais dessus un peu plus bas), les prends aussi pour des cons, car combien de personnes se tourneraient chez des spécialistes coûteux ou seulement balanceraient leurs PC au fond d’une armoire? Je tente le tout pour le tout:

“si tu veux, je peux toujours y mettre la Ubuntu, tu la connais, elle n’a pas changé (en faite si mais si peu que c’est pas voyant pour quelqu’un qui ne l’a pas vu depuis deux ans…) et au moins tu pourras réutiliser ton PC…”

Là dessus c’est un grand oui que j’obtiens comme réponse.

À vrai dire, je ne pensais pas laisser Windows dessus mais j’ai une certaine conscience et j’ai pas envie d’obliger les gens à être sur du Linux si autour d’eux des connaissances leur bourrent la tête de conneries… J’explique qu’en faite et au vu de la place disponible sur leurs PC, je ne vais pas virer le Windows mais je vais installer la Ubuntu à coté de celui-ci, sur l’autre partition non utilisé (celle qui fait plus de 800 go), ce qui permettra en plus d’avoir un OS fiable, d’attendre quelqu’un qui a ce qu’il faut pour réinstaller Windows. On me demande si c’est vraiment un virus, la Ubuntu ne sera pas contaminé et si ils ont besoin d’un AV? Questions qui prouvent une fois de plus qu’on n’écoute pas un “conseiller” ou peu importe le nom qu’on donne, quand le service est gratuit, mais bon, je réponds et c’est tout. Je relance donc le live de la Ubuntu, cette fois je demande une installation, comme pour la session live d’Ubuntu, je m’attends à ce que ça soit compliqué, mais comme pour celle-ci rien, aucune différence avec les PC et leurs BIOS d’anciennes générations, du coup je me dis qu’au lieu de maintenir mon PC en vie de peur d’avoir le secure boot et l’UEFI, je pourrais en changer, c’est pas à l’ordre du jour mais voila… Je choisi donc de garder Windows, d’y mettre Ubuntu à coté de choisir l’autre partition comme support et de laisser les 160 GO pour l’OS à la fenêtre et je lance l’installation. C’est assez long/rapide selon ce que l’on attendait, après tout il formate une unique partition en trois, une de 40 GO pour la racine (/), une de 4GO pour le SWAP bien que si je comprends bien celle-ci n’est plus obligatoire et enfin le reste de 844 GO pour le /home. Au bout de 15 ou 20 minutes c’est fini et on me demande de rebooter, je m’attends à un soucis, par exemple au non rebootage de la machine même sous Ubuntu.

La machine demande sur quel OS nous voulons démarrer, je n’avais pas vu de dualboot depuis 2006, je choisis UBUNTU forcément, ça se lance, on a déjà plus de chance et surtout tout le matériel est reconnu, sans rien faire, je lance une première mise à jour en console, ça donne un peu raison à la belle sœur qui disait que Linux était compliqué et demandait de connaître le terminal, j’explique que je préfère le faire par la console pour gagner du temps, que le faire graphiquement me prendrait plus de temps, le temps c’est de l’argent, le temps gagné peut me permettre de passer plus de temps sur de la configuration… J’en profite pour installer un ou deux paquets, en faite bien plus mais j’installe le méta-paquet GNOME qui permettra de recouvrir tout une gamme de besoins/services, j’oublie d’installer VLC, c’est con, j’aurais du le faire, j’espère qu’il y est par défaut sinon j’y retournerais plus tôt que prévu, en effet je compte y retourner fin Avril pour y installer ou plutôt mettre à jour vers la LTS 18.04. Je leur explique que vu que je n’ai pas viré leurs Windows, ils y ont accès dans leur navigateur de fichiers, je leur fais un raccourci de ce disque Windows, en faite non, je leur fais un raccourci de leurs dossiers personnels Windows et non du disque, directement dans leurs /home comme ça ils auront accès à leurs anciens dossiers si besoin s’en fait sentir.

J’aime Linux, j’aime ma Debian mais je dois dire merde comme la Ubuntu fait du bon boulot, c’est simple, rapide même eux ne reconnaissent pas leur PC. Je regarde les images, elles sont bien accessibles et sont visibles, les vidéos pareils, les documents pareils, j’ouvre un fichier DOC de Windows Office merde c’est pas bon, le format n’est pas reconnu ou lisible par LibreOffice, c’est la poisse, mais le beau-père me sourit et me rassure:

“c’est normal seb, je n’avais déjà plus accès à ces fichiers avec l’Office de Windows car c’était une version d’essai et on (leur fille et gendre) ne m’a pas prévenu que j’allais la perdre, j’ai regardé pour l’acheter mais c’est 150€…”

Moi perso, je ne connais pas le prix, mais ça ne m’étonne pas plus que ça… Je lui dis que c’est la politique de Windows, ils te donnent un essai gratuit de leurs programmes, comme ça puisque tu n’as rien d’autre sur ton OS et ne connaissant pas d’alternatives ou simplement en ne voyant pas que c’est limité dans le temps, tu fais des lettres avec, courrier dans son cas pour avocat, trucs vachement important et un beau jour tu as expiré la licence gratuite, ça ne s’ouvre plus, tes fichiers sont perdus, ça te pousse vers l’achat de leurs programmes ou de dire adieu à tes fichiers, c’est une politique d’enfermement, une politique de confinement, de consommation, bref, ça t’oblige à rester chez eux. Je lui montre alors que maintenant il en a un c’est LibreOffice, il est content et le dit aussitôt à sa femme. Ils ne sont pas perdu pour le navigateur Web, c’est toujours Firefox comme sur leur Windows, au moins un truc qu’on a en commun leur fille et moi.

Je leur demande de prendre en mains le PC, de l’éteindre, de le rallumer, de l’utiliser, d’aller sur le Web, je leurs préviens que tout mot de passes, leurs signets et autres sont perdus pour le moment car je n’ai pas le temps l’envie de faire la synchro, faudrait que j’installe Wine, que je lance le Firefox depuis leurs “programme files” de Windows, que je fasse une demande de synchro en activant un compte puis enfin de lancer le Firefox d’Ubuntu pour la synchro, je ne le fais déjà pas chez moi pour synchroniser avec mon smartphone…

J’ai quand même pas mal de plaisir à entendre le beau-père me dire que c’est fluide, que ça lui plaît et que c’est tout aussi simple que ce qu’ils avaient à l’époque c’est à dire une Ubuntu 14.04, qu’il ne trouve pas ça plus compliqué que Windows et qu’au vu de la merde dont ils ont été victime, il se sent plus confiant là-dessus. Aujourd’hui dimanche, c’est à dire 3 jours qu’ils sont dessus, ils m’ont dit que tout allait pour le mieux.

comments powered by Disqus