"Pourquoi je ne suis pas Red Hat?"

C'est en voyant la gueulante actuelle du monde libre que je suis bien content d'être un "non" utilisateur de Red Hat. Centos se saborde, ou plutôt Red Hate saborde volontairement centos pour son besoin personnel.

Deux vidéos expliquant le changement sont visibles sur la chaine Youtube d'Adrien:

Faut pas oublier qu'il est partisan Red Hat et que donc il ne va pas cracher sur sa paroisse.

Donc que se passe t'il pour faire crier comme ça dans les chaumières? Pas grand chose, Centos change sa façon d'être, c'est tout.

Avant Centos était un clone parfait sans les marques de Red Hat, le truc c'est qu'il sortait avec un petit temps de retard par rapport à la version Red Hat et que les patchs prenaient plus de temps pour arriver.

Si on veut schématiser sévère, on pourrait dire que Fedora était une alpha de ce que Red Hat allait avoir par la suite et que Centos découlait de celle-ci avec un peu de retard.

Maintenant on aurait toujours Fedora comme distribution alpha, puis Centos en beta pour faire une Red Hat. Oui c'est grossier comme raccourci mais c'est plus ou moins ça.

Les gars ont l'air choqué, de mon coté, je ne le suis pas, faut pas oublier que Red Hat comme SUSE, comme Canonical sont des sociétés capitalistes qui vivent de la vente de leurs outils et services. C'est pas parce-que celles-ci ont souvent apporté au libre, qu'elles ne peuvent pas reprendre leurs billes... C'est ce qui se passe en quelque sorte.

Red Hat perd pas mal d'argent en ayant un clone parfait et qui ne leur rapporte rien, beaucoup d'utilisateurs, de gérants de serveurs de sites, de sociétés, ne font pas l'achat d'une licence Red Hat se disant que la Centos leur suffirait. Du coup, Red Hat a trouvé la parade, pour que celle-ci soit plus intéressante pour elle, il faut qu'elle se glisse dans la chaîne de production entre Fedora et la Red Hat. Du coup pour raccourcir un peu l'histoire, elle va servir de test à la maison mère.

En soit, je ne trouve pas que c'est la mort, ça gueule mais il y a plus à y gagner qu'a perdre, j'explique, avant les patchs et les sorties se faisaient bien plus tard que les versions de la maison mère, alors que là ça va être eux les premiers servis. Pareil, avant c'était un peu galère pour avoir une licence gratuite de Red Hat pour développer dessus, maintenant il n'y a plus de raisons de ne pas développer directement depuis une Centos.

En quelque sorte, ils ont ouvert leur façon de produire, avant c'était tout en interne et maintenant ça sera depuis Centos.

Je n'ai jamais aimé les produits de cette firmes, que ce soit Fedora et autres, je n'aime pas, donc j'admets volontiers que ça m'en touche une sans bouger l'autre. J'ai toujours été plus du coté de Debian, qui du reste mettait déjà en garde sur ce genre de comportement pour des raisons d'argent. Ils l'ont déjà fait avec Fedora-desktop pour en faire la Fedora qu'on connaît aujourd'hui.

Contrairement à ce qui est dit par Adrien dans les commentaires et vidéos, Debian est une bonne alternative, utilisé par de nombreuses entreprises, gouvernements, institutions et organisations dans le monde.

Commencer la discussion: Venez écrire un commentaire dans le forum